Dans un autre monde avec un Smartphone – Tome 9 – Chapitre 4 – Partie 5

Bannière de Dans un autre monde avec un Smartphone ***

Chapitre 4 : Le royaume Magique, Felsen

Partie 5

« I-Incroyable… »

« Pas possible… »

Les dirigeants de Lestia, Roadmare, Ryle et Felsen étaient tous réunis au bord du pont. Ils regardaient fixement l’horizon apparemment sans fin avec des bouches grandes ouvertes.

Cela faisait trois jours que j’avais commencé. Les ponts étaient tous terminés dans les délais prévus. Tout le monde s’était rassemblé à Lestia pour l’inauguration.

« J’ai amélioré les matières premières que vous avez tous fournies et je les ai utilisées pour les ponts. Ils sont extrêmement robustes, ils devraient donc pouvoir supporter le temps et les intempéries. »

« Combien d’années pensez-vous qu’ils vont durer ? »

« Je ne sais pas exactement, mais je pense qu’ils devraient tenir pendant un millier d’années environ. »

« Mille… !? » Le doge Audrey regardait avec incrédulité.

Le pont de pierre devant nous était très solide et il était construit avec une arche simple. J’étais absolument certain que même plusieurs mages tirant un barrage de magie d’[Explosion] sur lui ne le feraient pas s’effondrer. Après tout, j’avais pris grand soin de le renforcer.

J’avais téléporté tout le monde sur l’aire de repos, qui était une grande zone qui s’étendait dans toutes les directions. Il y avait diverses structures, dont des bancs, des toilettes et des petites maisons.

« Il y a des aires de repos comme celle-ci tous les quelques kilomètres. Vous pouvez facilement y installer des vendeurs de nourriture et de boissons. Si vous y postez des gardes, les voyageurs devraient pouvoir se détendre et se reposer aussi. »

« Effectivement, les voyageurs et les commerçants vont après tout payer pour le traverser. Il est peu probable que nous ayons des voleurs ou des bandits, mais les gardes devraient patrouiller pour éviter les disputes. »

Le roi de Felsen acquiesça légèrement. Chacun emmena ses gardes personnels et se promena librement dans l’aire de repos. Il y avait aussi de petites parcelles d’arbustes et de fleurs ici et là. J’avais aménagé le tout dans un look naturel et réconfortant.

Une fois que tout le monde avait fini, je les avais tous emmenés sur l’île d’Enlush.

« Voyez-vous ça en bas ? Je n’ai pas mis des pierres dans le sol sans raison. Ces bornes en pierre marquent les limites territoriales. Cet endroit appartenait à Lestia, mais maintenant tout le monde en a un morceau. J’ai placé ces marqueurs ici pour désigner les différents territoires, alors ne l’oubliez pas. »

J’avais projeté une carte en l’air et j’avais montré une image de toute l’île. Ils étaient bien sûr libres de construire des colonies sur leur propre territoire. C’était leur terre. Je n’avais pas vraiment envie de m’immiscer dans ces affaires. S’ils construisaient des colonies, ou s’ils combinaient les quatre en une seule grande colonie, alors cela n’avait rien à voir avec moi. Mais je pensais que ce serait bien s’ils pouvaient faire un centre d’échanges.

« N’y avait-il pas beaucoup de bêtes magiques féroces sur l’île d’Enlush… ? »

Le roi de Ryle jeta un regard nerveux sur les lieux pendant qu’il parlait. C’était un homme petit et gros, avec une longue barbe blanche. Je me souvenais d’avoir été informé qu’il était partiellement nain. Lorsque j’avais imaginé un homme nain dans mon esprit, cela me fit apparaître l’image d’un homme rustique et têtu qui travaillait bien avec ses mains et qui pouvait boire sous la table. Le roi de Ryle, cependant, était complètement différent. Il était gentil, doux, ne supportait pas l’alcool et était assez maladroit.

Je n’avais jamais rencontré de nains dans ce monde, mais j’avais entendu dire que beaucoup d’entre eux vivaient à Ryle. Ceux-là, m’avait-on dit, correspondaient davantage à l’image traditionnelle que j’avais à l’esprit. J’avais vraiment envie de les rencontrer un jour.

« J’ai éliminé à peu près toutes les bêtes magiques de l’île d’Enlush. Celles qui restent ne sont pas très menaçantes. »

« Toutes… éliminées ? »

« J’ai téléporté la plupart d’entre elles vers une île pleine de dragons. Elles sont probablement en train d’être mangées en ce moment même. »

Le roi de Ryle secoua la tête, incrédule.

L’absence de bêtes magiques sur l’île avait peut-être eu un impact négatif sur l’écosystème, mais c’était mieux que de voir la vie des gens menacée. J’avais aussi convoqué un Kraken et l’avais lâché dans la mer de Rondo, pour que les eaux environnantes soient sûres.

« Hm… Eh bien, puisque les quatre dirigeants sont ici… Allons-nous discuter des accords commerciaux de base et des montants des péages ? Je suis sûr que ça ne nous prendra pas beaucoup de temps. »

« Oh, si vous faites ça… Je vais vous chercher une table et des chaises, si vous voulez bien m’excuser. »

« Merci. Désolé pour le dérangement. »

Le doge Audrey fit un sourire d’excuse, mais je lui avais dit de ne pas s’en faire. J’avais sorti un ensemble de chaises et une table de mon [Stockage]. Les quatre s’étaient assis et avaient commencé à travailler sur leurs projets de commerce et de construction sur l’île. J’avais enfin du temps libre pour moi, mais ce n’était pas comme si je pouvais rentrer chez moi, puisqu’il fallait aussi les ramener dans leurs nations respectives.

J’avais eu une idée. J’avais gardé entre autres de la viande de dragon dans mon [Stockage]. J’avais décidé de préparer le déjeuner pour tout le monde.

J’avais sorti les ingrédients, un petit support de cuisson et les ustensiles. Je m’étais dit que j’allais juste faire des brochettes de dragons.

J’avais coupé la viande de dragon en tranches et j’avais mis les morceaux sur quelques brochettes avec des légumes. Ensuite, j’avais appliqué de l’assaisonnement à base de sel et de poivre, et j’avais étalé les assiettes. J’avais ensuite sorti un set de barbecue et j’avais allumé le charbon de bois à l’intérieur. Après cela, il ne me restait plus qu’à faire tenir le grillage.

J’avais décidé de sortir un autre plat juste après. La spécialité de Mismede, le curry. Ils l’appelaient cully, mais… C’était à peu près la même chose. J’avais demandé à Créa de me le cuisiner plus tôt. En fait, c’était un mois plus tôt, mais le temps était bloqué dans mon espace de [Stockage], il était donc encore frais.

Quoi qu’il en soit, j’avais continué à le préparer jusqu’à ce que je puisse créer mon opus magnum… Le repas de luxe de Mismede-Eashen, le riz au curry. J’en avais préparé deux types, épicé et sucré. Le cully de Mismede était après tout super épicé par défaut.

J’avais finalement préparé quelques pichets d’eau fruitée… J’aurais aimé avoir des cornichons, mais il n’y en avait pas dans les environs.

« Euh… Touya ? »

Je m’étais retourné quand Reinhard m’avait appelé, et j’avais vu qu’ils me regardaient tous.

« Tu fais quelque chose… Ça a l’air vraiment bien, qu’est-ce que c’est ? »

« Je me suis dit que j’allais préparer le déjeuner pour tout le monde. C’est de la viande de dragon grillée avec du riz au curry. Vous avez déjà fini de parler ? »

« Eh bien… pas vraiment… on dira plutôt qu’on est arrivée à une conclusion après t’avoir vu. Nous avons mis au point quelques éléments de base… Mais, euh, c’est quoi ce “riz au curry” dont tu parles là ? »

« Oh, c’est la fusion d’Eashen. J’ai combiné le riz d’Eashen avec le cully de Mismede. C’est beaucoup plus doux, donc les gens qui ont une faible tolérance aux épices peuvent aussi en profiter. »

J’avais servi une portion du riz au curry sucré et je l’avais mise dans une assiette. Ensuite, je l’avais remis à la garde personnelle du Doge Audrey, le Chevalier Commandant Limit.

Je ne l’avais naturellement pas donné à Audrey elle-même. Cette nourriture avait été préparée par un roi étranger, il fallait donc en tester le goût.

Elle l’avait ramassé avec une cuillère et sourit largement.

« C’est incroyable… J’ai déjà mangé du cully à Mismede, mais c’était vraiment beaucoup plus épicé… J’aime vraiment cette version-là. »

« Ne vous inquiétez pas, les gars. Il y en a assez pour tout le monde. Vos gardes aussi. »

J’avais sorti une tonne de tables et de chaises de mon [Stockage]. J’avais continué à faire griller d’autres brochettes de dragons sur le barbecue, et tout le monde s’était assis pour prendre son nouveau repas.

« Mm ! Super bouffe ! »

« Incroyable… Ce n’est qu’un peu épicé, j’aime ça. »

« Mmh… Ça ne me dérangerait pas d’avoir ça à la maison… »

« Touya, tu as la recette… ? »

« Ce n’est pas difficile à faire, mais pour le moment, on ne peut obtenir le riz qu’à Eashen. Je compte bientôt en cultiver moi-même à Brunhild. »

Il semblerait que le riz au curry ait eu un grand succès. Leyahsu m’avait donné une tonne de riz en remerciement de mon aide, mais je voulais vraiment commencer à en cultiver moi-même.

Tout le monde avait fini ses portions, puis était même allé en chercher d’autres ! Il y en avait heureusement plus qu’il n’en fallait.

De plus, ils semblaient tous aussi aimer les brochettes. Mais je n’avais fait que faire cuire la viande et ajouter un peu d’assaisonnement… Ce n’était même pas moi qui avais préparé le curry…

J’avais donné à tout le monde la recette et quelques sacs de riz et d’épices pour qu’ils puissent en faire pour leur famille. Ils semblaient satisfaits de la nourriture, alors j’étais satisfait aussi. Cela allait probablement finir par augmenter la demande de riz et d’épices sur le marché mondial. En vérité, le curry était une chose magnifique.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

3 commentaires :

Laisser un commentaire