Dans un autre monde avec un Smartphone – Tome 9 – Chapitre 2 – Partie 1

Bannière de Dans un autre monde avec un Smartphone ***

Chapitre 2 : Les errances d’un Grand Duc

Partie 1

J’avais fait le tour de tous les pays de l’alliance et je les avais informés du vol de pièces de Frame Gear. Cela permettrait au moins de faire comprendre que Brunhild n’était pas responsable au cas où ils tenteraient d’attaquer quelqu’un en utilisant un Frame Gear de fortune.

« Que l’endroit soit entouré d’une barrière magique est déjà assez suspect, mais quand même… »

Il y avait beaucoup trop d’endroits qui faisaient l’affaire. Les châteaux, les forts et les lieux qui étudiaient les applications de la magie avaient tous des barrières d’intensité variable. Je ne pouvais pas non plus me contenter de les chercher.

Il n’y avait pas que les grandes bâtisses qui possédaient des barrières. Il y avait d’autres endroits comme les trésors royaux et les chambres des nobles. Les barrières variaient aussi énormément en puissance, mais même les plus faibles étaient assez bonnes pour annuler les sorts de base. Même les versions les plus faibles, les talismans de poche, étaient assez efficaces pour empêcher mon sort de paralysie.

Peu importe où ils tenaient les pièces, j’étais condamné dès le départ. Je n’avais pas d’autre choix que de trouver l’endroit et de le voir de mes propres yeux. Mais même dans ce cas, il se pourrait que je ne puisse pas le voir si la barrière magique était une barrière avancée qui comportait également un mirage.

Dans tous les cas, il n’y avait pas lieu de s’inquiéter. Tout ce que je pouvais faire, c’était de continuer à vivre au quotidien.

« Le hangar contient des véhicules, n’est-ce pas ? »

« C’est tout à fait exact. Notre hangar est équipé d’œuvres magistrales telles que les chars Babylon, les dirigeables ultras rapides, les machines de forage de pointe, etc. Mais ils doivent fonctionner avec beaucoup d’éther liquide et d’autres trucs, alors on ne s’en sert pas… »

Je parlais à Monica, qui était en train de faire des ajustements de dernière minute sur le Frame Gear de Yae.

« Ne pourrait-on pas les utiliser comme unités de support pour le Frame Gear de Sue ? On pourrait par exemple les attacher à une base de Frame Gear, et les combiner. »

« Je ne crois pas que cela puisse se faire sans un remodelage important du châssis. Cela semble être un gaspillage total de ressources et de matériel. Ne pourrait-on pas simplement construire un châssis extrêmement grand ? Pourquoi devrions-nous ajouter des combinaisons détachables ? »

Monica inclinait sa tête sur le côté.

Eh bien, je comprends ce qu’elle veut dire, mais… Bah, je vais juste devoir lui montrer. C’est trop dur à expliquer.

J’avais appelé Rosetta, et je lui avais montré, ainsi qu’à Monica, quelques épisodes de l’anime que j’avais déjà montré à Sue.

Au début, elles n’avaient pas l’air très impressionnées. Cependant, leurs corps s’étaient progressivement rapprochés de l’écran projeté, et leurs froncements de sourcils perplexes s’étaient transformés en sourires fascinés. Je les regardais, m’inquiétant de savoir si je n’avais pas commencé quelque chose de mal.

Ne pensez pas, ressentez seulement. Écoutez votre cœur.

On aurait dit qu’elles avaient été frappées par un éclair d’inspiration divine. Elles avaient immédiatement commencé à travailler sur un châssis qui pourrait se combiner avec les pièces du véhicule. Elles avaient poussé le raisonnement jusqu’au bout, et avaient dépassé l’impossible.

… Bien sûr, c’était dû à mon pouvoir… Les animes n’existaient pas dans ce monde… J’allais l’utiliser pour montrer aux gens des choses qu’ils n’auraient jamais pu imaginer… Les animes me permettront de construire les meilleurs Frame Gears !

« Donc, tu vas ensuite construire le Frame Gear de Sue ? »

« Oui. Mais cela prendra un certain temps, car nous sommes en train de créer un système unique pour cela. Ton Frame Gear viendra juste après, Yumina. Je te le promets. »

« Honnêtement, ça ne me dérange pas d’attendre. D’ailleurs, si le mien arrive en dernier, ce sera probablement le meilleur, non ? »

Elle n’avait pas tort de penser cela. Si je continuais à faire de nouvelles découvertes et améliorations, je pourrais probablement les perfectionner avec le dernier Frame Gear personnalisé.

Je me détendais dans mon château avec une bonne tasse de thé. J’attendais ce moment de repos depuis un moment. Yumina était à mes côtés, sirotant sa propre tasse.

« Ça fait longtemps qu’on ne s’est pas assis comme ça… »

« Oui. Eh bien, j’ai été assez occupé depuis que j’ai fondé Brunhild… »

« Ce n’est pas exactement ce que je voulais dire. Je voulais juste dire que ça fait un moment que nous n’étions plus tous les deux. »

Yumina reposait doucement sa tête contre mon épaule.

Mmh… J’ai compris. Même pendant tout notre séjour à Reflet et au manoir de Belfast, nous n’avions pas eu beaucoup de moments d’intimité comme ça entre nous.

« Des moments comme ça sont rares, alors… puis-je te demander de me gâter un peu… ? »

« Hm ? Gâter, hein… ? »

Les yeux de Yumina étaient fermés, mais son visage me regardait. Je savais ce qu’elle demandait. J’avais souri doucement et j’avais placé les deux mains sur ses épaules, puis j’avais poussé mes lèvres contre les siennes.

Au bout d’un moment, nos lèvres s’étaient séparées. Elle me serra ensuite très fort dans ses bras. Son visage était tout rouge.

« Ehehe... Tu es tout à moi aujourd’hui, Touya… »

Je n’aurais jamais pensé que je serais dans une situation où je m’habituerais à ce genre de choses. Je n’étais pas sûr de ce que j’allais ressentir.

J’étais venu depuis un autre monde… J’avais obtenu huit fiancées… Toutes plus jeunes que moi… Enfin, sauf Leen, qui était beaucoup plus âgée.

« Tu sais, quelque chose a changé dernièrement. »

« Hm ? Quoi donc ? »

« Mon œil mystique. Tu sais comment je peux voir à travers les intentions des gens ? Eh bien… récemment, j’ai commencé… à ressentir différents effets… »

« Des effets… différents ? Quoi ? »

« Eh bien… »

Yumina s’éloigna de moi, puis me fit un petit signe de tête.

« Touya. Jouons à pierre-feuille-ciseaux. »

« Hein ? C’est si soudain… Est-ce que ça a quelque chose à voir avec les nouveaux effets ? »

« Oui. Jouons-y, lentement. »

J’avais enseigné le jeu du pierre-feuille-ciseaux aux autres, mais je n’avais aucune idée de ce qu’elle voulait me montrer.

« D’accord… Pierre, feuille… ciseaux ! »

J’avais perdu. Yumina fit un geste de la main et commença le tour suivant.

« Pierre, feuille… ciseaux ! »

J’avais encore perdu. Et encore une fois. À plusieurs reprises. Peu importe combien de fois nous avions joué… je perdais. Je ne me souvenais pas que Yumina était si douée pour ce jeu… mais il me semblait aussi qu’elle n’utilisait pas de technique spéciale. Cela avait probablement quelque chose à voir avec les effets qu’elle avait mentionnés.

« Peux-tu… gagner à ce jeu en utilisant ce nouveau pouvoir ? »

« C’est un peu difficile à expliquer, mais… Eh bien, comment dire... Je peux juste… Je sais juste ce que tu vas choisir. »

« Comme… quelque chose comme lire dans l’esprit des gens ? »

Est-elle télépathe maintenant ? C’est un peu effrayant ! Je ne pourrai plus rien garder pour moi… Si je la trompe, elle le saura tout de suite ! Euh… ce n’est pas comme si je la trompais. Attends, tu lis dans mes pensées en ce moment ? ! Je ne le pensais pas, je le jure !

« Non, je ne peux pas faire quelque chose comme ça. C’est plus comme… Voyons ? Je peux en quelque sorte voir à quoi ressemblera ta main dans quelques secondes. C’est flou et vague… mais je peux certainement voir un peu dans le futur. »

Whoa… De la clairvoyance ? C’est incroyable. Même si ce n’est que quelques secondes, c’est incroyable ! Quand même, pourquoi a-t-elle un tel pouvoir... Attends… Est-ce que ça pourrait être une extension de ce truc dont Karen m’a parlé ? Elle reçoit mon amour, et comme je suis un demi-dieu, et qu’elle est aussi de la famille de Karen et Moroha… En y repensant, ce n’est pas le seul changement que j’ai remarqué ces derniers temps. Sue est devenue prodigue en tant que pilote de Frame Gear, Lu est devenue une combattante beaucoup plus habile… Je veux dire, c’est vraiment une bonne chose… C’est juste difficile à comprendre !

« On le teste un peu ? »

J’avais mis plusieurs pièces dans ma main droite et j’avais fermé le poing. Le but était de faire deviner à Yumina combien de pièces il y avait.

Elle l’avait su immédiatement. À chaque fois. J’avais décidé de changer l’expérience en utilisant [Support] pour transférer subtilement les pièces de ma main droite à ma main gauche. Elle s’était trompée. Mais cela m’avait un peu troublé. Je m’étais demandé si l’utilisation de [Support] ne changeait pas le futur prévu d’une manière ou d’une autre. Mais je n’avais fait ce choix que parce que je connaissais le pouvoir de Yumina. Si elle avait su que je le ferais, elle m’aurait dit qu’il n’y aurait pas de pièces. Mais si elle avait dit qu’il n’y avait pas de pièces, je n’aurais pas utilisé de [Support] pour les déplacer… Dans les deux cas, elle aurait perdu.

Il semblerait que sa vision des choses n’était pas parfaite. Mais je ne voudrais certainement pas connaître l’avenir si je ne pouvais pas le changer. Savoir que vous alliez vous casser un os dans cinq secondes ne vous servira à rien si vous ne pouviez rien faire pour l’éviter.

Il semblerait que l’avenir puisse être modifié si quelqu’un d’autre que Yumina faisait le changement. Au moins, cela pourrait être utile si elle voyait les attaques ennemies un peu à l’avance. Cependant, j’étais assez sûr qu’avec les limites actuelles, cela ne serait pas si utile.

Pour l’instant, c’était plus une intuition très forte qu’une vision de l’avenir. Il ne serait pas utile d’être trop confiant à ce sujet.

« Il y a autre chose, aussi… »

« Sérieusement !? »

Ses yeux n’étaient pas utilisés en permanence, je m’étais donc demandé si c’était pour cela qu’ils semblaient développer de nouvelles compétences. D’une certaine manière, ils étaient un peu comme sa magie Néant personnelle.

« Parfois, quand je te regarde, Touya… je vois une très faible lumière dorée qui émane de ton corps. J’ai aussi vu la même lumière venant de ta sœur Karen, mais un peu plus forte. As-tu une idée de ce que cela pourrait signifier ? »

Attends une seconde… Peut-elle voir la divinité ? Même moi, je ne peux pas le voir ! Karen a dit qu’elle pouvait la voir, car elle s’échappe de moi et d’autre chose, mais… Merde.

« Ah… Eh bien… Je ne m’inquiéterais pas de ça pour l’instant. Mais fais-moi savoir si tu vois cette lumière sur quelqu’un d’autre que moi ou mes sœurs. »

Yumina pourrait finir par aider à trouver ce dieu servile que mes sœurs recherchaient. Mais ce ne serait probablement pas si facile. Karen et Moroha avaient déjà dit qu’elles seraient capables de sentir le moment où un pouvoir divin était utilisé dans ce monde.

Yumina me regardait avec des yeux méfiants, mais elle avait fini par hausser les épaules et soupirer.

« Très bien, alors… Je ne comprends pas les détails, mais je vais faire ce que tu me demandes. »

« Je suis désolé. Je te promets que je t’en parlerai bientôt comme il se doit. »

« En effet. Je te le rappellerai, d’accord ? » Yumina avait fini de parler et avait reposé sa tête contre mon épaule à nouveau.

Mince… même si j’ai dit que je l’expliquerai, je ne sais pas vraiment comment. J’ai oublié de vous dire que je suis en fait un gars d’un autre monde et j’ai été tué, mais le DIEU RÉEL DE CE MONDE m’a ressuscité ici et maintenant je suis aussi un Dieu en formation. C’est cool ? Il n’y a aucune chance que cela fonctionne. Je n’étais pas sûr qu’ils puissent croire à quelque chose comme ça.

D’après ce que j’avais compris, il y avait une sorte de sort de convocation dans ce monde, bien qu’il soit exceptionnellement rare… C’est peut-être assez facile à expliquer, mais… Il y avait le fait que je venais d’un autre monde. Je serais très contrarié s’ils me considéraient comme une entité comme la Phase.

De plus, il y avait aussi le fait que je m’élèverais éventuellement en tant que Dieu… J’avais vraiment peur quant à la façon de parler aux gens qui m’étaient proches de mes circonstances extrêmement inhabituelles. Je ne savais pas ce qu’ils pourraient dire.

« Ah ! Ce n’est pas juste, Yumina ! Tu ne peux pas monopoliser Touya ! N’est-on pas des sœurs d’armes ? »

Lu entra dans la pièce et nous vit tous les deux. Après s’être un peu agitée, elle s’était assise de l’autre côté et me serra dans ses bras comme le faisait Yumina.

« Bonté divine… Je ne l’ai pas vraiment monopolisé si longtemps. »

Yumina sortit sa langue, en souriant doucement.

J’avais deux belles fleurs, une dans chaque main. J’avais commencé à me sentir gêné. Ce n’était pas aussi effrayant quand c’était juste seul à seul.

« Ohoho, oh mon… Vous vous amusez bien avec votre harem, Maître ? Savez-vous que vous ne devriez pas nous oublier, moi et mes sœurs ? »

Cesca était entrée après que Lu se soit assis, apportant avec elle son habituel commentaire sardonique.

« Qu’est-ce que tu veux dire par là... »

« Vous devriez nous tapoter la tête… ou tenir nos corps près du vôtre. Ou prendre une corde et nous attacher très fort… Puis nous donner une fessée. Arracher nos vêtements, ah… Mh… Et verser de la cire de bougie sur nos corps nus qui se tortillent… Mmh ! »

Le souffle de Cesca était devenu chaotique. Elle commença à se tortiller. C’était une cause perdue.

« Est-ce que Touya aime ce genre de choses… ? Uhm… Je suis inexpérimentée, et c’est embarrassant, mais s’il le faut, je pourrais le faire… »

« O-Oui… Moi aussi… Ce sera ma première fois, alors sois un peu gentil… Mais je ferais ça… »

Les deux filles à mes côtés rougissaient d’un pourpre profond, en marmonnant des absurdités absolues pendant tout ce temps.

« MERDE !!! Mes goûts ne sont pas du tout ceux-là ! Ne l’écoutez pas ! »

Laisse tes fantasmes fétichistes en dehors de ça, Cesca ! J’avais forcé la gynoïde perverse à sortir de la pièce. Pour une raison quelconque, mes manipulations l’avaient fait respirer encore plus fort.

« Mm !! Plus, s’il vous plaît… »

Cesse de gémir ! Cesse !!

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

3 commentaires :

Laisser un commentaire