Dans un autre monde avec un Smartphone – Tome 9 – Chapitre 1 – Partie 9

Bannière de Dans un autre monde avec un Smartphone ***

Chapitre 1 : Rhapsodie Roadmarienne

Partie 9

Merde, je vais devoir utiliser ça…

« [Réflexion] ! »

J’avais utilisé un sort de réflexion que j’avais récemment appris, en le déployant juste devant cette Phase de type gorille. Il avait pris la forme d’une barrière massive bleu-blanc inclinée à environ quarante-cinq degrés devant le faisceau.

Le souffle de lumière frappa la barrière, s’arrêta, et s’envola dans le ciel. La barrière s’était également brisée en morceaux.

Bon sang… C’était suffisamment fort pour briser une barrière aussi épaisse ! Le sort aurait pu endommager cette Phase de type gorille si je l’avais inclinée pour refléter l’attaque, mais cela aurait risqué d’endommager le territoire de Roadmare. De plus, je n’avais aucune preuve qu’une Phase peut réellement être endommagée par sa propre attaque. En les connaissant, elle aurait juste fini par absorber le faisceau et le redistribuer d’une manière ou d’une autre.

Quoi qu’il en soit, c’était un sérieux problème. Il était certainement plus faible que le crocodile, mais cela ne m’avait pas vraiment aidé à me sentir mieux.

La poitrine du gorille s’était refermée une fois de plus, et il s’était mis à se battre contre lui-même. Puis, il commença à charger vers les troupes au nord-ouest.

Bon sang, ce type est d’un ennui ! Le gorille s’était mis à avancer avec ses bras puissants. Chaque fois qu’il baissait le poing, la terre se brisait et se fendait. Sa puissance était pour le moins immense.

« Tu es à moi ! [Accélération] ! »

Elze pilota le Gerhilde et courut jusqu’à la Phase du gorille, lui enfonçant un pieu renforcé par magie.

 

 

Le bruit du verre qui se brisait remplissait la zone, et l’un des bras droits de la bête fut brisé. Ce lance-pieu est vraiment quelque chose…

« Haha ! Je l’ai fait ! » applaudit Elze, mais le gorille s’était vite relevé et s’était de nouveau battu la poitrine. L’onde de choc qui s’ensuivit la fit propulser au loin.

« Gwaaah !? »

Gerhilde avait réussi à se réajuster en plein vol et à atterrir en toute sécurité.

La Phase de type gorille n’avait pas tenu compte de son bras cassé. Au lieu de cela, il était resté immobile alors que le cœur de sa poitrine battait d’un orange vif.

Le bras annihilé se rétablit rapidement, claquant et se remettant en place au fur et à mesure de sa régénération. En quelques secondes seulement, le bras avait retrouvé sa forme initiale. Ça va être un problème…

Le gorille avait fléchi son nouveau bras et tenta de le faire tomber sur Gerhilde. Heureusement, Elze avait invoqué [Accélération] juste à temps. Elle s’était mise à mitrailler à gauche et à droite pour éviter ses coups.

« [Glissade] ! »

J’avais utilisé ma magie pour faire perdre l’équilibre au gorille géant, donnant à Gerhilde juste assez de temps pour s’échapper.

Moroha était soudainement apparue de nulle part, poussant son épée vers la poitrine du gorille tombé. Mais cela n’avait pas empêché l’ennemi d’être ce qu’il était. Même Moroha était limitée dans ce qu’elle pouvait faire avec une simple lame. Elle était loin d’être assez grande pour pénétrer jusqu’au cœur du gorille.

Juste au moment où je pensais à ça, Moroha sortit une seconde épée et poignarda la première avec, l’envoyant plus profondément dans la poitrine de la créature. Mais ce n’était toujours pas suffisant.

« Hmph… Sheesh, même deux ne suffisent pas ? Ce truc est plus épais que je ne le pensais… » Moroha sauta en arrière avant que le gorille ne puisse l’écraser comme une mouche.

J’avais sauté à côté d’elle.

« Touya, ce truc est bien plus dur que moi en ce moment. Je pourrais l’écraser si j’utilisais mes pouvoirs, mais évidemment, c’est impossible. »

Attends, cela veut dire que si tu utilisais tes pouvoirs divins, tu pourrais régler ça tout de suite ! Fais-le ! Fais-le, bon sang !

« Mmm… Je veux dire, je pourrais le faire, mais tout le monde ici mourrait probablement aux côtés de ce type, et le continent serait aussi probablement coupé en deux. Ça te va ? »

« Non ! »

Tu ne peux pas ajuster la quantité d’énergie que tu utilises ! C’est de la folie ! Mais c’était probablement comme si on vous demandait de bouger d’un millimètre ou deux de plus pendant une promenade. Ce serait bien trop facile pour mes sœurs de dépasser ça parce qu’elles n’avaient pas l’habitude de marcher à la vitesse d’un escargot.

« De plus, si j’utilise ma divinité dans ce monde, je ne pourrai probablement pas me maintenir ici-bas. J’aimerais éviter cela si possible. »

« Bah, très bien ! Tu peux y aller. »

La véritable force réside dans le déploiement de la bonne personne au bon moment. Comme mes deux sœurs n’ont pas de corps de chair comme moi, elles ne pourront plus se manifester si elles utilisaient toute leur puissance divine… Elles sont faites d’énergie divine en ce moment, donc je ne devrais pas gaspiller mon temps à les utiliser.

En plus, elles ne sont de toute façon même pas autorisées à utiliser la plupart de leurs pouvoirs ici. Cela ne dérangeait pas vraiment Karen et ses consultations sur l’amour et ce genre de choses, mais si Moroha commençait à devenir folle avec son jeu d’épée exagéré, alors nous aurions un gros problème. Il y a beaucoup de règles en place, mais je suppose que c’est pour une bonne raison.

Un cri strident avait soudainement rempli l’air. La Phase de type gorille émettait ce bruit. Toutes les protubérances le long de son dos vibraient intensément.

Mais qu’est-ce que c’est que ça ? En un éclair, le sol autour du gorille commença à se déformer. C’était comme des bosses dans un tapis. J’avais ramassé Moroha et je m’étais envolé à nouveau dans les airs.

C’était presque comme des vagues dans la terre. Les Frame Gears tout près s’étaient fait bousculer et rebondissaient.

Certaines personnes avaient réussi à minimiser les dégâts en sautant dans les temps, mais une grande quantité de Frames Gears étaient immobilisés, leurs couleurs changeaient.

Je ne savais pas qu’il pouvait faire ça aussi ! C’est de la triche ! Certains des Frame Gears qui avaient réussi à éviter l’attaque initiale rampaient vers un endroit tranquille, la Gerhilde d’Elze était également en bon état.

Mais la Phase de type gorille n’avait pas terminé. Elle avait été suivie d’un puissant coup de fouet de sa queue. Il avait une sorte de masse à l’extrémité de sa queue, et il l’avait utilisé pour briser une grande partie des Frame Gears de la zone.

Elle s’était furieusement écrasée au sol, frappant les Frame Gears les uns après les autres. Les pilotes semblaient s’être échappés vu que leurs Frame Gears avaient changé de couleur, mais je n’avais pas pu déterminer leur sécurité. Même s’ils étaient morts, nous devrions quand même nous débrouiller…

La Phase de type gorille s’était déplacée pour s’ouvrir à nouveau la poitrine. Ce faisant, la lumière commença à se rassembler autour de son noyau.

Merde ! Encore ? ! Devrais-je lui renvoyer son attaque… ? Non, je ne peux pas ! S’il y a des dommages collatéraux, ce serait intense.

Je n’avais pas d’autre choix que de réfléchir l’attaque vers le ciel une fois de plus.

« [Réflexion] ! »

J’avais de nouveau créé une barrière réfléchissante devant le gorille. Comme avant, je l’avais inclinée à quarante-cinq degrés.

Mais tout d’un coup, la Phase de type gorille croisa ses bras sur sa poitrine.

« Mais qu’est-ce que… !? »

Le rayon avait été tiré, soufflant contre les bras de cristal de la créature. En un éclair, l’épais faisceau central s’était divisé et réfracté en plusieurs éclats plus fins.

A-t-il sérieusement diffusé la lumière en utilisant son propre corps !? Les faisceaux plus petits étaient moins puissants, mais l’attaque était tout de même dévastatrice. Plusieurs Frame Gears avaient perdu leurs couleurs autour de moi, même si leurs cockpits avaient été épargnés par les coups directs. C’était de la folie.

Bon sang… Je suppose qu’on n’a pas le choix.

« Que toutes les troupes se replient ! Gardez une certaine distance entre vous et la Phase géante ! »

J’avais utilisé [Stockage] pour ouvrir plusieurs poches de stockage au-dessus de la Phase du gorille, puis j’avais libéré le contenu.

« [Pluie de météorites] ! »

Une pluie d’orbes de Phrasium en forme de balle molle étaient venus des portails dans le ciel. J’avais utilisé [gravité] pour amplifier le poids de chacune d’entre elles, ce qui fait qu’elles pesaient toutes environ une tonne.

La construction supérieure ne pouvait que regarder vers le haut, dans la confusion, alors qu’elles s’écrasaient sur elle.

Les épaules, le dos, la taille. Les orbes de Phrasium écorchèrent la créature et se retrouvèrent logés à l’intérieur de son corps, le fissurant et le pénétrant plus profondément chaque seconde. J’avais augmenté le poids de deux tonnes supplémentaires pour faire bonne mesure.

Finalement, la pluie de cristaux s’était calmée. La Phase de type gorille avait été mise à genoux, rampant faiblement à quatre pattes. Mais soudainement, il s’était retourné sur le dos.

Mais qu’est-ce que… ? Attendez, non ! Les lourds orbes de Phrasium logés dans le corps de la créature s’étaient tous retournés. Le gorille avait utilisé la gravité à son avantage. J’étais étonné qu’il puisse inventer une telle tactique.

Bon sang ! Les fissures se régénèrent aussi ! À ce moment, un Dragon monochrome arriva à grande vitesse, sautant par-derrière et atterrissant sur la poitrine retournée du gorille. Il poignarda la lame qu’il maniait directement dans la bête de cristal.

Mais, tout comme lorsque Moroha avait essayé, la lame ne pouvait pas couper assez profondément pour atteindre le noyau.

« [Char] ! »

Ende cria quelque chose, et la poitrine du gorille s’était ouverte en réponse. Le bras droit du Dragon s’était également fendu en même temps. Le gorille s’était levé et tenta de repousser Ende, mais il l’avait habilement évité.

Immédiatement après la retraite d’Ende, un Frame Gear rapide comme l’éclair sortit de derrière lui et chargea son poing vers le noyau exposé.

« Simple Frappe !! »

C’était Elze dans son Gerhilde, lançant un pic dans le noyau exposé.

La chose orange s’était fissurée puis s’était brisée en de nombreux morceaux. En tandem, le corps entier du gorille s’était fissuré, puis s’était effondré en un tas méconnaissable.

« Woohoo ! »

« Ahaha... Bon travail… »

Gerhilde leva le bras en l’air, se tenant fièrement au-dessus de la dépouille du gorille.

Mon Dieu… Je n’ai même pas pu en faire autant.

« La Construction Haute est tombée. Commençons à ramasser les restes maintenant. Détruisez-les, un à la fois. »

J’avais relayé le message aux autres Frame Gears. Il ne restait plus que quelques constructions de moindre importance et intermédiaires, donc le travail était presque terminé.

« Je vais aller aider aussi, hein ? Laisse-moi emprunter des épées, Touya. »

Moroha avait épuisé toutes ses armes sur la Phase de type gorille, je lui avais alors donné deux grandes épées.

Elle s’était déplacée avec grâce et rapidité en même temps qu’elle s’élançait vers le combat.

Alors que je la voyais partir, le Dragon s’était approché de moi. L’écoutille s’était ouverte et Ende en sauta.

« Désolé, Touya. Le bras s’est cassé. »

« Non, tu nous as été d’un grand secours. Je vais te réparer le Dragon, alors reviens le chercher plus tard… Au fait, qu’est-ce que tu as bien pu faire là-bas ? »

« J’ai utilisé un “son” magique, ou du moins une vibration. J’ai essayé de le concentrer sur un point, mais le bras a aussi explosé. J’ai mal évalué la puissance à utiliser. »

Huh, je vois. Un peu comme quand j’ai essayé d’utiliser le Baron Chevalier à pleine puissance. La base du Dragon était, après tout, la même que celle du Baron chevalier et du Chevalier, elle était probablement un peu faible pour supporter la pleine puissance d’Ende.

Je devrais probablement lui en faire un nouveau à partir de rien. Ce serait dommage qu’il se brise à chaque fois qu’il fait quelque chose comme ça, car il devra revenir nous voir pour le faire réparer. Ça pourrait soulever des questions, puisqu’il ne sert pas Brunhild.

Alors que je pensais ça, j’avais regardé le Dragon et j’avais soudain ressenti une étrange sensation qui me submergea.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

3 commentaires :

Laisser un commentaire