Dans un autre monde avec un Smartphone – Tome 9 – Chapitre 1 – Partie 2

Bannière de Dans un autre monde avec un Smartphone ***

Chapitre 1 : Rhapsodie Roadmarienne

Partie 2

J’avais entendu des rumeurs sur l’apparition de Phases dans Roadmare, mais je n’y avais jamais donné suite. S’ils avaient réellement pu développer une contre-mesure efficace à la Phase, alors tout irait bien. Mais je n’avais aucune idée de ce que cela pouvait être.

« En fait… Montrons exactement comment nous avons réussi jusqu’à présent. Par ici, s’il vous plaît. »

Le doge sourit doucement et nous guida à l’extérieur. L’architecture de Roadmare était quelque peu baroque, comme les bâtiments de Saint-Pétersbourg en Russie dans mon ancien monde. La culture de Roadmare semblait être une combinaison de plusieurs petites cultures, un peu comme la culture européenne que Pierre le Grand avait établie.

Le doge, avec ses gardes, nous escorta jusqu’à une place située derrière le palais.

Puis je vis ce qui se trouvait là. J’avais été pris par surprise, c’est sûr. Après tout, je l’avais déjà vu à un autre endroit.

« Un Golem de bois… »

Il était deux fois plus grand qu’un Frame Gear, c’était un golem né d’écorces et d’arbustes. Il était bien plus grand qu’un golem ordinaire. Il était presque identique à ceux utilisés par la Tribu des Rivets dans la Mer des Arbres.

Bien qu’il y ait une différence notable. Ce golem avait des feuilles de métal sur tout le corps. Il ressemblait à un guerrier blindé géant.

« Qu’est-ce qu’un Golem de bois fait ici ? ! N’est-ce pas dangereux !? »

« Ne vous inquiétez pas. Ce Golem est sous notre contrôle. Il n’écoutera personne d’autre que nous, je vous l’assure. Il n’y a aucun moyen pour que cette chose s’emballe. »

Le chevalier commandant Gaspar cria d’étonnement, mais le doge le rassura tout en posant la main sur le tronc du Golem.

Le roi de Belfast leva les yeux vers le golem avec une expression troublée sur son visage.

« Malgré cela, cette taille… Un golem en bois standard ne devrait même pas atteindre dix mètres. Qu’est-ce qui a bien pu provoquer cela ? »

« C’est un processus qui en fait un béhémoth. Ils sont obtenus à partir de certains élevages et avec des toxines spéciales. Une tribu de la Mer des Arbres a perfectionné cette méthode, je l’ai déjà vue. »

« C’est vrai… Comme on pouvait s’y attendre de la part du grand-duc de Brunhild… Je vois que rien ne t’échappe, hm ? »

Alors que j’expliquais la situation au roi, quelqu’un m’avait appelé.

Je m’étais retourné et je m’étais retrouvé face à face avec un petit homme assez gros. Il avait l’air d’avoir une quarantaine d’années. Ses lunettes faillirent lui glisser sur le visage, ce qui l’avait poussé à les ajuster nerveusement. Il avait les cheveux qui tombaient et, honnêtement, il n’avait pas l’air très bien du tout. Ceci faisait un contraste frappant avec la confiance en soi qui se lisait sur son visage.

« … Doge, qui est cet homme ? »

« Ah, voici le principal expert en ingénierie magique de Roadmare, le docteur Edgar Bowman. Malgré son jeune âge, c’est un véritable prodige. Il a créé le golem que vous voyez ici aujourd’hui. »

jeune âge ? Il n’en a pas l’air.

« Désolé, je ne veux pas paraître grossier, mais… quel âge avez-vous exactement ? »

« Moi ? Je vais avoir vingt-quatre ans cette année. Est-ce que c’est important ? »

Vingt-quatre ? ! Vous vous moquez de moi ! Je regardais le Roi et l’Empereur près de moi, et ils avaient l’air complètement pris au dépourvu par la proclamation du docteur. C’était la réponse naturelle !

« Si on parle de la base de ce type, vous avez raison. Il est du même type que les Golems des bois développés par cette tribu. J’ai acquis leurs méthodes grâce à des contacts au marché noir, puis je les ai développées en utilisant mes propres techniques. Nous les avons équipés de feuilles de Mithril enchantée. Quels enchantements, me direz-vous ? La résistance au feu ! Pour couronner le tout, nous avons équipé les jeunes arbres de colliers de subordination, ce qui leur a permis d’apprendre à obéir ! Le cœur est généralement un point faible, mais ne vous inquiétez pas ! Nous les avons soigneusement entretenus pour qu’ils aient également des couches défensives supplémentaires. Mieux encore, ils peuvent se régénérer ! Et ils nécessitent si peu d’entretien que la production de masse est une question insignifiante. Des douzaines de golems sont en train d’être équipés d’une armure en ce moment même. Si ces Phases atterrissent dans Roadmare, alors elles seront rapidement prises en charge, je peux vous l’assurer. Des questions ? »

Ce type, Bowman, m’énerve… C’est quoi cette attitude suffisante ? Tu aurais dû la fermer il y a quelques minutes ! J’ai un gros problème avec les gens qui continuent à parler sans cesse de choses, qu’ils aient ou non une raison d’être fiers.

Pourtant, mes soupçons étaient confirmés, c’était les mêmes golems que ceux utilisés par la tribu des Rivets. Je ne savais pas exactement comment ils étaient tombés entre les mains de ce type, mais il semblerait que j’avais laissé derrière moi quelque chose de troublant.

Avec un grand pouvoir venait une grande stupidité, semblait-il. Même si cette chose avait été modifiée, je me demandais si elle serait vraiment capable de tenir face à une Phase au combat.

Il pourrait faire jeu égal contre une petite construction, mais quelque chose de plus élevé que ça ? Pas du tout. Un golem de bois ne pourrait pas éviter les puissantes attaques lancées par des constructions plus fortes comme la Phase de type Manta.

« Vous avez parlé d’ingénierie magique… Cela signifie-t-il que vous travaillez avec des artefacts ? »

« Effectivement, effectivement ! J’ai basé la plupart de mes travaux sur l’héritage de l’ancien Parthénon. J’ai d’ailleurs la chance d’avoir un livre d’une célèbre inventrice du nom de Deborah Elks. J’ai beaucoup appris de ses écrits. C’est aussi ce qui m’a permis de construire ces golems. »

« Deborah Elks, hein… »

C’était l’artisane qui avait créé l’aiguille de contrôle des dragons utilisée par ce Roi des Dragons. Si je me souvenais bien, le docteur Babylon avait dit que son travail était médiocre. Mais je ne pouvais pas ignorer que ce type, Bowman, avait créé des choses basées sur ses écrits.

« Je me suis demandé si vos guerriers géants étaient aussi la création du professeur Elks. Après tout, c’était un vrai génie. Il est rare qu’une création aussi grandiose se produise sans l’intervention d’un prodige. »

« Non, pas elle. Mes Frame Gears sont basés sur le travail du Docteur Regina Babylon. »

« Docteur… Babylon? Je n’ai jamais entendu ce nom avant. Est-elle enregistrée dans des livres ? »

« Ah… Bon, je vais garder ça pour moi pour l’instant. »

Bowman me regarda avec un petit froncement de sourcils. J’avais failli en laisser échapper trop. On aurait dit qu’il était un grand fan du professeur médiocre.

« Eh bien, Doge… Ces Golems sont-ils vraiment capables de se défendre contre une invasion de Phases ? J’ai assisté au massacre de Yulong de mes propres yeux. Je ne voudrais pas que l’orgueil conduise à l’effondrement de Roadmare. »

L’empereur émit une préoccupation, à laquelle le doge de Roadmare répondit par un grognement de mécontentement. Cependant, celui qui s’exprimait avec indignation était finalement Bowman.

« Comment osez-vous ? Empereurs, ces Golems sont le fruit de mon travail. Qui êtes-vous pour suggérer qu’ils ne peuvent pas s’opposer aux hordes de Phases ? Pardonnez-moi si cela est grossier, mais il me semble que vous êtes tout simplement incapable de comprendre à quel point ils sont puissants. Je vous ferai savoir qu’ils dépassent même la puissance des guerriers géants de Brunhild… »

« Espèce de petit… ! »

Gaspar avait instinctivement porté sa main à son fourreau, mais l’empereur lui avait lancé un regard qui le calma. Le doge s’empressa d’intervenir afin de dissiper la tension.

« Monsieur Bowman, veuillez tenir votre langue en bonne compagnie. Je vous prie de m’excuser. Son ton était inexcusable, Empereur. Cependant, j’aimerais soulever ma propre préoccupation. Y a-t-il un problème avec ces golems ? »

Son ton était aimable, mais ses yeux semblaient vouloir attiser la situation. Cela m’avait rappelé le fait que Roadmare et Regulus avaient toujours eu des différends entre eux. On dit que Roadmare avait été créé lorsque plusieurs territoires avaient déclaré leur indépendance de Regulus. Cela s’était passé environ deux cents ans avant mon arrivée dans ce monde. Ils avaient probablement une certaine animosité l’un envers l’autre à cause de cela.

« Comment dirais-je, cher Doge... Je me demande si vos marionnettes en bois seront vraiment à la hauteur pour protéger votre peuple. Après tout, elles ne sont pilotées par personne. Ils n’ont pas le contact humain. »

« Aha… Alors vous voulez dire que les guerriers géants de Brunhild sont supérieurs à mes golems ? »

Hein ? A-Attendez une minute… Ne soyez pas hostile aussi, Empereur ! Je peux comprendre votre position, mais quand même…

Ce type, Bowman, semblait incroyablement prétentieux quand il s’agissait de ses golems. Il ne semblait pas non plus avoir beaucoup de sens social. Il regardait fixement l’empereur de Regulus. Il devait être stupide. Personne de sensé ne regarderait un monarque comme ça.

Gaspar le regardait dans les yeux avec intensité. Naturellement, il ne lui pardonnerait pas d’avoir parlé ainsi à son chef. Les gardes de Roadmare fixaient en silence les gardes de Regulus. L’atmosphère était soudainement devenue beaucoup plus tendue. C’était la faute de ce golem ! Il venait de plomber l’ambiance.

Il s’était probablement fait masser l’ego tous les jours par les gens de Roadmare, ce qui lui donnait un sens exagéré de son importance.

En toute honnêteté, ce type était loin d’être un génie. Il avait juste pris les golems de la Tribu des Rivets et les colliers de Sandora, puis les avait mélangés à quelques autres choses. On pourrait à peine dire que c’était son propre travail, puisqu’il avait juste utilisé le travail des autres.

« Touya, mon garçon. J’ai une idée… Pourquoi ne pas leur montrer la puissance des Frames Gears ? »

« … Vous pensez que c’est une bonne idée ? »

Le roi de Belfast marmonnait vers moi, en gardant un œil attentif sur les deux groupes de gardes tendus. Je répondis à mon tour.

« Ça ne peut pas être pire que ce qui se passe maintenant. Il vaudrait mieux corriger leur compréhension naïve de la Phase, non ? »

Ce qu’il souleva était juste. Ils étaient certainement sûrs de la force de leur golem, mais il y aurait sans doute des morts s’ils finissaient par emprunter cette voie.

J’avais décidé de leur apprendre une fois pour toutes à quel point leur arme secrète était vraiment pathétique.

« [Porte]. »

J’avais ouvert un portail, permettant à mon plus basique Frame Gear, un Chevalier, de passer au travers.

Il avait atterri sur la place avec un bruit sourd.

L’apparition soudaine du « guerrier géant » provoqua un choc chez les roadmariens.

« Voici Chevalier. C’est le type de Frame Gear que je fabrique en série. C’est le Frame Gear le plus faible de mon pays, et le seul aspect positif qu’il présente par rapport aux autres Frame Gear est sa facilité de contrôle. »

« Que… » Tous les roadmariens le regardèrent. Le golem de bois était certainement plus grand, mais c’était à peu près tout. Quoi qu’il en soit, rien qu’en apparence, il semblerait que les golems puissent envoyer le Frame Gear dans la stratosphère. Je me demandais s’ils ressentaient la même chose. J’avais remarqué que le sourire de Bowman sortait légèrement du coin de l’œil. Qu’est-ce qu’il y a de si drôle ?

« Je propose une bataille simulée entre mon Frame Gear et votre Golem. Nous accepterons cela comme preuve des capacités du Golem à combattre la menace de la Phase. Est-ce que cela vous convient, Doge ? »

« Bonté divine… Ça ne me dérange pas du tout ! Et vous, M. Bowman ? »

« C’est très intéressant… Oui, j’aimerais bien voir un Frame Gear en action. J’approuve. »

Bowman ricanait légèrement lorsqu’il ajustait ses lunettes. Puis, avant de s’éloigner, il chuchota aux gardes.

La bataille simulée était prévue dans 10 minutes. Bowman et le doge parlèrent doucement pendant que je me tournais vers Nikola.

« Très bien, préparons-nous… Tu es prêt à piloter, Nikola ? »

« Bien sûr. Et plus que ça, en fait. »

Le vice-commandant Nikola m’avait accompagné et j’avais pleinement confiance en sa capacité à gagner. Alors que je réfléchissais aux détails, j’avais entendu une voix soudaine.

« Grand-Duc, puis-je avoir l’honneur de piloter le Chevalier ? »

« Gaspar ? »

Le chevalier commandant Gaspar s’était approché de moi. Ses yeux avaient un niveau d’intimidation perçant derrière eux.

« Une simple marionnette ne pourrait jamais se moquer de moi. Sur la fierté de mon Empereur, je vous le jure. Je gagnerai. »

Les autres chevaliers de Régulus regardaient aussi dans ma direction. Il semblerait qu’ils ne pouvaient pas supporter la façon dont Bowman avait manqué de respect à leur chef.

J’avais jeté un coup d’œil à l’empereur de Régulus, celui-ci il me fit un petit signe de tête d’affirmation. Gaspar était sacrément fort, alors je n’avais aucun problème à le laisser piloter. Ce n’était pas comme si le pilote devait être de Brunhild. De plus, il venait d’un pays allié, donc il s’agissait plus de la puissance du Frame Gear lui-même que de mon pays.

« Ça me semble bien. Si tu penses que tu peux le faire, vas-y. Veux-tu une lance ? »

« Oui, j’apprécierais. »

J’avais ouvert un autre portail vers le Hangar, et une lance de la taille d’un Frame Gear en était sortie.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

4 commentaires :

  1. Tellement génial, merci à vous pour tous ces chapitres !!

Laisser un commentaire