Dans un autre monde avec un Smartphone – Tome 9 – Chapitre 1 – Partie 11

Bannière de Dans un autre monde avec un Smartphone ***

Chapitre 1 : Rhapsodie Roadmarienne

Partie 11

Cette chose se nommant construction dominante avait disparu, mais le fait qu’une telle chose existait était effrayant. Je ne savais pas que nous serions confrontés à quelque chose de plus puissant qu’une Construction Haute. De plus, elle avait la taille d’un être humain, ce qui signifiait que le combattre dans le Frame Gear n’était pas sage.

Naturellement, l’incident avait été diffusé aux dirigeants du monde entier qui regardaient le champ de bataille, et ils avaient des dizaines de questions à me poser. Mais je n’avais pas eu de réponses. Tout ce que je pouvais dire, c’était que la créature était beaucoup plus puissante que la Phase de type gorille, et qu’elle semblait avoir des émotions.

Elle parlait dans une langue inhabituelle, mais on avait l’impression qu’elle communiquait activement avec Ende. Je ne savais pas trop quoi en penser.

De toute façon, la bataille était terminée et nous avions déjà fini de nettoyer l’endroit. Les dommages causés à Roadmare étaient bien moins importants que ceux causés à Yulong. Cependant, l’un des sommets d’une montagne avait été emporté par le vent. Le champ de bataille lui-même était devenu un terrain vague grâce à la puissance destructrice de ce gorille.

Heureusement, nous n’avions pas eu de morts, mais il y avait beaucoup de blessés. La plupart des blessures étaient dues au tremblement de terre déclenché par la Construction Haute. Les soldats blessés avaient été envoyés directement au QG, où Sue et Leen les avaient soignés avec de la magie curative. Flora avait également apporté des médicaments.

Malgré toute notre préparation, cela s’était terminé ainsi. Mais nous avions eu la chance de savoir ce qui se passait.

Roadmare avait été sauvé, bien que leur capitale ait subi de sérieux dommages structurels à cause des déchaînements des Golems. Mais cela n’avait pas vraiment de rapport avec nous.

Bowman avait été forcé de travailler dans les mines en guise de punition pour sa négligence. Il avait été condamné à dix ans de travaux forcés.

Le Doge avait également été frappé par plusieurs accusations de mise en danger et de négligence pour avoir financé le plan de Bowman.

Finalement, il fut déchu de son titre et un nouveau membre de la noblesse prit sa place pour contrôler la province centrale.

Celui qui lui succéda en tant que Doge de l’Union de Roadmare n’était autre que la gouverneure Audrey.

Elle était certainement rusée et nous avait utilisés à son avantage. Mais cela ne faisait pas d’elle une mauvaise personne. Juste une personne rusée.

Travailler avec Audrey serait bien mieux que ce vieux con stupide.

Elle avait tout d’abord ordonné de cesser toute production et recherche sur les golems. C’était tout à fait naturel. Ils ne voulaient pas qu’un autre golem hors de contrôle se déchaîne.

Aussi, après une discussion entre leurs représentants, ils avaient tous accepté de rejoindre l’alliance. Mais il semblerait que la raison principale de cette décision était qu’ils puissent emprunter nos Frame Gears en cas d’urgence. J’avais décidé de leur donner quelques Frame Gears pour s’entraîner.

Le nettoyage des dégâts dans Roadmare était beaucoup plus facile grâce aux Frame Gears, mais aucun de leurs chevaliers n’étant capable de les piloter, j’avais donc décidé d’envoyer plusieurs chevaliers pour servir d’instructeurs. Nikola était parmi eux.

La ville retrouvait peu à peu sa gloire d’antan grâce à l’opération de nettoyage.

Le Doge Audrey avait également commencé à travailler sur la réparation des relations entre Roadmare et Regulus, en rédigeant plusieurs accords agréables en très peu de temps.

Bien sûr, ils ne seraient pas dans l’immédiat les meilleurs amis du monde, mais c’était un pas dans la bonne direction.

Roadmare avait des frontières communes avec Ramissh, Regulus, Felsen et Yulong. Le commerce avec la plupart de ces pays se faisait par voie terrestre. Enfin, autrefois. La dissolution de Yulong avait coupé ces routes commerciales.

C’est pourquoi l’accord avec Regulus était une aubaine inattendue. C’était certainement bon pour l’Union dans son ensemble.

« Maître, monsieur ! Je demande un peu de votre temps, monsieur ! »

« Hein ? »

Rosetta était en train de réparer le Dragon d’Ende dans le hangar, mais elle m’avait arrêté. Plus précisément, elle était en train de fixer un nouveau bras pour remplacer celui qu’Ende avait cassé. Nous allions équiper le nouveau Dragon amélioré d’un endosquelette plus solide. Le Dragon était construit pour la vitesse et la puissance, il n’était donc pas vraiment surprenant qu’il se soit cassé si facilement. Je ne serais pas surpris que cela se reproduise.

Rosetta était descendue de la grue.

« Quelque chose d’étrange s’est produit lors de la récente bataille, monsieur ! »

« Hein ? Comme quoi ? »

Le jour de la bataille, j’avais demandé à Rosetta et Monica de veiller sur les Frame Gears.

Elles avaient également pour tâche d’observer et d’enquêter sur les mouvements de la Phase. Elles étaient essentiellement nos yeux dans le ciel. Je ne voulais absolument pas laisser cela à Parshe… Sa maladresse était mortelle.

« Eh bien, monsieur ! Le nombre de soldats blessés s’élève à trente-six, oui monsieur ! Cependant, il y a une grande différence ! Vous avez récupéré trente-cinq Frame Gears sur le champ de bataille. Il y a donc une unité manquante, monsieur ! »

« … Vraiment ? »

Cela n’avait aucun sens. J’avais utilisé [Stockage] pour ramasser tous les débris de Frame Gear à proximité. La seule façon pour qu’ils disparaissent était qu’ils soient déjà pris avant que je ne nettoie.

« Pour être plus précis, monsieur ! Il nous manque une tête, une poitrine, un avant-bras gauche, et une jambe droite entière ! Toutes les pièces proviennent d’un Chevalier, monsieur ! »

« Donc, il a été volé en plein milieu d’une bataille ou quelque chose comme ça ? »

« Non, monsieur ! Je pense que c’est le contraire ! Je pense qu’après une certaine destruction, quelqu’un a rassemblé des morceaux cassés ! »

Rosetta alluma un moniteur dans le garage. C’était l’enregistrement aérien qui montrait la bataille il y a quelques jours. En termes de temps, c’était juste avant l’apparition de la Construction Haute. Je m’étais demandé ce qu’elle me faisait regarder.

« Regardez ici, monsieur ! »

Elle avait mis l’enregistrement en pause en appuyant sur un bouton. Il y avait un Frame Gear cassé dans le coin de l’écran.

Elle avait soudainement recommencé l’enregistrement, et le Frame Gear s’était en quelque sorte déplacé hors de l’écran.

« … Hein ? Qu’est-ce que c’est que ça ? »

« Passons à la vision magique filtrante, monsieur ! »

« Eh ? »

Rosetta appuya sur un bouton, et la composition de la vidéo changea. Elle montrait les figures de différents hommes transportant des morceaux du Frame Gear. Ils étaient entourés d’une lumière bleue. Je n’avais pas pu distinguer les détails, mais ils ressemblaient à des humains. Il était possible qu’ils soient demi-humains, mais ils n’avaient pas les oreilles et la queue des bêtes.

« On dirait qu’ils utilisent une sorte de sort de dissimulation ou un artefact, monsieur ! Mais ils ont été vus par nos superpositions de détection magique ! Vous voyez ? Vous pouvez les voir directement sur la peinture du Frame Gear, monsieur ! »

Nos Frame Gears avaient été recouverts d’une peinture magique, le contraste avait donc permis de les détecter plus facilement grâce à la superposition spéciale. Pourtant, je n’avais aucune idée de qui ces gars étaient censés être.

Il y avait peu de chances que ce soit des gens de l’alliance. Après tout, je leur donnais déjà des Frame Gears. Ça n’aurait servi à rien.

Mais ça aurait pu être un pays étranger. La bataille était connue depuis quelques jours. Cela signifiait que quelqu’un aurait pu se faufiler pour en profiter.

« Mon Dieu… C’est comme des petits escrocs qui volent des trucs sur les lieux d’un incendie d’appartement ou autre. Bon… Lancez une recherche, pièces de Frame Gear cassées. »

« … Recherche terminée. Affichage. »

Ma carte avait été projetée, mais aucune épingle n’était tombée dessus. Les morceaux cassés à Babylone n’avaient évidemment pas été projetés à cause de la barrière magique protectrice autour des îles flottantes, et comme j’avais spécifié les morceaux cassés, il n’y avait pas non plus d’épingles dans Roadmare, mais quand même… Je m’attendais à quelques résultats.

« Monsieur ! Il est tout à fait possible qu’ils aient une barrière qui empêche la détection magique ! Peut-être comme celle que nous avons installée ici. »

Ce serait logique. Mais quand même, cela signifiait qu’il ne serait pas possible de les suivre.

« Serait-il possible pour eux de faire un Frame Gear à partir des pièces ? »

« Pas moyen, monsieur ! Le mieux qu’ils peuvent faire est de réassembler grossièrement un chevalier cassé, mais ils ne pourront pas le produire en masse. »

Cela semblait bien, alors. Ils n’avaient pas non plus l’éther liquide. Ils n’avaient donc pas la technologie nécessaire pour me menacer.

« Mais cela pourrait devenir problématique s’ils appliquent la technologie ailleurs, monsieur ! Il y a une chance qu’ils puissent produire une version inférieure du Frame Gear. »

« Ugh… C’est effectivement problématique… »

Monica, qui réparait également le Dragon d’Ende, s’était assise sur son épaule et avait pris la parole.

« Ne serait-il pas sage d’informer chaque membre de votre alliance qu’il a été volé ? Ce serait vraiment grave si un faux chevalier faisait des ravages et tout ça ! Vous seriez totalement blâmé ! »

Elle avait raison. Une imitation de Chevalier ne serait pas facile à faire fonctionner sans éther liquide, mais je ne voulais pas prendre de risques.

Pourtant… Des imitations de Frame Gear. Une sorte de version inférieure de la technologie… J’avais eu l’impression que l’une de mes sensations brevetées m’indiquait que quelque chose de mauvais en résulterait.

« Quand même, monsieur ! Ils ne seraient jamais capables de faire quelque chose de mieux que nos Frame Gears, alors ne vous inquiétez pas ! »

« Je le sais, mais je me sens toujours un peu mal à l’aise de laisser cela comme ça… »

Mais il était trop tard pour penser à des contre-mesures. J’aurais dû installer un système d’autodestruction ou quelque chose comme ça. Je me souvenais de cet anime de mécha génial où le protagoniste faisait exploser la machine avec lui-même. Je m’étais demandé si c’était pour le style… Ça aurait pu être par contre pour protéger ses secrets. Mais qui, sain d’esprit, monterait dans un mécha qui vous ferait exploser comme ça…

« Les Frame Gears de Yae et Hilde sont plus importants en ce moment. Dois-je le baser sur le Frame Gear que nous avons fait pour Elze, monsieur !? »

« Hm… Oui, on n’a pas besoin de faire beaucoup d’ajustements. Il suffit de faire un type de combattant général pour Yae. Il n’a pas besoin d’être trop spécialisé sinon. Celui de Hilde sera à peu près le même. »

« Monsieur, oui monsieur ! Et pour qui allons-nous fabriquer des Frame Gears après cela ? »

« Tu en feras un pour moi ! »

J’avais regardé vers l’entrée du hangar, et j’avais trouvé Sue là. Elle était accompagnée de Cesca, qui l’avait probablement emmené. Quelle surprise !

Sue s’était alors précipitée vers moi et me fit un de ses fameux câlins.

« N’est-il pas temps pour moi d’avoir un Frame Gear !? Non ?? Tu sais que j’en ai marre de jouer dans le simulateur de Frame Gear !? »

Elle n’arrêtait pas de me donner des coups de tête dans l’estomac. Guh… Un Frame Gear pour Sue…

Pour être honnête, j’étais un peu inquiet. Et ce n’était pas à propos de ses compétences. En fait, elle avait très bien réussi les simulations de Frame Gear. Elle avait un niveau de compétence prodigieux quand il s’agissait de le manipuler, donc dans mon esprit je n’avais aucun doute qu’elle deviendrait une grande pilote.

Mais il était clair pour moi qu’elle considérait tout cela comme un jeu. Sur le champ de bataille, il fallait être prêt à prendre des vies. Je ne pensais pas qu’elle était prête pour ça.

« Allez Sue… veux-tu vraiment faire des trucs dangereux comme ça ? »

« Ne sois pas stupide ! Je suis ta fiancée, Touya ! Je me battrai quand il le faudra, dis-je ! Je ne suis pas une femme trophée qui doit s’asseoir et être joli ! Je veux protéger les gens auxquels je tiens ! »

Elle me fixa d’un regard sérieux. Sa détermination était palpable. Probablement parce qu’elle avait grandi dans une maison noble… Elle était vraiment incroyable pour son âge.

Peut-être que je l’avais trop traitée comme une enfant.

« … Très bien. Nous travaillerons sur ton Frame Gear par la suite. Quel genre de Frame Gear as-tu en tête ? »

« Un Frame Gear fort ! »

C’était un peu ambigu. J’avais décidé de demander un peu plus d’informations.

« J’en veux un énorme ! J’en veux un qui puisse totalement détruire l’ennemi comme Gerhilde ! Et, oh ! Comme celui que tu m’as montré… Celui qui peut se combiner et se transformer en un plus grand ! »

Oh… Celui de cet anime.

« Ensuite, nous pouvons déployer des bras rotatifs et arracher les noyaux des phases, ouais ! Oh, oh ! Faites un marteau d’or géant pour ça aussi ! »

Ah, bon sang… Je suppose que c’est un peu familier. Hmm… Je vais le faire construire afin qu’il soit puissant. Ce sera bon pour l’attaque et la défense. Mais cela signifie que je dois sacrifier la mobilité. Après ça… Il s’agit juste d’utiliser la technologie du Fragarach pour les armes. Et si on le combinait et qu’on le transformait, par contre… Je ne pense pas pouvoir le faire sans une IA ou autre chose. Peut-être que si d’autres personnes pilotent les autres parties ? Non, c’est trop…

« Je pense que ça ira, monsieur ! Je pense qu’il y a quelque chose qui lui conviendra dans l’entrepôt. »

Vraiment ??... Eh bien, je suppose que s’il y a quelque chose qui peut donner vie à un cadre photo, une IA n’est peut-être pas totalement hors de question. S’il y a quelque chose comme ça, je peux l’utiliser pour construire le Frame Gear de Sue.

« Hmm… Très bien, j’ai quelques idées. Je vais m’en occuper. »

« Woohoo ! Merci, Touya ! Tu es le meilleur mari de tous les temps ! »

Sue me serra dans ses bras et plissa ses lèvres, me faisant un baiser avant que je ne puisse comprendre ce qui se passait. Puis, elle posa sa joue contre la mienne. Elle avait certainement grandi un peu…

Alors que je pensais tranquillement à sa maturité soudaine, Cesca s’était tournée vers Sue et avait levé son pouce. C’est toi qui lui as fait faire ça ? ! Ne lui apprends pas des choses bizarres !

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

4 commentaires

  1. Merci pour le chapitre.
    Un pays de voleurs sans gène j'en vois que un Yulong.
    Je serais très surprise si c'est pas eux.

Laisser un commentaire