Dans un autre monde avec un Smartphone – Tome 7 – Chapitre 3 – Partie 9

Bannière de Dans un autre monde avec un Smartphone ***

Chapitre 3 : L’élagage

Partie 9

Le troisième jour de l’élagage avait commencé.

Le jour était venu de mettre fin à ce conflit. Les huit autres équipes se battraient, et la tribu des Seigneurs des Arbres sera déterminée au coucher du soleil.

Pam avait parlé de ma proposition aux autres femmes de sa tribu, et elle avait été accueillie avec enthousiasme. J’avais eu un peu peur d’avoir fait quelque chose d’inutile, mais j’avais décidé d’oublier tout ça. Tout ce qui devra arriver arrivera.

Les quatre premiers matches se dérouleraient en même temps. De cette façon, les quatre dernières tribus seraient déterminées rapidement. Par la suite, deux matches se dérouleront l’un après l’autre pour déterminer les finalistes. Ensuite, la finale commencerait.

Les tribus se faisaient face, au sommet des souches d’arbres dans les Terres des Vœux.

Je ne savais pas vraiment pourquoi les arènes étaient en forme de souches… Apparemment, elles se volatilisèrent une fois l’élagage terminé. J’avais pensé que c’était dû au pouvoir de l’esprit, ou quelque chose comme ça. J’avais décidé que ça ne valait pas la peine d’y penser ou de m’en inquiéter.

« Notre premier combat sera… contre une tribu de gens étranges. »

Ils étaient vêtus de plumes d’oiseaux de la tête aux pieds, portaient des manteaux autour du cou qui me faisait penser à des ailes d’oiseau, et avaient des ornements de tête façonnés à partir du crâne de ce que je ne pouvais que supposer être des oiseaux géants. C’est… certainement un ensemble… Je me demande si c’est une équipe de ninja scientifique ou quelque chose comme ça…

Une fois le match commencé, l’oiseau s’était mis à bondir vers l’avant à une vitesse incroyable. Whoa! Ce type est rapide ! Elze, qui le surveillait, n’avait pas bougé d’un poil.

L’homme n’arrêtait pas de courir autour d’Elze, effectuant à sa guise des feintes et des attaques réelles. Il n’arrêtait pas d’essayer de faire semblant de la faire sortir, de ne charger que pour reculer, de sauter ou de se rouler comme un fou. Malgré tout, Elze n’avait pas bougé.

Soudainement, il augmenta encore plus sa vitesse, profitant de l’élan pour se retrouver derrière le dos d’Elze. Il sortit ensuite une dague et visa droit dans la nuque d’Elze, mais elle l’évita magistralement. En un rien de temps, Elze lui porta un coup si violent que cela brisa le crâne de l’oiseau que portait l’homme. J’étais à peu près sûr que cela aurait brisé son crâne si la protection n’était pas en place. Aïe.

Le membre de la tribu des oiseaux était tombé et il ne pouvait pas se lever. Il n’allait pas mourir, mais il n’était pas certain qu’il s’en sortira indemne.

Après Elze, Yae et Hilde avaient toutes les deux remporté des victoires faciles. La tribu de Rauli était la première à se qualifier pour les demi-finales.

« Incroyable, sais-tu ? Elles les ont totalement submergés ! »

« S’ils affrontaient des adversaires lents et costauds, leur tactique aurait fonctionné. Il est judicieux de recourir à des interruptions rapides, mais elles ne faisaient pas le poids face à Elze et aux autres. Ils n’étaient pas de tailles contre elles. »

Comme Karen et Moroha l’avaient dit, il s’agissait de la pire équipe possible pour nos ennemis. Les filles étaient devenues encore plus fortes depuis le premier jour. C’était terrifiant…

Attendez, ne me dites pas qu’ils sont aussi devenus les Pupilles de Moroha !? Yae et Hilde la fréquentent depuis quelque temps, mais… oh, euh… C’est ce qui s’est certainement passé, hein ?

Eh bien, ce n’est pas comme si c’est une mauvaise chose. Je me sens juste un peu mal, car elles se sont toutes engluées dans mes circonstances étranges maintenant.

« Ah, Touya. Regarde là-bas. »

« Hm ? »

Linze désigna Rengetsu, le gars luttant avec son Bō. Il venait d’abattre son propre adversaire. La tribu de Ruluch avait également remporté une victoire facile.

Ainsi, les quatre dernières tribus avaient été déterminées. L’une d’entre elles était également la tribu Rivet, celle qui agissait avec du poison.

J’avais préparé des masques de filtration pour Yae et les autres comme ultime contre-mesure, juste au cas où nous devrions combattre contre eux.

Les quatre dernières étaient :

Les Femmes Fatales, la tribu de Rauli.

Les Ravageurs Toxiques, la tribu de Rivet.

Les Maîtres Martiaux, la tribu de Ruluch.

Et la tribu de Remna, qui était vraiment forte.

Avec cela, nous avions les quatre syllabes de base en japonais. Ra, Ri, Ru, Re ! Ro avait cependant disparu,… Je n’avais pas eu un ensemble complet.

« Devrions-nous nous inquiéter de la tribu de Rivet ? »

« Eh bien, il y a aussi la tribu de Ruluch, puisque c’est celle de Sonia. Cela peut être serré, cela dépend de vos adversaires. »

Ce serait assez facile s’ils tombaient contre la tribu de Remna. Tout ce qu’ils avaient pour eux était leur capacité physique. Cela aurait été dommage qu’ils se soient fait prendre par l’un d’eux. Les hommes de Remna avaient la force physique nécessaire pour briser la colonne vertébrale d’un ours avec un bras. Les filles devaient juste rester hors de leur portée, ce qui ne serait pas trop difficile en raison de la simplicité de leur style.

« Oh, le premier match commence. Oh mon… »

Sue fit un geste vers la scène. Les branches avaient commencé à bruisser et à craquer lorsque la lumière du soleil éclaira les deux équipes sélectionnées. Rauli et Ruluch.

« C’est le groupe de Sonia… Ce sera dur. »

En toute honnêteté, je ne pensais pas que Lu aurait eu une chance si elle affrontait l’un des deux. La même chose s’appliquait probablement à Pam. Je me demandais si Yae et Hilde seraient en mesure de faire face à Sonia. Elze perdrait probablement contre Rengetsu en raison de son style de combat. Si Pam et Elze étaient assommées par Rengetsu et Sonia, et que Lu perdait son combat… Nous serions éliminés.

Mais je pensais vraiment que nous avions plus de chance de gagner que de perdre.

Les deux équipes s’étaient déplacées vers leurs positions respectives sur l’arène. On pouvait le voir clairement d’ici, mais les participants ne savaient pas qui ils allaient combattre avant le début de la bataille.

« Oh mon Dieu… »

Lu avait été jumelé avec Rengetsu, et Elze avait été jumelé avec Sonia. C’était un peu inquiétant. Même si elles perdaient, Yae, Hilde et Pam pourraient gagner. Je m’inquiétais seulement pour Pam.

Ce serait une certaine victoire pour nous si Lu ou Elze gagnaient leurs batailles.

Elze avait les meilleures chances de gagner, mais il s’agissait essentiellement d’un duel de cogneurs. Je n’étais pas certain de ses chances contre Sonia. Si elle était capable d’utiliser [Renforcement], elle aurait l’avantage, mais un tel luxe n’était pas offert.

Le premier match avait commencé, Lu et Rengetsu marchèrent vers le milieu de la souche. Il y avait une grave différence de taille entre eux. Rengetsu mesurait plus de cent quatre-vingts centimètres, tandis que Lu ne mesurait même pas cent quarante-cinq centimètres. On aurait dit un adulte se préparant à combattre un enfant. Je me demandais si les gens trouveraient déshonorant que Rengetsu la batte.

L’arbitre avait annoncé le début du combat. Lu prit une position offensive avec ses deux lames, et Rengetsu prépara son bâton. Le bâton de l’homme était d’un argent étincelant, et chaque extrémité était ornée d’une pointe d’or. Au premier coup d’œil, je dirais que c’était une arme faite de Mithril et d’orichalque. Il s’en était sorti comme un pro. Sa force n’était clairement pas à négliger, mais si le bâton avait été fait de fer et d’or au lieu de métaux légers, j’aurais été encore plus terrifié.

Lu s’élança vers l’avant, et Rengetsu réagit en déplaçant son bâton. Elle avait frappé le côté de son bâton avec l’une des lames et essaya d’utiliser son élan vers l’avant pour lui sauter à la poitrine. Rengetsu répondit de la même façon en poussant son Bō dans le sol et en faisant du saut à la perche au-dessus d’elle. Son agilité était folle.

Hmph… Je suppose que ce type était vraiment un niveau au-dessus. Il l’a entièrement mise à nue.

« Lu… Est-ce que Lu gagnera ? »

« Allons, elle ne laissera pas ça se terminer si facilement. »

Lu tint ses épées, les retourna et fonça droit dans la mêlée. Elle envoya des suites de coups contre lui, essayant de l’épuiser avec un barrage écrasant. Elle était à la fois légère sur ses pieds et monstrueusement implacable. C’était presque effrayant… Cependant, j’avais remarqué quelque chose de bizarre dans ses mouvements.

« Wôw… Elle bouge comme une bagarreuse, hein ? Elze lui a-t-elle appris ça ? »

Moroha comprit immédiatement. Elle avait vu exactement ce qui se passait. Les mouvements de Lu étaient presque identiques à ceux d’Elze. Il semblait qu’elle apprenait bien.

« Guh ! »

Rengetsu endura l’agression en utilisant son bâton, lui refusant l’accès à ses points vitaux. Pourtant, Lu avait l’avantage, puisqu’elle l’épuisait. Au bout d’un moment, il se retrouva coincé, jetant son bâton sur le côté et prenant quelques pas en arrière.

Lu, cependant, le poursuivi sans relâche. C’était alors que Rengetsu changea son plan d’attaque. Il s’était soudainement précipité en avant, jetant le bâton aux pieds de Lu. Celle-ci trébucha, et il poussa sa main contre sa poitrine alors qu’elle perdait l’équilibre.

« Augh ! »

Lu tomba au sol et roula sur le côté avant de se relever. Ça fait vraiment mal.

Rengetsu, enfoiré ! Qu’est-ce que tu crois que tu fais à ma princesse, hein !? Espèce d’abruti d’âne chauve ! Je vais te tuer ! Mes pensées s’étaient brièvement mises en colère de façon incompréhensible.

Calme-toi, calme-toi. Ce n’est qu’un simple combat. Laisse tomber, laisse tomber. Tu te vengeras plus tard… Tu fera goûter tes [Glissades] à ce salaud.

Cette fois, c’était au tour de Rengetsu de lancer un barrage d’attaques contre Lu. Elle pouvait à peine éviter le bâton alors qu’il se frottait contre elle. Elle lâcha l’épée dans sa main gauche et attrapa le bâton sous son aisselle. Mais au moment où elle s’apprêtait à lancer son contre, Rengetsu lâcha son bâton.

« Quoi ? Uwah ! »

« Haaah !! »

Lu avait soudain perdu son équilibre. Rejetant son bâton, Rengetsu tendit la paume de sa main et cria à haute voix. En un instant, une force invisible sembla jaillir et assommer Lu à reculons.

Attendez, est-ce la même explosion de force qu’avait utilisée Sonia ? Je suppose qu’ils étaient alliés, donc ce n’était pas trop surprenant.

Lu avait réussi à garder son sang-froid et, après avoir volé dans les airs, s’était posé gracieusement sur ses pieds. Hors limites, cependant.

« Le gagnant est Rengetsu ! »

L’arbitre annonça le vainqueur d’un coup. Un tonnerre d’applaudissements et d’acclamations retentit de l’autre côté de la salle.

Lu avait été vaincu. On l’avait simplement repoussé sous un mauvais angle. Si elle n’était qu’un mètre plus près du centre, elle aurait été encore dans le coup.

« Alors… elle a perdu. »

« Hé, on ne pouvait pas s’attendre à ce que ce soit du gâteau. Même Lu savait qu’elle pouvait perdre. »

J’avais tapoté une Sue ronchonnante sur la tête, puis j’avais regardé Lu. Elle avait rassemblé ses armes et serré la main de Rengetsu. Elle semblait vraiment déçue. Il n’y avait aucun doute qu’elle aurait aimé pouvoir continuer. Mais de mon point de vue, elle avait fait un match incroyable.

« Eh bien, maintenant que c’est arrivé, nous devons vraiment gagner le prochain… »

Elze et Sonia étaient toutes les deux montées sur scène.

Toutes deux étaient des combattantes au corps à corps, et elles avaient toutes les deux montré leur état de préparation en frappant leurs gantelets ensemble.

Elles avaient pris position l’une en face de l’autre, regardant l’autre en face. L’arbitre leva la main et regarda entre les deux. Puis, il lâcha un rapide.

« Commencez ! »

Whoooooooosh. Elles avaient toutes les deux foncé l’une vers l’autre à toute vitesse. Leurs poings volaient vers le visage de leur ennemi, et les deux coups étaient liés. C’était un incroyable contrecoup, des deux côtés. Quoi !!! C’était beaucoup trop rapide ! Et pourquoi elles souriaient !?

« Tu es… plutôt bonne. »

« Toi aussi. »

Oh allez, qu’est-ce que vous êtes !? Des chefs de gangs se bagarrant sur une rive !? Elles s’étaient séparées et avaient immédiatement commencé à échanger des coups. Elze lâcha une droite, et Sonia l’absorba avec son gantelet. Sonia avait ensuite fait un crochet du gauche, mais Elze l’avait aussi paré.

Le son du métal était intense.

Clang. Thwack. Thump. Thud. Scrape! Le son du métal sur le métal imprégnait l’air autour de la scène. C’était terrifiant. La terreur était amplifiée par le fait qu’elles riaient toutes les deux. Elles se tapaient dessus constamment et gloussaient. C’était vraiment effrayant ! Je doutais que quelqu’un puisse comprendre à quel point j’étais paniqué !

D’accord, c’est tout ! Allez, maintenant ! Au revoir, d’accord ! C’est ça !

J’étais mal à l’aise, comme un homme possédé.

Le métal continuait à résonner, encore et encore. Implacable. Frappe, bloque. Frappe, bloque. Frappe, bloque…

On aurait dit qu’elles suivaient une règle tacite consistant à se frapper à tour de rôle. La vitesse augmenta lentement jusqu’à ce qu’il ne s’agisse plus que de deux rafales de coups de poing.

« Hiyaaaaaah !! »

« Gaaaaaaaaah !! »

Le son du métal grattant retentit alors que leurs poings se rapprochaient, les deux se dirigeant droit devant eux.

Pendant un moment, elles restèrent immobiles, souriantes et riantes tout le temps. Je ne savais pas à quelle hauteur elles montaient, mais c’était effrayant.

Puis, elles avaient toutes deux fait un bond en arrière en même temps avant de se précipiter et de lancer une série de coups de pied. Les jambières sur leurs jambes se cognèrent et sonnèrent lorsqu’elles se frappèrent l’une contre l’autre. Après cela, les sons métalliques des gantelets en conflit se répétèrent une fois de plus.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

2 commentaires :

Laisser un commentaire