Dans un autre monde avec un Smartphone – Tome 7 – Chapitre 3 – Partie 11

Bannière de Dans un autre monde avec un Smartphone ***

Chapitre 3 : L’élagage

Partie 11

« Des golems de bois… Mais ils sont beaucoup trop gros ! Ils ont fini par devenir des Béhémoths ou quoi ? Mais pourquoi y en a-t-il autant… !? »

Plusieurs Golems de bois recouverts d’écorce piétinaient l’endroit, détruisant tout ce qui se trouvait sous leurs pieds. Ils faisaient chacun plus de vingt mètres de haut. Du point de vue de la forme, ils étaient identiques à un Golem de Mithril, mais pas du point de vue de la taille.

Un… Deux… Trois… Oui, il y en a au moins dix. Est-ce qu’ils ont détruit la vie de la flore locale ou quelque chose comme ça ? Le Golem le plus proche tenta d’entrer dans les Terres des Vœux, mais se trouva repoussé par une barrière verte.

Une petite sphère verte brillante de la taille d’une balle de baseball était apparue sous mes yeux.

« Seigneur Touya ! »

« Esprit de la forêt ? Est-ce toi ? »

« Oui. J’ai actuellement concentré la majeure partie de mon pouvoir afin d’ériger une barrière, alors pardonnez-moi mon apparence. Pourriez-vous utiliser votre pouvoir pour évacuer les tribus locales de la région ? Leur cible, c’est moi, alors s’il vous plaît, sortez les spectateurs innocents d’ici ! Ils veulent absorber l’Arbre des Vœux et infuser mon pouvoir spirituel dans un Golem de bois ! »

Si un Golem de bois consommait l’Arbre des Vœux, il serait probablement capable de contrôler le pouvoir d’un esprit de la forêt. Il était probable qu’ils s’étaient préparés à ce que cela se produise pendant un certain temps.

Les gens derrière tout ça, c’était évidemment la tribu de Rivet. S’ils avaient gagné l’Élagage, ils allaient empoisonner l’Arbre à Vœux et l’assimiler dans un de leurs Golems après qu’il ait été affaibli… Ou peut-être qu’ils avaient l’intention de transformer l’Arbre à Vœux lui-même en un Golem. Il n’y avait aucune raison de réfléchir, de toute façon.

Mais ensuite, la tribu de Rauli arracha la victoire, alors ils avaient dû recourir à un autre plan. Et c’est ce qui avait abouti à la situation actuelle… Ils ne savaient pas quand abandonner. Ou plutôt, ils étaient trop stupides pour savoir.

… Moroha décida soudainement de me balancer toutes ces informations sur moi. Je n’arrivais pas à y croire. J’avais vu la tribu de Rivet la veille au soir, ils devaient donc s’y préparer. J’aurais dû les vaincre tous à ce moment-là.

J’utilisais [Vol] pour descendre en piqué et paralyser deux membres de la tribu de Rivet. Le pouvoir de l’esprit était concentré sur le maintien de la barrière, donc ma magie fonctionnait très bien.

« Dites-moi, qu’est-ce que c’est ? »

« Des golems de bois. Notre tribu les a élevés à partir de jeunes arbres… Nous les avons fait se nourrir de la vie des arbres voisins pour qu’ils deviennent des Béhémoths, grâce aux ajustements que nous leur avons faits… »

« Ajustements ? »

« Nous avons mélangé divers poisons et remèdes, et les avons trempés dans leur écorce… Il a fallu beaucoup de temps pour les transformer. Ils devraient être capables de drainer l’arbre des vœux, ainsi que… utiliser le pouvoir de l’esprit, et avec ce pouvoir, la tribu de Rivet régnera en maître sur la mer des arbres… Kuhuhuhu... »

Eh bien, c’était exactement comme Moroha l’avait dit.

Ne crois pas que tu as encore gagné, connard ! Il est temps pour nous de te faire du mal !

« [Porte]. »

J’avais ouvert un portail dans le ciel, permettant à un Frame Gear de tomber.

Le chevalier baron était tombé d’environ un mètre en l’air, mais il avait tout de même réussi à faire une lourde chute alors qu’il atterrissait dans les Terres des Vœux. Il tenait une épée dans une main, et l’équipement Fragarach y était également fixé.

« Qu’est-ce que c’est que ça !? »

« Tais-toi. Il est temps de tester ma nouvelle arme. Je briserai tes stupides Golems, et l’orgueil de ta tribu en même temps ! »

Le membre de la tribu Rivet avait l’air absolument stupéfait quand je m’étais approché de mon Frame Gear. Mais soudain, Yumina et Linze m’avaient crié dessus.

« Touya, laisse l’une de nous deux faire. »

« Hein ? Tu veux contrôler le chevalier baron ? »

« Oui… Aucune de nous n’a été capable de faire quoi que ce soit. Ni pendant l’incident de Yulong ni pendant l’élagage… »

Oh, mais bien sûr, c’est vrai. Nous n’avions pas besoin de magie lors de l’incident de Yulong, et elle était interdite durant les combats de l’élagage…

Eh bien, nous devrons nous battre à nouveau contre la Phase à un moment donné, et le Fragarach permettra à des gens comme Yumina et Linze de canaliser leur pouvoir magique dans un morceau d’arme physique… Je me demandais si elles y sont préparées.

« Bon, très bien. Mais faites attention, s’il vous plaît ! Vous pouvez compter sur mon soutien. »

J’avais ouvert une autre [Porte] et j’avais apporté un autre Frame Gear. Bien que celui-ci ait été peint en bleu… Il était équipé d’une masse. C’était en fait le Frame Gear spécialisé du Vice-Commandant Norn, mais avoir Linze ou Yumina à bord ne ferait pas forcément de différence.

Yumina était montée dans le noir, tandis que Linze avait pris le bleu. Elles les avaient mis en marche et avaient synchronisé leurs schémas magiques avec l’équipement.

« … Commencez l’accordage magique. Activez l’emplacement principal. »

« Compris ! Emplacement primaire enclenché ! On charge le Fragarach ! Le réglage est terminé. Pas de complications. »

« … Aucune complication ici non plus. »

J’avais sorti une radio de [Stockage] et j’avais communiqué avec les deux filles. Tout semblait aller pour le moment.

« Yumina, tu prends les ennemis à droite. Linze, tu peux gérer la gauche. Si vous sentez votre magie s’affaiblir, souvenez-vous que vos bagues de fiançailles ont un surplus de pouvoir magique stocké en elles. »

« Compris. »

« Bien reçu ! »

Le Chevalier Noir et le Chevalier Bleu s’étaient mis à courir dès le départ, se tournant vers leurs Golems respectifs avec leurs armes en main.

« Frappe réellement, Foudre ! Que des centaines de coups de tonnerre tombent : [Javelot foudroyant] ! »

« Perce, ô glace ! Pointe glacée : [Aiguille de glace] ! »

Le Chevalier Noir tira des éclairs de son épée, et la masse du Chevalier Bleu s’était imbibée d’épines de glace. Puis, ils lancèrent des attaques contre les Golems.

Yumina utilisait la magie du vent, ce qui était logique, mais Linze était clairement attentive. Son meilleur élément était le feu, mais elle ne voulait probablement pas que les arbres s’enflamment. La foudre était dangereuse et pouvait normalement causer des incendies, mais la foudre créée par magie n’avait pas eu de tels effets secondaires.

Deux Golems tombèrent sous leur assaut, et deux autres se précipitèrent hors des Terres des Vœux.

« N’en faites pas trop, mais j’aimerais que vous testiez les capacités du Fragarach. Méfiez-vous, c’est tout. »

Toutes les deux se dépêchèrent de rencontrer les autres Golems des bois qui arrivaient, mais Yumina fit son premier pas.

« Fragarach, activation ! »

Quatre lames de cristal commencèrent à flotter à l’arrière du chevalier noir. Puis, elles avancèrent, se déployant et orbitant autour du Frame Gear.

« Allez-y ! »

Comme pour répondre au cri de Yumina, les lames de cristal s’écrasèrent sur un Golem de Bois à une vitesse supersonique. Il s’était éclaté en quelques secondes. Le Fragarach avait été conçu pour être assez robuste pour briser une Phase, donc le bois n’était rien.

Les lames déchiquetèrent le noyau du Golem de Bois et retournèrent en orbite autour du Chevalier noir, flottant librement selon un motif circulaire. Ils fonctionnaient aussi comme un système défensif, puisqu’ils étaient basés sur les Orbes Satellites de Babylone.

« Est-il difficile de viser plus d’un ennemi en même temps ? »

« Effectivement ! Je ne pense pas que ce soit impossible, mais c’est difficile de se concentrer assez rapidement. Je pense qu’avec l’expérience, ça deviendra plus facile à gérer. »

C’était logique. Rosetta m’avait parlé du rythme et du tempo, et de l’importance de s’habituer au rythme de la bataille. C’était comparable au fait d’apprendre à jouer d’un instrument. C’était la même chose. Comme quand tu jouais du piano et faisais faire des choses différentes à tes mains gauche et droite.

Je pouvais en fait manipuler les quatre épées Fragarach avec aisance, mais je pouvais probablement remercier mes parents pour cela. Ils m’avaient fait jouer du piano quand j’étais enfant. Je n’aurais jamais pensé que cela ferait de moi un combattant plus efficace.

Cela m’avait rappelé que je n’avais jamais vu un seul piano dans ce monde. J’avais fait une note mentale pour en faire un plus tard, car cela pourrait m’aider à apprendre comment contrôler des systèmes d’armes comme celui-ci. Je voulais aussi jouer du piano, parce que cela faisait longtemps que je n’en avais pas joué.

« Fragarach, action… »

Les Fragarach de Linze furent lancés et commencèrent à déchirer son opposant. Cependant, contrairement à Yumina, deux de ses lames bougeaient en même temps.

Linze avait pu attaquer deux cibles en même temps. Pourtant, ses mouvements étaient beaucoup moins précis qu’ils ne l’auraient été si elle avait simplement attaqué avec les quatre à la fois sur la même cible. Cela s’améliorera sûrement avec de la pratique.

« C’est impossible… Comment… !? »

Un membre de la tribu de Rivet regarda avec horreur ses beaux Golems se transformer en morceaux d’écorce.

En fait, j’avais complètement oublié ces types. J’avais ciblé tous les membres de la tribu de Rivet sur mon application cartographique, et j’avais appuyé sur le bon vieux bouton [Paralysie]. C’était assez facile de les localiser, puisqu’ils avaient l’air si différents des autres.

La plupart des Golems étaient morts à ce moment-là. S’ils avaient été faits de Mithril ou d’orichalque, nous aurions gagné beaucoup d’argent aujourd’hui. Qu’ils aient été ou non raffinés de manière sélective, le bois n’était en fin de compte que du bois. Ils n’avaient aucune valeur en termes de matière première. Peut-être qu’ils étaient bons pour allumer un feu ou quelque chose comme ça.

« Voilà, c’est fait. »

Linze détruisit le dernier qui restait. Tous les Golems étaient tombés. Toutes les tribus présentes dans les Terres des Vœux acclamèrent et célébrèrent en voyant que la victoire était acquise. En tout cas, toutes les tribus sauf la tribu de Rivet.

Mais les arbres dans les environs avaient subi des dégâts considérables. C’étaient sûrement tous des arbres extrêmement anciens, à en juger par leur taille.

L’esprit sphérique s’était rapproché de moi une fois de plus. Elle avait probablement utilisé beaucoup de son énergie sur la barrière, donc il lui faudrait un peu de temps avant de pouvoir reprendre forme humaine.

« Merci, Seigneur Touya… Comment vous remercier ? »

« Pas besoin… En fait, je devrais m’excuser d’avoir saccagé les arbres par ici. J’aurais pu faire mieux. »

« Pas du tout… Je concentrerai mon énergie plus tard et je les rétablirai comme ils étaient. »

Oh ? Tu peux faire ça ? Eh bien, je suppose que je pouvais m’y attendre d’un esprit de la forêt…

L’esprit s’était soudainement précipité vers le porte-parole de la Tribu du Jugement, et semblait communiquer avec lui.

Au bout d’un moment, l’homme éleva la voix.

« Ces hommes rusés avaient comploté pour s’approprier l’Arbre des Vœux, mais leurs ambitions ont été piétinées depuis ! Les envoyés de Brunhild, une nation lointaine, nous ont protégés, nous et notre chère maison ! Nous, les tribus de la mer des arbres, leur offrons maintenant notre plus profonde gratitude ! Que la bénédiction de l’Esprit soit toujours avec eux ! »

« Que la bénédiction de l’esprit soit avec eux, toujours ! »

Alors que tout le monde applaudissait chaleureusement, j’avais renvoyé les deux Frame Gears à la maison. Yumina et Linze avaient été officiellement reconnues comme les sauveuses de Brunhild, et avaient donc agi comme nos représentants dans la mer des arbres. Cela me convenait parfaitement. C’était elles qui avaient tué les Golems des bois.

Les membres de la tribu de Jaja rassemblèrent tous les membres de la tribu de Rivet, puis les emmenèrent quelque part. Je leur avais aussi demandé de rassembler les autres membres de la tribu de Rivet sur toute la mer des arbres, car ma paralysie de masse aurait dû affecter tout le monde dans la forêt qui leur était liée.

Ainsi, la tribu de Rauli avait été formellement déclarée Tribu du Seigneur de l’arbre, et leur nouvelle loi de Séparation de l’élagage par sexe avait été acceptée.

La règle sema la confusion et le bavardage dans la plupart des autres tribus, mais elle avait été acceptée par l’esprit de la forêt et mise en application.

La règle n’était pas si mauvaise une fois que j’y avais vraiment réfléchi, et les autres tribus semblaient être également du même avis. Tout le monde en avait profité, car ce n’était qu’une occasion de plus de remporter la victoire. Bien que rien ne changerait pour la tribu de Balm, vu qu’ils n’avaient pas de femmes.

Pourtant, ils semblaient accepter la décision, disant qu’ils étaient heureux de ne plus jamais avoir à affronter la tribu agaçante de Rauli.

Ainsi s’était terminée notre incursion dans la mer des arbres, et notre expérience très turbulente de l’élagage.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

3 commentaires :

Laisser un commentaire