Dans un autre monde avec un Smartphone – Tome 7 – Chapitre 3 – Partie 10

Bannière de Dans un autre monde avec un Smartphone ***

Chapitre 3 : L’élagage

Partie 10

« Hiyaaah ! »

Elze exécuta un coup de pied pivotant. Sonia essaya de le bloquer, mais l’élan était trop fort, ce qui poussa la jeune fille à reculer davantage. Elze chargea en avant avec la ferme intention de la suivre, mais Sonia s’esquiva rapidement sur le côté et la frappa avec sa queue.

Elze prit tout le poids de la queue en forme de fouet et fut elle-même un peu renversée.

Sonia passa à l’offensive pour tenter un coup de pied tombant, mais Elze mit les deux bras croisés et bloqua le coup parfaitement. Sonia attaqua les gantelets d’Elze et profita de l’élan pour créer une certaine distance entre elles.

Cette bataille brûlante continua à monter en température, avec les passes offensive et défensive rendant la foule excitée.

« Moroha, que va-t-il se passer, le sais-tu ? »

« Difficile à dire. Ce n’est pas un combat à l’épée. Malheureusement, mes connaissances en matière de poings sont un peu plus limitées. Elze a une mobilité supérieure, hein ? Mais Sonia s’en sort bien avec sa puissance. L’écart entre les deux n’est cependant pas si énorme. Sonia a encore un atout dans sa manche, un qu’elle n’a pas encore joué. »

Tu veux dire ce truc de libération d’énergie… Elze ne lui a pas vraiment donné l’occasion de l’utiliser jusqu’à présent, puisqu’il n’y a pas eu du tout d’ouvertures.

Elze n’avait pas pu utiliser [Renforcement] également. Yae avait regardé plusieurs vidéos d’arts martiaux sur mon smartphone, et Elze aussi. Elles avaient beaucoup appris en faisant des recherches sur les différentes manières que les gens avaient de combattre.

Les deux commencèrent lentement à ralentir un peu leurs mouvements, probablement parce qu’elles manquaient d’énergie. Quoi qu’il en soit, leurs poings n’arrêtaient pas d’aller et venir, encore et encore.

Elze fit un puissant balayage vers Sonia, mais elle avait réussi à éviter d’être déséquilibrée en stabilisant la position de sa queue. Sa queue, c’était vraiment quelque chose. Je me demandais si ça la maintenait plus stable et équilibrée que les humains normaux.

Sonia utilisa ensuite sa queue pour attaquer Elze. Elze s’était renforcée et prit le plus gros de l’attaque avec ses gantelets. Puis, elle saisit fermement la queue, la tira vers elle et lança Sonia par-dessus son épaule avec toute la force qu’elle pouvait rassembler.

« Haaaaaaaah !! »

« Guh ! »

Sonia avait été assommée. Elze s’était précipitée pour porter le coup de grâce. Hélas, Sonia roula sur le côté et esquiva habilement l’attaque. Elle se leva, se renforça et tendit la paume de sa main. Merde, ce n’est pas bon !

« Haaaa !! »

Avec un fort boum, Elze avait été assommée en vol. Elle traversa l’intégralité de la scène, mais elle réussit à ne pas tomber hors des limites.

Merde ! C’était dangereusement proche de la situation qu’avait vécu Lu.

Je savais que cette position n’augurait rien de bon. C’était une sorte d’attaque à distance invisible. Elze n’avait même pas été touchée directement, mais elle avait quand même été frappée de plein fouet.

Elze était à genoux et semblait beaucoup souffrir. Sonia, refusant de lâcher prise, commença à charger vers elle une fois de plus. Elze se leva et la bloqua, mais la douleur de l’attaque précédente faisait encore des ravages. Elze avait été mise en position défensive et la ligne de démarcation de la scène était juste derrière elle.

« Haaaaaaaaa ! »

Sonia lança son poing droit vers l’avant, mais Elze l’avait attrapé en utilisant son poing gauche. Sonia avait ensuite lancé une attaque de la main gauche, mais Elze l’avait attrapée en utilisant sa main droite ! Sonia avait levé la jambe pour essayer de donner un coup de pied à Elze, et c’était à ce moment qu’Elze utilisa sa prise sur les mains de la fille pour commencer à la lancer en arrière.

Elze leva sa propre jambe, plaçant le plat de son pied sur les abdominaux de Sonia, puis elle commença à projeter la fille vers le haut avec toute sa force.

Ça avait l’air assez peu conventionnel, mais c’était une sorte de lancer en l’air. La tête d’Elze était penchée sur le bord de la scène alors qu’elle était sur le dos et avait hissé Sonia dans les airs, bien que les règles stipulaient que tout votre corps devait être sorti pour que cela compte comme une défaite.

« Ghhhh… ! »

On aurait dit qu’Elze était sur le point de réussir à jeter Sonia hors des limites, mais… Sonia s’était tordu le corps et fouetta la queue, s’échappant de l’emprise d’Elze. Son corps était penché vers l’arrière, vers le centre de la scène.

Sonia était à peine en équilibre sur le bord de l’arène, mais elle n’était pas hors limites. Soudain, Elze s’approcha d’elle par devant.

« Hiyaaah ! »

Elze cria et amena une droite dirigée directement vers son ennemi. Et, par réflexe, Sonia leva les bras pour se défendre contre le coup. Éviter ou esquiver n’était pas possible étant donné sa situation précaire.

Malheureusement pour Sonia, le coup de poing était suffisamment puissant pour ruiner son équilibre, l’envoyant se précipiter dans les airs et complètement hors des limites. Jeu, set, match.

« La gagnante est Elze Silhoueska ! »

L’arbitre déclara le vainqueur et le public s’était déchaîné. Les deux avaient été chaudement applaudis.

« Elle a gagné ! Elze a gagné ! »

Sue se réjouit joyeusement. Mais honnêtement, ça ressemblait plus à un match nul. Elze était vraiment blessée. Ni l’une ni l’autre n’avait réussi à éliminer son adversaire. Mais quand même, je croyais que si c’était un vrai combat, un combat sans règles, Elze serait sortie vainqueur.

Elze serra la main de Sonia alors que nous les applaudissions toutes.

Nous avions une défaite et une victoire. Tant que deux autres de nos combattants gagneraient, nous serions en finale.

Je pensais que Pam était un poids mort, mais c’était mal de ma part de penser ça. Elle s’était comportée comme une championne dans le troisième match et gagna en moins de trois minutes. Elle poussa son ennemi hors des limites avec une fureur implacable. La fille était comme un tourbillon.

Yae avait ensuite pris la relève et s’était emparée de la victoire avec la plus grande aisance. Avec cela, la tribu Rauli assura facilement son succès sur la tribu Ruluch. On avait atteint la finale.

« D’une façon ou d’une autre, on a réussi. »

Je n’avais ressenti qu’un soulagement. La tribu Ruluch était la tribu qui me préoccupait le plus, donc le match final allait probablement être un jeu d’enfant.

Je jetais [Rafraîchissement] et un peu de magie de rétablissement sur les participantes. Juste pour être sûr, j’avais cependant donné la priorité à Elze et Lu. Elles en avaient le plus besoin.

Après ça, j’avais lancé [Glissade] et fait tomber Rengetsu à plusieurs reprises. Il était assis avec les autres membres de la tribu qu’il représentait, quand il glissa soudainement et se cogna la tête contre le sol. Il se leva, complètement confus, et n’avait aucune idée de ce qui se passait. Il était sur le sol, donc il n’avait pas été blessé ou quoi que ce soit, il était juste choqué.

« Qu’est-ce que tu fais… ? »

« Eh bien… il a blessé Lu, alors je me suis vengé. »

« Cette fille-dragon m’a aussi fait mal ! »

« Je sais… mais je ne pouvais pas vraiment m’énerver contre ton combat. C’était comme regarder un drame à sang chaud. »

Elze grogna légèrement et fit la moue. Ce n’était pas à moi de m’immiscer dans une bataille entre deux filles. Mais si son adversaire était un homme, je l’aurais sûrement tourmenté…

« Quoi qu’il en soit, nous sommes en finale. Encore un combat et on sera les gagnants. Ah, prenez ça. »

J’avais remis à Elze et aux autres une petite fiole de pilules qui ressemblait à la chose ronde dans le soda Ramude. C’était un antidote que j’avais demandé à Flora de produire. Il éliminait complètement le poison du corps humain.

« Il y aura du poison dispersé sur la scène, alors portez vos masques en attendant votre tour. Puis quand il sera temps pour vous de vous battre, enlevez votre masque et mangez-en un dès le début de votre combat. De cette façon, leurs griffes ne vous feront rien, puisque le poison sera annulé. Vous n’aurez pas non plus à vous soucier du poison passif. Une pilule devrait durer environ dix minutes, alors essayez de gagner avant. Prenez-en trois. »

Après cela, les filles retournèrent aux Terres des Vœux. Si le poison était une méthode viable, un antidote en était une autre. Ce n’était pas de la magie, donc ça n’allait pas à l’encontre des règles.

Nous étions retournés à nos places dans les tribunes, mais nous avions rapidement constaté qu’il y avait de l’agitation.

Une fois que nous avions pris place, nous avions découvert que la tribu Rivet avait déjà gagné leurs combats et qu’elle avait été déclarée finaliste. Peu importe la façon dont tu le regardais, c’était un peu rapide.

« La tribu Remna est passée à l’attaque quand le round commença, mais elle s’est effondrée immédiatement. Il semblerait que la tribu Rivet ait une sarbacane. Leur fléchette était aussi extrêmement étroite, donc personne ne pouvait la voir… Même s’ils utilisaient des masques pour se défendre contre le poison dispersé, ils ne pouvaient rien faire contre le poison entrant directement dans leur corps ! De plus, le poison agissait incroyablement rapidement. Ce n’était pas immédiatement mortel, mais si la personne atteinte ne recevait pas de soins médicaux rapidement… Eh bien, ça pourrait être moche. »

J’avais regardé en bas sur le terrain pendant que Moroha me parlait, et j’avais vu Elze remettre des pilules d’antidote aux membres de la tribu tombés au combat. Ouais, bon travail… Je leur en avais donné quelques-unes à toutes. Partager, c’est aimer.

« Quand même, tu as dit une sarbacane ? C’est assez peu pratique à moins que le poison qui l’accompagne ne fonctionne. »

S’ils avaient utilisé des armes comme des shurikens ou des couteaux, ce serait une autre histoire… Pourtant, ce poison était quelque chose à ne pas négliger. C’était certainement une sorte de toxine efficace, mais ce n’était pas comme si elle pouvait tuer. Je me demandais quel était le poison.

S’il avait des effets paralysants, il pourrait s’agir d’une neurotoxine, comme la tétrodotoxine d’un poisson-globe. Cependant, cette toxine n’avait certainement pas pris effet immédiatement. La tétrodotoxine vous engourdissait pendant une longue période, puis vous tuait.

Je n’avais pas vu de poisson-globe dans ce monde. C’était donc difficile à dire. Une réponse plus probable était simplement que je ne connaissais pas les poisons de ce monde. Flora était vraiment incroyable, puisqu’elle avait pratiquement fait une panacée universelle contre le poison.

Cela étant dit, j’étais certain de pouvoir également supprimer les effets avec [Recouvrement]. Cependant, mieux valait prévenir que guérir.

La dernière arène de la Terre des Vœux allait se lever.

Celle-ci était un peu plus grande que celles utilisées pour les matchs jusqu’à présent. Les cinq champions de chaque tribu se tenaient de chaque côté.

Yae et les filles portaient des masques filtrants comme je leur avais dit de le faire, de même que l’arbitre. C’était assez drôle de voir tout le monde avec ces choses.

La finale avait commencé.

Yae était allée en premier. Son adversaire était l’homme maigre et recourbé que j’avais déjà vu auparavant. Celui avec les griffes. Il y avait une petite ouverture sur le devant de son masque, d’où sortait quelque chose de semblable à un tube. C’est probablement là que la carabine était sortie.

Il portait le masque pour ne pas être empoisonné, ce qui voulait dire que la soufflette n’était pas attachée à sa bouche. Je ne savais pas trop comment il avait pu faire passer l’air par la fléchette. Son masque devait avoir été conçu de manière intéressante.

Yae déchira son masque et avala la pilule. Cela la rendrait totalement immunisée contre leur duperie toxique. Son ennemi masqué la regarda d’une manière quelque peu confuse, mais il prépara tout de même ses griffes. En réponse, Yae sortit son katana.

« Combattez ! » Yae s’avança vers son adversaire dans une flamboyante démonstration de vitesse dès que le match débuta. L’homme paniqua et tenta de tirer avec la fléchette de sa sarbacane. Yae leva la main pour protéger ses yeux, tout en restant complètement focalisé sur la cible. La fléchette lui perça la main, mais elle l’ignora et attaqua plutôt son ennemi. Elle lui donna un seul coup au milieu du ventre.

« Ugahagh !!! »

L’homme toussa et cracha inintelligiblement alors qu’il sortait de son périmètre.

« La gagnante est Kokonoe Yae ! »

C’était fini en un éclair. Tout l’endroit se tut un instant, personne ne sachant quoi dire. Mais alors une acclamation rugissante avait englouti la foule comme une vague.

Elle devait savoir que la sarbacane arriverait. Elle en avait probablement entendu parler par l’un des chasseurs de Remna.

« Notre poison n’a pas marché… ? Pas possible ! »

L’ennemi d’Hilde, un homme plus jeune qui ressemblait à une grenouille, marmonnait de frustration. Il n’avait pas dû être capable de croire ce qu’il venait de voir pendant le combat de Yae, mais c’était trop tard pour lui aussi. Le gars avait l’air également de trembler un peu.

Comme Yae l’avait fait avant elle, Hilde chargea avec insouciance et sans se soucier de rien, ignorant la fléchette empoisonnée et envoyant le gars grenouille vers la défaite.

« Gurribitaaagh ! »

Le poison était sans effet, ce qui avait anéanti le moral de l’ennemi. Pam prépara sa hache alors que son ennemi, un grand homme tremblant, se tenait devant elle.

Il n’était pas de taille face à elle. Sa fléchette n’avait rien fait non plus, et Pam avait été totalement victorieuse. Sa hache étant tombée impitoyablement sur sa tête.

« … Gh !!! »

Le dernier des champions de Rivet perdit connaissance.

« La gagnante est Pam ! La tribu de Rauli prend ainsi le titre ! C’est la nouvelle Tribu du Seigneur de l’Arbre ! »

Il s’agissait d’une victoire consécutive en trois combats. C’était franchement un peu ennuyeux pour une finale. Malgré tout, tous les participants avaient chaleureusement applaudi comme si leur vie était en jeu. L’élagage était enfin terminé.

Pam avait mis son masque de guerrière et cria vers le ciel. En réponse, toute la tribu de Rauli fit entendre son meilleur cri de guerre unifié.

C’était comme ça. Tout est bien qui finit bien.

C’était ce que je pensais, mais j’avais ressenti quelque chose.

« Hein… ? »

Le sol grondait… On pouvait même dire qu’il tremblait. J’avais soudainement vu tous les arbres à l’extérieur des Terres des Vœux commencer à se dessécher. Leurs feuilles étaient toutes éparpillées au sol.

C’est quoi ce bordel !?

« Guhahahah... Nous allons le prendre maintenant… Le pouvoir de l’Esprit, je veux dire… ! »

Un des membres de la tribu de Rivets avait murmuré ça.

Le sol s’était mis à trembler violemment. Les ondes de choc commencèrent à déferler partout à mesure qu’un grand nombre d’arbres mouraient et que plus de feuilles tombaient sur le sol.

« Qu’est-ce que c’est que ça !? »

J’avais entendu quelqu’un crier, et je m’étais tourné pour regarder. J’avais vu… des arbres. D’énormes arbres, en mouvement. Ils marchaient dans notre direction. Il s’était avéré que le vrai combat final n’avait même pas encore commencé.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

2 commentaires :

Laisser un commentaire