Dans un autre monde avec un Smartphone – Tome 7 – Chapitre 1 – Partie 3

Bannière de Dans un autre monde avec un Smartphone ***

Chapitre 1 : Calamité

Partie 3

« Attends, Yulong a déclaré la guerre ? »

« C’est exact, oui. Ils ont déclaré la guerre à leur nation voisine, le royaume d’Hannock, et prévoient actuellement de lancer une offensive. »

Lorsque Tsubaki m’avait remis son rapport, j’avais sorti mon smartphone et j’avais bien observé les régions environnantes de Yulong.

Le royaume d’Hannock était situé à l’ouest de Yulong et à l’est un grand fleuve servait de frontière avec Regulus. Sur la carte, je pouvais voir que le territoire qu’ils contrôlaient était plus horizontal que vertical.

« Lancez la recherche. Affichez les armées de Yulong en rouge, et celles d’Hannock en bleu. »

« Compris. Affichage. »

C’était de cette manière que j’avais pu tout voir. Elles avaient été séparées par un code de couleur distinct.

Ma magie de recherche était dans tous les cas une manière pratique de collecter des informations. Cela ne pouvait pas être utilisé sur les personnes qui dissimulaient leurs traits ou changeaient de vêtements, comme les agresseurs masqués de l’autre jour, mais il était assez facile de chercher des concepts généraux et des lieux.

On n’avait pas non plus trouvé une seule trace de ces masques noirs. J’avais pensé qu’ils s’étaient fait sauter jusqu’à la dernière extrémité afin d’empêcher toute possibilité d’identification.

Selon la carte, l’armée de Yulong possédait deux camps sur le territoire d’Hannock. Il y avait un autre grand bataillon de l’armée de Yulong qui se dirigeait vers les deux camps. Je m’étais dit que c’était probablement une unité de ravitaillement. Quoi qu’il en soit, la situation semblait être en faveur de Yulong. Ils avançaient avec une armée puissante.

« Pourquoi la guerre a-t-elle éclaté ? »

« La position officielle de Yulong est que Hannock était à l’origine un territoire de Yulong, et que les réfugiés s’y sont installés et ont créé leur propre royaume il y a de nombreuses années sans autorisation appropriée. Ils disent que ce n’est pas une guerre, c’est juste une récupération de leur territoire. »

« … Est-ce comme ça que ça marche ? »

« C’est comme ça qu’ils disent que ça marche. On dit que Yulong a prospéré depuis des temps immémoriaux. Ils prétendent que Yulong est un empire qui existe depuis 7000 ans. C’est une tradition orale là-bas. »

7000 ans ? C’est de la folie. Même l’Égypte n’a une histoire vieille que de 5000 ans, n’est-ce pas… ? Je pouvais comprendre qu’ils essayaient de reprendre leur territoire ancestral, mais c’était maintenant devenu un autre pays où les gens vivaient en paix. Je ne pouvais pas m’empêcher de me demander pourquoi ils avaient maintenant choisi de le récupérer. Et je ne comprenais pas tout à fait non plus les traditions orales. Je m’étais tourné vers Cesca, qui se tenait à mes côtés, et je lui avais parlé d’une voix calme.

« … Hey, euh, il y a 5000 ans… y avait-il un pays appelé Yulong ? »

« Non. Je n’ai jamais entendu parler de ça. Toutes les nations humaines avaient été ravagées par la Phase et rendues inhabitables lors de leur assaut final. »

Hmhmhmhm… Donc les 7000 ans de tradition dont Yulong est fier n’ont pas l’air d’être si légitimes après tout. Si je devais me hasarder à deviner, je dirais que certaines personnes influentes ont commencé à raconter une histoire cool sur leur origine et l’ont diffusée aux générations futures comme étant la vérité. Mais si c’était le cas, cela remettrait en question toute l’histoire d’Hannock… Je ne peux pas discréditer tout ce que dit Yulong sur ce sujet. Ils croient probablement ce genre de choses parce qu’on leur a enseigné cela pendant des générations.

« Si vous voulez mon avis, la guerre a commencé avec des prétextes. Au cours des dernières années, Hannock a découvert de nouvelles ressources de minerai. Ils sont devenus beaucoup plus puissants économiquement grâce à leurs réserves de mithril et d’orichalque. À mon humble avis, c’est cette richesse qui est à l’origine de leur conflit avec Yulong. »

Attendez, ont-ils déclaré la guerre uniquement pour mettre la main sur les minerais ? Yulong ne voit sûrement pas ça comme une prime à réclamer, n’est-ce pas… ? Bien que cela s’additionne… Ne m’ont-ils pas attaqué l’autre jour pour mettre la main sur les Frame Gears ? Sont-ils du genre à injecter de l’argent pour renforcer leurs armées, pour piétiner l’ennemi, afin d’utiliser leurs ressources et leur technologie pour renforcer leur propre puissance ?

« Une guerre, c’est une première pour moi… Décris-moi la situation à l’heure actuelle ? »

« En termes de puissance militaire brute, Yulong a l’avantage. Si ça continue comme ça, Hannock sera probablement détruit. Il leur serait possible de renforcer leurs troupes en utilisant les fonds provenant de leurs mines de minerai, mais la différence de force entre Hannock et Yulong est trop grande pour qu’il s’agisse d’une bataille équitable. »

S’ils détruisaient Hannock, Yulong s’en prendrait-il aussi à Regulus ? Ce ne serait certainement pas une bonne nouvelle…

Ceci, couplé à l’attaque sur Brunhild l’autre jour, ne me donnait pas de Yulong une très belle image. Bien qu’il n’ait pas été confirmé qu’ils étaient les agresseurs. J’avais donc réservé mon jugement.

« Le royaume de Hannock entretient-il de bonnes relations avec Regulus ? »

« Ils sont associés, mais pas alliés. Ils entretiennent dans tous les cas une relation amicale. En ce qui concerne la guerre actuelle, toutefois, Régulus n’interviendra pas. Ils peuvent fournir de l’aide sous forme de nourriture ou d’armes, mais pas grand-chose d’autre. »

Hmph… Si ça continue comme ça, la guerre se prolongera. Et même là, si Hannock n’a plus de soutien, il ne sera pas difficile pour Yulong de gagner cette guerre.

C’est une guerre étrangère, sans rapport… Cela n’a rien à voir avec moi… Si je peux penser avec cet état d’esprit, les choses seraient plus faciles.

Beaucoup de gens vont mourir… Mais je ne suis pas un humanitaire, j’ai mes propres affaires à régler… Mais je ne peux m’empêcher de me sentir mal à l’aise quand j’imagine la mort de ces gens, qu’ils me connaissent ou non.

Je ne savais pas si c’était de l’hypocrisie ou de l’héroïsme.

Mon défunt grand-père m’avait dit un jour : « Mieux vaut être hypocrite que spectateur ! », mais aussi « Si tu te lèves et que tu te vois comme étant un singe, autant l’être ! »

Et honnêtement ? Je ne voulais pas être un singe.

« Oh, je viens de m’en souvenir. N’y avait-il pas des membres de notre ordre de chevalier issus de Yulong ou d’Hannock ? »

« Nous n’avons personne de Yulong dans nos rangs. Cependant, il y a un soldat qui est né à Hannock. »

« Appelle-le ici. Je veux lui parler. »

« Comme vous voulez. »

Tsubaki quitta rapidement la pièce.

S’il était d’Hannock, il avait peut-être de la famille là-bas… Si ce pays allait bientôt être détruit, il valait mieux les amener ici à Brunhild.

« Chevalier Paolo au rapport, monsieur ! »

Le chevalier que j’avais appelé s’inclina devant moi et se tint à genoux. C’était un jeune homme aux cheveux courts et auburn. Je l’avais vu plusieurs fois ici et là. Si je me souvenais bien, il était rapide sur ses pieds, mais pas particulièrement doué pour le maniement de l’épée. Quoi qu’il en soit, il était diligent, alors Nikola avait remarqué ses capacités de temps en temps.

Apparemment, il était à l’origine un aventurier à temps plein, et il était venu ici pour s’inscrire après avoir vu un prospectus de recrutement.

« Paolo, tu viens d’Hannock, oui ? Où se situe exactement ta ville natale ? »

« Euh… Ah, eh bien. Je suis né dans un petit village nommé Quint, qui se trouve dans la région est d’Hannock. Pourquoi me demandez-vous… ? »

Quint Village… J’avais sorti ma carte et j’avais affiché l’emplacement.

Oh, ce n’est pas bon. L’armée de Yulong est vraiment proche de ce village… Vont-ils conquérir ce village et s’en servir comme base d’opérations ? La plupart des forces de Yulong foncent vers la capitale d’Hannock, mais il y a une petite unité qui se dirige vers Quint… Essaient-ils de faire une attaque en tenaille ou quoi ? Qu’ils détruisent l’armée ou non, ils ne tueront pas les villageois. Mais cela ne veut pas dire qu’ils n’accepteront pas des provisions et des fournitures diverses… Le tout est de savoir si les villageois les donneront pacifiquement ou non.

« Euh, désolé… Qu’est-ce que c’est ? »

Paolo m’avait regardé, et on voyait à son visage qu’il était anxieux. Il regardait alternativement moi et la carte, puis il m’avait montré l’emplacement de sa ville sur la projection.

« Les nouvelles ne sont pas encore officiellement connues, mais… Yulong a déclaré la guerre à Hannock. »

« Qu’est-ce que vous dites !? »

Paolo s’était tenu droit, clairement choqué. Il était vraiment anxieux, de la surprise et un pincement d’horreur étaient peints sur son visage.

« Voici le village de Quint… Et les marques rouges ici représentent les forces armées de Yulong. On dirait qu’ils atteindront Quint demain matin. »

« Mais… »

Paolo regarda ma carte, il était mi-horrifié et mi-stupéfait.

« Tant que les villageois n’agissent pas imprudemment, je suis sûr que tout ira bien, mais… »

« … Non, vous ne comprenez pas. Tout le monde à Quint, ma famille… et mes amis… Ils vont tous mourir, ou pire. Les hommes seront massacrés, et les femmes et les enfants seront à tous les coups mis en esclavage ou bien traité comme des jouets… ! »

« Quoi !? »

Attendez une seconde… Il plaisante, non ? C’est une armée régulière, non ? S’ils se comportent comme des voleurs, ce ne seraient que des criminels de droit commun. Ils ne peuvent pas s’en tirer comme ça, n’est-ce pas ?

« L’armée de Yulong est tristement célèbre pour son comportement odieux, Sire… Quand ils envahissent un autre pays, ils sont autorisés à piller comme ils en ont envie. Ils peuvent prendre les armes et les armures des ennemis déchus, ils peuvent prendre l’argent et les bijoux qu’ils trouvent dans les maisons des gens… Ils peuvent même revendiquer la propriété des femmes qu’ils capturent… C’est pour cette raison que l’armée de Yulong a un moral parmi les plus élevés du monde. »

Il n’est pas sérieux, non… S’ils agissent comme ça, ils feront en sorte que les gens du coin les détestent ! S’ils envahissent pour s’approprier la terre, alors qu’est-ce qu’ils préparent ?

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

3 commentaires :

  1. Merci pour le chapitre. L'armée de Yulong semble tiré des armées vikings tel qu'on les voit dans Vinland.

Laisser un commentaire