Dans un autre monde avec un Smartphone – Tome 7 – Chapitre 1 – Partie 12

Bannière de Dans un autre monde avec un Smartphone ***

Chapitre 1 : Calamité

Partie 12

J’avais sorti un émetteur radio de mon [Stockage] et je l’avais réglé sur le canal commun. Je ne voulais pas causer d’incidents diplomatiques. J’étais le chef d’une nation, donc donner des ordres à des soldats étrangers pouvait être interprété d’une mauvaise façon. Pour cette raison, ma radio relayait les ordres uniquement aux commandants de chaque nation, et ils les transmettaient à leurs armées respectives. Tous les Frame Gears étaient à portée de communication.

« À l’attention de tous les pilotes de Brunhild ! Ne vous tenez pas devant la Phase supérieure ! Il y a un signal à surveiller avant qu’il ne lance son attaque, mais il pourrait quand même facilement vous écraser en se déplaçant, alors gardez vos distances ! »

Avec un grondement, les Frame Gears se déplaçaient de l’avant de la Phase en réponse.

Presque comme si elle attendait ce mouvement, la Phase en forme de crocodile roula sur le côté, lançant sa queue comme un fouet et frappant l’un des Chevaliers.

Avec un énorme bruit de craquement, le Chevalier Lourd avait été anéanti. Il avait roulé et s’était effondré sur le sol, s’effritant en morceaux à l’impact.

{QG, répondez ! Nous avons un homme à terre, le téléporteur a-t-il fonctionné !?}

{Touya, c’est Yumina. Le pilote a été envoyé ici avec succès, mais il est gravement blessé. Flora le traite, mais il a l’air dans un sale état…} Yumina m’avait transmis un message télépathique par l’intermédiaire de Cerbère, qui la protégeait. Heureusement, l’homme n’était pas mort sur le coup.

Le stupide crocodile tortillait sa queue à droite et à gauche, nous fixant comme s’il essayait de nous menacer. Mais il n’était pas particulièrement rapide.

S’il maintenait ce rythme, ce ne serait pas difficile à éviter.

Cependant, juste au moment où je plongeais dans ce genre de pensée, plusieurs protubérances pointues apparurent à l’extrémité de sa queue, puis elles commencèrent à se lancer rapidement comme des missiles.

« [Bouclier]! »

Un bouclier invisible recouvrait tout ce qui m’entourait, repoussant la pluie de flèches en cristal. Tous les autres Frame Gears avaient tenu bon avec leurs boucliers, l’encaissant d’une manière ou d’une autre.

« Qu’est-ce que c’était… était-ce une attaque de type bombe à fragmentation!? »

À l’intérieur de l’explosion principale se trouvaient plusieurs explosions plus petites.

Ce n’était pas une attaque qui ciblait des cibles comme lorsqu’on visait avec un arc ni le genre d’attaque qui te permettait de tirer en ligne droite comme lorsqu’on tirait avec une mitrailleuse. C’était une attaque qui couvrait un vaste territoire. Et il n’y avait rien de plus troublant dans notre situation.

Les épines qu’elle avait tirées avaient déjà commencé à se régénérer.

Cette queue était vraiment chiante… Je devrais probablement me concentrer pour la détruire… Attendez, non. C’est toujours une Phase, donc ça repousserait.

Pendant que je réfléchissais, la Phase en forme de crocodile commença à marcher.

« [Glissade]! »

J’avais enlevé la friction sur le sol sous ses six pattes. En un clin d’œil et avec un écrasement massif, la Phase en forme de crocodile s’était écrasée. Mais au moment où elle tombait, sa queue commença à se débattre et à lancer d’autres missiles.

« Gah, merde! »

Alors que nous subissions une nouvelle fois la pluie de cristal, elle nous regarda. La Phase n’avait pas d’œil, mais je jurais qu’il nous regardait. Il avait réussi à se redresser et avait ouvert sa bouche lentement. La lumière commença à se rassembler dans sa gueule béante. Pas moyen!

« À toutes les unités, déployez-vous ! Sortez de là ! »

Je n’avais même pas besoin de dire quoi que ce soit. Les Chevaliers Lourds étaient déjà en train de charger désespérément.

Comme avant, il rugissait, et un faisceau de lumière condensé jaillissait sous nos yeux. Cela avait creusé le sol sur des kilomètres en ligne droite. J’avais regardé au loin, et je vis une montagne disparaître. Quelle était sa puissance… !? Personne n’était blessé, mais… qu’est-ce que je devais faire !?

Comment pourrais-je le battre… ? C’est une Phase, donc je dois juste détruire ces trois noyaux, mais comment suis-je censé faire ça ?

Son corps est beaucoup trop grand… Il y a trop de matériaux épais sur le chemin… Je pourrais probablement le couper si je fabrique une épée de cinquante mètres ou quelque chose du genre…

C’était vrai qu’il y avait beaucoup de matériel. Cependant, ce qui me manquait, c’était du temps. Fabriquer une lame comme celle-là avec [Modelage] me prendrait certainement au moins une heure. En plus, je ne savais même pas comment balancer quelque chose d’aussi énorme. J’avais envisagé de la lancer depuis le ciel avec une [Porte] comme je l’avais fait avec le Golem en Mithril, mais même si cela lui faisait du mal, il se régénérerait à nouveau.

La Phase en forme de crocodile avait balayé sur le côté et avait encore une fois fouetté avec sa queue, nous frappant comme si nous étions des fourmis. Plusieurs Chevaliers Lourds avaient été pris dans l’attaque.

Et, comme une horloge, une pluie de cristal s’était abattue sur nous. Son attaque était assez simple, mais efficace. Tout le monde avait réussi à tenir bon avec ses boucliers, mais les épaules et les jambes avaient quand même subi des dommages mineurs. Avec le temps, ça les effriterait définitivement. Il n’y avait pas moyen d’éviter cela.

« On ne peut pas continuer à prendre des attaques comme ça… ! Tout le monde, rassemblez-vous et frappez comme un seul homme ! »

Je tenais mes lames en cristal dans mes deux mains, m’envolant dans les airs jusqu’au flanc du crocodile. À travers son corps, je pouvais voir un noyau d’environ un mètre de diamètre. Il brillait faiblement.

« Prends ça !! »

Je l’avais frappé d’un mouvement croisé, en balayant à plusieurs reprises avec les épées dans mes mains. Mais quoi que je fasse, je ne pouvais pas atteindre le noyau. Si cette Phase était un crocodile, alors j’étais une simple mouche qui essayait de percer sa peau.

Soudainement, un cri strident retentit de sa nageoire dorsale, et en quelques instants, j’avais été ébloui.

« Quoi… ! »

J’étais retourné dans le ciel et j’avais retrouvé ma position. Il n’y avait pas eu de dégâts. Je n’avais pas été touché, mais ça m’avait pris par surprise. Apparemment, il était aussi capable de générer des ondes de choc. Au même moment, des flèches en cristal tombaient à nouveau du ciel. Les boucliers de tout le monde semblaient sur le point de se briser. Le seul point positif de cette attaque était qu’elle frappait en même temps ses ennemis et ses alliés.

Depuis qu’il avait commencé à utiliser cette attaque, la plupart des petites Phases de la région avaient subi des dommages considérables.

Si je devais classer celle-ci, il était clair qu’elle était spécialisée dans l’extermination. La situation n’était pas bonne pour nous. Je devais trouver quelque chose…

Cette pluie de cristal est chiante… C’est comme une putain de tempête de météores… Oh, attendez une seconde… !

J’avais regardé autour de moi. Il y avait des fragments de Phases brisées éparpillés un peu partout. Je me demandais si je pouvais le faire.

« Soldats, vous me recevez ? J’ai besoin que vous me fassiez gagner trois minutes. Il n’y a pas besoin d’attaquer l’ennemi. Attirez son attention et occupez-la. »

On dirait qu’ils avaient reçu mon message. Tous les chevaliers commencèrent à avancer à l’unisson, essayant de détourner son attention de moi.

Très bien, je ferais mieux de tenter ma chance… J’avais utilisé [Multiplication] et [Transfert] pour verser de grandes quantités de magie dans les morceaux de Phases dispersés dans la région. Je les avais rendus beaucoup plus résistants que la carapace de la Phase supérieure.

« À toutes les unités, déployez-vous ! Éloignez-vous le plus possible de la Phase ! »

Tout le monde s’était éloigné après avoir reçu mon message. Une fois que j’avais confirmé leur sécurité, j’avais ouvert une [Porte], je déplaçais tous les fragments dispersés dans le ciel bien au-dessus de la Phase en forme de crocodile. Les morceaux étaient à des dizaines de mètres d’altitude. Je ne voulais pas qu’ils soient trop haut, sinon le but ne serait pas atteint.

« Prends ça enfoiré ! [Pluie de météores] ! »

J’avais appliqué la [Gravité] aux fragments de Phase dans le ciel. J’avais multiplié leur poids des dizaines de milliers de fois.

Les fragments scintillants de pure destruction pleuvaient sur la bête massive, créant des explosions dévastatrices sur son corps massif.

Plusieurs fragments s’étaient incrustés dans le corps du crocodile, créant des fissures à la surface de son dos. J’avais continué à canaliser [Gravité], les rendant de plus en plus lourds.

Le crocodile monstrueusement grand était cloué au sol, émettant un bruit semblable à celui des clous sur un tableau noir.

Le bruit d’éclatement et de craquement retentit à mesure qu’une plus grande partie de son corps se fragmentait. Apparemment, la magie que j’avais déversée n’était pas suffisante. Je devais encore augmenter le poids.

Les fissures s’étaient entrecroisées l’une et l’autre, créant ainsi des fissures encore plus grandes.

La Phase en forme de crocodile avait tenté d’ouvrir sa gueule afin d’envoyer sa lumière, mais sa bouche ayant aussi été endommagée par les fragments, elle ne pouvait donc pas s’ouvrir correctement. J’avais entendu de forts bruits de craquement en provenance du corps de la bête.

« Brise-toi en morceaux, enfoiré ! »

J’avais augmenté le poids une fois de plus, juste pour être sûr. Les fragments s’enfoncèrent encore plus profondément. Enfin, incapable de supporter plus de tension, le crocodile se brisa en milliers de morceaux comme un ornement de verre tombant d’une grande hauteur.

« Maintenant, détruisez-le ! Détruisez les noyaux avant qu’ils ne puissent se régénérer ! Il devrait y en avoir trois ! »

Tous les soldats s’étaient dirigés vers les noyaux nouvellement exposés, les frappant avec leurs armes. L’un d’eux s’était brisé presque immédiatement, disparaissant en quelques secondes. Les deux autres lui avaient rapidement emboîté le pas, disparaissant définitivement sous cet assaut incessant. Avec cela, la Phase supérieure avait été réduite à une montagne de matières premières.

« Hoooraaaah !!! »

Tous les soldats de Mismede, Ramissh, Refreese et Brunhild avaient lancé des acclamations, agitant leurs armes au-dessus de leur tête tout le temps.

Il restait encore quelques Phases, mais le point B était à peu près vide.

D’une façon ou d’une autre, nous nous en étions sortis. J’avais utilisé plus de magie que prévu. En fait, c’était probablement la plus grande quantité de magie que je n’avais jamais utilisée dans un seul combat. Pourtant, je savais que c’était finalement nécessaire pour pouvoir gérer une Phase de type supérieure.

« L’ordre des chevaliers Brunhild peut s’occuper du reste d’ici. Mismede, Ramissh, préparez-vous à rejoindre le point A. Préparez-vous au transfert… C’est le moment de mettre un terme à tout ça ! »

« Hourra ! »

Presque tous les Frame Gears présents au point B s’étaient téléporté jusqu’au point A. Il semblerait que les troupes au point C avaient tout sous contrôle également. J’avais regardé le nombre de Phases restantes à Yulong. Il n’en restait plus que quatre cent soixante-dix-huit. Ce n’était plus une guerre, mais plutôt un nettoyage.

En termes d’effort, nous avions escaladé une montagne. Mais nous l’avions vraiment fait. Nous avions réussi à repousser une invasion. Mais je ne pouvais pas encore me montrer arrogant. Après tout, je ne pouvais pas dire que j’avais sauvé Yulong.

La Phase supérieure avait lancé cette attaque après que je l’avais fait glisser, il était possible que des gens puissent avoir été pris au piège.

« … Penser à ça ne changera rien. »

J’avais ouvert [Stockage] et j’avais ramassé tous les fragments. C’était mon butin de guerre, le plus beau butin de l’histoire.

« Yae, Norn, je vous laisse le reste. Je vais au point A. »

« Très bien, Touya-dono. »

« Roger Dodger! »

J’avais fait un détour avant de me diriger vers le point A, en passant au QG. Linze m’avait vu arriver et s’était précipitée immédiatement vers moi.

« Touya, tu vas bien !? »

« … Oui, je crois. Je suis juste épuisée. »

J’avais été poussé au bord du gouffre, physiquement et mentalement. J’étais allé un peu loin avec mon utilisation de la magie.

Lu m’apporta une chaise, et je m’étais enfoncé dedans.

Ah… J’ai besoin de me vider la tête… Je ne pouvais pas réfléchir pour l’instant.

{Touya, tu m’entends ?}

{Elze ? Quelque chose ne va pas ?}

J’avais levé la tête. Ne me dites pas qu’il nous reste encore deux Phases supérieures ou quelque chose du genre…

{Nous avons tué autant de Phases que possible, mais je voulais juste que tu vérifies s’il en reste…}

{Hm ? Ah… Donne-moi une minute.}

J’affichais la carte, je ne trouvais plus aucune Phase au point C. Il ne restait plus que des Phases aux emplacements A et B. Il en restait deux cent quarante-sept au total.

{C’est tout bon. Il n’y a plus de Phase là où tu es. Reviens au QG avec le reste de ton équipe.}

{Compris !}

Tous les soldats au point C avaient été ramenés au QG. Comme je l’avais fait, toutes les Phases du point B avaient été tuées, ne laissant que celles du point A.

Lentement, leur nombre avait aussi diminué, et il avait fini par atteindre le zéro. Tous ceux qui regardaient l’écran avaient applaudi.

À mon QG, les frontières n’avaient pas de sens. Des soldats de divers pays s’étaient serrés dans les bras et avaient célébré ensemble. Ils avaient tous applaudi comme un seul homme.

{Votre attention, tout le monde ! La mission est un succès. Toutes les Phases ont été annihilées. Je vous rappelle tous au QG. Bon travail!}

Les Frame Gears étaient tous revenus les uns après les autres au QG, ils s’ouvraient pour que leurs pilotes puissent sortir en trombe afin de célébrer.

Certains d’entre eux étaient tellement surexcités qu’ils avaient fini par sauter hors des cockpits, se blessant au passage.

« Bon travail… Tout le monde… Gh… »

Je me sentais comme un homme mort qui marchait. J’étais sur le point de m’endormir comme une bûche, mais j’avais encore quelques petites choses à faire.

La première chose à faire était de ramasser tous les fragments de Phase brisés, puis de ramener tout le monde dans leurs pays respectifs, et ensuite de remettre tous les Frame Gears dans le hangar… C’était mon entière responsabilité.

Qu’est-ce que je devrais faire après ça… ? Oh, c’est vrai… Je ferais mieux d’aller voir l’empereur céleste de Yulong… J’avais sorti ma carte, mais pour une raison quelconque, Shenghai n’était pas apparu dessus. Qu’est-ce qui se passait ici… ? Mon application était-elle sur écoute ?

Une pensée soudaine m’était venue à l’esprit, alors je m’étais déplacé pour regarder le point B sur la carte. Ensuite, j’avais calculé la trajectoire du faisceau créé par le tir de la Phase en forme de crocodile. Ma découverte avait été sinistre. La ligne de feu chevauchait l’ancien emplacement de Shenghai sur ma carte.

En d’autres termes, à la suite de cette explosion… Shenghai, la capitale du Yulong, avait été rayé de la face du monde.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

4 commentaires :

  1. Merci pour le chapitre.
    Au moins il aura pas à parler à un autre Noble arrogant.

Laisser un commentaire