Dans un autre monde avec un Smartphone – Tome 7 – Bonus Premium

Bannière de Dans un autre monde avec un Smartphone ***

Bonus Premium : Les attentes des dieux

« Et de toute façon pourquoi as-tu décidé de descendre si subitement !? »

Mochizuki Karen, la déesse de l’amour, et la sœur autoproclamée de Touya, criait d’irritation. Assise à côté d’elle se trouvait la déesse des épées, Mochizuki Moroha, une autre de ses sœurs autoproclamées. Elles étaient au milieu d’un goûter sur le balcon du château de Brunhild.

« Tu es la déesse de l’amour, ma sœur, tu peux t’adonner aux affaires mortelles tant que tu veux. Je veux voir de nouveaux endroits de temps en temps, vois-tu ? »

« Chut, je ne suis pas la déesse de l’amour, vois-tu ? Je suis juste ta sœur ! »

« Mhm… Tu es… »

Moroha avait répondu de manière décontractée tout en sirotant son thé.

« Je suis en train de travailler ici, le sais-tu ? Le Dieu Tout-Puissant m’a ordonné d’aller chercher un dieu servile. »

« Travailler ? Est-ce que c’est vraiment ce que tu fais actuellement ? »

« Argh… »

Le commentaire de Moroha était justifié. Depuis la fin de l’élagage, Karen n’avait fait que faire la sieste, manger, taquiner Touya, s’immiscer dans la vie amoureuse des gens et errer sans but.

« Je suppose qu’on ne peut rien faire tant que la cible ne s’est pas révélée. »

« C’est… C’est vrai ! Pas besoin d’être impatient ! J’attends juste mon heure, vois-tu ? »

La déesse de l’amour se serra les mains, avec une vigueur évidemment renouvelée.

« Il me semble, ma sœur, que tu utilises ce travail comme excuse pour profiter des nombreux plaisirs du monde des mortels. »

« Eh bien… C’est une opportunité rare, sais-tu ? On ne sait jamais ce qui peut arriver. »

« Oh, je suis d’accord… Je suis venu te soutenir, n’est-ce pas ? C’est pourquoi je vais suivre ton exemple. », dit Moroha avec un sourire timide.

« Heheh... Tu es une vilaine fille, Moroha. »

« Heheh... Pas autant que ma sœur. »

Les deux déesses riaient ensemble, ignorant qu’une personne au lointain regardait leur conversation.

« Bonté… Qu’est-ce qu’elles font… ? »

Un vieil homme était assis à sa table. Il buvait lentement du thé en cassant quelques galettes de riz pour faire bonne mesure. Sur l’écran de sa télé rétro, une télévision CRT, se trouvait l’image des deux filles.

« Hoho... Eh bien, je suppose qu’elles doivent être parties en vacances toutes les deux, donc cela me convient. »

« Ce n’est pas juste ! Ce n’est pas équitable ! Laisse-moi partir ! Laisse-moi aussi y aller ! Je veux me saouler dans le monde des mortels ! »

La jeune femme qui parlait, la joue baissée contre la table, était la déesse de l’alcool. À sa droite se trouvait un jeune homme qui grattait une harpe tout en hochant la tête, le dieu de la musique.

« Eh bien, Dieu du monde ? Ne nous laisserais-tu pas aussi entrer dans le monde terrestre ? »

Une fille aux cheveux verts et à la queue de cheval s’était exprimée. C’était la déesse de la chasse.

« Eh bien… nous avons tous des choses à faire pour le moment, mais… J’ai peut-être pensé à quelque chose. »

« Quel est le plan, mon pote ? »

Un homme d’âge mûr avait parlé. C’était le dieu de l’agriculture.

« Quand le jeune garçon réveillera ses pouvoirs divins, il deviendra vraiment conscient du plan que j’ai préparé pour lui… il aura besoin de quelqu’un pour l’instruire et le guider dans la bonne direction. »

« C’est certainement vrai. Tu ne peux pas t’attendre à ce que deux dieux de niveau inférieur comme Épée et Amour lui apprennent son rôle. »

Le dieu de l’agriculture hocha la tête.

« Alors, quand le moment viendra… que diriez-vous d’une excursion en groupe dans le royaume des mortels ? »

« Aha, je vois… Ça a l’air bien. »

La déesse de l’alcool et la déesse de la chasse se regardaient avec un sourire. Le dieu de la musique jouait une chansonnette excitée sur sa harpe.

« Mais avant cela, nous avons des choses à accomplir. Si elles ne sont pas accomplies avant son éveil, alors vous ne pouvez pas venir avec nous. »

Tandis que Dieu Tout-Puissant parlait, les quatre personnes présentes écoutaient attentivement. S’ils travaillaient dur, ils pourraient bientôt s’amuser en bas.

« Bonté divine, les évènements prennent une tournure intéressante… »

Le vieil homme buvait son thé une fois de plus alors qu’il changeait de chaîne. Sur l’écran, on voyait maintenant un jeune garçon qu’il considérait comme son petit-fils. Une erreur qu’il avait faite l’avait envoyé dans un autre monde. Mais peut-être qu’un jour, des choses beaucoup plus importantes arriveront.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

3 commentaires :

  1. L'accident était il vraiment accidentel ?

    « Quelle profondeur dans la richesse, la sagesse et la science de Dieu ! Ses décisions sont insondables, ses chemins sont impénétrables ! » 😇

Laisser un commentaire