Dans un autre monde avec un Smartphone – Tome 5 – Chapitre 3 – Partie 8

Bannière de Dans un autre monde avec un Smartphone ***

Chapitre 3 : Dieu veille toujours

Partie 8

Pour être franc, j’avais vu là une occasion de changer la doctrine implantée dans leurs cœurs. Manifestement, faire apparaître le vrai Dieu n’était pas une solution, mais cela ne voulait pas dire que je ne pouvais pas faire semblant d’être lui. Si je faisais cela, que je battais le monstre, et que je donnais au pape une sorte de faux message divin, en lui disant quelques mots... alors elle aurait certainement le dessus contre les cardinaux, et je pourrais détruite ce Lars une fois pour toutes !

Mais attendez... n’est-ce pas aussi malhonnête que Ramirez ? Je tromperais tout le monde... Mais, Hm... même si je trompais tout le monde, je trompais tout le monde avec de meilleures intentions ! J’agis en accord avec la volonté divine, en agissant en son nom, donc c’est bon... non ? Je n’arrivais pas à me décider tout seul, alors j’avais rapidement pris le pape et Phyllis à part et je les avais interrogées à ce sujet.

« ... Si je suis tout à fait honnête, je ne veux pas tromper mon peuple. Mais je pense que nous pourrions créer une situation bien meilleure que jamais auparavant. Si nous détruisons cette bête, nous l’empêcherons au moins d’influencer leur esprit. De cette façon, les idéaux déformés de la justice pourraient aussi être facilement retirés de notre doctrine. »

Sa Sainteté me regarda droit dans les yeux et affirma sa foi. Elle n’avait pas hésité.

« En tant que pape, j’ai répandu l’évangile d’un Dieu dont je savais qu’il n’existait pas. J’étais écrasée par la culpabilité, restreignant mes vrais sentiments et refusant de les montrer. Je me suis dit que c’était pour le bien de la théocratie, mais... Si nous devions changer la doctrine, je parlerais librement de Dieu. Le Dieu dont vous avez parlé, Grand-Duc. Il sera le Dieu dont je vais parler. Même si les gens ne le savent pas, je porterais ses idéaux dans mon cœur, je gonflerai fièrement ma poitrine et je serais heureuse. Ne pensez-vous pas qu’une telle chose serait merveilleuse ? »

J’étais d’accord. Bien que le fait d’utiliser le nom de Dieu en vain comme cela me mettait un peu mal à l’aise... c’était toutefois nécessaire.

Après tout, j’étais sûr que les citoyens seraient plus heureux si le monstre qui les menaçait était tué par leur Dieu, et non par le dirigeant d’une nation étrangère. Et, sur le plan international, cela donnerait certainement à Brunhild une position plus favorable avec les gros bonnets de Ramissh... Cela dit, je n’étais pas motivé par de telles choses.

« Mais tout va vraiment bien se passer !? Pouvez-vous gagner contre une bête aussi énorme !? C’est un Esprit des Ténèbres, comprenez-vous !? »

« Mmm... Je pense que je peux le faire. »

Phyllis avait des inquiétudes raisonnables, mais j’avais l’impression que ce ne serait pas aussi difficile que je le pensais.

La spécialité de cet esprit était probablement sa capacité de lavage de cerveau. Et, d’après ce que j’avais compris, il s’agissait d’une compétence de zone plutôt que d’un type de ciblage direct. En bref, cela avait fonctionné dans une vaste zone, ce qui était probablement la raison pour laquelle Ramirez avait pensé l’utiliser pour gouverner une nation.

Pour quelqu’un comme moi, avec ma phénoménale résistance magique, ce n’était pas un problème. Cela dit, je ne voulais pas traîner trop longtemps... J’avais le sentiment que je ne pourrais pas y résister pour toujours. En fait, c’était plutôt une garantie. Même Ramirez en avait été victime.

Je pense que ça ira, mais je ne le saurai pas tant que je n’aurai pas essayé... Le seul problème maintenant est de me faire passer pour un dieu. J’avais décidé que la meilleure façon de gérer cela serait de me jeter [Mirage] sur moi-même et d’ajouter de la lumière.

Alors que je me dirigeais vers elle, l’esprit des ténèbres fendit l’un de ses tentacules sur le sol, brisant rues et maisons. Il semblerait qu’il s’agissait d’attaques physiques de base, ce qui ne m’inquiétait pas du tout.

Je devrais probablement me dépêcher... sinon, toute la sainte capitale va devenir un tas de décombres. J’avais quitté le pape, Phyllis et les habitants de la ville, et je m’étais caché dans une ruelle. Les deux filles animaient un cercle de prière. D’habitude, je leur aurais dit de partir, mais ça faisait partie du plan. Je descendrai, en tant que Dieu, en réponse à leurs prières.

J’avais changé d’apparence avec mon sort [Mirage]. Et bien que cela ressemblait plus à un déguisement qu’à une transformation, j’avais décidé de prendre la forme d’un Dieu traditionnel de style grec avec de longs cheveux blonds ondulés et des yeux bleus. Je m’étais aussi fait une beauté.

« T’en dis quoi ? »

« Ça a l’air bien, mais on dirait qu’il manque quelque chose... »

Kohaku m’avait fait ce qui était l’équivalent d’un haussement d’épaules pour un tigre. Mais j’avais la même apparence simpliste que le Dieu authentique ! Ce n’était pas ma faute si tu ne l’avais pas rencontré ! Quel genre de bête céleste es-tu si tu n’avais même pas rencontré Dieu, hein !?

Hm... que manque-t-il alors... que dirais-tu de ça... ? J’avais créé une autre illusion qui avait fait en sorte que la lumière recouvre tout mon corps. J’avais brièvement envisagé d’ajouter une auréole et des ailes d’ange, mais je ne voulais pas ressembler à un ange. Si je devenais un messager de Dieu, plutôt que Dieu lui-même, cela irait à l’encontre du but.

Juste au moment où je préparais les dernières parties de mon déguisement, j’avais réalisé quelque chose. Normalement, les gens s’attendaient à ce qu’un Dieu vole réellement dans le ciel, descendant des cieux. Si j’apparaissais et marchais parmi les gens, tout en prétendant être Dieu... cela ferait un peu bizarre. J’aurais vraiment dû apprendre un sort de vol. J’avais pris une note mentale pour en apprendre une plus tard.

Faire semblant d’être Dieu est vraiment chiant, je déteste ça ! Pourtant, je ne pouvais rien y faire. J’avais décidé de projeter l’image de Dieu dans le ciel... Ce qui avait complètement retiré l’intérêt de m’en revêtir pour commencer ! Mais encore une fois, je vais devoir de toute façon ressembler à ça quand je combattrai le monstre, donc je suppose que c’est bon.

Tandis que je projetais l’image divine du seul vrai Dieu dans le ciel au-dessus de la ville, les gens poussaient des cris d’émerveillement et de surprise. Dieu était descendu, et Il les baignait dans Sa lumière. Bon, la première chose à faire, c’était de s’occuper de ces sous-fifres.

« Sortez, ténèbres ! Je cherche la jeune fille guerrière resplendissante : [Valkyrie] ! »

... Franchement, appeler des guerriers divins pour m’aider avec une incantation commençant par « Sortez, ténèbres » me paraissait super stupide, mais il fallait savoir encaisser les coups.

Des cercles d’invocation apparurent autour de l’illusion projetée de Dieu, et de jeunes filles guerrières angéliques furent appelées dans le ciel. J’avais passé un contrat avec les Valkyries suite à l’incident dans l’Empire Regulus. J’aimais bien les Griffons, mais les avoir comme seul soutien aérien me posait problème.

{L’esprit des ténèbres a créé des monstres des ténèbres, tuez-les, et protégez les habitants de la ville.} J’avais transmis des ordres télépathiques aux jeunes filles angéliques, et elles s’étaient dispersées à travers la ville.

Honnêtement, il aurait été plus facile d’utiliser mon smartphone pour tous les verrouiller et les effacer d’un coup avec une magie de lumière, mais ils seraient morts beaucoup trop vite. Les citoyens n’auraient même pas su ce qui les avait sauvés, et ça ne marcherait pas. J’étais en train de réaliser un scénario !

Pourtant, la vie des gens était en jeu.

Je ne pensais pas que les sous-fifres de l’Esprit visaient spécifiquement les gens. Pour moi, c’était comme s’ils saccageaient tout sans réfléchir. Mais cela ne voulait pas dire qu’ils étaient moins dangereux. S’ils continuaient à errer et à saccager n’importe quoi, des gens pourraient quand même mourir à cause des dommages collatéraux.

Les habitants de la ville avaient commencé à applaudir, ce qui était tout à fait naturel. Dieu lui-même et une bande d’anges venaient d’apparaître pour combattre leur ennemi.

Très bien, il est temps de bouger. Je m’étais fait disparaître avec [Invisibilité], et je m’étais précipité sur les toits, en m’assurant de garder un œil sur l’illusion divine que j’avais projetée dans le ciel.

Dans ces moments-là, j’aurais bien besoin d’un sort de vol... Je me demande si c’est de la magie du vent... ou peut-être qu’est-ce un sort Néant ? Oui, si c’est de la magie du vent, Leen pourrait l’utiliser facilement... Ça devrait-être un sort de Néant.

J’étais finalement arrivé devant le temple, et j’avais compris à quel point l’Esprit des ténèbres était grand.

J’avais effacé l’illusion de Dieu dans le ciel, et, tout en maintenant l’illusion de Dieu sur mon propre corps, j’avais sorti une épée de deux mètres de long de mon stockage.

J’avais réduit le poids de la lame en utilisant [Gravité] pour pouvoir la manier d’une main. Elle avait été créée à partir d’un morceau de Phrase. Le matériau de la lame avait en quelque sorte fait briller et réfléchir la lumière sur la surface, comme la surface de l’eau. J’avais décidé que c’était assez mystique pour passer pour une arme divine.

L’Esprit des Ténèbres s’était retourné et m’avait regardé fixement. J’avais dit fixer, mais il n’avait pas d’yeux. Cependant, on dirait qu’il y avait une sorte de reflet. Quelques-uns de ses tentacules s’étaient dirigés vers moi.

« Hup... ! »

J’avais sauté sur le côté tout en faisant un mouvement horizontal avec l’épée. J’avais coupé proprement le tentacule, et la masse sombre était tombée par terre. Un brouillard noir fétide avait commencé à s’échapper du tentacule tranché... C’est dégoûtant.

Mais je n’avais pas eu le temps de réagir avant que le tentacule ne disparaisse et qu’une nouvelle ne prenne sa place sur le corps du monstre. Attends, cette chose pouvait aussi se régénérer ? C’est irritant !

En tant que (faux) dieu, je ne pouvais laisser personne le voir me donner du fil à retordre, alors j’avais besoin de le tuer rapidement. J’avais brièvement envisagé d’utiliser la [Glissade], mais c’était tellement gros qu’il allait à tous les coups détruire une partie de la ville s’il tombait. Peut-être que je devrais l’écraser !

« Verrouillage de la cible. Esprit des ténèbres. Invocation de [Gravité]. »

« Bien reçu. Cible bloquée. Invocation de [Gravité]. »

L’Esprit des Ténèbres avait immédiatement commencé à tomber, il n’avait pas pu supporter son nouveau poids corporel accru. D’un cri, il était tombé sur le côté.

La zone de la ville en dessous était, naturellement, complètement nivelée. Ah merde ! J’avais obtenu à peu près le même résultat que si j’avais utilisé [Glissade] ! Welp. C’était Dieu qui l’avait fait, pas moi. Dans tous les cas, les gens de la région immédiate auraient dû être évacués à ce moment-là, de sorte que personne ne serait blessé.

Mais c’est plutôt mauvais. Je pense que j’en ai peut-être trop fait avec ce tapage...

Il n’y avait rien que je pouvais faire, alors je m’étais concentré sur l’anéantissement avec une démonstration de force écrasante. J’avais amplifié les effets de la [Gravité] sur la créature, mais je n’étais même pas sûr que cela avait beaucoup changé. Il n’avait pas de visage, donc je n’avais pas pu mesurer comment il se sentait. Quoi qu’il en soit, j’avais l’impression d’être coincé. Maintenant, le final !

« Frappe véritablement, Lumière ! Sainte Lance scintillante : [Javelot Brillant] ! »

Les lances de lumière se frayèrent un chemin à travers le corps de la bête, et... Les trous laissés dans la créature ne se régénérèrent pas. Il allait de soi qu’un Esprit Noir serait vulnérable face à la magie de la lumière.

« Verrouillage de la cible. Lancez encore... cent... non, que deux cents [Javelot Brillant] frappe l’Esprit Noir ! »

« Bien reçu. Cible bloquée. »

Il était temps pour ce monstre de goûter à la (fausse) colère de Dieu (les deux cents javelots de la colère) !

« Feu ! »

« Bien reçu. Lancement de l’attaque. »

BOOM, CRASH, RUMBLE, SHAKOOM, BADABOOM !!

Le sol avait commencé à trembler, ce qui était naturel, ces Javelots de lumière faisaient vraiment de grands dégâts sur ce monstre. Le corps de l’Esprit Noir se fendit à plusieurs reprises, se fragmentant à mesure que chaque nouvelle lame de lumière tombait sur lui. À la fin de la salve, il ne restait plus grand-chose de la créature elle-même.

Les morceaux fragmentés de l’esprit se répandirent dans la région comme un brouillard noirci. J’avais pensé qu’il était probablement encore vivant, sous une forme basique. Cependant, je ne pourrais pas avoir cela, et ce serait vraiment pénible si ce monstre ressuscitait. Par conséquent, j’avais décidé de l’annihiler.

« Viens, Lumière. Exil lumineux : [Bannissement] ! »

J’avais jeté un sort de purification à grande portée, diffusant de la lumière partout. Le brouillard ténébreux s’était rapidement dispersé et dissipé.

Alors que la lumière s’estompait et que l’esprit des ténèbres tourbillonnait dans le néant, un seul squelette s’effondra au sol. En un instant, il fut réduit en poussière et s’était envolé dans la brise...

Je m’étais demandé si c’était Ramirez. Après mille ans, il fut finalement libéré. Honnêtement, j’avais pour lui un peu pitié, mais au final il n’avait été victime que de ses propres méfaits.

D’accord, c’était le moment... Je devais travailler dur pour tromper tout le monde.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

5 commentaires

  1. Merci pour le chapitre.

    En fait techniquement il a un corps divin, ce qui en ferais un véritable dieux non? XD

  2. Merci pour le chapitre.

  3. Merci pour le chapitre.

Laisser un commentaire