Dans un autre monde avec un Smartphone – Tome 5 – Chapitre 2 – Partie 8

Bannière de Dans un autre monde avec un Smartphone ***

Chapitre 2 : La mer des arbres et les montagnes enneigées

Partie 8

Le laboratoire d’alchimie était amarré à l’atelier et au jardin, tout en haut dans le ciel de Brunhild. À ce moment-là, la structure avait à peu près la taille d’un château. Cependant, il n’y avait pas vraiment beaucoup de bâtiments.

Cesca portait un uniforme de bonne, Rosetta une salopette de travail. Flora, par contre, s’était transformée en infirmière. Je supposais qu’elles avaient une préférence pour les vêtements décontractés. Je ne savais pas vraiment pourquoi elle avait fait ce choix. Mais j’avais pris en compte le fait que le laboratoire d’alchimie était aussi un établissement médical, il n’était donc pas exagéré de le qualifier de choix de vêtements raisonnable.

Cela dit, j’avais trouvé que son choix d’une tenue d’infirmière rose avec des bas blancs et une ceinture assortie allait un peu loin. Ça ressemblait plus à une tenue d’infirmière sexy qu’à un vrai uniforme. Sans parler du fait que la tenue semblait vraiment mettre l’accent sur sa poitrine. Je ne savais pas où regarder.

Les connaissances médicales de Flora étaient assez étendues, alors j’avais décidé d’installer un cabinet médical à l’intérieur du château pour qu’elle puisse y travailler. Je pourrais guérir à peu près n’importe quoi avec ma magie, mais avoir une véritable installation médicale sur place constituerait une solution de secours très utile.

En attendant, j’avais prévu que le laboratoire d’alchimie produise des riz hybrides. J’avais acquis beaucoup de semences de riz d’Eashen, et le plan était de les rendre résistants aux maladies et aux problèmes généraux qui détruisaient les plantes. J’avais mis de côté une parcelle de terre dans la partie orientale de ma nation, c’était ma zone agricole expérimentale. J’espérais que ça marcherait.

La rue longeant la route menant à Brunhild était également bien développée. Le vieil homme Naito faisait vraiment de son mieux, alors j’en étais très heureux.

La Branche Brunhild de la Lune d’Argent avait aussi été ouverte avec succès, ce serait un bon endroit pour reposer les voyageurs fatigués. J’y avais installé des bains publics. Cela s’était avéré très populaire en raison de ses propriétés anti-fatigue. Micah avait fini par embaucher toute une flotte d’employés, dont la plupart étaient d’anciens ninjas Takeda. C’était comme si elle se mettait vraiment dans la peau d’un responsable de direction.

« On dirait que Brunhild avance plutôt bien... plutôt bien en effet... »

Clic.

« Eh bien, c’est la nation de Touya. Je n’étais pas trop inquiet. »

Clic.

« Ah, désolé, Roi-Bête. C’est Pon. Hoho... »

Clic.

« Heheheh. Voici ce que tu obtiens pour m’avoir appelé. Ron, empereur. Taniao, Pinfu et Iipeikou. Cela fait 3900 points. »

Ah, l’empereur de Refreese venait de jouer dans la paume de la main de l’empereur de Regulus. Attendez, que faisaient ces gars ici ? On était dans la salle de jeu du château de Brunhild. Et les dirigeants des nations occidentales étaient tous rassemblés autour de la table du mah-jong, sauf moi. Je n’étais pas là pour jouer au mah-jong.

« Alors, pourquoi nous avez-vous tous appelés ici ? »

« Hm ? Je n’ai pas de vraie raison. Je voulais simplement jouer au mah-jong avec vous tous. »

Le roi de Belfast avait répondu avec désinvolture. Était-ce pour ça qu’ils étaient ici ? Je m’étais même mis en quatre pour utiliser la Porte pour les surveiller. Ces gars avaient vraiment besoin de prendre leur sécurité plus au sérieux.

Ils avaient poussé toutes leurs tuiles dans la dépression au centre de la table, et la table automatique leur avait fourni un nouvel ensemble de tuile entièrement mélangé. Ils avaient distribué les tuiles avec des mouvements de joueurs confirmés. Ils avaient commencé leur prochaine partie. Ils avaient vraiment pris goût à ce jeu...

« Eh bien, j’ai aussi pensé que cela constituerait une bonne occasion d’échanger des informations. »

L’empereur avait souri en se débarrassant d’une tuile. J’étais content qu’ils s’entendissent tous bien, mais c’était un peu inquiétant. Ce serait un gros problème si tous les chefs d’État négligeaient de diriger leur pays et passaient toute la journée à jouer au mah-jong.

« Alors vous avez dit que vous échangiez des potins internationaux ? »

« En effet. Dernièrement, il y a eu une certaine agitation au sein de la théocratie Ramissh. »

Le roi de Belfast prit la parole tout en triant ses dalles. J’avais vaguement entendu parler de la théocratie Ramissh, c’était une nation souveraine située au sud-est de Regulus. Si je me souvenais bien, elle était proche de Mismede, accessible en traversant la rivière Grande Gau. Vous pouviez également atteindre Belfast en descendant plus en aval.

« Qu’est-ce qui se passe là-bas ? »

« Eh bien, ils disent qu’un vampire est apparu autour d’Isla, leur ville sainte. »

« Un vampire ? »

Cela semblait vraiment étrange. Mais, d’un autre côté... j’étais peut-être hors de propos. Les vampires pourraient juste être une autre espèce commune dans ce monde. Je regardai timidement le Roi Bête. Après tout, c’était un demi-humain.

« D’après ce que j’ai entendu, il y a de nouvelles victimes tous les soirs. Chacun des cadavres trouvés n’était qu’une enveloppe sèche, vidée de tout son sang. »

Comme c’était terrifiant. Ce meurtrier avait certainement des passe-temps douteux.

« C’est pourquoi les gens pensent que c’est l’œuvre d’un vampire... d’un membre du Clan des Vampires. »

L’empereur m’expliqua en faisant tomber une tuile. Le Clan des Vampires, hein ? Il y avait donc une race de gens connus sous le nom de vampires. Eh bien, vu qu’il y avait un Clan aquatique à Mismede, il était évident qu’il y avait beaucoup de races différentes dans ce monde.

« Ce qui est vraiment troublant dans cet incident, c’est que cela se déroulait à Ramissh. Ses citoyens sont tous de fervents disciples de Lars, le dieu de la lumière. Ils méprisaient les habitants des ténèbres, peu importe qui ils sont. Quiconque a une affinité avec la magie noire est rejeté. »

La bête grimaça tandis qu’il jetait sa tuile. Sérieusement ? Ça ressemblait plus à une secte qu’à une religion.

« Qui est ce Lars ? »

« Hm ? Oh, tu n’as pas entendu parler de lui Touya ? C’est une vieille légende sur la fondation de Ramissh. Il y a mille ans, la terre était envahie par les démons et les esprits. C’est à ce moment que Lars descendit des cieux et purifia le pays de tout ce qui était mauvais. Les gens qui y vivaient sont venus à l’adorer en tant que dieu de lumière, et répandaient son évangile partout où ils le pouvaient. C’est ainsi que la théocratie de Ramissh a vu le jour... c’est du moins ce que dit la légende. »

J’avais incliné la tête suite à l’explication du roi de Belfast, j’étais dans la confusion. Le dieu de lumière, hein ? Après tout, je connaissais déjà deux dieux, alors cette histoire n’était peut-être pas aussi farfelue que ça. Je doutais que le dieu de l’amour y soit pour quelque chose, mais il y avait toujours l’autre. Bien que je ne puisse pas croire qu’il l’ait vraiment fait.

D’ailleurs, il semblerait qu’il aimait éviter de s’impliquer dans les affaires du monde. Il avait aussi un tas d’autres mondes à gérer, donc il était probablement trop occupé pour s’occuper de chaque petit problème qui surgissait.

Je pouvais toujours l’appeler et le lui demander, mais cela ne me semblait pas assez important pour le justifier. Il s’énerverait probablement si je l’appelais pour chaque petit détail. Après tout, c’était un dieu.

« Traiter avec Ramissh est toujours aussi pénible. Ils insistent pour que chaque décision soit fondée sur leur sainte doctrine. Tout est fait “au nom de la justice et de la lumière”. Ils sont tous si rigides et crispés. Leur pape en particulier. »

« Oh oui, je ne peux pas non plus traiter avec ce pape. Chaque fois qu’on se rencontre, j’ai toujours droit à une conférence. Cette vieille bique ne fait que harceler. Eh bien, je suppose que c’est ce qu’elle fait de mieux. »

L’empereur et la bête avaient échangé des sourires ironiques. Un pape ?

« Excusez-moi, mais quand vous dites pape, que voulez-vous dire ? »

« Ramissh est une théocratie, pas une monarchie. Le dirigeant est élu parmi les évêques les plus hauts placés à l’époque, et ils n’héritent pas de leur position. Une fois élu, le pape règne jusqu’à sa mort, ou jusqu’à ce qu’il choisisse de prendre sa retraite. Le pape actuel est Elias Altra. Ou plutôt papesse. C’est la vingtième année de son règne et elle doit avoir plus de soixante ans maintenant... Ah ha ha. »

L’empereur Refreese avait posé sa tuile sur la table.

« C’est un ron, empereur. Pinfu avec deux dora. 3900 points. »

« Encore !? »

Une fois de plus, l’empereur Refreese avait joué dans la paume de la main de l’empereur de Regulus. La bête regarda le ciel, vaincu.

« Ahh, j’ai aussi failli avoir un chinitsu... Pourquoi continuer à chercher des victoires rapides avec des mains faciles, Votre Altesse ? »

« La stratégie, mon brave homme. Même si je ne gagne jamais gros, tant que je suis le seul à gagner, je sortirai gagnant. »

Le roi répondit triomphalement. Après tout, c’est le facteur chance qui fait du mah-jong un jeu si passionnant. D’une certaine façon, leurs styles de jeu reflétaient aussi leur personnalité. Vous pourriez apprendre beaucoup de choses sur quelqu’un par la façon dont il jouait. Le roi de Belfast continua à parler en poussant toutes les tuiles au centre.

« Le Clan des Vampires est en fait l’un des rares clans qui soient composés de démons. On ne peut pas dire que ce soit une espèce rare, mais ils savent très bien ce que Ramissh pense de leur espèce, alors c’est bizarre qu’on en trouve un là-bas. Il y a quelque chose de louche dans toute cette situation. »

Il était suicidaire pour un habitant des ténèbres de se montrer là-bas. Mais si le vampire n’avait pas encore été attrapé, cela signifiait qu’il se cachait assez bien. Hmm, ça m’avait vraiment paru bizarre...

« Tant que ça ne nous affecte pas, il n’y a pas de raison de s’inquiéter. Ce n’est pas comme si tout le clan avait commencé à attaquer les gens. Mais si Ramissh s’en prend à tout le clan à cause de ça, je serais du côté des vampires. »

La bête s’offusqua bruyamment et croisa les bras sur sa poitrine. Il est vrai que les races bestiales étaient encore victimes de discrimination dans beaucoup d’endroits. Il détestait probablement l’idée que quelqu’un soit persécuté uniquement pour sa race ou son lieu de naissance. Bien que je sois d’accord, croire que quiconque appartient aux ténèbres était automatiquement mauvais relevait du fanatisme.

La théocratie Ramissh...

Cela ne ressemblait pas à un endroit dans lequel je voudrais aller. Je croyais aux dieux et j’avais probablement plus de raisons de leur être reconnaissant que la plupart des gens, mais je ne pouvais pas dire que je me souciais de la religion.

Au final, l’empereur Refreese continuait de perdre face à l’empereur de Regulus, et la partie se termina avec lui en tête. Les quatre dirigeants avaient accepté de se revoir le mois suivant et étaient rentrés chez eux.

On dirait qu’ils avaient décidé d’en faire une activité régulière.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

3 commentaires

  1. Merci pour le chapitre

  2. Faut il appelait l'organisation Hellsing ? 😈

  3. Merci pour le chapitre.

Laisser un commentaire