Dans un autre monde avec un Smartphone – Tome 5 – Chapitre 2 – Partie 6

Bannière de Dans un autre monde avec un Smartphone ***

Chapitre 2 : La mer des arbres et les montagnes enneigées

Partie 6

Heureusement, le faible nombre de citoyens signifiait qu’il n’y avait pas grand-chose à craindre concernant l’approvisionnement alimentaire. La forêt contenait des plantes comestibles que l’on pouvait cueillir, comme des baies et des ignames de montagne, ainsi que des animaux sauvages que l’on pouvait chasser, comme des sangliers et des lapins. Il y avait aussi beaucoup de poissons dans la rivière. Comme l’avaient dit les rois de Belfast et Regulus, cette terre semblait plutôt fertile, bien que je suppose que c’était pour cette raison que cet endroit était infesté de monstre. Eh bien, on pourrait dire que l’endroit était, pour toutes ces raisons, propice à l’établissement d’une nouvelle nation.

Tsubaki était soudainement arrivée avec de nouvelles informations.

« Monseigneur, j’ai appris que quelque chose ressemblant à ces téléporteurs avait été trouvé dans le royaume d’Elfrau, qui s’étend au nord de l’empire vers la toundra glaciale de l’est. »

C’était intéressant. On dirait que cette information venait d’un marchand d’Elfrau. Il semblerait y avoir un mystérieux objet cylindrique caché dans une grotte bloquée par la glace, comme c’était le cas pour les ruines du désert. Mais cette fois, la forme était différente.

Si ce docteur avait été cohérente, il aurait été simple de les chercher en utilisant la magie de recherche. Je voulais dire, j’avais essayé d’utiliser le mot-clé de recherche « téléporteurs ». Comme les apparences changeaient chaque fois, ces choses ne seraient jamais reconnues que comme des « ruines antiques ». Je commençais à croire que le docteur me détestait.

Eh bien, il n’était pas sûr à 100 % que la chose dans la grotte était l’un de ces téléporteurs.

Mais ça avait dû être dur de le remarquer. Les ninjas sont vraiment géniaux. La collecte d’information était probablement leur spécialité.

« Maintenant tu peux obtenir une autre gynoïde pour ta collection, Maître. »

« ... C’est déprimant de penser que je pourrais te ressembler de plus en plus. »

J’avais ironiquement répliqué aux propos de Cesca.

J’avais toujours pensé cela, mais j’avais eu le sentiment que sa personnalité était une facette de la personnalité du docteur. Après tout, certaines des gynoïdes comme Rosetta semblaient avoir des attitudes assez artificielles. Cesca, par contre, aimait faire des blagues cochonnes.

Pour l’instant, j’avais demandé à Tsubaki de me montrer sur la carte où se situait l’objet... C’était assez loin. C’était presque tout au nord. Il ferait probablement froid là-bas.

« Rosetta, Cesca, on y va avec Babylone. S’il fait froid, rentrez dans la maison se trouvant dans le jardin, d’accord ? »

« Pas besoin de s’inquiéter. Babylone déploie une barrière qui maintient une température modérée, donc la chaleur et le froid ne nous poseront aucun problème. »

J’y avais déjà pensé, car il ne faisait pas si chaud quand on était au-dessus du désert. Babylone semblait avoir une climatisation polyvalente. C’était vraiment pratique.

En fait, c’était peut-être une fonction vitale pour les plantes du jardin. Je voulais dire, il pourrait y avoir des graines sensibles à la chaleur ou au froid.

Après avoir envoyé Cesca et Rosetta, j’avais transmis la nouvelle concernant le téléporteur à Leen, qui avait sauté de joie. Je n’avais pas besoin de lui en parler directement, mais si je ne l’avais pas fait, ça lui aurait sûrement fait peur plus tard.

Tout le monde était retourné dans sa chambre pour se préparer à un voyage dans une région extrêmement froide. Je n’avais aucun problème comme j’avais mon manteau. Après tout, mon manteau était imprégné d’attributs anti-froid, anti-chaleur, anti-lame, anti-choc et anti-magie. Je n’avais pas vraiment si chaud dans le désert, alors je m’étais dit que cela devrait probablement être bon.

Nous avons amené Kohaku cette fois, mais Kokuyou et Sango avaient demandé à rester à la maison.

« Nous ne sommes pas résistants au froid. Ce n’est pas qu’on gèle complètement, mais on préfère ne pas y aller. »

Je vois. C’est compréhensible puisque c’est un serpent et une tortue. Pauvres choses. Heureusement que les humains ne sont pas si fragiles.

J’étais trop naïf. Avais-je sous-estimé le froid extrême ? Comment pouvait-il faire si froid ? L’attribut anti-froid du manteau était-il usé !? J’avais commencé à frissonner dès que j’avais mis le pied sur le territoire enneigé d’Elfrau. On était à combien de degrés au-dessous de zéro ? Pendant ce temps, tout le monde regardait calmement autour de lui. Qu’est-ce que ça voulait dire !?

« Est-ce que tout le monde va bien ? N’avez-vous pas froid ? »

« J’utilise la magie de la chaleur. On est toutes à température ambiante, sauf toi. »

Leen avait donné le truc de sa petite farce. C’était tellement injuste. Pourquoi m’aurait-elle isolé ?

« N’était-ce pas toi qui as dit que tu étais parfaitement protégé du froid ? »

Je sais, je l’ai dit ! Je suis désolé de m’être surestimé ! Mets ta magie sur moi aussi, s’il te plaît !

« Sors, Feu ! Qu’un manteau douillet le couvre vers le bas : [Réchauffement] ! »

La lumière magique de Leen enveloppa mon corps. Le froid s’était immédiatement calmé.

Pour tester la magie, j’avais ramassé de la neige. Ce n’était pas si froid que ça, mais ça n’avait pas non plus fondu rapidement. Il semblerait que la magie n’avait pas simplement augmenté la température corporelle, mais qu’elle agissait plutôt comme une barrière défensive contre le froid.

Maintenant que je n’étais plus distrait par le froid, j’avais commencé à regarder autour de moi. Caché par les pins, il y avait un grand trou glacé sur le flanc d’une montagne. La grotte recouverte de glace avait continué sans fin sous terre. Les ruines anciennes que nous cherchions étaient apparemment là-bas.

Nous étions entrés dans la grotte. Malgré les effets de [Réchauffement], je pouvais presque jurer que j’avais senti un frisson couler dans ma colonne vertébrale. Nous avions illuminé la grotte avec [Orbe de Lumière] et nous nous étions lentement dirigés vers les profondeurs.

« Attention à vos pieds... »

« Allez-y doucement et sûrement... »

Dès que j’avais rappelé à tout le monde de faire attention, j’avais glissé et j’étais tombé sur la glace. Ça m’avait fait un mal de chien. Je supposais que cela pourrait être considéré comme une punition divine. J’avais peut-être baissé ma garde une fois de trop.

« Qu’est-ce que tu fais, Touya ? »

« Ça va, Touya-dono ? »

Elze et Yae avaient tendu leurs mains et m’avaient aidé à me relever. Si seulement j’avais des chaussures qui ne glissaient pas. Si je faisais l’inverse de la magie glissante, est-ce que cela me permettrait de me tenir debout sur de la glace sans glisser ? Malgré la chaussée glissante, Paula était descendue précipitamment dans le trou glacé. Elle avait trébuché et était tombée en chemin, alors je ne pouvais m’empêcher de me demander ce qu’elle essayait même de faire.

Par la suite, nous avions porté une attention encore plus grande à la grotte. Nous avions failli glisser encore et encore, mais nous avions fini par atteindre le fond en toute sécurité sans tomber.

« ... C’est profond. », murmura Linze en levant les yeux.

À l’intérieur du trou glacé se trouvait une grotte haute et large, avec des stalagmites et stalactites glacées accrochées au sol et au plafond. La grotte était si sombre qu’on ne savait pas où il y avait quoi que ce soit. Kohaku avait ouvert la voie, le long de l’orbe de lumière. J’avais mis le tigre à l’avant pour détecter toute sorte d’odeur ou de bruit.

« Mon seigneur... Il y a quelque chose devant. Je crois que ce sont les ruines, mais il semblerait qu’il va y avoir des problèmes... »

Hein ? Tu les as déjà trouvés ? Kohaku était très utile dans le noir. J’avais été surpris de voir que ce gros chat avait des sens si aiguisés... Mais de quel genre d’ennuis parlait-il ? Après une marche un peu prudente, j’avais découvert exactement de quoi Kohaku parlait. L’objet cylindrique noir était recouvert d’une énorme quantité de glace. On aurait dit un mur de pergélisol. Un mur de glace à l’intérieur d’une grotte, et à l’intérieur de la glace se trouvait un artefact cylindrique noir.

« C’est un bloc congelé... Est-ce qu’on peut faire une brèche dans ce... ? »

J’avais essayé de tirer une des balles de mon Brunhild dans la glace, mais elle avait tout simplement rebondi. Typique. J’avais pensé que ça allait être dur d’ouvrir ce truc froid avec les filles.

« Leen... Peux-tu essayer de faire fondre ça avec de la magie ? »

« Hmm... Je vais essayer, mais... »

Une flamme avait jailli du doigt de Leen, comme un lance-flammes, mais ce n’était pas suffisant pour faire fondre la glace. Pourquoi ?

« Je suppose que ça ne va pas vraiment marcher. Ce n’est pas de la glace ordinaire. C’est de la magie. »

« Magie ? »

« La glace qui accumule naturellement la magie ne peut pas être brisée sans une force immense, et même la magie ne peut pas la faire fondre facilement. »

Eh bien, c’était pénible. Je pensais utiliser [Gravité] pour l’écraser, mais ça aurait pu aussi casser l’artefact à l’intérieur. Je ne pouvais pas non plus utiliser [Porte] pour déplacer seulement la glace, puisqu’elle était collée à d’autres endroits.

Donc peut-être que la faire fondre serait vraiment la meilleure option ? Non, car la faire fondre avec de la chaleur pourrait faire s’effondrer la grotte. La principale question qui se posait parmi nous était de savoir ce qu’il fallait faire ensuite.

« Hmm ! N’y a-t-il pas de bon moyen ? »

J’avais essayé de mettre ma main sur le mur de glace. Et malgré les effets atténuants de [Réchauffement], j’avais froid. Normalement, cela aurait probablement été suffisant pour me geler la peau.

« Franchement, c’est juste là aussi. »

« Nous pourrions l’atteindre facilement si nous pouvions creuser un tunnel... »

« Un tunnel... ? Ah ! »

Le mot que Yumina marmonnait déclencha chez moi un éclair d’inspiration. J’avais concentré mon pouvoir magique dans la paume de ma main. Après tout, cela avait toujours été une option.

« [Modélisation] ! »

La glace s’était déformée et s’était retrouvée repoussée devant moi. Elle s’était étendue le long de mes flancs, formant un tunnel.

Si nous ne pouvions pas faire fondre ou l’écraser la glace... alors tout ce que nous avions à faire était de la remodeler. Après tout, notre but n’était pas d’enlever la glace. C’était le même tour que j’avais utilisé pour arrêter les vieux à Eashen.

J’avais utilisé plus de magie pour remodeler la glace. Finalement, un objet cylindrique était apparu de l’intérieur de la glace.

« Ramenons ça à Babylone et voyons si l’on peut se téléporter... »

« C’est vraiment énorme. »

Lu avait raison. L’artefact cylindrique mesurait environ six ou sept mètres de diamètre et trois mètres de hauteur. Cela ressemblait à une boîte de thon géante.

J’avais essayé de faire le tour de l’objet en remodelant la glace avec [Modélisation], mais je n’avais pas trouvé d’entrée ou d’autres ouvertures. Il n’y avait rien qui ressemblait à une porte, et contrairement à l’artefact du désert, il ne semblait pas y avoir un moyen de s’y glisser en le touchant.

Je me demandais ce que ça pouvait être... Comme la forme me faisait penser à une boîte de thon, je m’étais souvenu de la manière dont on ouvrait les boîtes de thon. Ça devait être par le haut, non ? J’avais transformé la glace en escalier et j’avais gravi les marches avec soin, en disant à tout le monde d’attendre en bas.

Il n’y avait rien sur le dessus de l’artefact, à l’exception d’une seule cavité au centre d’environ un mètre de diamètre. Était-ce l’entrée ? J’avais prudemment tendu le pied pour vérifier, et bien sûr, il s’était glissé à travers. C’était donc vraiment l’entrée. Ce mur mystérieux que moi seul, maître des six éléments, pouvais franchir.

« J’ai trouvé l’entrée. J’y vais. Que tout le monde reste en alerte. Si quelque chose arrive, contactez-moi par Kohaku. »

J’avais donné des instructions à tout le monde resté en bas avant de sauter prudemment par le haut. J’avais percé le plafond et j’avais atterri à l’intérieur. J’y avais trouvé une lumière pâle et tamisée et un cercle magique avec six piliers de pierre. Il semblerait qu’il s’agissait bien d’un vestige de Babylone.

J’avais versé la magie de chacun des six éléments dans chacun des six piliers de pierre. Après avoir versé les six éléments, le cercle avait commencé à émettre une faible lumière. Finalement, je m’étais placé au centre et j’avais déversé de la magie Néant. Une lumière éblouissante m’avait englouti, et j’avais disparu en un éclair.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

5 commentaires

  1. Merci pour le chapitre.

  2. Merci pour le chapitre !

Laisser un commentaire