Dans un autre monde avec un Smartphone – Tome 4 – Chapitre 2 – Partie 4

Bannière de Dans un autre monde avec un Smartphone ***

Chapitre 2 : Le Lecteur Lunatique, café littéraire

Partie 4

On disait que le Crabe Sanglant vivait dans un habitat dans une région située au sud de la mine de Steer, l’endroit où nous avions tué les golems de Mithril il y a si longtemps. J’étais sorti du portail juste à l’extérieur de la mine, ne nous laissant pas d’autre choix que de nous diriger vers le sud à pied.

« Ce n’est pas assez loin pour qu’on se donne la peine d’utiliser le jardin, alors courons plutôt. »

« H-Huh ? Argh ! »

J’avais pris Yumina dans mes bras et je l’avais tenue avec mes deux bras. Naturellement, je l’avais portée comme une princesse. Sur ce, j’avais commencé à me précipiter sur la route.

« [Gravité] ! »

J’avais réduit de moitié mon propre poids et celui de Yumina. Si je ramenais notre poids à près de zéro, nous serions beaucoup trop légers et je n’aurais pas un bon contrôle sur notre équilibre.

« [Accélération] ! »

J’avais rajouté ma magie d’accélération et ma magie de fortification du corps par-dessus pour produire un niveau de vitesse extrême. Mais malgré cela, je n’avais senti ni freinage ni résistance. Pas de vent de face non plus. Cela faisait bien sûr partie du pouvoir d’[Accélération].

J’avais l’impression d’être dans un de ces jeux de RV. Je courais à une vitesse fulgurante avec ce paysage autour de moi, mais j’avais l’impression d’être dans un tout autre monde.

Yumina semblait ressentir la même chose, car elle ne réagissait pas à la vitesse intense avec peur, mais avec curiosité. Elle avait regardé les fleurs et nous étions rapidement passés à côté d’elles.

Après avoir couru pendant un court moment, l’habitat était apparu. J’avais posé Yumina après m’être arrêté.

« Lancez la recherche. Crabe Sanglant. Rayon : trois kilomètres. »

« ... Recherche terminée. Un Crabe Sanglant localisé. Au sud-ouest. Affichage. »

Une carte de la région avait été projetée sous mes yeux. L’emplacement du crabe était indiqué sur la carte, à environ un kilomètre de distance.

« Touya, tout à l’heure... c’était Cesca... ? »

« Hm ? Ah, c’est vrai. J’avais décidé d’utiliser sa voix pour mes programmes ici. Pour être honnête, j’avais choisi la sienne parce qu’elle était plutôt froide et sans émotion, tu ne trouves pas ? En tout cas, ce sera une source de distraction en moins. »

J’avais sorti mon smartphone de ma poche et j’expliquais les fonctionnalités à Yumina. Après ça, je l’avais récupéré et j’avais couru en direction du crabe.

On l’avait localisé assez tôt. Il était énorme et rouge. Il possédait une paire de pinces de chaque côté de son corps et portait son encombrante carapace sur ses huit pattes.

Franchement, c’était énorme. Je pensais que c’était de la taille d’un camion à ordures. Il avait une carapace rugueuse de couleur rouge sang, recouverte de divers affleurements et grumeaux ressemblant à des roches.

Cela donnait en quelque sorte l’image d’un crabe royal qui avait muté ou s’était déformé de façon flagrante. Ses pinces étaient aussi extrêmement grosses. C’était presque de façon disproportionnée. Si tu te faisais prendre dans un de ces trucs, tu serais foutu, c’est sûr. Ça te couperait facilement en deux.

Le Crabe Sanglant avait soudainement remarqué notre présence. Il s’était tourné vers nous. Il y avait une grosse mousse de bulles qui sortait de sa bouche, mais j’étais presque sûr que c’était un indicateur d’un crabe enclavé qui commençait les premières étapes de sa privation d’oxygène. Cependant, j’avais rapidement chassé cette pensée parce qu’elle était enracinée dans la manière de pensée d’un autre monde. Tout d’abord, le fait qu’il y aurait un crabe dans la nature n’avait pas de sens à mes yeux. Je ne devais pas penser avec la logique de mon ancien monde, sinon je serais grillé.

J’avais déposé Yumina, et nous avions préparé nos armes. J’avais mis mon Brunhild en mode lame et Yumina avait sorti son Colt M1860 modèle armée.

La bataille avait commencé, et une pluie de balles volait vers le crabe. Il n’avait pas du tout été affecté, probablement en raison de sa carapace robuste. Il semblerait que cette créature avait une défense magique naturellement élevée. La magie ne serait probablement pas très efficace non plus. C’était une quête du Rang Rouge, donc je n’avais pas été trop surpris.

« Prends au piège, ô Terre. J’invoque la colère du sol : [Liens de Terre] ! »

Yumina lança un sort, et le sol aux pieds du Crabe Sanglant avait pris vie, se tordant autour de chacune de ses pattes blindées et entravant son mouvement. Il semblerait que la magie indirecte fonctionnait très bien.

Yumina avait tiré ses balles sur le Crabe Sanglant immobilisé, ciblant les articulations et les charnières de ses pattes. Cette fille s’était attaquée aux points faibles naturels avec une précision d’expert. Elle avait certainement l’étoffe d’une tireuse d’élite.

À ma grande surprise, Yumina avait tiré dans les articulations, l’une après l’autre. Le mouvement du crabe devenait encore plus restreint à chaque nouvelle explosion.

« [Accélération] ! »

Ne voulant pas rater ma chance, j’avais utilisé la magie accélératrice pour sauter au-dessus du crabe et atterrir au sommet de son dos robuste. Même si le sort que j’avais l’intention d’utiliser était une magie directe, j’avais le sentiment que les choses allaient bien se passer. Je m’étais accroupie et j’avais touché l’exosquelette du crabe avant de prononcer un seul mot.

« [Gravité]. »

Avec un craquement puissant, les pattes du crabe se plièrent et gémirent, l’amenant à s’écraser au sol. J’étais sauté par terre et regardais par-dessus la bête, qui ne pouvait plus du tout bouger.

Maintenant que j’avais invoqué ce sort, ton poids va changer selon mes caprices !

« Qu’est-ce que tu viens de faire ? »

« J’ai augmenté de plusieurs fois le poids de son corps avec mon nouveau sort. Son corps est beaucoup trop lourd maintenant, alors il ne peut même plus bouger ! »

Même s’il aurait dû être beaucoup trop lourd à déplacer, le Crabe Sanglant avait quand même essayé d’attaquer. J’avais ajouté plus de poids pour l’arrêter dans son élan. La pince qu’il avait réussi à soulever s’était écrasée au sol et ne s’était pas relevée.

Hmph... J’avais ajouté une tonne de poids, mais sa carapace n’avait pas du tout craqué... Ce type était agaçant.

« ... Touya ? Je crois qu’il est mort. »

« Quoi ? »

La mousse autour de sa bouche avait déjà commencé à se disperser. Des fluides corporels s’échappaient aussi de diverses parties de son corps. Je ne pouvais que conclure que, bien qu’il ait une coquille robuste, les organes internes de la créature ne pouvaient pas supporter ce changement de poids soudain.

J’avais annulé la [Gravité]. Le Crabe Sanglant n’avait pas du tout bougé. Je m’étais approché et je l’avais un peu giflé avec mon Brunhild. Il n’avait pas du tout réagi, je savais alors qu’il était mort.

« C’était un peu plus facile que prévu. »

Yumina avait saisi son arme et avait regardé par-dessus le crabe mort.

« L’un des meilleurs aspects de ce sort, c’est qu’une fois que je l’invoque, je peux manipuler le poids à longue distance. »

J’avais essayé de détendre un peu l’atmosphère et j’avais ramassé quelques petits cailloux sur le sol. Je les avais jetés en l’air. J’avais ensuite multiplié leur poids une centaine de fois pendant qu’ils étaient en vol. Assez rapidement, il y avait eu des trous et des bosses dans le sol partout à cause de mes cailloux éparpillés.

« ... C’est un sort incroyable, n’est-ce pas. »

« Ouais, je pourrais probablement même casser un Phrase avec ça. Le seul inconvénient est que je dois toucher un ennemi pour l’appliquer, mais j’ai peut-être aussi trouvé un moyen de contourner ça. »

J’avais sorti mon smartphone de ma poche. J’avais été capable d’utiliser [Paralysie] sur les gens sans les toucher en utilisant cette méthode dans le passé... alors je me demandais si je pouvais faire la même chose avec [Gravité]. J’avais enfoncé mon Brunhild dans le sol, enterrant partiellement la lame.

« Lancez la recherche : Brunhild. Verrouillage de la cible. Invoquez [Gravité]. Voyons voir... doublez son poids. »

« ... Recherche terminée. Cible verrouillée. Invocation de la [Gravité]. »

J’avais pris en main mon Brunhild. C’était plus lourd que d’habitude. Apparemment, le test avait été un succès. Cela avait fonctionné exactement comme je le voulais. Je n’avais aucun doute dans mon esprit que ce sort magique deviendrait l’une de mes plus grandes armes. J’avais quand même dû me rappeler de ne pas devenir arrogant. Il y avait après tout de la magie qui pouvait neutraliser la magie dans ce monde, donc elle n’était pas infaillible.

J’avais annulé le sort et remis mon Brunhild à ma taille.

« Très bien, il ne reste plus qu’à ramener le crabe. »

« La preuve de l’accomplissement de la quête est une griffe, mais il a aussi été dit que la guilde en achetait d’autres parties. Devrions-nous tout apporter ? »

« Bien sûr, pourquoi pas ? Mais on va garder une patte pour Créa. J’ai vraiment envie d’un ragoût de crabe aujourd’hui. »

« Très bien. »

J’avais mis le crabe dans le [Stockage] et j’avais ouvert une [Porte] pour retourner à la guilde.

La réceptionniste avait fait les gros yeux, choquée en nous voyant arriver avec la preuve de l’accomplissement de la quête, mais elle avait tout compris une fois que je lui avais expliqué mes portails. Le personnel de la Guilde était censé garder confidentielles des capacités individuelles comme celle-ci, donc je n’avais pas vraiment peur de lui dire ce que je pouvais faire. Cela dit, il y avait encore des personnes qui doutaient de mes exploits.

J’avais posé le Crabe Sanglant dans la cour de la guilde et je l’avais fait évaluer. Bien sûr, une patte avait été mise de côté pour un usage personnel.

En somme, carapace et viande incluse, ça valait un joli paquet. Nous avions reçu la récompense pour la quête à la réception, ainsi que le paiement de la vente. Nos cartes de guilde étaient estampillées du sceau de la mission, comme d’habitude.

« Avec ça, Yumina, ton rang de guilde a augmenté. Félicitations. »

Yumina sourit joyeusement en ramassant sa carte de guilde, qui était maintenant entièrement rouge.

« Dieu merci, maintenant je suis au même rang que tout le monde. »

Était-elle si inquiète d’être laissée pour compte ? Comme c’est adorable... Elle ne voulait pas être l’exception.

Il ne restait plus qu’à se rendre dans une librairie à Refreese et à acquérir la marchandise. Nous avions gagné énormément plus d’argent que prévu, alors je m’étais demandé si nous devrions acheter d’autres livres... Des livres de ce genre, je voulais dire.

Après tout, les ventes avaient été dictées par la clientèle. Et heureusement, j’avais quelqu’un devant moi qui s’y connaissait assez bien ce domaine.

« Euh... la réceptionniste ? »

« Ah, vous pouvez m’appeler Prim. Puis-je vous être utile ? »

Je lui avais dit que j’allais acheter cette série et je lui avais demandé s’il y en avait d’autres dans ce genre qui pourrait aussi l’intéresser.

« Attendez, vous allez en acheter beaucoup !? »

« S’ils sont en stock, bien sûr. L’argent que j’ai gagné aujourd’hui devrait suffire à tout couvrir. »

« Attendez un instant, s’il vous plaît ! »

En un éclair, Prim s’était levée et s’était dirigée vers une autre femme de l’état-major de la guilde. Elle lui avait parlé de quelque chose et avait noté des choses sur un bloc-notes. Puis, elle était allée voir une autre employée et avait griffonné d’autres notes. Elle avait répété ce processus dans un cycle, puis elle avait même demandé l’avis de quelques aventurières. Franchement, madame, votre travail était en attente ici...

« Si vous pouvez acquérir tout cela, je vous promets que toutes les femmes à qui j’ai parlé viendront certainement au Lecteur Lunatique demain ! Veuillez prendre note de ça ! »

« Bien sûr... Je vais certainement... prendre note de ça. »

J’avais pris la feuille de papier déchirée et j’avais soudain levé les yeux pour voir plusieurs femmes qui me regardaient fixement. Elles avaient des étoiles dans les yeux.

... Est-ce que c’était vraiment quelque chose qui vous excite ? J’avais quitté la guilde et j’étais rentré chez moi. J’avais prévu d’aller à la librairie après avoir ramené Yumina à la maison, mais par coup de chance, j’avais rencontré Linze, qui mangeait sur la terrasse. Je lui avais montré le mot que Prim m’avait donné.

« ... Et tu prévois d’acheter... tout ça ? »

« S’ils sont en stock, bien sûr. »

Linze avait sorti un stylo de sa poche et commença à griffonner quelques titres. S’il te plaît, arrête d’ajouter des titres sur la liste, Linze. S’il te plaît. S’il te plaît, arrête.

« Ce sont des titres incontournables. Le dernier volume de celui-ci en particulier vient tout juste de sortir, si bien qu’il serait difficile de le manquer. Si c’était disponible au Lecteur Lunatique, les gens deviendraient fous, je te le promets. »

Je ne comprenais pas vraiment tout cela, mais j’avais décidé de faire confiance au jugement de Linze.

Je l’avais remerciée et j’avais décidé de consulter les différentes suggestions de titres.

« L’Ordre de la Rose » — 15 volumes

« Le secret du majordome » — 5 volumes

« Le Serment du Prince des Esclaves déshonoré » — 8 Volumes

« Le garçon enfermé » — 6 Volumes

« Saccharine, étreinte mortelle » — 12 Volumes

« La nuit rouge et chaude, entre les deux qui ne pouvaient pas faire machine arrière » - 5 volumes

« Le piège du magicien » — 12 volumes

« Immoralité ! Le jour de son mariage ! » — 17 Volumes

« Magie teintée de rose » — 9 volumes

« Sous le regard de mon maître » — 18 volumes

... Est-ce que c’était bon ? Était-ce vraiment bon si j’achetais ça ? J’avais déjà le cœur brisé. Mais j’avais déjà dit que je les aurais... donc je n’avais pas vraiment le choix.

J’avais pensé que je devrais probablement séparer ces livres des autres et leur créer leur propre section. J’inclurais aussi un rideau pour empêcher les gens de fouiner, et une dérogation pour refuser l’entrée aux moins de 18 ans. Attendez, en fait, non, c’était la même chose qu’un coin adulte dans un magasin de location de DVD. Argh... Je ne voulais pas avoir une image aussi miteuse. Ce n’était pas quelque chose d’illégal, et ça ne faisait pas la promotion de quoi que ce soit de mauvais, alors... Je supposais que c’est bon, et sain, ouais ! Je m’étais dirigé par une [Porte] vers Refreese, tout en me débattant sérieusement avec l’idée de remettre cet endroit à Linze et de m’en laver entièrement les mains.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

2 commentaires

  1. Merci pour le chapitre !

Laisser un commentaire