Dans un autre monde avec un Smartphone – Tome 4 – Chapitre 1 – Partie 3

Bannière de Dans un autre monde avec un Smartphone ***

Chapitre 1 : Rencontres dans le désert

Partie 3

« Pour l’instant, nous devons continuer notre route. Retournons dans le jardin. »

« Tu as raison. »

Rebecca et les deux autres étaient des aventuriers, donc ils pouvaient gagner de l’argent et trouver une maison par l’intermédiaire de la guilde sans trop d’histoires. Mais en ce qui concerne les autres... Je ne pouvais certainement pas me permettre d’embaucher sept employés de plus. J’espérais pouvoir les aider à trouver du travail.

{Maître !}

« Hein ? Kohaku ? »

J’avais été surpris par ce soudain message télépathique. Je me demandais ce qui n’allait pas.

{Kohaku ? Que se passe-t-il ?}

{Une créature inhabituelle est apparue dans le désert. Une créature de cristal, brillant d’un bel éclat...}

Celui qui avait répondu était Kokuyou, plutôt que Kohaku.

Attends, Cristal ? Ce n’est pas possible... ! J’avais ouvert une [Porte] et je m’étais précipité devant le monolithe du jardin. Tout le monde regardait l’écran. Là-dessus, un énorme être de cristal volait haut au-dessus du désert, émettant un cri aigu.

Celui que nous avions rencontré dans les ruines avait la forme d’un grillon. Celui que Leen avait rencontré était un serpent. La forme de cette créature... était celle d’une raie manta.

Il était énorme... C’était tout ce que je pouvais penser quand je l’avais vu. Le monstre en forme de grillon cité plus haut avait à peu près de la taille d’une petite voiture, mais celui-ci était facilement plus grand que quatre autobus.

À l’extrémité de son corps, il y avait deux protubérances rondes, et à l’intérieur de chacune d’elles se trouvait un noyau d’aspect orange, semblable au noyau que nous avions rencontré dans la Phrase précédente.

Mais, contrairement à la phrase du cricket, le noyau de cette bête avait à peu près de la taille d’un ballon de basket. Je supposais qu’il était à l’échelle du reste du corps.

Merde... Je ne pense pas qu’[Apport] allait marcher ici.

« Que devrions-nous faire ? »

Leen se tourna vers moi, attendant une réponse. Nous pourrions facilement nous échapper sans nous battre si nous le voulions. En vérité, nous n’avions absolument aucune obligation ou loyauté envers cette région ou le royaume voisin.

Pourtant, il était possible que cette créature puisse passer à travers la mer des arbres et attaquer Mismede. Pire encore, il pourrait attaquer Belfast après ça ! Il y aurait beaucoup de blessés, et sûrement beaucoup de victimes. Des gens pourraient être blessés, des individus à qui nous avions des dettes et des personnes que nous avions rencontrés au cours de nos voyages. Je ne pouvais pas accepter ça.

« Nous nous battrons. Je ne peux pas laisser cette créature sans surveillance. »

J’avais pris ma décision.

Heureusement, nous étions dans un désert aride. Cela signifiait que nous n’avions pas à nous soucier des dommages collatéraux.

« Mais comment peut-on blesser ce truc ? C’est énorme ! Il est probablement de la même nature que le dernier, donc non seulement il absorbe la magie, il a une couche extérieure extrêmement dure, mais il peut aussi voler dans le ciel ! »

Elze avait raison. Yae avait des armes en mithril maintenant, mais je n’étais toujours pas sûr que ça allait aider. Je ne savais même pas par où commencer avec la partie volante.

« Nous n’avons pas le choix, donc nous devrions utiliser des attaques magiques indirectes. Je crois que ça devrait marcher. »

Linze et Yumina hochèrent la tête en entendant le commentaire de Leen. Après l’avoir fait tomber au sol à l’aide de ces sorts, ça donnerait à Yae, Elze et à moi-même la chance de l’attaquer avec nos armes. Nous n’avions pas vraiment le choix quand il s’agissait de stratégie, de toute façon.

« Très bien, c’est l’heure ! »

J’avais ouvert une [Porte] et nous avions sauté dans le désert en bas.

La créature de cristal était maintenant bien au-dessus de nous, s’envolant calmement dans les airs alors que son corps brillait à la lumière du soleil. Le voir en personne n’avait fait qu’approfondir ma crainte et mon effroi. Le monstre nous regardait de haut, nous intimidant par sa présence même.

J’avais sorti mon Brunhild et j’avais fait quelques tirs. Ils avaient simplement rebondi sur le corps de la phrase de Manta avec peu ou pas d’effet.

« Je suppose que les balles ordinaires sont inutiles... »

Son corps lisse, aérodynamique et solide était clairement bien conçu pour repousser les attaques physiques.

« Venez, Glace ! Mur congelé éternel : [Mur de glace] ! »

Linze invoqua son sort, et un énorme morceau de glace apparut au-dessus de la créature de cristal.

Le morceau de glace avait heurté la créature de cristal, mais il n’avait réussi qu’à faire redescendre légèrement la créature vers le bas. La glace avait glissé le long de la surface lisse de la créature et s’était simplement écrasée dans le désert. Cela n’avait pas vraiment changé les mouvements de la créature de cristal. C’était un gaspillage total d’efforts de notre part. C’était tout ce qu’il y avait à dire.

C’était à peu près aussi futile que de lancer des pierres sur du polystyrène flottant sur l’eau. Il reviendrait toujours à sa position par défaut.

La créature de cristal nous avait finalement remarqués. Elle avait tourné dans notre direction. Soudain, la lumière commença à s’accumuler entre les deux noyaux présents sur sa tête. Il y avait quelque chose qui clochait ici !

« Tout le monde ! Séparez-vous ! »

À mon appel, tout le monde s’était dispersé dans des directions différentes.

À l’instant suivant, des tirs de lumière avaient été libérés de la créature en cristal et s’étaient dirigés vers l’endroit où nous nous trouvions. Une énorme vague de sable avait déferlé de la zone touchée. Franchement, c’était une démonstration choquante de puissance.

« C’est une blague... Si l’un d’eux frappe quelqu’un, je doute qu’il en reste quoi que ce soit ! »

On dirait cependant qu’il y avait un temps d’attente entre chaque tir. C’était un soulagement, au moins. On pourra l’esquiver tant qu’il continuera comme ça.

Comme pour se moquer de moi, la créature en cristal avait étendu sa queue en pliant l’extrémité sous son ventre. La pointe s’était mise à tourner comme une mitrailleuse Gatling, poursuivant l’assaut et tirant encore plus de projectiles.

« Oh, c’est quoi ce bordel !? »

Je m’étais écarté en courant et j’avais regardé vers le sable. Je devais voir ce qui venait d’être lancé sur nous.

On aurait dit une fine flèche de cristal, non, c’était proche de la forme d’un bo shuriken. Plusieurs projectiles minces et perçants. Peu importe ce qu’ils étaient, cette attaque était vraiment dangereuse.

J’avais regardé pour vérifier que tout le monde allait bien, et j’avais vu Linze s’agripper à sa cheville.

« Linze ! »

« Je... Je vais bien. C’était juste une égratignure... »

Linze avait lancé de la magie de guérison et avait titubé sur ses pieds. Mais j’avais remarqué que la queue en cristal Gatling était pointée directement sur elle. Oh merde !

« [Accélération] ! »

Grâce à sa bague de fiançailles, Elze avait accéléré et s’était dirigée vers sa petite sœur.

Elze leva son poing couvert du gantelet pour bloquer le flot de lames qui s’approchait. En raison de son enchantement de vent, tous les projectiles avaient été repoussés et dispersés.

« Touya-dono ! Mets-moi au-dessus d’elle avec une [Porte] ! »

« Entendu ! »

J’avais hésité une seconde à la suggestion de Yae, mais j’avais rapidement ouvert un portail sous elle, l’envoyant quelques mètres au-dessus de la créature en cristal.

« Prends ça !! »

Yae était tombée sur la Manta, la lame de mithril à la main. Mais les dommages qu’elle avait causés étaient loin d’être fatals.

Yae avait donné un coup de pied dans le dos de la créature et avait sauté. Hé, attends ! Tu tomberas lourdement si tu chutes de cette hauteur !

« Touya-dono, s’il te plaît, crée une autre [Porte] ! »

« Y-Yep ! Je m’en occupe ! »

J’avais créé un portail juste en dessous de Yae dans les airs, puis placé la sortie à environ un mètre au-dessus du sol près de moi. Elle avait disparu et était réapparue en un éclair, saine et sauve. Quel soulagement... !

« Ne fais pas ça, c’est mauvais pour mon cœur... ! »

« Je suis désolée ! »

Ça nous avait quand même aidés à comprendre l’efficacité du mithril sur ce truc. Ce n’était pas efficace du tout, en fait. Je n’avais aucune idée de la façon de le blesser. Je savais que nous devions cibler les noyaux comme avec la créature en forme de cricket, mais ils étaient de la taille d’un ballon de basket et il y en avait deux. Je ne pouvais pas utiliser [Apport] pour les attraper.

La queue Gatling s’était encore tournée vers moi. Merde, pas encore !

« Tourbillonne, Ô vent ! Rempart des tempêtes : [Mur de Cyclones] ! »

Yumina avait lancé une incantation, créant un mur de vent autour de Yae et moi-même. Les tirs perçants de la créature en cristal avaient été déviés en un instant. Dieu merci...

Mais au fur et à mesure que le sable s’affaissait, j’avais remarqué que la créature avait déplacé son attaque. Il préparait une autre salve de tirs de lumière.

« Tch, [Accélération] ! »

J’avais tenu Yae dans mes bras et je m’étais éloigné avec mon sort d’accélération. Quelques secondes plus tard, une explosion massive s’était abattue dans la zone où nous étions. C’était dangereux... C’était beaucoup plus intelligent que je ne le pensais !

« Tremble fortement, Terre ! Pulvérisation de Rocher : [Fracas de rocher] ! »

Leen évoqua un énorme rocher et frappa la créature de cristal dans la tête, mais l’effet fut le même que celui du sort précédent de Linze, pas grand-chose.

Merde... nous n’avons vraiment pas d’atout en réserve ici. Je ne savais pas quoi faire. Il y avait une chance que quelqu’un puisse être blessé, aussi... Rien que d’y penser, cela me glaçait le sang.

« Devrions-nous nous replier avec une [Porte], peut-être ? On ne peut rien faire là. »

« Euh... Touya-dono ? Sais-tu qui est cette personne ? »

« Hm ? »

Je m’étais retourné à la remarque de Yae, confus.

Même si nous étions au milieu d’un désert brûlant et chaud, il y avait un garçon. Un garçon portant une longue écharpe blanche.

« Ende... ? »

« Yo. »

Le garçon monochrome que j’avais rencontré en ville était soudain apparu. Il souriait et fit un petit signe de la main.

Que diable faisait-il ici ? Attends ! En premier lieu pourquoi était-il là ? Non, plus important... comment était-il arrivé ici !? C’était un désert stérile à des kilomètres à la ronde, on l’aurait vu.

« Ça fait longtemps qu’on ne s’est pas vus. Je suis venu ici parce que j’ai détecté la présence d’une phrase, mais je ne m’attendais pas à te trouver, Touya. »

« Ende... tu connais la phrase ? »

« Hm ? Eh bien, je suppose qu’on peut le dire ainsi... Jusqu’à présent, je n’ai rencontré que des Constructions Intermédiaires... Je suppose cependant que la “frontière dimensionnelle” de ce monde est proche du point de rupture... »

Constructions intermédiaires ? Frontière dimensionnelle ? De quoi parlait ce type ?

« Pourrais-tu patienter un instant ? J’ai du ménage à faire. »

« Hein ? »

En riant, Ende se tourna vers la créature en cristal. La créature tourna son regard vers le garçon, mais il disparut complètement de sa place avant que les tirs perçants n’atteignent leur cible.

« Quoi !? »

J’avais regardé autour de moi, mais Ende avait complètement disparu. Avait-il utilisé la magie de l’invisibilité ? Attends, non... ça t’empêche juste d’être vu, donc les attaques l’auraient quand même touché.

« Là-bas, Touya-dono ! »

Yae avait soudain pointé du doigt la créature aéroportée. Ende était là, debout sur la bête volante. Comment avait-il... !?

« Très bien... »

Ende leva la jambe en l’air... Et l’a fit tomber par hasard sur le dos de la créature en cristal. Un bruit de claquement retentit, comme si quelqu’un avait fait tomber un verre de vin.

Une petite fissure était apparue au point d’impact, qui s’était ensuite répandu sur tout le corps colossal, le brisant en morceaux en un instant.

C’était quoi ce bordel !? Comment avait-il fait ça !? Ende descendit à la surface du désert le long d’une pluie de cristal scintillante.

Il avait trouvé les deux noyaux de la taille d’un ballon de basketball au milieu des débris, en avait pris un dans chaque main et les avait écrasés l’un contre l’autre. Ils avaient été anéantis instantanément. Son travail étant fait, Ende s’était dépoussiéré les mains.

« Qu’est-ce que c’était que ça !? »

J’avais regardé Ende, stupéfait. C’est tout ce que j’avais pu dire.

« Hm ? Je l’ai juste attaqué en accordant mes propres oscillations magiques à la longueur d’onde de la créature. »

Oscillation magique ? Comme dans le phénomène de résonance ? Attendez, c’était magique, donc c’était probablement un peu différent...

« Ende, tout à l’heure, tu as parlé d’une frontière dimensionnelle... Qu’est-ce que c’est ? »

« Je suppose qu’on pourrait considérer cela comme une sorte de filet qui empêche les entités de leurs propres mondes de passer dans d’autres mondes. Pour une raison quelconque, il y a un petit trou qui s’est ouvert récemment... Cette créature de cristal est passée, et les autres aussi. Mais heureusement, ce n’est pour l’instant que du menu fretin. »

Ende murmura cette explication en regardant les fragments brisés de l’ancienne créature cristalline.

« Ce ne sont que des crétins, des pions qui travaillent ensemble pour un but commun. Ils ne sont pas la vraie menace. »

« Alors, quel est leur but ? »

« Ils cherchent la phrase souveraine endormie, leur chef. C’est un objectif que je partage, en fait... »

C’est quoi ce bordel ?

« Oh, je dois y aller maintenant. J’ai un arrangement préalable à prendre. J’espère qu’on se reverra, Mochizuki Touya. »

« Attends ! »

Ende avait ignoré ma protestation, il m’avait fait un petit sourire, puis avait disparu en un clin d’œil. Qu’est-ce que c’était que cette magie ? De la téléportation ?

« La phrase souveraine... ? »

Je ne pouvais rien faire d’autre que de regarder fixement et en état de choc le mystère qu’Ende avait laissé derrière lui.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

6 commentaires

  1. Merci pour le chapitre !

  2. Tiens, j'ai une petite idée sur le petit trou interdimensionnel 🙂 Dieu n'a pas rebouché le passage par lequel il y a fait passer Touya ?

Laisser un commentaire