Dans un autre monde avec un Smartphone – Tome 3 – Chapitre 3 – Partie 2

Bannière de Dans un autre monde avec un Smartphone ***

Chapitre 3 : La vie au jour le jour III

Partie 2

Nous étions arrivés à la chaîne de montagnes de Melicia et nous nous étions dirigés vers le nord. Un peu après, nous nous étions arrêtés dans les airs directement au-dessus des mines de Stael. J’avais jeté un coup d’œil à la zone minière directement en dessous et j’avais ouvert une [Porte] pour nous déposer à la surface. Cesca avait été laissée pour tenir le fort seul dans le jardin. À partir du moment où nous avions atterri, nous avions remarqué que toute la zone était plongée dans un silence presque inquiétant.

« Pensez-vous que tout le monde a abandonné la zone ? »

« Avec un golem qui déambule, à peu près tout le monde ferait la même chose. Une fois que ces choses passent dans une zone, elles ont tendance à éliminer quiconque ou quelque chose d’assez insouciant pour se rapprocher. »

Yumina et Elze avaient bavardé un peu pendant que je cherchais sur ma carte « Golem de Mithril ». Je l’avais assez rapidement trouvé. Il était droit devant nous, devant les tunnels. En fait, cela allait dans notre direction.

« Très bien, nous devrions être bons. On dirait que le golem est prêt à nous livrer bataille. Je craignais la possibilité d’un effondrement, mais il semblerait que tout ira bien. Une fois qu’il sera sorti, devrais-je commencer par lui lancer une petite [Glissade], peut-être ? »

« C’était l’enfer... »

« Je pourrais y retourner sans jamais ressentir cela... »

Mon idée semblait avoir touché un traumatisme récent à la fois pour Kokuyou et pour Sango.

« Mais ça va marcher sur un golem ? Contrairement à ces deux-là, un golem ne te supplie pas de lui pardonner avec des larmes aux yeux. »

« Tu as commencé quelque chose, du fuzzball ? »

« Kohaku... je déconseillerais ça. Nous ne devons pas prendre ces choses à la légère. »

Je devais prendre un moment pour calmer ces trois individus, ou ils se seraient égarés pendant le reste de la journée.

Pourtant, Kohaku avait avancé un argument valable. Les dégâts physiques que je pouvais affliger avec [Glissade] n’étaient pas si grands, et je doutais que je puisse battre un golem sur cette seule base. Même contre Kokuyou et Sango, cette stratégie n’avait fonctionné que parce que le combat était limité dans le temps.

Donc, si je devais faire autre chose, alors je voulais essayer quelque chose.

« Je dois aller chercher deux choses. Je serai de retour dans une seconde. »

J’avais laissé ces mots derrière moi alors que j’ouvrais une [Porte] pour me regrouper avec Cesca dans le jardin.

À la fin de mes préparatifs et à mon retour dans la région minière, j’avais constaté que les pas du golem l’avaient conduit à être déjà à portée de voix.

« Où diable étais-tu allé !? Cette foutue chose est pratiquement sur nous ! »

« Désolé, il m’a fallu plus de temps que je le pensais pour tout préparer. »

Alors que je m’excusais auprès d’Elze, je courus vers Linze et Yumina et leur tendis chacune 50 balles [Explosion]. J’avais également donné mon arme nouveau modèle à Yae avec quelques balles. Elle ne ferait pas grand-chose en termes de puissance de feu puisque son épée était inutile, donc on ne pourrait jamais être trop prudent.

Si les choses se passaient comme prévu, il ne devrait pas y avoir de problème, mais les plans les mieux conçus vont souvent de travers.

Les pas sourds du golem s’étaient approchés en produisant des tremblements. Il était sur le point d’entrer sur le devant de la scène à tout moment. J’avais surveillé de près l’entrée du tunnel, c’était seulement à ce moment-là que je notais à quel point c’était énorme. J’avais commencé à me demander si ce tunnel avait été creusé par le golem lui-même plutôt que par les mineurs. Si oui, alors le golem aurait bien pu frictionner sa tête le long du plafond de ce passage.

Plus il se rapprochait, plus ses pas résonnaient. C’était presque comme s’il y avait deux paires de jambes marchant vers nous...

« Il est là ! »

Un corps géant en argent reflétait la lumière du soleil tandis qu’il sortait de l’obscurité du tunnel.

C’était comme un tas de rochers empilés les uns sur les autres, à l’exception de ce brillant éclat métallique. Il devait mesurer au moins six mètres. Il se tenait sur de courtes jambes et avait de larges et longs bras. Son visage était vierge et sans relief, à l’exception de deux petits trous pour les orbites. Des yeux rouges écœurants et lugubres nous fixaient de l’intérieur.

« T-Touya, regarde ! »

Yumina désigna le deuxième golem qui sortait progressivement du tunnel, juste derrière le premier. Le second avait également reflété des éclats d’argent au soleil.

Deux golems de mithril ? Ce n’était pas ce que l’information avait dit ! Cependant, je supposais que cela expliquait la deuxième série de pas. Je ne l’avais même pas remarqué quand j’avais vérifié la carte plus tôt... Les deux épingles devaient se chevaucher à ce moment-là... Elles étaient collées comme un mari et une femme ! Si j’avais seulement fait un zoom avant à ce moment-là, j’aurais su à l’avance que nous devions faire face à un duo de golem... En fait, à ce stade, je ne serais pas surpris si un tout petit enfant golem était sorti en courant derrière eux.

Tandis que je restais là à penser ces choses stupides, l’un des golems avait ramassé un gros rocher et l’avait lancé sur nous. Bon sang, attention ! Nous nous étions tous séparés et avions esquivé le rocher arrivant sur nous. Il avait percuté le sol avec un grand fracas, se brisant en morceaux et envoyant des gravats dans toutes les directions.

« Sortez, Eau ! Bulles balistiques : [Bulle Explosive] ! »

Linze lâcha un petit nuage de bulles et les dirigea en plein vers le golem. Au moment où la première entra en contact, cela avait déclenché une série d’explosions qui avaient éclaté de manière assourdissante dans toute la région.

Un écran de fumée ressemblant à de la brume était la seule preuve de l’attaque. Le golem lui-même n’était pas tellement affecté.

« Pas le moindre effet... ? »

La compatibilité élémentaire avait probablement beaucoup à voir avec cela. Je me rappelais vaguement avoir entendu que les élémentaires de terre avaient de fortes résistances contre la magie de type eau.

Yumina et Yae avaient tiré sur le golem à plusieurs reprises. Chacune des balles avait explosé lors de l’impact, mais elle n’avait toujours pas mis en péril les défenses du golem.

Si nous continuions à nous battre comme ça, nous avions de faibles chances de victoire. Et donc, j’avais décidé de mettre mon plan en mouvement.

« J’ai un plan. Tout le monde, revenez ! »

Personne ne semblait savoir ce dont je parlais au début, mais elles étaient revenues comme je le leur avais demandé. Le golem s’était précipité pour moi. Et peut-être parce qu’il s’agissait d’un golem de mithril, il s’était déplacé beaucoup plus rapidement que ce à quoi je pensais normalement. Malgré tout, léger comme il était pour quelque chose de sa taille, c’était encore un énorme morceau de métal.

Si cela ne fonctionne pas, je devrai faire quelque chose rapidement.

« [Accélération] ! »

J’avais activé mon sort d’accélération et plongé directement sous le torse de la bête. Dès que je m’étais retrouvé à porter, j’avais frappé ma paume contre le sol et j’avais lancé le sortilège qui était au cœur de mon plan.

« [Porte] ! »

Les deux golems, voyant leur attaque maintenant contrariée par l’énorme trou ouvert sous leurs pieds, avaient sombré dans ce qui était autrefois la terre comme si elle avait été soudainement transformée en l’eau. Mon plan avait fonctionné.

« T-Touya, est-ce que tu viens juste de... ? »

« Ouais, je les ai fait sauter avec [Porte]. »

Demanda Yumina, et je lui confirmai ses soupçons. Franchement, j’étais tout simplement content que tout ait fonctionné.

« Alors, où les as-tu envoyés ? »

En réponse à la question de Yae, je souriais et pointais droit vers le haut.

« Tout en haut. À dix mille mètres dans le ciel. »

« Quoi !? »

J’avais laissé les filles se remettre de leur état de confusion totale, puis j’avais confirmé l’emplacement des deux golems sur ma carte. Elle ne montrait pas leur hauteur, mais deux épingles apparaissaient sur la carte, un peu en retrait de notre position. Compte tenu de la résistance à l’air et de l’élan et tout le reste, il était logique qu’ils ne tombent pas en ligne droite. Dans ce cas, cependant, j’étais heureux de cette distance entre nous, car la dernière chose dont nous avions besoin était de voir une paire de golems en mithril tomber directement sur nos têtes. Il y avait une ville minière au sud d’où nous étions, mais les golems ne tomberaient pas dans cette direction, alors c’était bon.

J’étais retourné au jardin pour demander à Cesca de monter à dix mille mètres d’altitude exactement dans ce but. Bien que, en regardant ce que j’avais fait, cela puisse avoir été assez exagéré.

Je m’étais souvenu de l’existence de la vitesse maximale après avoir déjà largué les golems. Comme un objet tombant faisait face à une forte résistance à l’air, il ne pouvait qu’accélérer jusqu’à une certaine vitesse et la maintenir ensuite. À ce moment-là, la distance de chute ne comptait plus. Tout ce qui était passé au-delà de ce point n’était pas nécessaire... J’allais juste mettre de côté cette petite gaffe, en m’assurant que tout se passait correctement.

Avec un cri strident et un tonnerre, les deux morceaux de métal s’étaient écrasés légèrement à l’ouest de notre emplacement. J’étais un peu surpris par l’endroit où ils avaient atterri. Je ne m’attendais pas à ce qu’ils tombent directement devant nous, mais ils s’étaient posés plus loin que je ne le pensais.

J’avais activé [Accélération] et m’étais précipité vers l’endroit où ils étaient tombés. Toutes les autres avaient également activé [Accélération] dans leurs anneaux et avaient suivi mon rythme.

« Bon sang, sont-ils toujours en fonctionnement ? »

Cela avait causé beaucoup moins de dégâts que je le pensais. Le mithril était-il vraiment un métal si léger ? Les golems avaient repris leur attaque violente contre nous.

« Sortez, Eau ! Bulles balistiques : [Bulle Explosive] ! »

Linze lança un sort pour arrêter leur progression, et cette fois-ci, l’onde de choc des explosions retira des morceaux de métal qui s’échappèrent du corps fissuré de celui qui était devant. C’était beaucoup plus efficace maintenant. J’avais aperçu une boule d’argent terne cachée dans la poitrine du premier golem. C’était probablement son noyau.

« [Renforcement de l’accélération] ! »

Elze avait couplé sa propre magie physique de renforcement avec le sort d’accélération dans son anneau et avait couru vers le golem comme un projectile rapide. Son gantelet laissa échapper un éclair rouge alors qu’elle effectuait son coup de poing sur l’ennemi.

Le son horrible du métal entrant en collision avec le métal avait retenti alors qu’un morceau du noyau du golem s’envolait. Le golem était tombé sans vie sur le sol, la force de son énorme châssis s’effondrant, envoyant de petits tremblements dans le sol.

En tournant mon attention sur l’autre golem, j’avais aperçu Yae en train de tirer plusieurs balles explosives avec le pistolet nouveau modèle que je lui avais remis. Les coups de feu et les explosions avaient résonné rapidement.

La poitrine de cet autre golem avait également été détruite par la force des explosions, tout comme pour le premier. Dans une autre similitude avec l’autre, son noyau était clairement apparu.

« Frappe réellement, Foudre ! Coup de tonnerre centenaire : [Javelot fulgurant] ! »

Voyant sa chance, Yumina avait déchaîné plusieurs frappes de foudre directement sur le noyau exposé du golem. Le noyau avait été cassé en deux avec un fort bruit de rupture. Sa source d’énergie détruite, le deuxième golem était également tombé mollement sur son dos.

Les deux golems avaient cessé de bouger et la région était jonchée de nuages ​​de poussière et de morceaux brisés de mithril. Une fois le combat terminé, je m’étais rendu compte qu’au final je n’avais rien fait du tout.

« Un travail bien fait. »

« Tout ce que j’ai vraiment fait, c’est ouvrir une [Porte], c’est tout... »

Je ne pouvais pas m’empêcher de répliquer à l’éloge de Kohaku avec un sourire forcé.

Elze avait pris le noyau brisé du premier golem, et Yae avait récupéré le noyau en deux du second. Chaque noyau faisait à peu près la taille d’un ballon de volleyball et était d’un argent beaucoup plus terne que le reste du corps du golem.

« Nous avons eu la preuve que nous les avions battus, donc que cette quête a été réussie. »

Elze leva un des noyaux avec un sourire éclatant. Bien, nous nous étions bien occupés de la quête. C’était le nettoyage que j’avais redouté. Mettant leurs corps principaux de côté, cela prendra toute la journée pour aller chercher tous les morceaux brisés de mithril qui avaient été envoyés voler partout... Sauf si je pouvais utiliser [Stockage] pour tamiser le mithril parmi toutes les roches régulières cela en valait la peine.

« [Stockage] : mithril. »

Un cercle magique s’était étendu sous mes pieds et le golem au sol avait été parfaitement absorbé par mon sort de stockage. J’avais recherché sur le sol dans la zone où il s’était effondré et aucun morceau de mithril n’avait été laissé sur le sol. Un autre coup de chance

J’étais allé plus loin et j’avais rangé le corps du deuxième golem. La capacité de [Stockage] avait été largement influencée par la magie de l’utilisateur, ce qui signifiait que la plupart des individus n’auraient pas pu stocker tout un golem comme je pouvais le faire.

« Bon, rentrons à la maison pour la journée. »

Nous pouvions simplement faire un rapport à la guilde demain. Nous avions déjà récupéré les deux golems, les cœurs et tout le reste, il n’y avait donc pas besoin de se précipiter.

J’avais ouvert une [Porte] dans le jardin du manoir et nous avions été immédiatement accueillis par la vue de Renne pratiquant du vélo et de Cécile la surveillant. Renne portait une chemise et un pantalon à bretelles au lieu de sa tenue de femme de chambre habituelle. Elle avait un look plus juvénile et vu toute la saleté dont elle était couverte, je ne pouvais que supposer qu’elle s’entraînait fort sur ce vélo. Aujourd’hui, c’était la journée de congé de Renne, donc Cécile devait la surveiller en plus de ses propres travaux.

« Bienvenue, monsieur. »

« Hé, Cécile. »

Renne entendit Cécile nous appeler, alors elle avait tourné son vélo et vint devant nous. Ensuite, elle avait appuyé sur les freins et s’était arrêtée devant nous. Évidemment, elle maîtrisait déjà le vélo. Et en plus, plus vite que le duc. Les enfants semblaient vraiment apprendre vite.

« Bienvenue, frangin ! »

« On dirait que tu as déjà maîtrisé le vélo, hein, Renne ? »

« Oui ! »

Elle me lança un sourire si rayonnant que je ne pouvais pas m’empêcher de lui tapoter la tête. Des moments comme ça, de voir Renne s’amuser avec ce vélo, me rendaient vraiment heureux. J’étais heureux d’avoir décidé d’en construire un.

Pour l’instant, nous devrions aller prendre un bain et retirer toute cette poussière et cette saleté. Renne pouvait entrer avec les autres filles. J’allais juste utiliser le bain quand elles auront terminé.

« Hein ? »

Nous nous étions retournés pour entrer dans le manoir quand Renne nous avait lancé un regard perplexe. Y avait-il quelque chose ?

« Où est Cesca ? »

« ... Oups. »

Cinq réactions tardives nous étaient parvenues en parfaite harmonie.

... Aww, merde. Je l’avais complètement oubliée.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

2 commentaires

  1. Merci pour le chapitre !

Laisser un commentaire