Dans un autre monde avec un Smartphone – Tome 3 – Bonus Premium

Bannière de Dans un autre monde avec un Smartphone ***

Bonus Premium : Une journée dans la vie d’un tigre blanc

Je m’appelle Kohaku. Je suis un tigre blanc, une bête céleste, au service de mon seigneur le plus estimé, Mochizuki Touya.

Je m’étais réveillé ce matin pour constater qu’il n’était plus au lit, qu’il s’était déjà levé. C’est pathétique pour un serviteur de se réveiller plus tard que son maître, je le savais, mais Touya n’en avait que faire, me disant toujours de dormir aussi longtemps que nécessaire.

En peu de temps, cela était devenu l’ordre naturel des choses. La première chose que j’avais faite après mon réveil était d’aller à la cuisine.

« Te voilà, Kohaku. Voilà un steak du grand cerf que le maître a chassé hier. »

« Tu as mes remerciements. »

J’avais mordu dans la viande contenue dans l’assiette que Créa m’avait présentée. L’assaisonnement parfait du bifteck lui avait conféré une saveur exquise. Le goût de sa cuisine avait fait en sorte que je sois dégoutter de la viande crue. Honnêtement, c’était un peu inquiétant.

Le petit déjeuner terminé, j’avais décidé de me détendre dans le jardin. J’avais trouvé un peu d’ombre sous un arbre sur la pelouse, puis je m’étais recroquevillé sous lui. Je m’assoupissais quand j’entendais quelqu’un crier.

« Oh, c’est mon petit Kokaku chéri. On fait une sieste, n’est-ce pas ? »

« C’est toi qui parles, tu as vu combien de temps tu dors. »

« ... Laisse tomber. Cela nous aide à entretenir notre sagesse. »

Le Monarque Noir... Sango et Kokuyou flottaient dans les airs. Je les avais regardés quand ils étaient venus vers moi et j’avais remarqué qu’ils étaient trempés.

« Qu’est-ce que vous faisiez tous les deux ? »

« On se rafraîchissait dans la fontaine d’eau. On aime être au bord de l’eau. »

C’était logique. J’avais jeté un coup d’œil vers la petite fontaine d’eau dans le jardin. Tous les deux avaient aussi décidé de se blottir sous l’arbre. Bien qu’en fait, Sango soit allongé au soleil. Peut-être prenait-il un bain de soleil ? Je n’étais pas sûr.

« Je ne pensais pas que tu passerais tes journées à te défouler comme ça, chéri. »

« Hmph, c’est seulement pour l’instant. Le jour où mon maître et moi devrons nous rendre sur le champ de bataille approche. »

« Quand ça arrivera, j’espère que tu feras bien appel à tes deux autres camarades. »

Je fronçais les sourcils en écoutant parler Sango. Je m’entendais bien avec le monarque Rouge, mais le monarque Azur... Est-ce que ce lézard dégoûtant et chicaneur allait vraiment venir ici ? Grrr...

« Eehehehehehe. Tu n’as pas l’air très heureux, chéri. »

« Il pense probablement au monarque Azur. Ils ne s’entendent vraiment pas bien. »

« Lâche-moi un peu. »

Le pouvoir de mon maître lui aurait permis d’invoquer toutes les bêtes célestes, mais il semblerait qu’il n’en avait pas l’intention. C’était bien, car j’aurais préféré me faire couper la langue plutôt que de lui demander d’appeler ce bâtard de lézard écervelé.

J’avais jeté un coup d’œil sur les deux autres qui vivaient avec mon maître, avant de fermer les yeux une fois de plus. Je n’aurais jamais pensé passer des jours à me détendre avec eux. C’était aussi grâce à mon maître. Je supposais que le jour viendrait où les deux autres seraient amenés ici aussi.

... Tant que ce lézard ne venait pas ici. Ce pathétique et ses semblables me rendaient malade, ce n’était rien d’autre que des beaux parleurs... Rien qu’en les imaginant ici, mon sang avait commencé à bouillir. Ces sentiments contradictoires étaient restés en moi pendant que je m’endormais à nouveau.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

2 commentaires

  1. Merci pour le chapitre !

Laisser un commentaire