Dans un autre monde avec un Smartphone – Tome 3 – Bonus Premium 2

Bannière de Dans un autre monde avec un Smartphone ***

Bonus Premium : L’intention des dieux

« Hmm, il semble qu’il va plutôt bien. »

En regardant la télé que j’avais ici dans le royaume divin, j’avais pris une gorgée de mon thé.

Le jeune homme connu sous le nom de Mochizuki Touya était une personne foncièrement bonne. Aucun voyage dans d’autres mondes ne pouvait changer cela, donc pour moi il n’y avait vraiment rien à craindre. Cependant, j’étais heureux de voir qu’il s’adaptait à la situation.

Après tout, le moment où j’avais accidentellement laissé tomber mon éclair divin et que j’avais réalisé qu’il avait frappé une personne m’avait fait mourir de peur. Bien qu’il y ait eu quelques exceptions, nous, les dieux, nous ne pouvions pas utiliser nos pouvoirs pour nous mêler des affaires des mortels.

Cela m’avait fait me sentir mal pour ce garçon quand j’avais pensé à ça, mais j’étais content qu’il n’ait été frappé que par un petit coup de foudre. S’il avait été plus grand, il aurait pu détruire l’île entière. Rien ne pouvait être fait si cela se produisait, alors j’avais eu de la chance que cela n’avait tué qu’une seule personne, même si c’était malheureux pour lui.

Néanmoins, mon insouciance avait mis fin à sa vie, alors je voulais qu’il profite au moins de sa nouvelle vie dans un tout autre monde.

« Celui-ci est plutôt intéressant. Je l’aime bien. »

Celle qui avait dit cela était la déesse de l’amour. La façon dont elle mâchait les castellas placés sur la table était assez impolie.

« J’aime le fait qu’il reste aussi lourdaud malgré son succès auprès des femmes. »

« Vraiment ? Je m’intéresse plus à son art de l’épée. Il pourrait vraiment briller si on le polissait davantage, et j’aimerais vraiment le voir à son apogée. »

Alors qu’il buvait une gorgée de thé qu’il venait de verser de la théière, le dieu des épées répondit à la déesse de l’amour. Chaque fois qu’ils en avaient le temps, ils venaient voir ce qui se passait dans le monde actuel de Touya. Les dieux de l’agriculture, de la chasse, de la musique, de l’alcool et de la guerre venaient aussi de temps en temps.

« Tu ne devrais pas travailler ? »

« Mes sous-fifres font tout le travail à ma place, il n’y a donc pas lieu de s’inquiéter. »

« Pareil pour moi. »

« Et au fait, Dieu du monde, c’est toi qui nous as dit de ne pas en faire trop et de nous reposer de temps en temps. »

En effet, j’avais bien dit cela, mais je ne pensais pas que cela aurait pour effet d’occuper mon temps de télévision. Cela m’avait fait envisager de leur donner des vacances et de les laisser partir en voyage quelque part. Nous travaillions depuis des dizaines de milliers d’années sans arrêt, donc nous n’avions même pas eu le temps de voir ce qui se passait là-bas, et il semblerait que cela nous arrivait parfois de ressentir ce besoin.

« Il est vraiment intéressant ! Regardez-le paniquer après avoir reçu une proposition de mariage ! »

« Quoi ? Wahahahah ! Il l’est vraiment ! Je n’ai jamais vu Touya aussi agité ! »

Regarder les gens n’était pas un bon passe-temps, mais je ne pouvais m’empêcher d’être amusé par de tels événements... Ou peut-être pourrais-je simplement dire que moi, étant celui qui avait gâché sa vie, j’avais la responsabilité de l’observer et de veiller à ce que tout se passe bien.

« S’il se marie, je devrais peut-être être sa sœur. »

« Comme membre de sa famille ? »

« Il n’a pas un seul parent dans ce monde, n’est-ce pas ? C’est un gros problème. »

« C’est vrai. Alors peut-être que je devrais prendre le rôle du grand-père. Ce serait aussi l’occasion de marcher dans le monde des mortels. »

Nous étions tous excités, alors j’avais décidé de téléphoner à Touya pour le féliciter. Si la fille qu’il allait épouser pouvait égayer sa vie, alors je n’aurais pas pu être plus heureux pour lui. J’avais hâte de voir ce qui allait se passer.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

2 commentaires

  1. Merci pour le chapitre !

Laisser un commentaire