Dans un autre monde avec un Smartphone – Tome 2 – Chapitre 2 – Partie 4

Bannière de Dans un autre monde avec un Smartphone ***

Chapitre 2 : Dans le royaume des Hommes-Bêtes

Partie 4

Le village était une mer de flammes. Dans la panique, les gens couraient, criaient et trébuchaient. Un dragon noir volait au-dessus du carnage, produisant des boules de feu sur le village comme si cet endroit était une sorte de terrain de jeu.

Il avait des membres puissants et robustes, une queue longue et écaillée, et de grandes ailes menaçantes qui jaillissaient de son dos. Ses yeux rouges, brillants dans l’obscurité de la nuit donnaient l’impression que le dragon prenait une sorte de plaisir sadique en regardant cette destruction.

« Prioriser le sauvetage des civils ! Emportez ceux qui ne peuvent pas se mettre en sécurité ! » Garm cria ces ordres à ses soldats. Les hommes-bêtes avaient rapidement commencé à aider ceux qui ne pouvaient pas bouger en raison d’une blessure et à sortir les gens ensevelis sous des poutres de soutien, des débris brûlants et d’autres gravas de ce genre.

« Vous l’avez entendu, mes hommes ! Que personne ne soit laissé pour compte ! » À la suite des ordres de Lyon, les chevaliers de Belfast avaient rejoint les soldats-bêtes pour aider les villageois.

« Parfait, nous devons attirer ce dragon loin du village, » j’allais attirer l’attention de ce dragon et le faire déplacer par ici. Avec un peu de chance, Garm, Lyon et leurs hommes auront tout le temps nécessaire pour évacuer les villageois. C’était un plan simpliste, mais c’était probablement le meilleur pour l’instant... La mission des hommes était de protéger Olga. Ils ne pouvaient pas se permettre de perdre leur vie à la suite d’une attaque hasardeuse d’un dragon. De plus, notre cible était haut dans le ciel. Les attaques d’armes standard ne l’atteindraient pas. Tout dépendait des mages comme moi et Linze.

« Deviens ma force, Lumière ! Lance scintillante : [Javelot brillant] ! »

Un rayon de lumière unique déchira le voile de la nuit. Cependant, le dragon noir l’évita gracieusement et vomit une autre boule de feu.

« Grrr ! [Puissance] ! » J’avais amélioré mes capacités physiques et changé de poste à la hâte. Le crachat de feu avait frappé le sol et avait créé une explosion qui avait seulement servi à répandre plus de flammes.

C’est mauvais... Si nous continuons à nous battre ici, ça ne fera que causer plus de dégâts.

« Kohaku ! »

« Très bien ! » En réponse à mon appel, Kohaku avait repris son apparence normale.

« Linze, grimpe sur lui ! »

« D-D’accord...! » j’avais grimpé sur le dos de Kohaku, attirant Linze vers moi et la faisait asseoir devant moi. Avec ça, nous nous étions éloignés du village.

Je m’étais retourné pour voir le dragon cracher un certain nombre de boules de feu dans notre direction. Nous étions passés avec Kohaku au travers du bosquet tout en évitant habilement l’assaut. Bien, nous avons l’attention de ce morveux maintenant.

J’avais amené Linze parce qu’elle et moi étions les seuls capables de combattre le dragon pendant qu’il restait dans le ciel. Nous avons juste besoin de briser ses ailes... Une fois que nous aurions réussi cela, la vraie bataille commencera.

Nous étions sortis du bosquet et étions entrés dans un grand pâturage. Un bon endroit pour se battre. Il n’y avait rien pour bloquer notre vue ou entraver nos mouvements. Les dommages collatéraux seraient beaucoup plus réduits ici aussi. Il n’y avait pas de bonne couverture, mais nous n’avions pas trop le choix...

«GRRrrrrraAaaAaAAGGGHhhH !! » Le dragon avait laissé échapper un rugissement assourdissant. En réponse, Kohaku avait commencé soudain à grincer des dents avec fureur.

« Impertinent petit ! Tu oses insulter mon maître !? Tu n’es rien d’autre qu’un triton aéroporté ! »

« Quoi ? Tu peux comprendre ce bruit ? » Surpris, j’étais descendu de Kohaku alors que le tigre commençait à traduire les mots du dragon.

« Il a dit “Comment osez-vous essayer de gâcher mon plaisir, minable insolent. Je vais vous déchirer en morceaux et manger les nerfs de vos os carbonisés.” Quelle créature honteuse ... Toi le mioche, tu ne peux même pas parler dans une langue civilisée ! Je jure que c’est l’une des nombreuses raisons pour lesquelles je méprise tellement les parents du monarque vert ! » Son visage exprimait une telle fureur au-delà de tout ce que je pouvais penser, Kohaku levait les yeux vers le dragon noir dans le ciel.

« ... “Gâcher mon plaisir” ? Donc vous me dites qu’il a attaqué le village uniquement par plaisir ? Quel petit égoïste... » Je pouvais totalement comprendre s’il cherchait quelque chose dont il avait besoin pour survivre, ou si c’était des représailles pour la profanation des Terres Sacrées. Si c’était quelque chose comme ça, j’avais prévu de le chasser avec un peu de peine. Mais maintenant, il se trouve que cette chose est venue et avait attaqué les gens pour rien de tout ça, mais pour son propre plaisir.

Je refuse de me retenir contre quelque chose de si sinistre.

« Linze. Je vais te faire descendre. Prépare-toi à couper ses ailes. »

« C-Compris..., » Linze m’avait donné un léger signe de tête. J’avais concentré ma magie et lancé un sort Néant.

« [Multiplication] ! »

Plusieurs cercles magiques étaient apparus autour de moi, tous dirigés vers le dragon. L’un devint deux, deux devinrent quatre, quatre devinrent huit... Une fois que le nombre avait franchi les trois chiffres, j’avais lancé mon prochain sort.

« Deviens ma force, Lumière ! Lance scintillante : [Javelot brillant] ! »

En un éclair, le dragon noir avait été assailli par un déluge de cent vingt-huit lances étincelantes. Je ne pouvais pas encore utiliser de la magie de haute qualité, mais j’étais incomparable en matière de quantité. C’était un peu comme ne pas être capable d’utiliser des bazookas, mais être expérimenté avec des mitrailleuses.

« GRrrYyYAaaAaAGGhH !? » Le dragon noir avait essayé d’esquiver les lances qui brillaient, mais en esquiver cent vingt-huit semblait être au-dessus de ces forces. Beaucoup de projectiles étaient rentrés dans son corps, faisant jaillir du sang de ses blessures et l’amenant à s’effondrer sur le sol.

Malheureusement, il s’était rapidement levé et avait déployé ses ailes pour essayer de se relever, mais Linze n’avait pas permis que cela se produise.

« Viens à moi, Eau ! Meurt par ma lame, aussi bien froide que claire : [Lame Aquatique] ! »

Une lame tranchante d’eau comprimée avait volé vers lui. Avec un son tranchant, environ la moitié de l’une des ailes sombres du dragon avait été cisaillée, et elle était tombée au sol avec fracas.

« GHhhrRRraAaAhHhH !! » Le dragon avait produit un rugissement plus fort cette fois, que j’avais supposé que c’était un cri de douleur plus qu’une tentative de parler. Il avait essayé de se lever et de voler à nouveau. Mais hélas, alors qu’il était incapable de s’équilibrer, le dragon était tombé au sol quelques instants après avoir pris son envol. Nous avions brisé sa capacité à s’envoler.

Le dragon noir nous avait soudain regardés avec ces yeux d’un rouge intense. Je pouvais sentir la haine qui tourbillonnait et bouillonnait en eux alors qu’il ouvrait sa gueule. Le mouvement était différent du moment où il avait lancé des boules de feu sur nous. Je n’avais aucune idée de ce qu’il essayait, mais je savais que c’était une mauvaise nouvelle. Prenant Linze dans mes bras, j’avais vérifié à deux reprises que mon sort de [Puissance] soit toujours actif avant d’accélérer sur le sol sur mes jambes renforcées.

Quelques secondes plus tard, le dragon noir avait ouvert la bouche, libérant un flot de flammes brûlantes qui engloutit rapidement la région. Cela s’était répandu à partir de sa bouche comme une ouverture de lance-flammes.

Je suppose qu’il avait différents types de souffle de flamme. Nous étions incapables de nous rapprocher du dragon, et ce nouveau feu menaçant était parfait pour nous maintenir à distance.

Linze avait essayé de lancer une autre [Lame Aquatique], mais le mur créé par le souffle ardent de la bête avait réduit sa puissance et cela avait empêché tous les dommages qu’il aurait pu faire.

Soudainement, une silhouette était tombée depuis au-dessus du dragon.

« Hyah! » C’était Yae. En tombant, elle avait tranché l’œil droit du dragon.

« C’est l’heure de l’utilisation de [Puissance] ! » Après l’attaque de Yae, Elze avait sauté dans un bosquet, avait rassemblé toutes ses forces, et avait lancé une frappe fortifiée dans le côté du dragon noir.

« GHhRRraAaAhhH !? »

« Ow... bon sang ! Sa peau est trop dure ! »

« Au moins, celui-ci ne se régénère pas comme le faisait la créature en cristal, ce n’est pas le cas ! » se plaignant ici et là, Yae et Elze s’étaient distancées du dragon.

Avec son œil perdu, la bête était devenue furieuse et avait libéré un assaut de boules de feu et de matières incandescentes sur les deux filles.

« Ouah !? »

« Nous devons reculer, Elze-dono ! » Yae et Elze s’étaient précipitamment reculées. Le feu qui était apparu derrière elles avait illuminé toute la zone.

Avec l’attention du dragon déplacée vers les filles, j’avais cherché une ouverture, avait sorti mon katana puis je l’avais tenu fermement. Grâce à un saut rapide, j’avais effectué une grosse attaque de mon katana sur la tête de ce répugnant reptile.

Ce qui avait suivi fut un cliquetis et un bruit métallique... Même avec les effets de la [Puissance] amplifiant mon corps, mon attaque n’avait fait que laisser échapper un son métallique et cela avait brisé mon katana en deux.

« Gah ...! » Ce mec est dur comme un roc... J’aurais dû suivre l’exemple de Yae et détruire son autre œil.

Le dragon noir avait incliné la tête dans ma direction. Son seul œil s’était fixé sur moi et il s’était plissé. Quelques instants plus tard, la bête enragée avait ouvert sa gueule et elle s’était préparée à une nouvelle frappe de son souffle enflammé.

Eh bien... merde. Juste au moment où je pensais que ma fin était proche, un couteau avait surgi de nulle part et avait perforé grièvement son œil gauche.

Criant de douleur après avoir perdu son deuxième œil, le dragon avait placé sa tête en arrière et il avait libéré un flot incessant de flammes.

« [Glissade] ! » Voyant une occasion, j’avais réduit par magie le frottement du sol autour du dragon, rendant la bête insensée complètement déséquilibrée. Son corps lourd et gargantuesque s’étant soudainement écroulé sur le sol.

Franchement, c’était proche... Ce sort [Glissade] est très efficace... Dommage que ce soit inutile contre les ennemis dans les airs. Cependant, ce couteau m’a vraiment sauvé la vie. Yae doit l’avoir jeté. Je vais devoir la remercier plus tard. En fait, tenez... Yae n’était-elle pas du côté opposé à l’endroit d’où venait le couteau ? Bien, peu importe. Je m’inquiéterai de ça plus tard.

Le dragon avait laissé échapper un autre rugissement furieux. J’avais déjà perdu mon katana. Comme on pouvait s’y attendre d’un dragon, ce n’était pas un ennemi facile à combattre. J’avais besoin de quelque chose avec un pouvoir plus pénétrant. Dans ce cas...

« Yae, Elze ! Faites-moi gagner du temps ! Linze, construis un mur de glace géant devant moi ! Kohaku, tu t’assures qu’aucun mal ne leur arrive ! » Linze avait rapidement commencé à concentrer sa magie et a lancé son incantation.

« Viens à moi, Glace ! Mur de glace éternelle : [Mur de glace] ! »

Une épaisse barrière de glace s’était matérialisée devant moi. C’était magnifiquement clair et sans défauts visibles. Parfait pour ce que j’étais sur le point de faire.

« [Modélisation] ! »

J’avais placé ma main sur la glace et j’avais commencé à la remodeler. L’objet que je fabriquais n’était pas compliqué du tout. La glace magique était plus dure à faire fondre que la glace normale, mais je changeais sa forme sans la chauffer, donc c’était vraiment une bagatelle.

Après quelques secondes, je l’avais reformé dans la forme dont j’avais besoin — une très grosse lentille de glace. Compléter avec un support qui ne le laisserait pas tomber.

« [Multiplication] ! »

De petits cercles magiques commencèrent à apparaître et à s’étendre, tous pointant vers l’objectif. Un... Deux... Quatre... Huit... Seize... Trente-deux... Soixante-quatre... Cent vingt-huit... Deux cent cinquante-six... Cinq cent douze !

« Deviens ma force, Lumière ! Lance scintillante : [Javelot brillant] ! »

Toutes les cinq cent douze lances de lumière avaient été tirées dans la lentille. Elles avaient été absorbées et réfractées, se concentrant en un seul point. J’avais rapidement utilisé [Modelage] sur l" objet pour affiner son épaisseur et régler le point focal sur le dragon noir.

« Mange ça ! » En un éclair, un bruit étrange avait percé l’air. Quand j’avais regardé le dragon noir, il y avait un trou béant où sa poitrine se trouvait autrefois. Rapidement, la bête avait dégringolé et était tombée au sol, faisant trembler la terre violemment. Le sang frais qui coulait de sa poitrine avait peint la zone environnante d’un rouge vif.

« Avons-nous vraiment battu ce dragon !? »

« Nous l’avons fait, Touya-dono ! Nous l’avons fait ! » Elze et Yae s’étaient précipitées vers moi. Et Linze, sur Kohaku, n’était pas loin derrière elles.

« Bien joué... »

« Je n’attendrais rien de moins de mon maître. Vraiment, je peux maintenant me reposer. » Alors que j’exhalais un soupir de soulagement face aux mots de Kohaku, la lentille que j’avais construite se brisa soudainement en d’innombrables morceaux. Waouh, ça m’a fait peur !

Mais, quelques instants plus tard, une autre peur était survenue. Une ombre s’était projetée sur le sol. J’avais levé les yeux pour voir encore un autre dragon volant dans le ciel et bloquant la lune.

« Quoi... un autre !? » Celui-ci était considérablement plus grand que celui que nous venions de tuer. Il avait des écailles rouges et une crinière blanche qui traînait de l’arrière de sa tête jusqu’au bout de sa queue. Ses cornes étaient épaisses et sa queue longue.

Comme nous étions là, dans une confusion parfaitement logique, le dragon rouge, volant toujours dans les airs, commença à parler.

« Je n’ai pas l’intention de vous combattre. Cet enfant de mon peuple semble avoir causé beaucoup de problèmes. Pour cela, je m’excuse sincèrement. »

« Attendez, pouvez-vous parler !? »

« Je suis le dragon rouge, celui qui gouverne les Terres Sacrées. Je suis venu pour ramener ce jeune indiscipliné, mais il semble que j’arrive trop tard. » Le dragon rouge examina le cadavre frais avec une expression triste, puis ferma lentement ses yeux dorés.

Donc c’était la raison pour laquelle il est venu ici, hein ? Je suis désolé, si tu avais été un peu plus rapide cela aurait pu être différent, mais...

Il était difficile de dire quoi que ce soit à ce moment-là, alors Kohaku avait fait un pas vers le dragon rouge.

« Dragon Rouge. Si jamais vous rencontrez le monarque vert... dites-lui de bien discipliner sa famille. »

« Quoi ? Cette présence... mais ça ne peut pas être... Le monarque blanc !? Pourquoi êtes-vous dans un tel endroit !? » Le dragon rouge avait été complètement pris de court. Je regardais Kohaku dans le vide. Y avait-il encore beaucoup de choses à propos de ce tigre que je ne connaissais pas ?

« Je vois... Donc la personne ayant vaincu le dragon noir n’est autre que le monarque blanc. Je peux voir pourquoi il n’avait aucune chance. Quel enfant stupide c’était... »

« Ne vous méprenez pas. Cette espèce d’idiot a été exterminé par mon maître, Touya. Le morveux a eu le culot d’insulter ce vénérable jeune homme. Le résultat final n’est qu’une conséquence naturelle de l’arrogance et de l’idiotie. »

« Quoi !? Un simple humain est le maître du monarque blanc ? » Le dragon rouge avait dirigé ses yeux d’or vers moi. Il avait clairement des difficultés à traiter cette information. Peu de temps après, il avait doucement atterri sur le sol, avait baissé tout son corps et avait incliné la tête.

« Je vous demande humblement de pardonner mon comportement insolent... J’espère aussi que vous pourrez trouver dans votre cœur la force de nous pardonner pour les actions de ce dragon noir. Si possible, je prendrai sur moi la sanction... »

« Hey, assez de ça. C’est bien tant que vous comprenez, mais vous n’aurez pas une seconde chance, compris ? Assurez-vous que cela ne se reproduise pas en disant à vos enfants comment se comporter. »

« Bien sûr monsieur. Par tous les moyens. Je vais immédiatement retourner aux Terres Sacres et faire ce qu’il faut faire. Si c’est tout, je vais maintenant prendre congé. Merci. » Le dragon rouge s’était levé, s’était incliné de nouveau et avait déployé ses ailes avant de prendre son envol. Il avait fait un cercle au-dessus de nous et avait disparu vers le sud.

« Bonté gracieuse ! Comme c’est vexant... C’est pourquoi je déteste tellement ce monarque vert. » Marmonnant quelques plaintes, Kohaku était revenu sous la forme d’un petit tigre.

Le monarque blanc et le monarque vert ne semblaient pas avoir une très bonne relation. Je me demande si cela avait quelque chose à voir avec le fait d’être un tigre et l’autre un dragon. Attends une seconde... J’avais regardé autour de moi pour voir que les trois filles étaient par terre.

« Qu’est-ce qui ne va pas avec vous toutes ? »

« Ce qui ne va pas, c’est que... nous ne pouvons pas bouger..., » Elze avait parlé d’une voix légèrement enrouée. Ah, c’était probablement similaire à l’état de Yumina quand j’avais convoqué Kohaku. Ce dragon rouge était probablement parmi les plus puissants. Je me demandais si lui aussi était porteur des Yeux Mystiques. Ils étaient bleu et doré.

« Touya... n’as-tu vraiment pas eu peur à cause de ça ? »

« Oui. J’allais très bien. »

« Cela me semble un peu injuste... » Eh bien, que suis-je censé faire à ce sujet ? Ce n’est pas comme si je pouvais contrôler les effets causés par des choses comme ça. C’est probablement juste un autre des cadeaux de Dieu.

Maintenant que j’y pense, peu importe à quel point j’ai été effrayé, il n’y avait jamais eu un seul instant où j’étais pétrifiée par la peur.

Alors que ces pensées me traversaient l’esprit, j’avais jeté de la magie de Guérison sur les filles.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

Un commentaire

  1. Merci pour le combat. ''C’était un peu comme ne pas être capable d’utiliser des bazookas, mais être expérimenté avec des mitrailleuses.'' Est ce une référence a Gate ou c'est a coup de Panzerfaust-3 que l'on dégomme des dragons ? 🙂

Laisser un commentaire