Dans un autre monde avec un Smartphone – Tome 2 – Bonus Premium

Bannière de Dans un autre monde avec un Smartphone ***

Bonus Premium : L’histoire d’une certaine petite servante

« J’ai fini de nettoyer ! »

La femme de chambre avait passé son doigt sur le rebord de la fenêtre. Oh, ça m’avait toujours rendue si nerveuse.

« ... Excellent travail. Essaye de finir un peu plus vite la prochaine fois. Maintenant, va à la cuisine et aide Créa. Une fois que tu en auras fini avec ça, n’hésite pas à déjeuner. »

« Merci ! »

Après que Lapis, la femme de chambre, m’avait laissée seule, je m’étais occupée de mes ustensiles de nettoyage puis j’étais allée à la cuisine. Mon travail était maintenant d’aider la chef cuisinière, Créa.

Deux semaines s’étaient écoulées depuis mon arrivée au manoir, et je faisais déjà beaucoup de tâches. Il y eut des moments où je devais apprendre trop de choses à la fois, mais c’était la belle vie par rapport à ce que j’étais avant...

J’étais une voleuse vivant dans les bidonvilles de la capitale. Je savais que voler était une mauvaise chose à faire, mais je devais manger. Ma mère était morte en me donnant naissance, alors je ne l’avais jamais connue, et mon père était mort en accomplissant une quête, alors le vol à la tire était la seule chose qui me restait à faire.

Mais Touya était venu et m’avait sauvée de cette vie. Quel homme !

Après cela, j’avais trois repas par jour, je pouvais prendre un bain quand je le voulais, et je dormais dans un lit douillet. En plus de ça, j’avais même un salaire hebdomadaire.

Je ne voulais pas grand-chose, alors j’avais confié mon argent au majordome, Laim. Après tout, le simple fait de vivre dans le manoir de Touya m’avait donné tout ce dont j’avais besoin pour vivre.

Je marchais jusqu’à la cuisine et je commençais à éplucher les pommes de terre. J’avais dû utiliser un petit couteau avant, mais Touya créa un « éplucheur », ce qui me rendait la tâche plus facile. Une fois que nous avions fini de faire la nourriture de Touya, nous avions commencé à faire la nourriture pour les domestiques.

Les plats de Créa étaient toujours délicieux. Ce qu’il y avait de bien quand je travaillais en cuisine, c’était qu’elle m’apprenait aussi à cuisiner des choses. Récemment, j’avais pu faire cuire des œufs au plat sans les brûler !

Après le déjeuner, j’avais dû aller aider Julio, le mari de Créa, qui s’occupait du jardinage. Mon travail consistait à désherber le jardin à l’arrière et à y arroser les fleurs. J’aimais bien m’occuper des fleurs. Elles étaient jolies et me faisaient me sentir détendue.

Après ça, j’avais dû aller faire du shopping avec l’autre bonne, Cécile, et je l’avais aidée à préparer le dîner à notre retour. Après le dîner, vers sept heures du soir, j’en avais fini avec le travail de la journée. C’était l’heure du bain ! Le bain était vraiment chaud, j’adorais. Quand j’avais terminé, il était temps de retourner dans ma chambre et d’étudier comment lire et écrire. Je n’arrivais toujours pas à croire que j’avais ma propre chambre. Les autres filles venaient même me rendre visite et m’aidaient parfois à apprendre de nouveaux mots !

Chaque jour était rempli de tant de plaisir que je ne voulais pas partir...

Maman, papa... vous êtes au paradis en ce moment, mais j’espère que vous m’entendez. Moi, Renne, je suis très heureuse en ce moment, alors s’il vous plaît, veillez sur moi et souriez, d’accord ?

Oh, c’était l’heure d’aller au lit... Bonsoir. Bonne nuit.

Je ferai de mon mieux demain.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

3 commentaires

  1. Merci pour le chapitre Bonus !

  2. Merci pour le chapitre. Il faudrait que Touya demande à la couronne de créer une école pour tout les ''chats perdus'' qu'il rencontre 🙂

Laisser un commentaire