Dans un autre monde avec un Smartphone – Tome 13 – Chapitre 2 – Partie 3

Bannière de Dans un autre monde avec un Smartphone ***

Chapitre 2 : Fin du festival

Partie 3

Il avait étendu la pointe de son bras en forme de lance et l’avait enfoncé dans un rocher avant de l’utiliser pour tirer son corps hors de la portée effective de mon sort.

« Bâtard ! Qu’est-ce que j’ai dit sur le fait de jouer salement !? »

Il me lança un regard noir, mais je commençais à en avoir assez de son attitude. J’étais plutôt content de voir que même lui n’était pas à l’abri de mes méthodes glissantes.

« Et si je te faisais tomber pour toujours, espèce de perdant de cristal. »

« Tsk… Repenses-y, salope. Je ne vais pas retomber dans le panneau. »

Pendant qu’il parlait, ses talons commencèrent à se transformer légèrement, de petits fragments de cristal commencèrent à sortir de ses pieds. Quand la transformation fut terminée, il commença à planer au-dessus du sol. Pas juste, c’est de la triche ! Mais je suppose que puisqu’il y a des Phases volantes, il est logique qu’un Dominant soit capable de faire ça…

« Tu ne peux pas m’échapper maintenant, petit bâtard ! Il est temps de payer ce que tu dois ! »

Gila chargea vers moi. On aurait dit qu’il courait toujours, mais il était clairement en lévitation.

J’avais utilisé Brunhild pour lui tirer plusieurs balles, mais elles n’avaient rien donné. Il avait encaissé tous les tirs et continua à foncer vers moi à un rythme effréné.

« Gh… [Accélération] ! » Au moment où son bras sous forme de lance était sur le point de s’écraser sur ma cage thoracique, j’avais réussi à sauter hors de son chemin.

Mais Gila vit mon changement de mouvement et quitta le sol d’un coup de pied, changeant sa propre direction pour me poursuivre.

Sa posture changea alors qu’il se préparait à m’attraper avec un plaquage à l’épaule. Plusieurs petites épines avaient commencé à pousser à la surface de son corps, prêtes à me poignarder. Oh merde ! Je ne peux pas l’esquiver !

« [Bouclier] ! »

J’avais réussi à utiliser un sort de bouclier pour empêcher ces épines de me frapper, mais cela n’avait pas arrêté l’élan de l’attaque. Mon propre bouclier m’avait percuté, m’envoyant voler en arrière et rouler sur le sol.

J’avais levé les yeux pour essayer de m’orienter, mais Gila n’était plus là où il était. Il se tenait maintenant juste au-dessus de moi, alors que son bras-lance s’était transformé en poing, et il s’apprêtait à me frapper au visage.

J’avais esquivé en sautant sur le côté, mais une énorme onde de choc provenant de l’impact de Gila sur le sol s’était répercutée à l’extérieur. Si cette attaque m’avait touché, elle aurait fait de sérieux dégâts… Il ne s’était pas retenu cette fois.

« Allez, plouc ! Tu vas juste m’ennuyer en esquivant tout le temps ?! », dit-il en souriant comme pour me pousser à attaquer.

Je ne pouvais pas utiliser la [Téléportation] efficacement puisqu’il m’attaquait si souvent. J’avais besoin de bien voir la cible pour réussir à la toucher.

Il pouvait également suivre mon [Accélération], ce qui signifiait qu’une autre attaque-surprise était impossible.

De plus, son corps était tout simplement trop résistant. Les coups que j’avais tirés plus tôt avaient clairement touché son visage et sa poitrine, mais l’avaient à peine entamé.

Étant donné qu’il était une Phase, il était logique qu’il ait un noyau comme les autres… Mais je n’avais aucune idée d’où il se trouvait.

Les Phase standards étaient totalement transparentes, ce qui permettait de voir facilement où se trouvait leur noyau. Mais les Constructions Dominantes n’étaient pas totalement transparentes, seuls les affleurements de cristal sur leurs corps l’étaient.

S’ils avaient des organes comme les humains, alors il était logique que leurs noyaux soient des substituts de leurs cerveaux ou de leurs cœurs. J’aurais vraiment dû demander plus de détails à Lycee, l’amie d’Ende, quand j’en avais eu l’occasion.

« Je suppose que je n’ai pas beaucoup de choix ici… »

J’avais laissé la divinité couler librement dans mon corps, la libérant de moi dans un élan explosif. J’avais déclenché mon Apothéose.

« Oh ? C’est quoi tout ça… ? »

Gila ricana, mal à l’aise en voyant ma transformation.

Mes cheveux avaient encore changé de couleur, mais ils n’avaient pas poussé cette fois. Il semblerait que mon contrôle sur le processus avait augmenté dans une certaine mesure.

« Qu’est-ce qu’un petit changement de couleur peut faire, hein ?! »

Il ricana une fois de plus avant de foncer vers moi, le poing serré. Gila rugie quand son poing s’était abattu sur moi.

Ma main gauche, maintenant revêtue de divinité, avait attrapé son poing sans effort.

« Qu… Quoi ?! »

Je l’avais fixé en silence et j’avais commencé à donner plus de force à mon poing. Lentement, j’avais entendu des craquements, et le poing de Gila s’était brisé en petits fragments.

« Kh… Qu-Quoi ? ! Espèce d’enculé ! »

Gila fit un bond en arrière et tendit sa main non cassée vers moi. Ses cinq doigts s’étaient étendus vers l’avant à une vitesse incroyable, tentant de me transpercer.

Mais je pouvais lire clairement tous ses mouvements. J’avais utilisé la lame de Brunhild pour couper tous ses doigts, et ceux-ci s’étaient brisés en morceaux en un instant.

« Fils de… Mais qu’est-ce qui s’est passé ? ! »

« C’est juste un petit truc en ma possession. Je ne voulais pas l’utiliser, et maintenant tu m’y obliges. »

Même si je plaisantais, je ne pouvais pas vraiment me permettre de le faire. L’Apothéose avait mis mon corps à rude épreuve. J’allais bien pour le moment, mais je savais qu’une fois redevenu mortel, je m’évanouirais et aurais probablement besoin de me reposer un moment.

Je devais gagner ce combat. Je devais éliminer Gila, la Phase et les démons de métal.

« Ne te fais pas d’illusion, salaud ! Tu n’es qu’un simple humain ! Mais bon, tu veux être sérieux ?! Je vais donc être moi aussi sérieux ! »

Gila se renfrogna alors que ses parties cassées commençaient à se régénérer, mais ce n’était que le début…

Les parties cristallines couvrant son corps avaient commencé à grandir et à s’étendre rapidement. Sa tête, sa poitrine, son estomac… Tout son corps fut recouvert de matière de Phrasium. Tout sauf ses yeux était recouvert d’un épais morceau de cristal.

Ses ongles se transformèrent en griffes menaçantes et des épines de cristal sortirent de son dos. Sa tête portait une corne, et une queue lui avait même poussé.

Il s’était transformé en une sorte de bête de cristal… Il ressemblait presque à un dragon, mais en beaucoup plus horrible.

Je m’étais demandé si c’était la vraie forme des Constructions Dominantes.

« GRAUUUUUGH ! »

Il avait balancé son poing en l’air, plantant ses ongles dans l’atmosphère. L’onde de choc se dirigea vers moi, mais je réussis à la voir et à l’éviter grâce à ma divinité. Plusieurs petites constructions derrière moi n’avaient pas pu esquiver, et la pression de l’air les avait découpées en morceaux.

J’avais tiré plusieurs balles chargées de divinité dans la direction de Gila. Celui-ci avait ri et croisé les bras comme pour les bloquer, mais il poussa un cri de choc et d’horreur au moment où les balles avaient traversé sa carapace.

« Impossible… ! Comment as-tu pu pénétrer mon armement de cristal ?! »

Ha ! Donc la divinité fonctionne, super. Au moment même où je pensais cela, les balles avaient été arrêtées dans leur course par la régénération rapide de Gila. Elles étaient tombées au sol avec fracas.

Tirer ou le trancher, même avec la divinité, ne signifiait pas grand-chose s’il pouvait récupérer. Je devais détruire son noyau si je voulais gagner.

« Tu te moques de moi… ! Ne te moque pas de moi, Tooya ! Je vais te mettre sous terre ! !! »

Il avait rugi droit sur moi. Je ne pouvais pas distinguer son visage derrière l’armure de cristal, mais il semblait furieux. Son corps entier tremblait.

Attends… Il ne fait pas que trembler, il… convulse ?

La lumière avait commencé à déborder du corps de Gila. J’avais compris ce qui se passait. Oh merde… Est-ce qu’il charge une de ces armes que les Constructions Hautes peuvent utiliser ?! La lumière s’était mise à tourbillonner. Tous les combattants à proximité s’étaient arrêtés et avaient regardé fixement.

« Merde… Je dois l’arrêter ! »

Je savais qu’il allait me viser. L’esquiver serait facile… Mais les gens derrière moi allaient mourir. Il n’y avait aucune chance qu’ils soient capables d’esquiver une telle explosion.

Gila, indifférent, continua à charger son souffle.

Soudainement, j’avais remarqué quelque chose… Un objet rond brillait dans la gorge de Gila. Est-ce que c’est... C’est son noyaux ? ! Les Constructions Hautes avaient aussi des noyaux qui s’illuminaient juste avant de tirer… Donc il n’y avait pas d’erreur. C’était ce que je devais écraser pour le tuer.

« C’est ça, espèce de bâtard de rat ! Prends le coup ou fais le deuil de tes amis ! Ahaha --guh ?! »

Au moment où Gila était sur le point de libérer son énergie, son corps entier avait été secoué par un impact féroce.

Une balle de cristal massive arriva des ténèbres, se fragmentant contre son corps dense et le faisant trébucher.

Il n’avait titubé que pendant un ou deux pas, mais cela ne m’avait pas empêché de saisir ma chance.

J’avais tiré une balle divine en plein sur sa gorge. Un seul tir. La nuit étoilée n’émettait que des bruits de verre brisé.

« … Oh… ? »

Gila avait laissé échapper un souffle et s’était agrippé à son propre cou. Le trou fait dans son corps par la balle de Brunhild était béant.

L’armure de cristal qui recouvrait le corps de Gila s’était détachée et s’était effondrée sur le sol. Ma propre arme, luttant contre le recul, s’était brisée au même moment.

« C’est… Im… possible… »

Le corps de Gila s’était lentement transformé en pur cristal, comme si la vie était aspirée hors de lui. Et, après un court moment, le morceau de roche brillante qui était autrefois le magnifique Gila, était tombé en avant et s’était brisé en une myriade de morceaux.

Je l’avais regardé avec précaution, mais il n’y avait aucun signe de régénération. Il était parti pour toujours.

J’avais tourné la tête vers la belle Valkyrie qui m’avait donné cette occasion en or.

Brunnhilde, le Frame Gear argenté, baissant son fusil de type sniper et se tenant fièrement dans l’obscurité. Yumina… s’était vraiment surpassée. Toucher une cible si petite à une telle distance ? Elle nous avait tous sauvés…

J’avais laissé échapper un soupir tandis que la divinité s’écoulait de mon corps. En l’espace de quelques instants, la fatigue et les vertiges avaient envahi mon corps. Je n’avais même plus la force de me tenir debout.

Je commençais à m’effondrer sur le sol quand soudainement, quelqu’un était apparu de nulle part comme pour me rattraper.

« Tu as fait du bon travail, tu sais ? Nous sommes fiers de toi, petit frère… »

« C’était un sacré combat, Touya. Je suis vraiment impressionnée. »

Mes paupières étaient lourdes, mais je les avais quand même ouvertes. J’avais vu deux filles familières me soutenir.

« Comme toujours, vous êtes en retard… Quelles terribles sœurs… ! »

Karen et Moroha. Elles étaient probablement venues après avoir senti les démons de métal et leur divinité. Puis elles avaient probablement accéléré le rythme quand elles avaient senti la mienne.

« Attends un peu, Touya mon garçon… Je souhaitais voir de mes propres yeux les progrès que tu avais accomplis, c’est donc moi qui leur ai demandé de ne pas intervenir. »

Un autre visage familier est apparu devant moi. Même toi, tu es venu… ? Ah bon… Je suppose que tu es venu… Tu es en visite… Les autres dieux ne sont cependant pas là…

Je ne savais pas pour Oncle Kousuke, mais je n’avais aucun doute sur le fait que Suika serait soit ivre morte, soit en train de dormir.

« Ah… C’est mauvais… La barrière du monde… Je dois… »

« Allons, allons. Tout va bien. Une fois que les choses seront nettoyées ici, je promets que je ramènerai tout le monde à la maison avec ma magie. Repose-toi pour l’instant, mon garçon… »

« Oh… O-Ok… Alors je vais dormir… Merci… »

J’étais fatigué au-delà de toute mesure, je m’étais finalement soumis à l’inconscience.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

2 commentaires :

Laisser un commentaire