Dans un autre monde avec un Smartphone – Tome 13 – Chapitre 2 – Partie 2

Bannière de Dans un autre monde avec un Smartphone ***

Chapitre 2 : Fin du festival

Partie 2

Cette Phase Divine avait alors commencé à engloutir la bouillie qui était autrefois leurs alliés, jusqu’à ce qu’il ne reste que les noyaux. Ils ne semblaient pas se soucier des noyaux, qui avaient été jetés au sol et s’étaient brisés. Je n’avais aucune idée de ce qui se déroulait sous mes yeux.

Ils mangeaient leur propre espèce… Quelque chose m’avait profondément secoué.

Je venais d’assister à un cannibalisme de Phase sur Phase. Et puis quelque chose fit tilt dans ma tête. Les Phases de la première vague ne couraient pas parce qu’ils sentaient les battements de cœur humain. Ils couraient pour s’échapper. Ils auraient même pu courir par peur s’ils pouvaient le sentir. Au moins, c’était quelque chose d’instinctif qui leur disait de s’éloigner. Alors que j’essayais de rassembler mes pensées sur la situation, les Phases Divines continuaient à dévorer leurs propres semblables. Ils avaient complètement ignoré les Frame Gears qui les entouraient.

L’espèce Phase avait attaqué les êtres humains afin de trouver le Souverain Noyau. C’était leur mission instinctive, et c’était tout ce qu’ils faisaient. Mais ces Phases Divines ne semblaient pas du tout s’en soucier.

Ce qui signifiait qu’ils servaient une nouvelle cause et étaient probablement de fervents apôtres du dieu maléfique.

« Touya… Qu’est-ce que c’est ? »

« Je ne sais pas. Mais ça ne veut pas dire que notre mission est terminée ici. Yumina… Tu peux essayer de frapper un de ces trucs d’ici ? »

« Uhm… Oui, je peux. Je vais le faire. »

« Tire. »

Yumina tira une balle de sniper sur l’une des Phases Divines alors qu’elle était en train d’engloutir l’un de ses semblables.

Son corps doré sale encaissa complètement le tir, ne montrant qu’une petite fissure. Mes yeux chargés de divinité avaient clairement saisi le moment de l’impact. Sa carapace était monstrueusement dure.

La surface avait commencé à se régénérer rapidement, mais Yumina n’avait pas fini. Un deuxième tir, puis un troisième commencèrent à pénétrer à travers la zone brisée. Yumina tirait plus vite qu’il ne pouvait guérir.

La Phase Divine ne laissait pas son cœur être exposé sans se battre, elle continuait à forcer son propre matériau métallique à retourner dans la zone impactée, désespérant de la recouvrir. Mais Yumina continua à tirer dans la zone précise où elle pensait que le noyau était situé.

Si nous avons appelé la Phase ordinaire les « créatures de cristal », alors appeler ces choses des « diables de métal » serait probablement plus approprié. La quatrième balle l’ayant transpercé, il se mit alors à changer de comportement.

Son corps rond avait commencé à fondre, des fumées noires s’élevant de sa forme. Peu à peu, il s’était transformé en une substance ressemblant à de la crème glacée molle, et son noyau brisé gisait sur le sol au milieu de ce désordre. Les balles de Yumina lui avaient vraiment fait du mal…

On dirait qu’endommager le noyau peut à minima arrêter les démons de métal. Mais je dois dire qu’il est plus effrayant de les voir fondre plutôt que briser.

« Cela signifie donc qu’ils peuvent être vaincus… Très bien, tout le monde ! Approchez-les en groupes ! Sakura, gère le support. »

« Entendu… »

Le Rossweisse de Sakura commença à diffuser une chanson qui agissait comme un sort de soutien passif.

Oh… Cette chanson… Si je me souviens bien, c’est un groupe de rock anglais qui la jouait… Ils étaient de Liverpool, je crois. Mon grand-père aimait beaucoup leur musique… Je suppose que j’ai plus de leurs chansons que n’importe qui d’autre…

« Quand même… Pourquoi fallait-il que ce soit cette chanson ? »

Pour être honnête, il n’y avait pas lieu de spéculer. Sakura ne pouvait pas comprendre les paroles en anglais, elle l’avait donc probablement choisie en fonction de la mélodie et du rythme.

La Phase commença à ralentir au fur et à mesure que les ondes sonores les envahissaient. Il semblerait que cette chanson avait pour effet de diminuer leur vitesse.

« Ordre des chevaliers de Brunhild… Chargez ! »

« HOO-RAH ! »

Le Commandant Lain mena une charge dans son Comte Brillant.

Elze et les autres soldats de première ligne commencèrent à contribuer eux-mêmes à la mêlée jusqu’à ce que ce soit une bagarre générale.

« Prenez… Ceci ! Pulvérisateur ! »

Le bunker d’Elze s’était écrasé sur le côté du corps d’un diable de métal, mais celui-ci riposta en utilisant ses membres tranchants… Elle n’avait pas réussi à pénétrer son noyau.

Elle avait finalement réussi à l’abattre au troisième coup, puis elle sauta loin de son corps en fusion.

« Eww… C’est dégueulasse. »

J’étais d’accord avec elle sur ce point. Ces diables de métal étaient des Phases et pas des Phases en même temps, et franchement, je détestais ça.

Mais… s’ils étaient les apôtres du dieu maléfique, pourquoi consommaient-ils les Phases ? Je pensais que le méchant dieu qui avait mangé le dieu servile était sous le contrôle de Yula, cette Construction Dominante. Quelque chose ne collait pas.

« Je me demande ce que cela signifie, quelque chose ne va pas du côté de la Phase ? »

S’ils avaient des querelles intestines, je n’allais pas vraiment me plaindre… Mais ça me mettait un peu mal à l’aise.

Tout de même, la sous-espèce la plus forte, celle du diable de métal, allait me faire souffrir… Je n’avais aucun problème à combattre les deux groupes en même temps.

« Maître ! Il y a une autre… fissure ! »

« Huh ?! »

Une troisième fissure s’était soudainement ouverte de nulle part, et une créature solitaire en sauta.

C’était une créature humanoïde cristalline au corps grossier.

« Oh putain non… ! »

J’étais face à face avec une Constructrice Dominante. Un des sommets de la vie chez les Phases, supérieur même aux Constructions Hautes.

Pour aggraver les choses, je m’étais rappelé qui était ce merdeux. C’était celui que j’avais combattu à Xenoah… Gila, si je me souvenais bien. Gila me fit un grand sourire et me lança un regard féroce. Ses yeux rouges perçants me transperçaient presque.

C’était une vraie ordure… Du moins, c’était ce dont je me rappelais de l’incident à Xenoah. C’était un monstre qui aimait la guerre. Il se délectait du massacre et ne se souciait pas de qui il tuait.

Gila scintillait doucement dans la lumière des étoiles alors qu’il me regardait.

L’un des démons de métal tendit une lame et tenta de l’attaquer. Gila afficha simplement un regard de mécontentement sur son visage tandis qu’il attrapait ce membre dans sa main, et y enfonçait ses griffes avec force.

Un bruit de métal tendu retentit alors que les doigts de Gila s’enfoncèrent profondément dans le membre du démon de métal… Puis il commença à tirer dessus, tirant le corps de la créature vers lui… Puis il le fit pivoter et le jeta en l’air.

Le diable de métal s’était élevé dans le ciel avant de s’écraser dans une zone boisée voisine. Le pouvoir de Gila était toujours aussi immense…

Pourtant, cela avait confirmé mes soupçons. Une petite construction ne se battrait jamais contre un Dominant comme Gila… Cela signifiait qu’ils n’étaient pas alliés. Honnêtement, j’étais un peu soulagé de découvrir que le bâtard assoiffé de pouvoir en face de moi n’avait pas pris parti pour le dieu maléfique.

Il regarda ensuite dans ma direction et tendit un bras, puis il tendit son index et son majeur. Lentement, la lumière commença à se rassembler entre les bouts de ses doigts. OH MERDE ! Un bruit de sifflement retentit alors que Gila tirait un rayon laser droit sur moi.

« [Réflexion] ! »

J’avais créé un bouclier de déviation en angle devant moi.

« Ghah ! »

Le rayon frappa la barrière et s’élança dans le ciel nocturne. L’air même qui l’entourait semblait se réverbérer.

C’était un tir incroyable, mais je savais qu’il ne fallait pas reculer. Gila n’était clairement pas sérieux. Il avait déjà tiré un rayon comme ça avant, et il était beaucoup plus fort.

Peut-être que cette attaque était une façon bien à lui de dire bonjour… Il aimait vraiment s’en prendre aux gens.

J’avais donc décidé de combattre le feu par le feu.

J’avais ouvert le [Stockage] en lançant [Augmentation de puissance] sur moi, puis j’avais sorti un marteau de guerre en Phrasium.

« [Téléportation] ! »

« Qu… ?! »

En un clin d’œil, j’étais apparu à côté de Gila et j’avais balancé le marteau comme une batte de baseball.

Au moment de l’impact, j’avais invoqué [Gravité] afin d’amplifier massivement le poids du coup.

Puis j’avais relâché le marteau, l’envoyant se fracasser sur le Dominant devant moi. Gila et le marteau s’étaient envolés dans les airs.

La Phase toucha le sol et commença à rouler sur plusieurs mètres le long des plaines. C’était satisfaisant à regarder.

Il s’était ensuite simplement arrêté et s’était relevé comme si rien ne s’était passé. J’aurais dû savoir qu’il faudrait plus que ça.

« Franchement, Tooya ! Ne me malmènes-tu pas un peu trop ?! »

« Je n’ai pas besoin de tes bêtises aujourd’hui, Gila. Tu aurais dû rester couché. »

Je lui avais répondu par un sourire avant de sortir mon arme, Brunhild, du [Stockage]. Je l’avais mis en mode arme.

« On dirait que tu es très occupé dans ce monde, hein. C’est pareil de notre côté. Il faut que j’arrache un membre à ce bâtard de Yula. Honnêtement, je ne pense pas que tu l’aies fait, mais je dois demander… N’héberges-tu pas ce type ? »

« Quoi ? »

Qu’est-ce qu’il veut dire par là ? Yula… ? Il traînait avec le dieu NEET avant que les choses se gâtent avec le méchant monstre… Mais qu’est-ce qu’il a fait, bon sang ? Pourquoi l’hébergerait-on ?

« … Qu’est-ce que tu veux dire par là ? Tu veux dire que Yula est venu dans ce monde ? »

« Tu ne sais vraiment pas, hein ? Tsk… Cela commence à vraiment devenir chiant. Où est-ce qu’il est alors… ? »

Gila fronça les sourcils et grogna vers le sol. On aurait dit qu’il essayait de localiser Yula. Je n’avais pas compris s’ils étaient ennemis ou alliés.

Mais si ce que Gila avait dit était vrai, à savoir que Yula était sérieusement venu dans ce monde, alors les choses allaient aller de mal en pis.

Et même si le recul le renvoyait, il s’habituerait progressivement à être ici jusqu’à pouvoir maintenir une présence permanente… Et si cela arrivait…

« … Qu’est-il arrivé au cocon du dieu maléfique, Gila ? Est-ce que Yula a fait quelque chose ? Ces Phases dorées et boueuses lui ressemblent. »

« Oh ? Tu es au courant pour l’Oeuf Brillant ? Dis-moi ce que tu sais à ce sujet, bâtard ! On n’a aucune idée de ce que c’est… C’est aussi effrayant que l’enfer ! Personne ne peut le casser ! Il aspire les fantassins qui s’en approchent et les transforme en une merde bizarre ! »

Gila avait l’air énervé en parlant, mais il avait de toute façon l’air énervé la plupart du temps. J’étais pourtant soulagé. Il semblerait que le cocon était toujours de l’autre côté… J’avais peur qu’il ait éclos, ou que Yula l’ait apporté.

D’après ce que j’avais pu comprendre, il semblerait que Yula avait abandonné les autres Constructions Dominantes et laissé le cocon derrière lui… Mais quelque chose me semblait louche. Le fait qu’il ait abandonné le dieu maléfique sans raison était impossible… Quelque chose clochait vraiment, et ça m’énervait.

« Pssh… Je n’en ai rien à foutre de ce que ce monstre a planifié. Tout ce que j’ai à faire, c’est de le tuer, non ? »

« Vous n’êtes pas tous les deux des Constructions Dominantes ? Je pensais que vous étiez alliés. »

« C’est plutôt raciste, gamin. Nous n’avons pas tous à nous serrer les coudes. Au final, moi, le grand Gila, je désignerai quiconque se mettra en travers de mon chemin comme un ennemi. C’est valable pour toi aussi, crétin. »

Gila avait souri et son bras se transforma en lance. Il s’était alors élancé vers moi.

« [Glissade] ! »

« Ghaugh ! »

La charge glorieuse de Gila se transforma en une chute sur le visage. J’avais essayé de lui tirer dessus avec quelques balles de Phrasium pendant qu’il était à terre, mais il avait réussi à les éviter.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

3 commentaires :

Laisser un commentaire