Dans un autre monde avec un Smartphone – Tome 13 – Chapitre 1 – Partie 5

Bannière de Dans un autre monde avec un Smartphone ***

Chapitre 1 : Début du festival

Partie 5

Dolan va être aussi occupé demain… Micah devrait certainement poster une annonce de travail à temps partiel dans la guilde… Ça lui permettrait probablement d’avoir quelques mains supplémentaires.

« Je suis vraiment désolée de t’avoir fait attendre. »

« Ah… »

Je m’étais tourné vers la voix et j’avais vu Yae. Elle portait un magnifique yukata, et ses cheveux étaient attachés.

Son yukata était violet clair et avait des fleurs imprimées sur le côté, c’était des gloires du matin. Elle portait des sandales geta et un obi bleu pour lier le tout. En bref… elle était éblouissante.

« Tu avais dit que ce serait un festival, n’est-ce pas ? Alors j’ai demandé à ma mère que mon frère l’apporte… Tu l’aimes, pas vrai ? »

« Ah… Ça te va vraiment bien, Yae. Je ne sais pas si je peux le dire avec des mots, mais… tu es superbe… »

« A-Ah, c’est vrai ? »

Il y avait aussi d’autres personnes portant des yukatas en ville aujourd’hui, c’était parce que Brunhild avait beaucoup d’immigrants d’Eashen vivant sur ses terres. Dans ce monde, les yukatas étaient traditionnellement portés lors des célébrations d’Eashen.

Cependant, de toutes les personnes que j’avais vues aujourd’hui, c’était Yae qui avait l’air la plus à l’aise dans son yukata. Je suis probablement partial puisque je l’aime, mais…

« J’ai sûrement dû laisser mon katana derrière moi. »

« Eh bien, c’est logique… »

Un katana et un yukata… Ça n’aurait pas été très joli si elle avait opté pour un look plus masculin cette fois-ci. J’étais heureux de voir que Yae avait choisi d’être plus féminine, plutôt que de ressembler à un samouraï sans seigneur.

« Ne t’inquiète pas. Je cache une dague dans ma poitrine. »

Cela lui ressemble vraiment.

« Très bien, dirigeons-nous donc vers le stade. Maintenant que j’y pense, les finalistes ont probablement déjà été déterminés. Le match de consolation est probablement en cours. »

« Ah, très bien… A- Ah… Touya-dono… ? Pouvons-nous nous tenir la main ? »

Yae avait nerveusement tendu une main vers moi, et je l’avais prise d’une poigne ferme. Nous étions tous deux clairement embarrassés, des rougeurs sur le visage, mais nous avions joyeusement continué à traverser la ville.

Honnêtement, je n’aurais jamais cru que cet événement attirerait autant de monde. D’après le rapport du premier jour, un tas de gens avaient monté des tentes à l’extérieur de la ville parce qu’ils ne trouvaient pas de logement. Nous avions probablement besoin de plus d’auberges si nous devions refaire ça.

Nous avons déjà beaucoup de logements, alors… peut-être devrions-nous avoir des auberges spéciales qui ne seront ouvertes que pendant la période du festival ?

Nous étions arrivés au stade 2 à temps pour voir le match de consolation en cours qui déterminera la troisième place. Les résultats du match étaient affichés sur un grand panneau.

« Le gagnant du stade 1 est Mismede, et le gagnant du stade 2 est Belfast… »

« Ça veut dire que le match de consolation est entre Lestia et Regulus, c’est ça. »

Ça semblait correct. Nous étions entrés dans le stade pour trouver le match à sa troisième manche. Le score était toujours nul des deux côtés. Regulus était à la batte.

Au moment où on s’était assis, une acclamation jaillit du banc des batteurs. J’avais levé les yeux et j’avais vu la balle blanche s’envoler dans le ciel. Oh, elle se dirige par ici… ? Oh, elle est là ! Oh, elle a atterri.

Les rires et la joie résonnèrent dans le stade en un éclair. C’était un home run spectaculaire !

Le batteur leva son bras en l’air en parcourant les bases. Regulus avait beaucoup de frappeurs lourds, probablement les meilleurs du monde entier.

Le score était maintenant de zéro à deux. Le match semblait entrer dans le vif du sujet, et l’équipe adverse pourrait faire une remontée. Nous avions tous deux décidé de regarder le match pendant un moment…

À la fin, Regulus continua à avoir deux points d’avance et Lestia n’avait pas pu les rattraper.

Ainsi, la troisième place était déterminée.

Il ne restait plus que le match final entre Mismede et Belfast dans le stade 1.

« Je me demande vraiment qui va gagner. »

« Mismede est définitivement meilleur en termes de force physique, mais il leur faudra plus que ça pour gagner. Belfast a une équipe plutôt bien équilibrée. Ils ont une bonne attaque, une bonne défense, et de la vitesse. »

Le public commença à se diriger vers le stade 1, il semblerait que la plupart d’entre eux avaient l’intention d’assister au dernier match.

On avait aussi pris ce chemin, et on était tombé sur le groupe de Belfast en chemin. Ils portaient leurs badges et ressemblaient probablement à des gens ordinaires pour les spectateurs.

Yumina parlait à son père, qui était apparemment à la salle de shogi jusqu’à récemment.

« Vous êtes venu voir les finales ? »

« Oui, mais je voulais continuer à regarder le shogi… Touya, mon garçon… La prochaine fois que nous ferons quelque chose comme ça, s’il te plaît, ajuste mieux les horaires. Ça a été une journée plutôt mouvementée pour moi. »

J’avais hoché doucement la tête vers le roi. Franchement, tu devrais être reconnaissant que j’ai réussi à faire ça… C’était un plan de dernière minute que j’ai sorti de mon cul !

Il semblerait que le roi de Belfast voulait voir autant de shogis que possible en raison du fait qu’il participerait le jour suivant.

Le Duc Ortlinde était resté dans la salle de shogi, puisqu’il participerait aussi au tournoi du lendemain. Je me demandais si Sue allait se lasser de le côtoyer et nous chercher…

Yae et Yumina discutaient ensemble quand soudainement...

« Oncle ! Touya ! Oh ! Yumina et Yae aussi ! »

Sue fonça vers nous à toute vitesse, accompagnée de Leim, le majordome de la famille Ortlinde. Elle s’était faufilée dans mon dos comme un insecte et s’était accrochée.

Elle montrait vraiment son côté enfantin quand elle agissait comme ça… Mais c’était quand même adorable.

« Donc tu es venu, après tout… Regarder le shogi t’ennuyait-il tant ? »

« Oui ! C’était juste des gens qui faisaient des trucs ennuyeux et qui applaudissaient ! Père regardait juste le plateau de jeu et marmonnait pour lui-même tout le temps. Pas drôle du tout… ! »

Sue avait gonflé ses joues et fit la moue. Elle était certainement plus orientée vers l’action. Regarder du shogi, un jeu aussi analytique devait être ennuyeux pour elle. Quoi qu’il en soit, j’étais d’accord pour qu’elle se joigne à nous. J’étais d’accord pour que nous regardions tous le baseball.

Sue était descendue de mon dos et avait tourné son attention vers Yae.

« C’est si joli, Yae ! C’est un Kim mono ? Euh… Kim-oh-no ? »

« C’est un yukata ! Nous les portons pendant les festivals à Eashen. »

« C’est pourtant très beau… On devrait tous préparer nos propres yukatas pour le prochain festival ? »

« J’aime cette idée, Yumina ! Je veux en porter un, oui ! »

« Alors j’apprendrai davantage de ma mère. Celui-ci a été fait par elle. Linze-dono pourrait aussi m’aider à ce sujet. »

J’avais écouté sans rien faire leurs discussions de filles pendant que nous marchions vers le stade.

La finale du tournoi était sur le point de commencer.

◇ ◇ ◇

Ils s’étaient précipités. Deuxième base… puis troisième… et une charge téméraire vers le marbre !

La balle était lancée comme un rayon laser et se dirigeait vers le receveur. Le coureur de Mismede était aux prises avec le receveur de Belfast, et c’était très serré…

Un nuage de poussière s’était soulevé entre les deux alors que le coureur glissait vers le marbre… La foule entière était sous tension, se taisant dans l’attente de la décision. Le silence était brisé par la voix de l’arbitre.

« Sauvé ! »

Une acclamation éclata dans la foule. Les joueurs de Mismede s’étaient précipités hors des bancs et avaient commencé à soulever le coureur qui avait réussi à atteindre le marbre.

La finale s’était soldée par un match nul pendant les neuf dernières manches, avec un score nul de chaque côté. Mais Mismede l’avait finalement emporté avec un score final de deux à un.

Ainsi, Mismede remporta le premier tournoi international de baseball du monde. Belfast était arrivé en deuxième position, et Regulus en troisième.

Des confettis et des serpentins sous forme de ruban argenté avaient été lancés au-dessus de nos têtes, célébrant la victoire de l’équipe.

Bon sang, c’était un grand match… Les deux équipes ont vraiment tout donné.

Un tonnerre d’applaudissements retentit dans le stade, étouffant tout autre son. Après cela, il y avait eu la cérémonie de remise des prix.

En tant que dirigeant de la nation hôte, j’avais remis un trophée et un bouclier commémoratifs au capitaine de l’équipe, puis des médailles aux autres joueurs.

J’avais travaillé sur un système similaire à celui des Jeux olympiques, dans la mesure où le type de médaille différait en fonction du rang. La troisième place recevait des médailles hihi'irokane, la deuxième des médailles en mithril, et la première des médailles en orichalque.

Habituellement, aux Jeux olympiques, les participants recevaient une prime en espèces de la part du pays hôte, mais j’avais laissé cette tâche à leur pays d’origine cette fois-ci.

Le trophée et les médailles étaient tous gravés de l’inscription « Premier tournoi international ». Et même si certaines nations n’avaient pas participé, c’était quand même le premier… J’espérais que plus de pays participeraient à de futures célébrations comme celle-ci.

Le public était toujours aussi enthousiaste et continua à faire des éloges aux participants sous forme d’ovation. J’avais décidé qu’en guise de prime spéciale, l’équipe gagnante serait autorisée à célébrer sa victoire dans le château de Brunhild. J’avais personnellement acheté de la nourriture et de l’alcool, et j’avais décidé de leur offrir un festin somptueux. J’espérais qu’ils ne feraient pas sauter les bouchons de champagne ou autre… Je ne voulais pas que la pièce soit en désordre. Mais encore une fois, je ne pensais pas que ce monde avait ce genre de coutume, donc tout irait probablement bien.

Ainsi, le tournoi de baseball s’était terminé sans incident majeur.

Il était presque quatre heures de l’après-midi, et les matchs de qualification de shogi battaient toujours leur plein.

Yae, Yumina et Sue m’avaient suivi pendant que je retournais à la salle de shogi.

Il n’y avait pas autant de monde que dans la matinée. La plupart des gagnants et des perdants avaient probablement déjà été déterminés.

« Oh, Père ! »

Sue avait rapidement désigné le Duc Ortlinde et s’était dirigée vers lui.

« Eh bien, il semble que Mismede ait gagné le tournoi de baseball, hm ? La nouvelle s’est déjà répandue ici. »

« C’est en effet un peu dommage pour Belfast. »

« Eh bien, il y a un sens à la victoire et à la défaite, mon frère. La deuxième place est une raison plus que suffisante pour que nous soyons fiers de notre patrie. »

Le match aurait vraiment pu basculer d’un côté comme de l’autre, et tous les spectateurs de la finale le savaient aussi. C’était une victoire bien méritée et un match serré.

« Et comment vont les choses ici ? »

« Je dois dire que tout se passe plutôt bien. Il y a quelques joueurs formidables dans la course ici… Franchement, des gens avec qui je préférerais même éviter de me mesurer. »

C’était intéressant de l’entendre exprimer son inquiétude de cette façon. En comptant les invités et les personnes qui étaient passées, il y avait un total de trente-deux participants au tournoi du troisième jour.

Si tout se passait bien, un gagnant serait désigné dans la soirée… Néanmoins, j’étais curieux de savoir comment la pression de jouer plusieurs tours consécutifs affecterait les performances des participants. Il aurait été bon d’augmenter un peu le temps entre les matchs, mais nous avions beaucoup plus de participants que prévu… Il fallait qu’ils s’y fassent.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

3 commentaires :

Laisser un commentaire