Dans un autre monde avec un Smartphone – Tome 13 – Chapitre 1 – Partie 1

Bannière de Dans un autre monde avec un Smartphone ***

Chapitre 1 : Début du festival

Partie 1

« Le chef suprême arrive… ? »

« Oui… Lui et son visage stupide… »

Sakura fit alors la moue, comme chaque fois que son père se manifestait.

Il pleurerait s’il te voyait comme ça, tu sais ?

Leur relation père-fille était plus unilatérale que jamais.

« Je devrais prévenir ma mère… lui dire de me cacher… »

« Non, non… Franchement… Ne le traitons pas comme ça. Tu dois au moins le rencontrer. »

« Hmph… »

Sakura sirotait tranquillement son thé. Il était vrai que le chef suprême était un peu… autoritaire… mais je ne voulais pas avoir de problèmes avec lui. Ce n’était rien de plus qu’un père aimant typique.

« Quant à moi, je suis d’accord pour que mon frère vienne, mais… mon grand-père pourrait causer des problèmes… »

Hilde avait laissé échapper un petit soupir.

Oh… Le vieil homme vient aussi ? C’était la seule personne au monde, à part moi, qui avait atteint le rang or en tant qu’aventurier.

Il deviendrait probablement assez docile si je lui montrais des photos en maillot de bain… Il serait beaucoup plus facile à gérer que le père de Sakura.

« Mon frère aîné va venir escorter Ieyahsu-sama. Cela fait un moment que je ne l’ai pas vu. J’ai hâte de le voir ! »

Yae sourit à elle-même, apparemment satisfaite. Son frère n’était pas seulement là en tant que garde, puisqu’il comptait également participer au tournoi. Il y avait également plusieurs combattants d’Eashen qui venaient se mesurer à eux.

« Franchement, ce festival est devenu vite incontrôlable… »

« Je pense que ça va être amusant, pas toi ? Oh oui, tante Lana et notre cousine Emma viennent aussi. »

« Pas ton oncle ? »

Je m’étais souvenu que l’oncle d’Elze était assez nerveux lorsqu’il s’agissait de côtoyer des membres d’une classe sociale supérieure.

« Il ne viendra pas. Je suis sûre qu’il s’évanouirait sur place et ne se relèverait jamais si on l’emmenait dans un endroit aussi chic qu’un château. »

J’étais d’accord avec ce que disait Linze. C’était dommage, mais c’était comme ça. Bon sang, il aurait probablement la malchance de tomber sur l’empereur de Refreese, son propre souverain. Il aurait probablement une crise cardiaque.

Je suis certain qu’il y aura une montagne de choses à faire lors du jour d’ouverture… Surtout pour moi. J’avais peur de penser au nombre de fois où j’allais devoir utiliser la [Porte]. Pourtant, cela ne devrait pas prendre trop de temps… Je devais juste m’arranger pour rencontrer chaque leader mondial à un endroit précis.

Les membres de l’alliance participants étaient :

Belfast

Regulus

Refreese

Mismede

Ramissh

Roadmare

Lestia

Lihnea

En comptant Brunhild, cela faisait neuf nations au total.

Ensuite, il y avait les pays qui ne faisaient pas partie de l’alliance, mais que nous connaissions bien. Ces nations comprenaient :

Eashen

Xenoahs

Palouf

Felsen

Elfrau

Ryle

Hannock

Sept au total.

Enfin, il y avait les nations avec lesquelles nous n’avions pas grand-chose à voir :

Egret

Horn

Nokia

Trois au total.

Le monde tel que nous le connaissions était composé de ces dix-neuf nations.

Techniquement, il y avait aussi l’île de Palerius, ainsi que les tribus de la Mer des Arbres, mais ce n’étaient pas des régions officiellement reconnues comme des nations. Il y avait aussi des gens qui vivaient encore dans les restes fracturés de Yulong et Sandora, mais ces endroits n’étaient plus vraiment des pays.

Au final, des représentants de toutes les nations du monde se réuniraient à Brunhild… Pour être honnête, j’étais un peu inquiet. J’en avais vraiment trop fait ici. Pourtant, il n’y avait pas de retour en arrière possible.

J’espérais juste que tout le monde pourrait s’amuser.

Je crois que je vais devoir tout donner ! C’est assez excitant !

 

◇ ◇ ◇

Le jour était enfin arrivé.

J’étais allé de pays en pays afin de récupérer les VIP concernés.

Les nobles et les membres de la famille royale s’étaient réunis dans mon château et semblaient, pour la plupart, bien s’entendre. Certains d’entre eux ne s’étaient jamais rencontrés en personne auparavant, c’était donc une sorte d’occasion fortuite de faire connaissance.

Ils devaient venir ici déguisés, donc à première vue, ils ne ressemblaient à rien d’autre qu’à des gens ordinaires. Ceci étant dit, ils se distinguent toujours un peu par leur façon de se comporter, ce qui, en raison de la façon dont ils avaient été élevés, était bien naturel. Je ne pensais pourtant pas que ce soit problématique. Pourtant, ils avaient quelque chose en eux qui leur donnaient un air royal.

« Grand-Duc… Comment fonctionne cet insigne, exactement ? »

Le jeune roi de Palouf prit la parole en épinglant un petit badge en forme d’étoile sur sa poitrine. Il était vêtu de vêtements simples, ce qui le faisait ressembler à un petit garçon ordinaire que l’on pourrait voir se promener dans n’importe quelle ville ordinaire du monde. Il avait vraiment l’air tout à fait banal…

« Vous avez juste besoin de canaliser un peu de votre magie dans l’étoile. La pierre magique à l’intérieur va passer du rouge au jaune, d’accord ? Ensuite, votre apparence devrait être changée. Comme ça, vous voyez ? »

« Mais, Votre Altesse… Ernest ne me semble pas du tout différent. »

La sœur du jeune roi, Lucienne, avait légèrement incliné la tête. Son insigne était en effet devenu jaune, tandis que le sien était toujours rouge.

« C’est parce que vous portez un badge, vous aussi. Les gens qui portent un badge ne voient pas les illusions, ils peuvent donc savoir à qui ils parlent. Si vous enlevez votre badge et que vous regardez le roi de Palouf, vous verrez ce que je veux dire. »

La princesse suivit mes instructions et retira son badge, les yeux écarquillés par le choc en regardant son frère. Il avait l’air d’un parfait inconnu. Je portais également un badge, donc les illusions ne fonctionnaient pas non plus sur moi.

« L’étoile a également une fonction protectrice, alors écoutez attentivement. Si vous y versez de la magie supplémentaire, elle devrait devenir verte. Tant que le badge sera vert, il sera capable de détecter si vous êtes en danger. Si vous êtes en danger, quelle qu’en soit la cause, le badge vous ramènera dans votre chambre d’amis dans ce château. Veillez à ce que l’étoile reste verte pendant toute la durée du festival, et ne l’enlevez pas non plus. »

On avait aussi donné des badges aux gardes chargés de protéger leurs chefs d’État. Mais on leur avait demandé de garder leurs badges jaunes, car ils seraient éloignés de tout danger si l’étoile était verte. Il n’y avait aucune raison qu’ils soient là s’ils ne pouvaient pas protéger leurs monarques.

Ceux qui participaient au tournoi, comme le Roi Bête, avaient été priés de le garder sur le vert en dehors des matchs. Mais comme il n’y avait pas de match le premier jour, tout irait bien. Jutaro et Lyon n’étaient pas vraiment des citoyens de haut rang, ils n’avaient donc pas besoin de déguisements, mais ils avaient tout de même reçu des badges leur permettant de reconnaître les autres.

« Ah, d’accord, prenez aussi ce petit gars… »

J’avais appelé un petit chiot blanc hors d’un cercle d’invocation. Je ne voulais pas donner de smartphones aux personnes qui ne faisaient pas partie de l’alliance, tous les membres de cette catégorie avaient reçu un familier pour les suivre partout.

« Si quelque chose arrive, parlez à ce type. Il sera capable de me contacter. Il est aussi beaucoup plus fort qu’il n’y paraît. »

« Merci ! Oh, il est si mignon ! »

Le roi de Palouf s’accroupit et caressa doucement la tête du chiot. Le chiot répondit en remuant joyeusement la queue. Ce n’était pas vraiment un chien, mais un petit loup. Plus précisément, il s’agissait d’un bébé loup Snorra provenant des terres gelées d’Elfrau.

Rachael, la fille du Duc Rembrandt, se tenait de l’autre côté de la pièce. Elle regardait le chiot Snorra avec beaucoup de curiosité. Il me semblerait qu’elle voulait jouer avec le chiot comme le jeune roi le faisait, mais elle ne voulait pas s’approcher parce que j’étais là.

Merde… Je suis vraiment allé trop loin avec elle… J’imagine que je ne peux pas lui en vouloir.

J’avais dit au revoir au groupe de Palouf et j’avais traversé la pièce. Rachael s’était immédiatement dirigée vers le roi et sa sœur, et ils avaient commencé à jouer avec le chiot. Ça s’était passé comme je l’avais prévu…

J’avais enfin fini de tout expliquer aux membres de la royauté présents dans la salle. Certaines personnes étaient retournées dans leurs chambres d’hôtes, mais pour la plupart, tout le monde semblait s’entendre. Ils profitaient probablement du fait qu’ils pouvaient discuter librement avec des ressortissants étrangers dans un environnement détendu.

J’avais laissé le reste des salutations royales à Yumina et Lu avant d’ouvrir un portail vers l’auberge de la Lune d’Argent dans la ville du château.

J’étais entré dans la salle à manger et j’avais trouvé Elze et Linze en train de prendre leur petit-déjeuner au milieu d’un grand nombre de personnes. Elles étaient assises à côté de leur tante Lana et de ses enfants. Ils étaient sept au total, dont Emma. Emma était la fille aînée, et elle avait à peu près mon âge. Toute la famille prenait son petit-déjeuner ensemble, sauf le fils aîné, qui était assez indépendant pour partir seul.

« Ah, Touya. Est-ce que tout est réglé ? »

« Pour l’essentiel, oui. Comment vont les choses ici ? »

« Les choses vont bien. Personne ici n’a besoin de se déguiser, alors c’est plutôt cool. »

J’avais fait un signe de tête à Elze, puis j’avais salué Lana et Emma. Il y avait aussi quelques personnes de Reflet qui mangeaient leurs repas, comme Barral du magasin d’armes, et Simon du magasin général. Je les avais salués et ils m’avaient répondu avec des sourires.

Tous nos invités allaient avoir leur nourriture et leur pension couvertes par le trésor national. La plupart des personnes séjournant à la Lune d’Argent étaient des gens à qui nous avions demandé de venir.

« Hmm… Où est Dolan ? Je ne le vois nulle part. »

Linze m’avait expliqué la situation.

« Ah, Dolan aide Micah en cuisine. L’auberge est totalement réservée, il y avait donc quelques problèmes de manque de personnel… »

Bon sang, je suppose que le personnel est vraiment occupé par ici… Je me demande comment ça se passe dans les autres auberges.

« Quand est-ce que le festival commence, déjà ? »

« Vers huit heures. Donc, dans une heure environ. Nous ferons une cérémonie d’ouverture officielle, nous accueillerons tous les invités, puis nous organiserons des batailles simulées sur le terrain d’entraînement nord. On va essayer de rendre ça le plus tape-à-l’œil possible. »

« Le terrain nord… Tu vas utiliser des Frame Gears ? »

Le terrain d’entraînement nord était différent du terrain standard que nos chevaliers utilisaient habituellement. C’était une zone plus spacieuse, loin du château, et nous l’utilisions pour effectuer des tests sur les Frame Gears. La plupart du temps, seules les personnes autorisées avaient le droit d’accéder au terrain en raison du danger qu’il pouvait représenter. Nous avions installé une puissante barrière sur le terrain nord pour empêcher tout dommage causé par des sorts ou des balles s’ils s’échappaient d’une certaine zone. Nos tests ayant souvent une… large zone d’effet, la barrière était donc nécessaire pour s’assurer qu’aucun spectateur ne se blesse. Les Frame Gears étaient un peu trop massifs pour rester secrets, on pouvait donc les voir s’entraîner sur le terrain à distance.

Pendant les heures d’entraînement, de nombreux habitants de la ville commençaient à venir voir les Frame Gears s’affronter. C’était devenu un peu une habitude pour eux, et ils semblaient beaucoup aimer ça. C’était pourquoi j’avais pensé qu’une démonstration de Frame Gear serait assez divertissante pour nos visiteurs internationaux.

« Après cela, nous ferons les premiers tours de baseball. Les deux stades accueillent deux matchs, un le matin et l’autre l’après-midi. Cela signifie qu’aujourd’hui, nous aurons quatre matchs à disputer. Ces matchs devraient permettre de décider qui sera qualifié pour les matchs de demain. »

« A-t-on déjà décidé de qui jouera contre qui ? »

« Non. On va faire un tirage au sort pour décider ça dans un moment. »

Il n’y avait que huit équipes, ça ne prendra donc pas longtemps. Le tirage au sort était en fait l’un des événements que j’avais choisis pour rendre le jeu un peu plus amusant.

L’équipe de Brunhild était dirigée par Logan de l’ordre des chevaliers, mais je n’avais pas grand-chose à dire sur l’équipe en général. Elle n’était ni particulièrement forte, ni particulièrement faible. Tout dépendait vraiment de l’adversaire que nous allions avoir… vu que toutes les autres équipes semblaient avoir des forces et des faiblesses plus spécifiques. Quoi qu’il en soit, tout irait bien tant que tout le monde s’amuse.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

3 commentaires :

Laisser un commentaire