Dans un autre monde avec un Smartphone – Tome 12 – Interlude 1 – Partie 2

Bannière de Dans un autre monde avec un Smartphone ***

Interlude 1 : La forêt enchantée

Partie 2

« C’est le même genre de Tréant qui a attaqué le village elfe. »

« Alors ce Tréant foncé serait en quelque sorte une sous-espèce ? »

« Je ne suis pas sûr. Nous, les elfes, vivons depuis très, très longtemps. C’est la première fois que nous rencontrons un arbre de cette nature. Il pourrait s’agir d’une nouvelle mutation, mais… »

« Êtes-vous sûr que ce soit une mutation ? N’avez-vous pas pensé que c’était peut-être une maladie ? Son comportement et son apparence sont très erratiques… »

Leen avait raison. Les arbres étaient pour la plupart des créatures passives et ne faisaient pas de mal à moins qu’on ne les blesse d’abord. Il était rare qu’ils frappent sans être provoqués.

Pour l’instant, je rangeais le corps du Tréant foncé dans mon [Stockage].

Des oiseaux surgissaient parfois de nulle part au-dessus de nos têtes, donnant un sentiment de malaise lorsque nous marchions dans la forêt. C’était un peu comme la Mer des Arbres, mais en plus dense et plus effrayant. Honnêtement, je ne voyais pas grand-chose dans la région qui me rassurait. Cette forêt me semblait être une mauvaise nouvelle…

Alors que nous continuions, Kohaku s’était soudainement arrêtée sur ses pas.

« Quelque chose ne va pas ? »

« Oui, il y a une odeur inhabituelle… »

« Hein ? »

Soudainement, une douce odeur entra dans mes narines, et elle était incroyablement agréable. Je n’avais aucune idée de ce que c’était, mais elle était partout présente. C’était peut-être un fruit ou quelque chose comme ça. En même temps que l’odeur, une brume dense commença à descendre autour de nous. C’était arrivé avant même que nous puissions dire ce qui se passait, juste un épais brouillard venu de nulle part. Je ne voyais presque plus rien devant moi.

« Seigneur ! Attention ! »

« Quoi ? ! »

Alors que je me demandais si c’était une attaque d’un monstre ou d’une bête magique… Elze s’était soudainement précipitée sur moi à plein régime et m’avait attiré dans une étreinte. Elle me serrait très fortement.

« Attends, qu’est-ce que tu fais ?! »

« Je t’ai eu… Nyuufufufufu… »

Elze émit un rire inhabituel et refusa simplement de me lâcher.

Hé ! C’est vraiment bien, mais je dois me concentrer maintenant, alors s’il te plaît, laisse-moi partir !

« Heeey, Touya… Tu as été si occupé ces derniers temps, tu sais ? On va passer du bon temps, compris ? ! Rien que moi et le grand-duc ! »

« O-Ow ! S’il te plaît, hey ! Ça fait mal ! »

« Nyuufufufufu… »

Elze continua son câlin d’ours jusqu’à ce que je sente mes os craquer.

Gaaah ! Tu vas me briser ma putain de colonne vertébrale !

« Ga-Ga… Viens, Ténèbres ! Repos apaisant : [Nuage de sommeil] ! »

« Hngh ?! »

Une fine fumée violette s’installa autour d’Elze et elle s’affaissa contre moi. Elle ne s’était pas vraiment évanouie. C’était plutôt comme si je l’avais mise en sieste forcée.

[Nuage de sommeil] était un ancien sort que j’avais découvert en lisant dans la bibliothèque de Babylone.

« Tout va bien, mon seigneur ?! »

« Ouais… un peu… Juste un peu endolori. »

J’avais utilisé la [Guérison] sur moi-même afin d’effacer la douleur. Qu’est-ce qui a bien pu arriver à Elze ?

Je ne pouvais voir aucune des autres filles à travers le brouillard dense. C’était comme si nous étions séparés.

« Touyaaa… Ufufufu… »

« Hein ? Lu ? »

Lu était soudainement apparue de nulle part et m’avait serrée dans ses bras par derrière. Elle pressa son corps contre mon dos. Mon nez se remplissait encore de cette étrange et douce odeur…

« Je suis vraiment heureuse de t’avoir rencontrée, Touya… Je n’aurais jamais pu trouver quelqu’un d’aussi incroyable que toi, même si j’avais parcouru le monde entier pour les trouver… »

« Eh bien, merci, je suppose… Tu vas bien ? »

Ok, il se passe quelque chose de bizarre ici ! C’est quoi le problème ? !

« Mmm… Heeey… Et si on… se s’embrassait, et si on faisait ensuite d’autres choses… »

« Ga-Ga… Viens, Ténèbres ! Repos apaisant : [Nuage de sommeil] ! »

« Uwaaah ! »

Lu était tombé à terre.

Qu’est-ce qui se passe ici ? !

« Mon seigneur… Je crois qu’elles sont peut-être ivres. »

« Quoi ? ! Avec de l’alcool ou autre chose ? ! »

Attendez, en y repensant… cette douce odeur ressemble à celle du saké, non ? Ne me dites pas que ce brouillard en est imprégné ! J’avais soudainement entendu un bruissement venant d’un endroit proche, Relisha était apparue dans les sous-bois.

« Votre Altesse, vous allez bien ? ! »

Relisha semblait au moins avoir retrouvé la raison. J’étais un peu soulagé qu’elle ne soit pas aussi ivre que les autres filles. Je me demandais quand même si les autres allaient bien.

« Désolé, je l’ai remarqué bien trop tard. Leen surveille les autres filles en ce moment. »

« Qu’est-ce que tu n’as pas remarqué exactement ? »

« C’est le travail du champignon buveur. »

Le quoi maintenant ?

« C’est une espèce de champignon. Il détecte les formes de vie à proximité et asperge un brouillard d’alcool depuis ces spores. Sa tactique consiste à abattre ses ennemis en les rendant trop ivres pour agir. Mais l’alcool qu’il contient n’est pas très puissant, donc il est inefficace contre les personnes qui ont une tolérance décente. »

C’était logique. Kohaku et moi n’avions pas été affectés en raison de mon statut d’être divin et du statut de Kohaku en tant que bête céleste. Relisha et Leen étaient en vie depuis un certain temps, elles avaient donc probablement une bonne tolérance à l’égard de l’alcool.

J’avais sorti mon smartphone de ma poche de poitrine et je l’avais examiné. Relisha m’avait donné assez d’informations pour l’identifier… alors tout ce que j’avais à faire était de chercher des champignons. Il n’avait pas fallu longtemps pour que la recherche fonctionne. Bien sûr, il y en avait trois dans la région.

« Viens, Glace ! Javelot Glacé : [Lance de glace] ! »

Trois lances de glace apparurent dans le ciel. J’avais utilisé mon smartphone pour verrouiller les cibles et les lances avaient rapidement trouvé leurs cibles. J’aurais pu les faire cuire en utilisant la magie du feu, mais je ne voulais pas que la forêt s’enflamme et qu’elle se déchaîne. C’était pourquoi j’avais choisi de les congeler.

Ils avaient cessé de bouger sur la carte. J’avais donc pensé qu’ils étaient morts.

« Souffle, Vent ! Élance-toi, rafale tourbillonnante : [Tourbillon] ! »

J’avais utilisé la magie du vent pour disperser le brouillard. Cela fit aussi tourbillonner l’alcool dans l’air, mais ce n’était pas comme si nous pouvions avoir un ivrogne de plus.

J’avais ensuite utilisé [Récupération] sur Elze et Lu. Celles-ci s’étaient progressivement réveillées. Elles trébuchèrent sur leurs pieds, puis regardèrent nerveusement le sol…

« … Je crois que j’ai fait quelque chose de stupide… Auugh… Comme c’est embarrassant… »

« Uwah... J’ai fait quelque chose d’effronté… »

« C’est bon, vous deux. C’est bon. »

Elles avaient juste dit ce qu’elles ressentaient. Pourtant, il semblait qu’elles étaient toutes les deux embarrassées par ce dont elles se souvenaient…

J’étais allé voir Leen. J’avais ainsi réalisé que Linze, Yae et Hilde dormaient profondément, tout comme Elze et Lu.

Sue, Sakura et Yumina se tenaient avec Leen. Cela m’avait un peu troublé. Je m’en doutais un peu pour Sakura, mais je ne pensais pas que Yumina et Sue seraient des personnes ayant une tolérance à l’alcool.

Apparemment, Yumina était celle qui avait endormi les trois autres. Elle avait des affinités avec Ténèbres, elle était donc aussi capable de lancer le sort [Nuage de sommeil]. Quoi qu’il en soit, j’étais content qu’elles aillent bien.

« Tout va bien ici ? »

« Mhm. La lignée royale de Belfast est plutôt tolérante en matière d’alcool, surtout les femmes. »

Huh, maintenant que tu le dis… C’est cependant un peu dommage. Cela aurait été drôle de voir Yumina bourrée.

« J’ai le sang du seigneur en moi. Nous résistons bien au poison… »

Sakura parlait assez franchement.

Mais ce n’est pas vraiment du poison… hein ? C’était de l’alcool.

J’avais le sentiment que si le seigneur de Xenoahs avait entendu Sakura parler de son sang comme d’un bienfait pour elle, il aurait éclaté en sanglots de joie. J’aurais dû faire un enregistrement pour lui.

J’avais lancé [Récupération] sur le trio déchu et je les avais ramenés à la raison.

Ensuite, j’étais allé enquêter sur un des champignons buveurs. Ce que j’avais finalement trouvé était un champignon d’un mètre de haut avec un coup de couteau béant sur le côté. Il avait à peu près la même forme qu’un argouane. Il avait de petits bras et des jambes courtes, et une structure effrayante ressemblant à un visage sur son devant.

Mais il sentait bon… Je pensais que le goût serait encore meilleur après la cuisson, mais je n’en avais pas vraiment eu le courage. Kohaku, par contre, salivait… Honnêtement, ça ne m’aurait pas dérangé qu’elle le mange si elle pensait pouvoir le digérer.

« C’est inhabituellement gros… Les champignons buveurs ne sont pas aussi gros d’habitude, ils sont généralement cette taille-là… »

Relisha leva la main jusqu’à ce qu’elle atteigne la moitié de la taille du champignon que je regardais. C’était vraiment étrange… Je m’étais demandé s’il y avait vraiment une zone de concentration de magie par ici.

Apparemment, les elfes pouvaient préparer un délicieux alcool à partir de ces champignons, alors j’avais mis les cadavres dans [Stockage]. En fin de compte, l’argent était roi et j’étais là pour régner… même si cela semblait un peu bizarre… Mais je me demandais si je devais accepter le paiement sous forme d’alcool ou simplement vendre les ingrédients bruts et obtenir de l’argent… Je ne savais pas quelle solution prendre.

« Ma tête me semble moins lourde… »

Linze ferma légèrement les yeux et frotta sa paume contre son front. Je lui avais déjà jeté un sort, ce qui aurait dû guérir la gueule de bois qu’elle avait. Le sort n’était pas bon pour le mal des transports, mais il faisait des merveilles pour l’ivresse. Elle se sentait probablement juste mal.

Selon Yumina, Linze avait commencé à beaucoup marmonner quand elle était devenue saoule et avait dit des choses embarrassantes. Yae s’était mise à rire tellement fort qu’elle s’était roulée par terre… et Hilde s’était mise à essayer de faire la morale à un arbre. J’aurais tellement voulu assister à cette réunion chaotique.

« Les gens ivres sont effrayants… Tout le monde a changé tout d’un coup et a commencé à me faire peur… Quand mon père boit, tout ce qu’il fait c’est d’être heureux et de chanter beaucoup ! »

Sue grogna doucement. Je ne savais pas que le Duc Ortlinde était un ivrogne aussi joyeux… Mais je n’étais pas vraiment fan de découvrir comment était sa voix de chanteur.

« Hé sœurette, ça va ? »

« M-Moi ?! Je… J’allais très bien ! Vraiment ! Il ne s’est rien passé ! »

Linze s’était tournée vers Elze et lui avait posé une question qui provoqua la panique de sa sœur. Mon visage devint un peu rouge quand je m’étais souvenu de ce qui s’était passé. Mais je n’avais rien dit.

Même s’il faisait jour, il faisait assez sombre… Mais c’était parce que, par endroit, la dense canopée de la forêt bloquait la lumière du soleil. Parfois celle-ci était juste bloquée par d’épais troncs d’arbres. Ce serait vraiment difficile de se repérer sans ma carte. Cela dit, si nous nous perdions, je pourrais utiliser ma magie pour nous ramener à la maison sans problème.

« … Hm ? »

« Quelque chose ne va pas, Kohaku ? »

Sue, sur le dos du tigre blanc, lui avait soudainement posé une question.

« Méfiez-vous. Je sens des bêtes magiques dans le coin. »

Suite aux paroles de Kohaku, tout le monde avait sorti ses armes. Curieusement, je ne pouvais rien sentir.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

4 commentaires :

Laisser un commentaire