Dans un autre monde avec un Smartphone – Tome 12 – Chapitre 4 – Partie 6

Bannière de Dans un autre monde avec un Smartphone ***

Chapitre 4 : Le petit roi et la fille prodigieuse

Partie 6

Nous étions arrivés sur le terrain et avions trouvé Rachael qui faisait déjà sa routine d’échauffement. Elle avait mis un survêtement et balançait son sabre en bois. Elle avait l’air extrêmement enthousiaste.

Bien. Il n’y a rien d’autre à faire… Même si ça me fait mal paraître, je ne peux pas me retenir. Il est temps d’écraser un enfant au sens propre. Son père a dit que je peux, alors c’est bon, non ? !

Quand même… C’est une petite fille… Je vais faire de mon mieux pour ne pas la blesser.

Le terrain d’entraînement était entouré d’une barrière magique qui empêchait les attaques magiques de s’échapper, le public n’était donc pas en danger.

Je m’étais dirigé vers Rachael et j’avais ramassé une petite branche d’arbre qui était par terre tout près.

« … C’est quoi ce bâton, Grand-Duc ? »

« C’est mon arme. Ça devrait être plus que suffisant pour quelqu’un comme vous. »

« Tch… ! Dans ce cas, ne dites pas que je ne vous ai pas prévenu quand ce sera fini ! »

Oh, mon Dieu… Elle est folle. Mais ce n’est pas comme si je m’en soucie vraiment… D’ailleurs, sa colère provoquera sa perte si elle ne se concentre pas. Il me semble qu’elle est assez facile à provoquer.

Un jeune membre de l’ordre des chevaliers s’interposa entre nous pour servir d’arbitre.

« Les deux parties sont prêtes ? Très bien, battez-vous ! »

Au moment où le signal avait été donné, Rachael se propulsa vers moi. Elle était étonnamment agile. Cependant, j’avais facilement esquivé l’attaque en faisant un pas sur la gauche, et j’avais suivi le mouvement vers le haut en lui tapant légèrement sur la tête avec le bâton.

« Tsk ?! »

« Vous ne devriez pas vous lancer dans la bataille de manière imprudente, Rachael. Vous devez comprendre comment votre ennemi se déplace avant de faire quoi que ce soit. Et quand vous sautez, assurez-vous de l’enchaîner par une attaque. »

Rachael fit soudainement un bond en arrière avec un bruit sourd, avant de lever sa main gauche et de chanter rapidement un sort.

« Avancez, Feu ! Javelot de flammes cramoisi : [Lance de feu] ! »

La fille m’envoya une lance de feu de la main gauche. J’étais assez impressionné qu’elle puisse le faire ça à un jeune âge… Mais ce n’était pas assez bien.

J’avais fait un pas vers la droite, et la lance m’avait dépassé. Celle-ci frappa la barrière et se dispersa rapidement.

« Les sorts de lance sont extrêmement faciles à éviter. Il vaut mieux l’utiliser sur un adversaire handicapé ou dans le cadre d’une attaque combinée. Vous pourriez peut-être l’utiliser sur quelqu’un qui courait dans la direction opposée. Dans tous les cas, il est inutile de l’utiliser dans un combat comme celui-ci. »

« Guh… ! »

La fille fronça les sourcils avant de préparer son arme et de charger à nouveau vers moi. Mais dès qu’elle se mit à bouger, j’avais jeté un sort.

« [Glissade]. »

« Eeek ! »

Comme elle tombait sur le dos, je m’étais approché et je l’avais frappée sur la tête avec le bâton.

« Je… je suis tombée ! Ça ne compte pas comme une défaite ! »

« Désolé, ma petite dame… Mais vous êtes tombée à cause d’un de mes sorts. Il vous a fait glisser. Ce sort fait partie des meilleurs au monde, selon la façon dont il est utilisé, bien sûr. »

Les sorts étonnants ne devaient pas forcément être destructeurs. C’était ce que Leen m’avait dit récemment.

« Nngh ! »

Elle s’était mise debout et essaya de me frapper sur les côtés. Elle était vraiment précise dans son but. La façon dont elle se déplaçait de gauche à droite, en essayant de faire une attaque par feinte… C’était un vrai prodige. Le fait qu’elle ait dix ans me semblait presque irréel.

Mais j’avais évité ces attaques avec facilité et j’avais porté quelques coups plus forts sur son corps. Je ne m’étais pas entraîné avec un véritable dieu du combat presque tous les jours, sans que rien n’en ressorte, je pouvais lire tous ses mouvements.

Je me demandais si c’était ce que Moroha ressentait quand d’autres personnes la combattaient.

« Enserre donc, Terre ! Terre maudite : [Lien de terre] ! »

« Hoh ? »

Le sol s’était soudainement soulevé et s’était enroulé autour de mes chevilles. On aurait dit qu’elle avait concentré sa magie sans que je m’en aperçoive.

« Viens, Éclair ! Pur Javelot Étincelant : [Lance du tonnerre] ! »

Ha ! Elle fait ce que je lui ai dit de faire. Je suppose qu’elle est au moins douée pour écouter… Mais ce n’est toujours pas suffisant, gamine !

« Rassemble-toi, Eau ! Bouclier tourbillonnant : [Bouclier Aquatique] ! »

L’éclair avait été dispersé par un mur d’eau et devint inerte.

« Hiyaaah ! »

Au moment où mon [Bouclier Aquatique] s’était dissipé, celle-ci pointa son arme vers moi. Elle s’était rapprochée.

Mais ce n’était toujours pas suffisant. Je lui tapais fortement la main.

« Owie ! »

« Écoutez. Espèce. D’imbécile. Ne chargez pas imprudemment. Utilisez votre tête. »

« Taisez-vous ! Vous m’avez à peine frappé ! Attaquez-moi, s’il vous plaît ! Vous ne faites que courir, idiot ! »

Son attitude a changé, elle est un peu plus honnête maintenant. Elle ne va pas s’arrêter avant que j’essaie vraiment, pensais-je.

Eh bien, gamine, si vous voulez vraiment que je… Bien.

« Allume-toi, Glace ! Secousse tourbillonnante Gelée : [Vortex de Brume] ! »

« Gaaah ! »

Rachael avait été frappée par un éclair. Son corps était engourdi et elle tomba par terre. Je m’étais retenu et j’avais réduit la puissance du sort, ça n’aurait donc pas dû lui faire si mal… Probablement.

« Quel était ce sort ? ! »

« Un sort combiné. J’ai utilisé la magie de l’eau et du vent pour créer un brouillard qui anéantit mes ennemis. »

« Quoi ? ! Ce n’est pas juste ! Je n’ai jamais entendu parler de ça ! »

Juste ou pas, c’est comme ça. Ne vous plaignez pas, c’est vous qui l’avez demandé ! Mais je suppose que je vais faire une croix sur les trucs fantaisistes.

« En avant, Terre ! Caillou du sol : [Balles de pierre] ! »

« Hngh ! »

Rachael s’était vite tordue pour éviter le caillou que j’avais fait exploser sur son chemin. C’était un sort de base de type Terre. Elle s’était tournée vers moi. J’avais alors lancé une autre pierre sur son chemin.

« Mieux vaut faire attention. »

« Argh ! »

« Et une autre. »

« Eek ! »

« Et une autre. »

« S-Stop ! Comment pouvez-vous continuer à me tirer dessus ?! Vous ne faites même pas les chants ! Arrêtez ça ! »

Les chants servaient finalement de guide pour aider à connecter le lien mental nécessaire au bon sort. Si vous aviez assez d’expérience, vous pouviez sauter entièrement cette partie. Vous ne pouviez pas l’utiliser pour lancer deux sorts différents en même temps, car ils s’annulaient l’un l’autre.

Rachael se leva et se mit à se tordre, essayant désespérément d’éviter les pierres que je lui lançais dessus. Pfft… C’est assez amusant, en fait.

« [Glissade]. »

« O-Ouch ! »

Un petit caillou frappa son front carré au moment où elle tombait et atterrissait sur ses fesses. Il n’avait pas été lancé très fort, mais ça avait dû lui faire mal. Les larmes commencèrent à monter dans ses yeux.

« Vous en avez eu assez ? Je pense que nous devrions mettre fin à cela bientôt, puisque… »

« Je n’ai pas fini ! »

« Franchement… »

Vous ne vous rendez pas compte du nombre de fois je vous ai déjà frappée, petite ? Si c’était un vrai combat et que je maniais une vraie arme, vous seriez morte. Je me suis même retenu de faire de la magie, et vous êtes pourtant si amochée.

« Haaah ! »

Rachael avait saisi son épée et recommença à charger vers moi. J’avais facilement paré toutes ses attaques et j’étais curieux de savoir pourquoi elle était si frustrée. Elle était probablement en colère parce que je n’avais pas bien géré mes attaques. Honnêtement, les gens comme elle étaient chiants.

« Si vous voulez vraiment que je me donne à fond, alors qu’il en est ainsi. Préparez-vous, car la prochaine attaque mettra fin au combat. »

« Ha, d’accord ! Je ne sais pas ce que vous préparez, mais je ne perdrai absolument pas… »

« [Porte]. »

« Quoi ? ! »

J’avais ouvert un portail juste sous ses pieds, et elle s’y était enfoncée comme une pierre. Puis, un cri terrifiant retentit… du haut des airs.

« Auuuuuuuuuuuuuuugh ! »

Rachael était à cinq cents mètres de hauteur, et elle était projetée vers la terre à une vitesse incroyable. J’utilisais subtilement la magie du vent pour la maintenir sur sa trajectoire, afin qu’elle atterrisse juste devant moi.

« R-Rachael ?! »

Le jeune roi regardait fixement vers le haut avec une horreur absolue, son visage pâlissant alors qu’il regardait sa fiancée descendre en flèche vers le sol.

« Eeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeek !! »

« Souffle, Vent ! Envole-toi, rafale tournoyante : [Tourbillon] & [Lévitation] ! »

J’avais ralenti sa vitesse de chute avec la magie du vent et l’avais brusquement arrêtée à environ un mètre de l’impact avec le sol. Je m’étais demandé si elle avait apprécié sa chute libre.

« Argh… Khah… H-Hah… ! »

« Vous abandonnez maintenant ? »

Le corps entier de Rachael tremblait. Ses yeux étaient vitreux, et sa bouche s’ouvrait et se fermait comme un poisson. Malgré tout, elle réussit à faire un petit signe de tête.

… Oh, oh non. Ce n’est pas bon… Je pense que j’en ai un peu trop fait ici.

« Viens, Eau ! Pluie nettoyante : [Chute d’eau] ! »

« Ghah ! »

Une énorme quantité d’eau était soudainement apparue au-dessus de la jeune fille, puis s’était écrasée sur elle. Elle était trempée de la tête aux pieds.

Les gens qui regardaient n’avaient aucune idée de la raison pour laquelle j’avais fait cela, mais Rachael avait simplement baissé la tête, honteuse, pendant que je la ramenais doucement sur le sol.

Et mince… Elle a le vertige ou quoi ? Elle a dû avoir très peur si ça l’a affectée à ce point… Mais personne ne devrait remarquer ce qu’elle a fait maintenant qu’elle est couverte d’eau, du moins… On pourrait penser qu’avec tout le travail de préparation qu’elle a fait avant le combat, elle n’aurait pas trouvé le temps d’aller aux toilettes…

« R-Rachael ! Est-ce que ça va ? ! »

« Je-je vais bien ! Bien, oui ! »

La petite fille trempée se leva, me regarda à travers des yeux tachés de larmes, et s’enfuit du terrain.

Welp. J’en ai vraiment trop fait. J’ai l’impression que je viens probablement de créer un souvenir traumatisant pour quelqu’un… est-ce que ce monde a des thérapeutes ?

« … Oh, mon dieu, on dirait que j’ai vraiment tout gâché maintenant. »

J’aurais vraiment dû gérer ça avec un peu plus de tact. J’avais soupiré doucement au moment où le Régent Rembrandt s’approcha de moi.

« On dirait que je n’avais pas de raison de m’inquiéter, mon garçon ! Il semblerait que la jeune fille ait appris le sens de l’humilité, hein ? Elle est encore une débutante, et elle a encore un long chemin à parcourir ! »

… Je ne sais pas, je me sens un peu comme l’inexpérimenté ici. C’est littéralement arrivé comme ça et je le regrette déjà. Je viens d’intimider une fille de dix ans au point où elle s’est pissée dessus.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

3 commentaires :

Laisser un commentaire