Dans un autre monde avec un Smartphone – Tome 11 – Chapitre 4 – Partie 4

Bannière de Dans un autre monde avec un Smartphone ***

Chapitre 4 : Une rencontre pleine d’espoir

Partie 4

J’avais volé en ligne droite pour l’intercepter. J’avais volé pendant environ cinq minutes avant de finalement le rattraper. Il était face à moi, et prête à lancer un faisceau de lumière. Cependant, Yula n’était nulle part.

« Bon sang ! »

J’avais sorti mon Brunhild avec colère et j’avais tiré une balle en plein cœur. Ce n’était au final qu’une misérable construction intermédiaire.

Elle était tombée, des morceaux scintillants s’étaient écrasés sur le sol.

« Recherche. Construction dominante. »

« … Recherche terminée. Aucun résultat trouvé. »

Attends… rien ? C’est quoi ce bordel ? Est-ce que ce truc de recul l’a déjà renvoyé ? Ou peut-il bloquer ma magie d’une manière ou d’une autre… Et de toute façon, qu’est-ce qu’il cherchait au juste ? !

Soudainement, j’avais senti une douleur lancinante dans mon bras. J’avais regardé en bas et j’avais vu qu’il était presque cassé. J’étais tellement absorbé par la poursuite que je ne l’avais même pas remarqué. Je jetais donc un sort de récupération pour soulager la douleur.

Les Constructions dominantes ne pouvaient pas rester longtemps dans ce monde, pas tant que le contrecoup était actif. Ils étaient toujours ramenés dans l’espace entre les mondes, donc la seule question que je me posais était de savoir ce que cette phase essayait d’accomplir en si peu de temps.

Je n’avais pas de réponse… mais un sentiment de mauvais augure s’était installé dans mes tripes ce jour-là.

◇ ◇ ◇

« Hrmph… Il semblerait que je sois de retour. »

Victime du recul, Yula s’était retrouvée dans l’espace entre les mondes. Il y avait une petite bosse sur la route, mais ça ne l’avait pas dérangé. Il avait fait ce qu’il avait prévu de faire.

« Yo ! Comment était-ce l’autre côté ? Quelque chose d’intéressant ? »

La voix de Gila résonnait dans l’obscurité. Yula le regarda, apparemment insatisfait, puis poussa un soupir.

« J’ai rencontré le Touya que tu louais autant. C’est une créature puissante. Un de mes bras a été perdu dans une bagarre avec lui. »

« Pfftahaha... Tu vois ? Je t’avais dit que mes plus belles capacités d’évaluation étaient infaillibles. Laisse-moi juste clarifier les choses, d’accord ? Ce petit voyou et le Noyau Souverain sont mes trophées à réclamer. Touche à l’un ou l’autre et je te briserai tout autant. Compris ? »

« Si tu le dis. Je ne m’intéresse ni au noyau ni à Touya. »

« Tsk. Tu sais que tu es toujours aussi difficile à lire ? Je n’ai aucune idée de ton plan, mais je m’en fous tant que tu restes en dehors de mes affaires. »

Gila avait encore une fois sombré dans le noir. Gila était une personne qui pensait simplement, et ne considérait que deux choses. Des ennemis à combattre, et des ennemis à soumettre.

Yula, par contre, avait été découpée dans un autre tissu.

Yula cherchait le pouvoir, c’est vrai. Mais ce n’était pas la force physique brute que Gila désirait. Yula recherchait la domination absolue, la capacité de faire céder n’importe quel autre à sa volonté.

Yula cherchait le pouvoir absolu sur la Phase, le pouvoir du Noyau Souverain. C’était une capacité qui lui donnerait le contrôle sur toute la race. Une capacité qui lui permettrait même de dominer d’autres Constructions Dominantes. C’est pourquoi il avait travaillé si dur pour découvrir la méthode pour voyager de force dans les mondes. C’est pourquoi il l’avait partagée avec son espèce.

Mais plus il voyageait, plus il se battait, et plus il rasait de mondes, plus il commençait à sentir un vide grandissant en lui.

S’il devait prendre le Noyau Souverain… S’il prenait ce pouvoir en lui, il aurait la domination sur la Phase. C’était vrai, et pourtant… Ce n’était pas suffisant. Il ne régnerait que sur un seul monde. Lentement, il réalisa la diversité de la vie. L’immensité du cosmos. Il n’était plus possible de se contenter de régner sur la Phase. Il souhaitait régner sur toute la vie, sous toutes ses formes.

Mais comment pouvait-il réaliser un tel exploit ? La conclusion était simple. Il devait devenir une existence au-delà du Souverain.

Au cours de ses voyages à travers les différents mondes, Yula avait pris conscience de vagues existences. Quelque chose qu’il ne pouvait pas comprendre, mais qu’il pouvait indéniablement sentir. Ce qu’il ressentait, c’était la divinité, quelque chose qui appartenait à des créatures appelées dieux.

Il ne pouvait pas les voir. Il ne pouvait pas vraiment les sentir. Il n’en avait jamais rencontré, et il n’avait aucun moyen de prouver leur existence. Mais il avait vu des aperçus de leur divinité ici et là, à travers les myriades de mondes qu’il avait traversés. Les preuves qu’il avait trouvées n’étaient pas vraiment si nombreuses. Des trésors sacrés, des lames sacrées, des objets puissants d’origine mystérieuse. Mais aussi petites que soient ses preuves, il sentait toujours la faible divinité cachée en lui.

Yula avait senti quelque chose avant que la déchirure ne s’ouvre et il est descendu dans ce nouveau monde. C’était une impulsion, similaire aux longueurs d’onde émises par la Phase, mais aussi très différentes. L’impulsion emportait avec elle le parfum de la Divinité. Il y avait sûrement un dieu dans ce monde, Yula pouvait le sentir. Il l’appelait.

Dès qu’il le sentit, il courut vers la frontière. Une construction supérieure avait percé la frontière il n’y a pas longtemps, lui donnant l’ouverture parfaite. Après avoir percé et traité le Touya, il s’était dirigé vers la source… et l’avait obtenue. Malgré les obstacles, il avait réussi à l’acquérir au moment même où le recul le ramenait dans l’espace entre les mondes.

La nature de l’objet qu’il avait acquis était assez simple. C’était un petit œuf qui brillait d’un or éclatant.

« Hm… ? Qu’est-ce que… ? »

L’œuf se mit à vibrer et à frissonner, avant de se dissoudre en une substance boueuse et de glisser entre les doigts de Yula.

Lentement, la tache semblable à une amibe s’était solidifiée et changea de couleur, jusqu’à ce qu’elle prenne la forme d’un vieux mâle humain.

Elle prit la forme d’un vieil homme maigre aux cheveux blancs. Le vieil homme regarda autour de lui, puis Yula lui-même.

« C’est… l’espace entre les mondes, hm ? Oh, c’est charmant. Ils ne me trouveront pas ici… »

« … identifiez-vous. »

« Moi… ? Euh, eh bien… Je suis un dieu, bien sûr. »

Yula sentit la divinité boueuse qui émanait du vieil homme, et il crut immédiatement à ses paroles. Un sourire malicieux se répandit sur le visage de la créature de cristal alors que son plan se mettait en place…

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

4 commentaires :

  1. Merci pour le chapitre.
    Ha tien les Dieux vont être forcer d'intervenir.

  2. Merci pour le chapitre.

Laisser un commentaire