Dans un autre monde avec un Smartphone – Tome 11 – Chapitre 4 – Partie 3

Bannière de Dans un autre monde avec un Smartphone ***

Chapitre 4 : Une rencontre pleine d’espoir

Partie 3

Pourtant, la tortue avait trois paires de pattes. Elle ne tomberait pas si facilement. J’avais envisagé d’utiliser [Glissade] pour la mettre sur le dos, mais Elze était dans le chemin. Je ne voulais pas qu’elle tombe sur elle.

Elze s’était soudainement retirée, permettant à Hilde et Yae de se rapprocher avec une attaque en deux temps qui écrasa les deux autres pattes du même côté.

La créature avait immédiatement perdu l’équilibre et tomba sur la gauche. Yae et Hilde s’étaient retirées en quelques secondes, évitant habilement la chute de la Phase.

Mais nous ne pouvions pas nous reposer sur nos lauriers. Elle était peut-être immobilisée, mais elle avait tout de même ouvert la bouche pour recueillir des particules de lumière.

Merde ! Il va tirer un rayon ? ! Le Grimgerde de Leen lança une salve dévastatrice, mais chaque tir avait simplement arraché sa carapace comme s’il n’était rien. La carapace n’était pas seulement dure en termes de structure, elle avait aussi une sorte de propriété naturellement réfléchissante. Dans un sens, elle était similaire au style de combat défensif de Spica.

« Cannon Knuckle Spiraaaaaal !!! »

Le Frame Gear de Sue, Ortlinde, frappa la tête de la tortue avec un poing chargé à bloc, la brisant en petits morceaux. La lumière s’était éteinte alors que son cou pendait mollement.

Bon travail, Sue ! Malheureusement, j’avais célébré trop tôt. Ses pattes et sa tête avaient commencé leur cycle de régénération. Nous devions briser le noyau, mais la seule question était de savoir comment.

Alors que je me demandais quoi faire, mon smartphone s’était mis à vibrer.

« Touya… Ne veux-tu pas essayer d’utiliser… ça… ? »

C’était le Docteur Babylon.

« Attends… tu veux dire que… ?! Le truc que Rosetta a fait… ? N’as-tu pas dit que cette chose consomme une tonne de magie ? »

« Eh bien, c’est vrai… Même en combinant la magie de Linze et de Leen, tu ne pourras en tirer qu’une seule balle… C’est quand même mieux que rien, non ? J’ai aussi leur consentement. Tout dépend de toi. »

Hrmph… Je voulais avoir la chance de le tester d’abord, mais la situation est un peu désespérée…

Helmwige et Grimgerde s’étaient mis en formation, se préparant en faisant face au lourd canon qui se matérialisait devant eux. Une énorme ancre était sortie du canon, enfonçant profondément dans le sol, empêchant tout dommage majeur dû au recul.

Il s’agissait en fait d’un canon géant à pouvoir magique. Je l’avais appelé Brionac. Son canon était trois fois plus long qu’un châssis standard et tirait une balle massive et spécialisée imprégnée d’ [Explosion]. Elle était également imprégnée du sort [Lance Spirale], provoquant la rotation des fragments de la balle après l’impact pour une vitesse maximale et un potentiel de dommages élevé.

Il fallait du temps pour charger l’arme avec un pouvoir magique, et elle ne pouvait pas vraiment tirer en succession rapide. Malgré cela, elle était capable de faire des dégâts considérables. C’était une sorte de tir unique, un tir mortel.

« Vous êtes prêtes ? »

« Oui, nous sommes prêtes ! »

« Comme nous le serons toujours. »

Linze avait canalisé sa magie du Feu dans Brionac comme Leen avait canalisé sa magie du Vent. La jauge sur le côté du canon commença à monter progressivement.

« Soixante-quinze pour cent… 80 %… Quatre-vingt-cinq… Quatre-vingt-dix… ! »

Le docteur nous avait tenus au courant de la situation alors que nous dirigions l’arme vers la tortue. Nous visions sa gorge. Un tir à cet endroit pourrait pénétrer jusqu’au cœur et exploser à l’intérieur de la carapace. Elle ne serait pas capable de se défendre.

Sa tête et ses pattes étaient presque entièrement restaurées, nous devions donc tirer immédiatement.

« Prêt à tirer ! »

« Compris ! Feu ! »

Le Brionac produisit un coup de tonnerre en crachant des flammes. Le canon du fusil lui-même s’était brisé et s’était fissuré à cause du recul.

La balle massive était sortie de l’extrémité et s’était écrasée sur le cou de la tortue. Très bien ! Montre-leur de quoi tu es fait, Brionac !

Après l’explosion initiale, la balle, maintenant un peu plus pointue et rainurée, commença à tourner violemment contre le corps de la tortue. Elle était en train de percer. La construction supérieure était complètement impuissante à l’empêcher de percer son corps de cristal, de sorte qu’elle ne pouvait que rugir lorsqu’elle était violemment pénétrée.

La trajectoire de la balle l’avait menée droit au cœur, pulvérisant la sphère orange en quelques secondes avant de faire une sortie rapide par l’arrière de la bête.

La structure supérieure s’était immobilisée, puis tout son corps commença à se briser.

Les fissures s’étaient reliées et la structure entière s’effondra, créant une montagne scintillante. En quelques instants, ce n’était plus que des débris jonchant les belles plaines de l’empire Regulus.

« Nous l’avons fait… »

La vapeur s’était précipitée hors de Brionac alors que son mécanisme de refroidissement s’enclenchait. Helmwige et Grimgerde cessèrent également de bouger, tombant à genoux et se taisant complètement.

« Vous deux, ça va ? »

« D’une certaine façon, oui… »

« Qué... C’était terrible, chéri… Toute ma magie a pratiquement disparu… Agh… Un deuxième coup serait impossible. »

Ça leur avait vraiment pris beaucoup d’énergies. Je m’étais néanmoins dit qu’on pourrait peut-être faire un deuxième tir en utilisant Yumina et Sakura. Je ne pouvais pas le faire moi-même, car le recul était assez fort pour détruire un Frame Gear, et Brionac avait été lui-même endommagé au cours du processus… Honnêtement, c’était assez dangereux.

Quoi qu’il en soit, j’avais pensé que nous pourrions l’améliorer pour une utilisation future. Après tout, le docteur saura le faire.

« Très bien, les gens. La construction supérieure est morte. Commencez l’opération de nettoyage. »

« Entendu ! »

Les Frame Gears avaient commencé à nettoyer les Phases les plus faibles, une par une. Je n’avais pas vraiment fait quelque chose d’important dans ce combat…

Il y avait plusieurs nouveaux Frame Gears utilisés, et les filles travaillaient toutes très bien en tandem, mais il semblerait que je n’avais plus besoin de faire quoi que ce soit de spécial.

Pourtant, j’avais soupiré de soulagement et j’étais sur le point de me féliciter pour ce travail bien fait… Quand j’avais remarqué que toutes les Phases du voisinage avaient cessé de bouger.

C’est quoi leur problème ?

« T-Touya, regarde ! »

Linze utilisa Helmwige pour pointer vers le ciel, montrant une nouvelle déchirure dans l’espace. Le son des déchirures et des craquements se répandit dans l’air. Bien plus intensément que lorsque la construction supérieure était arrivée.

Oh merde, ne me dites pas… ! Quelque chose traversa. Quelque chose de petit. Quelque chose d’humanoïde. Il sauta à travers le trou dans l’espace et commença à surveiller la zone.

Un corps de cristal, une forme humaine, un pouvoir incroyable… Une construction Dominante.

C’était la quatrième que je voyais. Je m’étais souvenu de Ney, la femme qui cherchait à blesser Ende. Je m’étais souvenu de Gila, l’homme fou de bataille. Et je m’étais aussi souvenu de Lycee, l’observateur à l’allure féminine qui s’était rangé du côté d’Ende.

Celle-ci, je ne m’en souvenais pas. C’était quelqu’un de nouveau. Il avait un beau visage et avait l’air distinctement masculin. Mais je ne savais pas si le sexe ou le genre était important pour la Phase. Ses « cheveux » étaient longs et élégants, mais ses yeux étaient glacés comme de la glace.

J’étais descendu au sol pour l’affronter. Il me regarda, mais l’expression de son visage n’avait pas bougé d’un pouce.

Il pointa lentement son doigt vers moi, en l’étendant dans un mouvement d’obliquité.

« Qu — ?! »

Le doigt s’était étendu vers moi, et je l’avais dévié en utilisant mon Brunhild.

C’est sorti de nulle part ! Si j’étais un humain normal, je serais mort à coup sûr ! Son doigt s’était brisé. J’avais remarqué un changement subtil dans son expression quand il remarqua ça. Il semblait un peu choqué, mais seulement pendant un moment. Son doigt s’était rétabli en quelques secondes.

« … Hmph. Alors cela doit faire de toi le complice d’Endymion. »

« Vous pouvez parler ? »

« Gila a partagé la langue de ce monde avec moi. Tu dois être ce Touya. »

« … Euh, effectivement. »

Qui est ce type, et comment sait-il pour moi ? Ce salaud de Gila a répandu des rumeurs sur moi là-bas ? Bon sang… J’avais soupiré, en jurant doucement le nom de Gila.

« Je ne suis pas comme Gila, je n’ai aucun intérêt pour un misérable comme toi. Il y a quelque chose dont je dois m’occuper avant que le recul ne se fasse sentir. Reste en dehors de mon chemin. »

Le recul… ? La chose qui renvoie les Constructions Dominantes au-delà de la frontière ? Ende m’avait expliqué que ce recul ramènerait les créatures d’une certaine force de l’autre côté, mais qu’il serait de moins en moins efficace sur elles au fur et à mesure qu’elles passeraient. Au final, elles seraient capables de voyager librement à travers le monde sans aucune limitation.

Les Constructions Dominantes ne pouvaient pas rester longtemps dans le monde. Même Gila ne pouvait rester que trente minutes au total. Malgré tout, cela avait été suffisant pour qu’ils fassent des ravages. Je devrais donc m’occuper de ce type rapidement.

« Je ne sais pas ce que tu veux faire, mais je ne peux pas rester là à te regarder faire. »

J’avais utilisé la [Téléportation] pour passer derrière lui. Ensuite, j’avais fait descendre mon arme au-dessus de sa tête dans le but de le couper en deux en plein milieu, mais il esquiva. Je n’avais attrapé que son bras.

Il se tourna vers moi depuis sa nouvelle position, me regardant d’un air choqué.

« … Je comprends mieux. Gila avait vraiment une raison de s’extasier sur toi de cette manière. »

Son bras droit avait commencé à se régénérer sous mes yeux. La vitesse à laquelle son corps pouvait se rétablir était bien plus rapide que l’autre Phase.

« Je ne suis pas comme Gila. Je ne trouve aucun plaisir à la guerre. Je ne m’intéresse pas non plus à toi. »

« … Alors tu es juste là pour le Souverain ? »

« Je l’ai été, une fois. »

« Hein ? »

Avant que je puisse lui demander ce qu’il voulait dire, j’avais remarqué une Phase poisson à queue volante se dirigeant dans notre direction.

J’avais été distrait, je n’avais donc pas remarqué que la Construction Dominante s’était précipitée vers moi et avait tenté un coup de paume.

« Guh ! »

J’avais instinctivement levé mon bras gauche, mais j’avais été repoussé par cette force incroyable.

Bon sang… ! J’avais changé de position pour me préparer à une nouvelle attaque, mais le Dominant avait déjà fait son mouvement. Il sauta par-dessus moi, atterrissant sur le dos de la Phase à queue volante.

« Le recul arrive, bientôt. Je n’ai pas le temps de m’occuper de tes petites batailles aujourd’hui. Tu peux m’appeler Yula. Nous nous reverrons, Touya. »

Yula commença à s’envoler sur le poisson volant.

Comme si je te laisserais t’échapper ! J’avais invoqué [Vol] et je l’avais poursuivi. Alors que j’étais sur le point de le rattraper, son corps avait soudainement émis un éclair aveuglant.

« Hngh ?! »

Mon champ de vision avait été réduit à un blanc pur. Quand j’avais pu enfin voir à nouveau, Yula avait disparu.

C’était une tactique d’écran de fumée… ?!

« Recherche ! Phase aéroportée ! »

« Recherche terminée. Quatre résultats. »

Mon smartphone afficha les résultats, et je vis que trois d’entre eux étaient encore sur le champ de bataille. Cela signifiait que l’autre devait être celui à bord duquel se trouvait Yula. Il se dirigeait vers l’ouest, extrêmement vite.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

5 commentaires :

  1. merci pour le chapitre

  2. Merci pour le chapitre.
    Les Phases humanoïde sont pas vraiment unis, bientôt on en aura qui serons la juste pour le tourisme.

  3. Merci pour le chapitre.

Laisser un commentaire