Dans un autre monde avec un Smartphone – Tome 11 – Chapitre 2 – Partie 3

Bannière de Dans un autre monde avec un Smartphone ***

Chapitre 2 : Travailler en vue de l’avenir

Partie 3

Hrmph… Ce n’est pas comme si j’avais une obligation de les sauver. Je ne suis pas non plus le seul rang Or dans ce monde. Il y a ce vieux pervers à la retraite, il pourrait donc aussi la prendre…

Bon sang, si je ne le fais pas, des innocents vont être blessés.

Si je réfléchis de manière pragmatique, je devrais envoyer deux ou trois Frame Gears pour s’en occuper. Comme ça, je n’aurais pas à y aller. Ah, mais si je fais ça, ce ne sera pas moi qui agirai comme un aventurier, ce serai moi qui agirai comme un grand-duc… Les gens penseront que j’ai ordonné à mes chevaliers de s’introduire dans Elfrau.

L’un ou l’autre serait bien puisque Elfrau serait sauvé, mais je devrais y aller en personne. Je ne veux pas causer un incident international. En plus, il y a des choses que je veux tester. Je ne veux pas non plus être connu comme le gars au rang Or qui compte tout le temps sur ses Frame Gears pour se battre, alors je vais y aller seul cette fois-ci. Je devrais prendre le temps de me battre en utilisant mon corps de temps en temps, sinon Moroha et les autres seront toujours physiquement en avance sur moi.

« D’accord. Je vais le prendre. Envoyez-moi un message avec l’emplacement, compris ? »

« Compris, merci. Je vais le faire maintenant. »

J’avais fini ma conversation avec Relisha et j’avais immédiatement appelé Kousaka pour l’informer de mon voyage à Elfrau. Il avait l’air surpris, je pensais qu’il y serait habitué maintenant.

L’entendre devenir comme ça m’avait rappelé cette vieille émission sur un homme âgé qui avait servi un seigneur féodal. L’homme soupirait d’incrédulité chaque fois que son maître quittait le château sans permission pour faire quelque chose de fou. Je regardais des rediffusions de cette émission avec mon grand-père.

C’était assez drôle que Kousaka et moi ayons le même genre de relation que les personnages de la série.

« Ce mastodonte, le loup Snorra… Ça a l’air intéressant, emmène-moi. »

« Tu veux venir, Leen ? »

C’était un travail pour un aventurier de premier ordre, mais Leen semblait vraiment vouloir venir avec moi, et je ne voyais aucune raison de l’en empêcher.

Pour être honnête, la maîtrise magique de Leen l’avait probablement placée en termes de compétences au rang Or.

Mon smartphone vibra pour signaler le nouveau message de Relisha. C’était l’emplacement exact du Loup Snorra. Les militaires d’Elfrau l’avaient apparemment suivi. Ils se tenaient à distance de lui, car il pouvait les sentir s’ils s’approchaient trop près.

Le plan était d’utiliser [Porte] pour nous déplacer, Leen et moi, vers le petit coin d’Elfrau où j’étais allé dans le passé pendant ma recherche des morceaux de Babylone. Après cela, nous utiliserions tous les deux le [Vol] pour atteindre les plaines enneigées.

« [Porte]. »

Nous avions laissé Fam dans la bibliothèque et étions arrivés à Elfrau. Il fait froid, bon sang !

« B-Brr… Venez, Feu… Qu’un manteau douillet se répande : [Réchauffement] ! »

Leen avait immédiatement jeté un sort pour nous réchauffer tous les deux à une température confortable. J’avais vraiment cru pendant une seconde que j’allais mourir…

Il faisait déraisonnablement froid à Elfrau. C’était apparemment un petit détail que j’avais complètement oublié !

« Bon sang… Tu es vraiment un idiot. »

« T-Tu es aussi passé par le portail sans protection, Leen… ! »

« … Cela mis à part, où est le Loup Snorra ? »

Hmph… N’oublie pas mes commentaires ! J’avais ronchonné un peu en ouvrant ma carte et en déterminant ma position actuelle.

« Voyons voir… Nous devrions d’abord suivre les soldats d’Elfrau. »

Je n’avais jamais vu un membre de l’armée d’Elfrau avant, mais j’étais certain de pouvoir en reconnaître un d’un seul coup d’œil. J’avais raison. Ils étaient apparus sur ma carte après que j’avais lancé la recherche.

J’avais pris Leen dans mes bras et j’avais invoqué le [Vol] pour aller directement à leur emplacement, j’en avais vu plusieurs dans une zone boisée près des plaines enneigées.

Nous avions rapidement atterri à côté d’eux.

« Hm ?! »

Les soldats d’Elfrau portaient de lourds manteaux d’hiver et des chapeaux qui ressemblaient à des ushankas russes. Dans la confusion, ils avaient immédiatement pointé leurs armes vers moi.

« Je suis Mochizuki Touya, le grand-duc de Brunhild. La reine d’Elfrau m’a demandé de venir ici pour tuer le loup Snorra. Voici la magicienne de la cour de Brunhild, Leen. Qui est le responsable ici ? »

« Le grand-duc de Brunhild ?! »

Mes pieds s’étaient lentement enfoncés dans la neige. Je n’étais pas du tout habillé pour le temps qu’il faisait. Je soupirai doucement et sortis ma carte de ma poche.

« Une carte de guilde de rang Or… Bonté divine… »

« Si vous voulez d’autres preuves, dois-je faire venir un Frame Gear ? »

« Non, non… Ce n’est pas nécessaire… J’ai entendu dire que la reine a demandé de l’aide. Je suis le responsable ici, mon nom est Alexei. »

Un homme s’était avancé du groupe de dix, il était plus grand que les autres. Ils semblaient m’accepter assez facilement, mais je n’étais pas sûr qu’ils croyaient vraiment ce qu’ils voyaient.

D’après ce qu’on m’avait dit plus tard, le père d’Alexei travaillait au bureau de la guilde à Elfrau et parlait souvent de moi en raison de mon haut rang. Ils avaient prêté attention à moi sans que je m’en rende compte.

Quoi qu’il en soit, je lui avais passé ma carte de la guilde pour qu’il puisse la confirmer.

« Alors, où est le Loup Snorra ? »

« Juste au nord d’ici. Il a mangé beaucoup de sangliers dans les plaines, et se repose actuellement. »

Sanglier… ? Oh, je crois que j’ai entendu parler d’eux, ces cochons sauvages blancs. Il semble que ce Béhémoth ne s’attaque pas exclusivement aux humains… Mais manger n’importe quoi sans discernement n’est pas non plus vraiment bon. Plus il reste longtemps, plus il fait de dégâts. Il vaut mieux en finir avec ça.

« C-Capitaine ! Le loup Snorra arrive ! »

« Quoi ?! »

Un soldat tenant des jumelles montra une zone derrière nous. Puis nous l’avions vu entrer dans notre champ de vision. C’était un énorme loup blanc, d’une vingtaine de mètres de long. Il était en train de déblayer la neige alors qu’il se dirigeait vers nous.

« Eh bien, d’accord ! Il est temps de se battre ! »

Il n’avait pas la taille du Béhémoth que j’avais combattu la dernière fois. Mais il était quand même bien plus grand qu’un homme. Je n’avais donc pas besoin de faire venir un Frame Gear.

« Allons-y ! »

Leen sauta en avant comme pour protéger les soldats d’Elfrau, levant la main et chargeant sa magie en même temps.

« Avance, Vent ! Rafale de poignards sorciers : [Impact aérien] ! »

Leen invoqua un ancien sort de Vent, et l’énorme loup fut arrêté à mi-chemin de sa charge et emporté par celui-ci. Elle avait visiblement fait des recherches sur les anciens sorts dans la bibliothèque.

« C’est la première fois que je l’utilise sur une cible vivante… Cela ressemble moins à un mur de vent et plus à une balle, fascinant. Cela a de bonnes applications défensives. »

Le loup culbuté corrigea son équilibre et se leva pour nous affronter à nouveau. Il me fixa avec des yeux dorés, hurlant alors que sa gueule s’ouvrait.

« Grawoooooooo ! »

Une grande masse de glace commença à se former à l’intérieur de sa gueule. Il semblerait que c’était la capacité spéciale qu’il avait développée lorsqu’il était devenu un béhémoth. Il rugit à nouveau, envoyant la masse grumeleuse vers nous à une vitesse incroyable.

Oh merde. C’est mauvais !

Je n’avais aucun moyen de l’éviter. Les soldats étant juste derrière nous.

« Brûle, Vent ! Coup de feu : [Ouragan Ignis] ! »

Un vortex de flammes émergea de l’air, faisant disparaître la masse de glace. Le sort que j’avais jeté était similaire à la [Tempête de feu], mais il était plusieurs fois plus puissant.

C’était un ancien sort, connu sous le nom de sort composé qui fusionnait les affinités du vent et du feu. Avec le temps, il était probable que l’utilisation du sort n’avait pas été bien comprise et que ce soit devenu un sort de feu de base connu aujourd’hui sous le nom de [Tempête de feu].

Si quelqu’un n’avait pas à la fois des affinités avec le vent et le feu, il ne pourrait pas l’utiliser. Cela entraînait une tonne d’inconvénients pour compenser sa puissance pure.

« Étincelle Glacée, Gèle ! Maelstrom qui secoue : [Vortex Brumeux] ! »

« Grrrgh ! »

Une brume étincelante commença à s’élever autour du loup. S’il touchait la masse brumeuse, il était électrocuté. On l’avait complètement immobilisé. Le sort que Leen avait jeté était une magie composée conçue pour l’immobilisation.

Je ne voulais pas utiliser un sort de Feu pour l’achever, car cela endommagerait la valeur du corps.

Il y avait un nouveau sort que je voulais essayer, mais il nécessitait un contact physique. J’avais donc demandé à Leen de disperser son sort.

À la seconde où le brouillard avait disparu, le loup avait rugi et fonça sur moi. C’était extrêmement rapide, mais pas assez.

J’avais utilisé la [Téléportation] pour me mettre à côté de la bête, puis j’avais donné dans ses côtes un coup de pied infusé de magie.

« Graugh, awrhhh ! »

J’avais entendu un claquement de son corps, puis un crissement sourd. Quelque chose à l’intérieur s’était cassé. Il était tombé par terre. Je m’étais alors précipité vers l’avant pour placer ma paume sur son cou.

« Dessèche, o Ténèbres ! Draine la vie de mon ennemi : [Drain d’énergie] ! »

« Grawooo ! »

La vie même du Loup Snorra commença à couler en moi. Il mourrait petit à petit, et mon corps se mit à guérir. L’effet sur moi ressemblait beaucoup à celui de la [Récupération]. C’était cependant un peu plus lent qu’un sort de guérison. Probablement à cause de la taille de la bête.

« Grargh ! »

« Hmph ! »

J’avais sauté en arrière pour éviter la morsure. Il avait essayé de se lever, mais ses genoux étaient faibles. C’était fini pour la créature.

« Bonne nuit. »

J’avais dégainé Brunhild de ma taille et j’avais tiré dans la poitrine de la bête. Une balle divine lui avait transpercé le cœur.

« Awooo… »

Il poussa un petit hurlement alors que la vie quittait son corps. Avec cela, le loup Snorra, terreur d’Elfrau, était mort.

Je m’étais approché du loup pour m’assurer que j’avais fini le travail, et bien sûr, il ne respirait plus.

« Ce [Drain d’énergie] est un sort effrayant… »

« Tu sais que tu dois garder le contact pour le rendre mortel ? C’était probablement plus un sort incapacitant, comme mon [Paralysie]. »

Leen n’avait aucune aptitude pour Ténèbres, donc elle ne pouvait pas utiliser le sort. Yumina et Sakura en étaient capables, mais elles n’avaient aucun intérêt à apprendre ce genre de choses.

Qu’est-ce que c’est que cette fourrure ? ! Elle est incroyablement douce ! Elle est plus belle que le vison, merde ! Je veux dire, je n’ai jamais vraiment touché du vison, mais c’est plus doux que ce que j’imagine être du vison ! Ça va se vendre cher !

« G-Grand Duc… Le Loup Snorra… »

« Il est mort. Vous pouvez sortir maintenant. »

J’avais rassuré Alexei et ses hommes, dont la plupart se cachaient derrière des arbres. Quelques-uns avaient fini par s’affaler sur le sol en guise de soulagement. Ce n’était pas déraisonnable de leur part.

Il ne me restait plus qu’à montrer la preuve de mes actes à la reine. Je me rendrais donc au château d’Elfrau, je montrerais le cadavre et je me mettrais en route pour rentrer à la maison.

J’avais planqué le loup Snorra mort dans le [Stockage], puis j’avais parcouru les souvenirs d’Alexei avec [Rappel] pour obtenir des informations sur la capitale d’Elfrau, Slanien.

Ensuite, j’avais ouvert une [Porte] qui nous avait conduits directement au château royal d’Elfrau.

C’était vraiment beau à voir de l’extérieur.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

4 commentaires :

  1. Drain de vie, cela fait Vampire 🤯

Laisser un commentaire