Dans un autre monde avec un Smartphone – Tome 11 – Chapitre 2 – Partie 2

Bannière de Dans un autre monde avec un Smartphone ***

Chapitre 2 : Travailler en vue de l’avenir

Partie 2

« Une pêche, hein ? »

« Oui, une pêche. »

J’étais assis dans mon bureau, en train de réfléchir à la dernière idée de Kousaka.

Par « pêche », il voulait dire une façon d’attraper un tas de poissons. Je ne savais pas quand il en avait eu l’idée, mais c’était vrai qu’il n’y avait pas beaucoup de produits de la mer dans notre pays.

« Prévois-tu d’attraper du poisson dans la rivière ? »

Brunhild était enclavé et n’avait pas de mer à sa disposition. Nous avions cependant un grand fleuve qui traversait notre territoire.

« Pas la rivière, non. Mon idée était que les pêcheurs ramassent de grandes quantités de poissons dans la mer, et les vendent ensuite pour faire de gros bénéfices. »

« Hein ? Mais nous n’avons pas d’accès à la mer… »

« Hm ? Bien sûr que nous en avons un. De l’autre côté de ces portails menant aux donjons. »

« Oh ! »

Il avait raison. Les donjons de l’autre côté des portails de Brunhild étaient sous un ensemble d’îles. C’était aussi le territoire de Brunhild.

Nous pouvions y récolter beaucoup de poissons. Il n’y avait pas d’accès à la mer dans la principale zone d’habitation de Brunhild, ça se vendrait donc probablement bien. J’aimerais bien aussi me procurer du sashimi.

« Je vois, je vois. Bonne idée. Alors tu veux construire un port sur une des îles ? »

« Tout à fait. Cependant, les îles sont petites, on ne pourra donc probablement pas créer quelque chose d’énorme. De plus, il y a des bêtes magiques sur certaines des îles, ce qui pourrait poser un problème. »

Hmph… Je suppose que je pourrais toutes les poursuivre jusqu’à ce qu’il n’y en ait plus, et ensuite vendre leurs matières premières… Mais je me sentirais un peu mal d’enlever des opportunités aux aventuriers. Et puis, je ne pense pas qu’il y ait des pêcheurs qui travailleraient dans des conditions aussi dangereuses.

« Et si j’érigeais une barrière qui repousse les bêtes magiques ? »

« Ce serait bien. Mais il faudrait faire des recherches plus poussées. Il pourrait aussi bien y avoir des menaces aquatiques à gérer. »

C’était aussi un bon point. Nous ne voulions pas que nos bateaux de pêche soient détruits par des monstres marins.

Finalement, j’avais décidé de convoquer un Kraken ou un Dragon de mer, et de lui donner l’ordre de chasser tous les monstres ou bêtes potentiellement dangereux dans la région.

« Et les pêcheurs eux-mêmes ? »

« Je m’occupe de tout ça. De toute façon, je ne peux pas dire avec certitude à quel point les mers autour de ces îles sont riches en poissons. Je vais devoir faire des vérifications préliminaires. »

J’avais décidé de l’autoriser, au moins provisoirement.

Je suppose que je vais devoir convoquer un Kraken ou un Dragon des mers ou quelque chose du genre demain. Je vais en fait convoquer un serpent de mer, comme le Dragon qui m’a aidé près du Royaume d’Aigrette. Ensuite, il pourra rester dans les îles et agir comme leur protecteur. Si c’est un des subordonnés de Luli, alors tout ira bien.

Pendant que j’y suis, je lui demanderai aussi de tenir à distance les navires aux allures bizarres. Je ne veux pas qu’un autre cas d’esclavage se présente. C’était déjà assez mauvais la première fois.

J’avais vérifié les différents rapports sur mon bureau après le départ de Kousaka. L’opinion des gens était assez importante quand vous les dirigiez, ils avaient donc besoin d’être entendus.

Le chef de la guilde, Relisha, m’envoyait également des informations sur l’actualité dans le monde entier grâce au smartphone que je lui avais donné.

« Mince, si j’avais été sur Terre, j’aurais sûrement pu simplement parcourir l’actualité mondiale en ligne… »

Chaque dirigeant national avait un smartphone, et ils m’envoyaient aussi régulièrement leurs propres informations. L’empereur de Regulus m’avait envoyé des informations officielles sur les fiançailles entre sa fille et le roi de Felsen, et le roi de Belfast m’avait envoyé des informations sur la façon dont le prince Yamato marchait enfin. Il avait aussi joint une petite photo de l’enfant.

Les conflits à travers le continent avaient considérablement ralenti depuis la fondation de l’alliance. Tout le monde commençait à trouver un terrain d’entente. Chaque fois que deux pays avaient un différend, ils se tournaient souvent vers moi pour trouver un terrain d’entente.

Belfast et Mismede développaient rapidement leurs relations. Regulus et Roadmare n’avaient jamais été en meilleurs termes. Même Ramissh mettait fin à sa politique anti-immigration. Lihnea établissait des relations amicales avec Palouf au nord. Les choses s’amélioraient.

Cependant, j’avais regardé ces lettres et j’avais remarqué un motif distinct. L’activité des Phases était en hausse dans presque tous les pays. La plupart du temps, il s’agissait juste de petites constructions. Elles étaient donc prises en charge par des groupes d’aventuriers de haut rang.

Hm… Quel était mon rang quand j’ai tué ma première Phase… Huh… Attends une seconde…

Quelque chose m’était soudain venu à l’esprit, j’avais donc ouvert mon smartphone et j’avais projeté ma galerie de photos en l’air. J’étais retourné sur une photo que j’avais prise il y a longtemps. Bien sûr, l’écriture sur le mur que je n’avais pas pu comprendre était toujours là, préservée dans la photo.

Il m’était venu à l’esprit que je pouvais la déchiffrer avec [Lecture]. Mais j’avais besoin de savoir de quel genre de langue il s’agissait. Il était possible que Fam en sache plus. J’avais décidé de monter et de me rendre à la bibliothèque pour obtenir plus d’informations.

Mais si la langue n’existait pas il y a cinq mille ans, elle pourrait être dans l’ignorance à ce sujet. Mais il était vrai que la langue n’était connue d’aucun belfastien de souche, et que les ruines n’avaient pas non plus leur origine à Belfast. Cela valait la peine d’essayer.

Mais cela ne faisait que soulever plus de questions… Qui avait fait ces ruines ? Pourquoi construire un tel endroit ? Et pour commencer comment la Phase avait-elle été scellée là-dessous ?

Ce n’était pas bon, je n’arrêtais pas d’y penser.

Je m’étais dirigé tout droit vers la bibliothèque à la recherche de Fam.

◇ ◇ ◇

« Je n’ai jamais vu de ma vie une langue ressemblant à cela. »

J’en avais parlé avec Fam, mais elle m’avait répondu assez brusquement.

« Elles ressemblent vaguement aux Lettres cachées d’Arthema. Ce n’est certainement pas la Parthénèse… Ces lettres n’existaient certainement pas avant l’effondrement de la civilisation du Docteur Babylone. »

« Donc la langue a dû être inventée après l’effondrement de la civilisation ? »

Leen, qui était en train de lire un livre, avait soudainement parlé de l’autre côté de la pièce. Paula n’était pas là, pour une raison inconnue.

« Le problème est que cette langue est un point aveugle, une anomalie dans la compréhension de ma bibliothèque et de votre monde. Je suppose que ces lettres n’ont été utilisées que par un petit groupe qui s’est éteint relativement vite. »

Nous avions trouvé les ruines dans l’ancienne capitale de Belfast. Mais les lettres n’étaient pas du tout belfastiennes. Il était possible que ce petit groupe ait créé les ruines souterraines, mais dans quel but ? Et qu’est-ce que cela avait à voir avec cette Phase scellée ?

« Que disiez-vous à propos des lettres cachées d’Arthema ? »

« C’est une langue que je ne peux pas lire. Cette langue était utilisée par une petite population qui n’a laissé aucune trace écrite. Je n’ai trouvé que des parties de leurs écrits dans des ouvrages qui n’ont pas de rapport direct avec eux. »

C’était embêtant. Il était possible que ce soit les descendants du peuple qui aient fait les ruines. Cela valait donc la peine d’essayer. J’avais décidé d’essayer de le déchiffrer.

« [Lecture] : Lettres cachées d’Arthema. »

Les lettres étaient devenues lentement reconnaissables après que j’ai jeté le sort. Je pouvais les comprendre, au moins partiellement.

J’avais l’impression de comprendre vaguement le chinois grâce à la connaissance des kanjis japonais, à cause du lettrage commun.

Mais il était possible que les lettres utilisées ici aient une signification différente de celle des lettres utilisées dans la langue originale d’Arthema.

Par exemple, le kanji 可憐, prononcé ka-ren, signifiait quelque chose d’apparenté à « coquette ». Il pourrait être utilisé pour décrire une jolie fille. Mais si vous lisez la même lettre en chinois, elle serait interprétée comme 可憐, prononcée kho-lien, et signifierait quelque chose de plus proche de « pitoyable ». C’était du moins ce que mon grand-père m’avait dit.

L’écriture ici ressemblait à un genre de divergence similaire. Je pouvais distinguer des morceaux de mots, mais pas des phrases entières.

« Notre rouge… Le monstre scintillant… Sacrifié… Ville… Euh… Minuscule ? Noir, et… Chevalier ? Chevalier noir… ? Temps et espace… Réparé… Rendu… Euh, non… Gauche… Répéter… Des cadavres… ? Déversement… ? »

« Rouge et noir ? Qu’est-ce que c’est que ça ? »

Hmph. C’est un peu difficile. Le monstre scintillant est probablement la Phase. La ville est probablement l’ancienne capitale. Mais qu’est-ce que le Chevalier Noir ? Un Frame Gear ? On dirait un Chevalier Baron… Mais qu’en est-il de la suite ?

Étant donné qu’il dit notre, je suppose que le gars écrivait au nom de tous, mais ça ne répond pas à grand-chose. Aucune idée de ce que signifie la partie rouge après « notre »… Peut-être qu’ils voulaient identifier le groupe ? Comme notre clan de roux, ou quelque chose comme ça… ?

Mais la partie réparée attira mon attention. Ont-ils fixé les frontières du monde d’une manière ou d’une autre ?

D’après ce que je pouvais vaguement conclure, cette tribu rouge aurait pu avoir la capacité de réparer la frontière du monde. C’était peut-être même un artefact ou quelque chose comme ça.

« Je n’ai pas vraiment appris quoi que ce soit. »

« Tu n’as rien appris »

Cette Phase était certainement apparue il y a mille ans et avait détruit l’ancienne capitale. C’était certain. Quelqu’un avait dû les vaincre à l’époque ou du moins les retenir suffisamment pour réparer la frontière protégeant le monde.

Je voulais savoir comment il y est arrivé.

« Et toi, Leen ? Sais-tu quelque chose sur la situation de Belfast il y a mille ans ? »

« J’ai peur de ne rien savoir. Nous, les fées, ne nous sommes pas aventurées hors de notre territoire pendant longtemps. Je doute que même les anciens d’aujourd’hui le sachent. À ma connaissance l’histoire de Belfast n’a pas été enregistrée jusqu’à ce jour. »

Ce n’était pas bon. J’espérais qu’il y aurait de très anciennes fées. Bien sûr, cinq mille ans, ce n’était pas raisonnable, mais je pensais que certaines d’entre elles auraient pu vivre quelques milliers d’années.

Il me semblait que les espèces qui avaient une longue durée de vie étaient pour la plupart restées isolées dans ce monde, et qu’il était donc inutile de leur apprendre l’histoire mondiale. C’était le genre de personnes qui ne s’impliquaient pas avec les autres.

Le royaume des démons de Xenoahs en était un bon exemple. Ils n’agissaient pas, ils ne disaient rien.

Ce n’était qu’une de ces choses. Je ne pouvais rien y faire.

Tout ce que je pouvais faire maintenant, c’était continuer à faire ce que je faisais. Le Docteur Babylone et les gynoïdes travaillaient sur les Frames Gear, tandis que Lain et Moroha travaillaient à mettre nos chevaliers en forme. Tout ce que je pouvais faire pour l’instant était… Eh bien, mener des négociations commerciales avec Olba et essayer d’augmenter les fonds. C’était un peu déprimant, je pensais que j’avais plus de valeur.

En réfléchissant à ces choses-là, mon téléphone s’était mis à vibrer. C’était la Chef de Guilde Relisha.

« Salut, ça va ? »

« Désolé de vous déranger, je sais que vous devez être occupé… Mais il y a une urgence ! »

« Hm ? Qu’est-ce qu’il y a ? »

« Un Béhémoth est apparu. »

Un Béhémoth. Aussi connu sous le nom de bête mutée. C’était des bêtes magiques qui n’apparaissaient que très rarement, mais qui étaient toujours monstrueusement énormes. J’avais affronté Scorpinas, un Béhémoth scorpion à deux queues il y a quelque temps. Naturellement, je l’avais vaincu dans un Frame Gear.

« Il se trouve dans le royaume d’Elfrau, plus précisément dans les plaines glacées du Snorra. La créature semble être un loup Snorra muté. »

Les béhémoths avaient souvent acquis des capacités spéciales en plus de leur taille massive. Tout d’abord, je ne savais pas si cette capacité les faisait muter en géant, ou si c’était un sous-produit de la mutation.

Quand je m’étais battu contre le Scorpion, il pouvait tirer avec férocité, envoyant de l’acide de sa queue. Les scorpions ordinaires ne pouvaient rassembler qu’un faible venin.

D’après ce que j’avais compris, ce loup rongeur possédait aussi un étrange pouvoir…

« La reine d’Elfrau a appelé à l’aide contre le loup Snorra, mais la situation est grave. Il a déjà causé des pertes massives chez les militaires d’Elfrau. La guilde a également perdu plusieurs aventuriers de rang rouge et un de rang argent. Elle a détruit un village il y a deux jours, et ne montre aucun signe de vouloir s’arrêter. »

« Elle a battu un rang Argent ? Sérieusement ? »

Il n’y avait que quelques personnes dans le monde à ce niveau. Je n’y étais arrivé qu’après avoir remporté les titres de Tueur de dragons, Destructeur de golem et Tueur de démons.

J’avais atteint le rang d’or après avoir tué Scorpinas, mais c’était surtout grâce à mon équipement.

Je me demandais si le gars de rang Argent espérait pouvoir le tuer et devenir le prochain rang or.

« Cette requête vient directement de la reine d’Elfrau. Comment dois-je y répondre ? »

« C’est une quête pour moi en tant qu’aventurier de rang Or, n’est-ce pas ? »

« C’est ça ! N’importe quel aventurier de rang Or peut la prendre, puisque c’est une quête de guilde officielle. La récompense est énorme, une centaine de pièces d’or royales. On dit aussi qu’on peut posséder tout le trésor royal ! Mais à ce rythme, il n’y aura plus rien à sauver à Elfrau. »

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

3 commentaires :

Laisser un commentaire