Dans un autre monde avec un Smartphone – Tome 1 – Chapitre 4 – Partie 7

Bannière de Dans un autre monde avec un Smartphone ***

Chapitre 4 : La famille royale

Partie 7

Le lendemain, nous nous étions tous dirigés vers la guilde.

Les vêtements d’Yumina étaient trop voyants pour qu’elle puisse porter en public, alors elle avait emprunté des vêtements à Elze et Linze.

Elle portait un chemisier blanc avec un ruban bleu et un haut noir dessus. Elle portait également une jupe-culotte bleu foncé et des chaussettes noires. Ils lui convenaient très bien étant donné que c’étaient des vêtements empruntés, même s’ils semblaient toujours un peu trop larges pour elle.

Elle avait également regroupé ses longs cheveux blonds en une seule grande tresse afin que ses mouvements soient moins restreints.

Personnellement, j’avais été inquiet que son hétérochromie soit la chose qui pouvait la trahir, mais apparemment l’hétérochromie n’était pas le signe d’une personne possédant les yeux mystiques.

Et donc, nous avions réussi à la faire ressembler à une fille ordinaire. Eh bien, son apparence était toujours de classe mondiale, ce qui rendait difficile de la classer comme une fille normale, donc il était difficile de la juger sur la base de telles normes.

« Je me le demandais depuis un moment maintenant, mais si Touya et Yumina se mariaient, cela ne ferait-il pas de Touya un prétendant pour le trône ? », Pensait Elze.

« Oui, c’est vrai. Je serais heureuse si cela arrivait. Mais pour que cela devienne une réalité, il faudrait que les nobles et les citoyens l’approuvent d’abord. D’un autre côté, si mes parents me donnaient un petit frère, il serait le prochain à hériter du trône à sa place. » Sur le chemin de la guilde, j’avais surpris la conversation d’Elze et Yumina. J’avais prié du fond du cœur pour qu’Yumina ait un petit frère.

Je suis désolé, mon Roi, vous devez faire tout de suite un petit frère pour cette fille ! Je vais même chercher la recette pour les boissons d’endurance sur mon smartphone pour vous... Non, bon sang, pas encore ce motif ! Faire des plans comme celui-là revient à admettre la défaite dans cette lutte acharnée concernant son mariage !

« Juste pour que tu le saches, je n’ai vraiment aucune intention de devenir le roi où que ce soit. »

« Je suis au courant de ça. Il en serait de même si mon oncle avait un fils, ou même si, euh, si notre enfant était un garçon, alors il serait celui qui succéderait au trône ! »

Vraiment, as-tu dit : « si notre enfant était un garçon » ?! Aussi, n’allez pas rougir quand vous êtes celle qui l’a dite ! Maintenant, tu me mets mal à l’aise !

Avant de nous rendre à la guilde, nous avions fait un détour par le magasin d’armes, huit ours, afin que nous puissions donner à Yumina un équipement approprié. Quand je lui avais demandé si elle avait de l’argent sur elle, Yumina avait sorti un sac de pièces de monnaie et avait dit que son père le lui avait donné comme cadeau de départ. J’avais un très mauvais pressentiment à ce sujet, et bien sûr, quand j’avais ouvert le sac pour vérifier, il était rempli de cinquante pièces de platine. De retour dans mon monde, cela aurait représenté environ cinquante millions de yens..., n’était-ce pas un peu trop pour un simple cadeau de départ... ?

Une fois dans le magasin, j’avais demandé à Barral de nous montrer sa sélection d’arcs. Sa sélection n’était pas aussi variée que ces magasins dans la capitale, mais ils stockaient toujours des armes de haute qualité. Yumina ramassa quelques arcs et testa attentivement les cordages. À la fin, elle avait choisi un arc composite léger en forme de M.

Plutôt que de prioriser la distance de tir, elle avait choisi un arc qui était facile à manipuler et avec lequel on pourrait tirer rapidement. Ce qui était réellement logique, car elle ne pourrait probablement pas gérer un énorme arc long correctement à cause de sa carrure.

Elle avait également acheté un carquois, qui était vendu avec une série de cent flèches. Enfin, elle avait acheté une cuirasse en cuir blanc et des bottes blanches assorties.

Parfait alors, on dirait que nous étions presque prêts à partir.

Nous avions amené Yumina dans le bureau de la guilde, qui était grouillant de vie comme toujours.

Une autre chose qui était constamment là, c’était le nombre de regards intimidants qui se fixaient sur moi. En fait, certains des aventuriers masculins m’avaient tiré des regards particulièrement désagréables.

Au début, je n’avais aucune idée de la raison pour laquelle cela m’arrivait chaque fois que je venais ici, mais à ce moment-là, je comprenais que trop bien.

Tu n’avais pas besoin de chercher bien loin pour savoir qu’Elze, Linze — et Yae, aussi — était toute de jolies filles. Et j’étais le « chanceux » qui était dans le même groupe qu’elles. C’est pourquoi, en particulier, j’étais l’objet de leur ressentiment. De tous les côtés, je sentais leurs regards se plantant en moi comme des poignards.

Pour dire la vérité, il y avait déjà eu quelques incidents où d’autres aventuriers s’étaient approchés de moi et avaient dit et fait des choses comme : « Des gens comme toi m’énervent vraiment » ou « Tu peux venir avec moi un instant ». Ils essayent de me faire tomber ou n’importe quel genre de choses que ces gens faisaient dans ce monde. Naturellement, j’avais poliment refusé en faisant semblant de ne pas les voir, mais la vraie solution à tout cela était de ne même pas donner aux gens comme ça un moment de ma journée.

J’avais guidé Yumina vers le bureau de la réceptionniste et je l’avais aidée pendant le processus d’inscription. Pendant ce temps, Elze et les autres étaient allés voir les détails de certaines demandes actuellement disponibles.

Quand l’enregistrement d’Yumina fut terminé, elle et moi retournâmes au reste du groupe pour trouver Elze en possession d’un papier de demande de rang Vert.

« Avez-vous réussi à trouver une demande raisonnable ? »

« Hmm... Je me suis dit que celle-ci pourrait être un bon point de départ. » Elle me tendit le papier. C’était une mission de chasse aux monstres. Voyons voir cela...

« Vaincre cinq singes royaux... Quel genre de monstre étaient-ils encore ? »

En gros, c’était de grands singes. Ils avaient tendance à se déplacer en groupe et à attaquer en utilisant des tactiques de meute. C’était des monstres assez stupides, donc les pièges étaient très efficaces contre eux. La seule chose à surveiller était leurs attaques de pure force brute. Sur la base de nos expériences jusqu’ici, je croyais que nous pouvions les vaincre sans problème. Donc, c’était un type de monstre qui comptait sur la force brute. Pourtant, ce qui me frappait le plus, c’était que des monstres ayant le mot « Roi » dans leur nom pouvaient former des groupes. De telles pensées me traversèrent l’esprit alors que j’écoutais l’explication de Linze, et je passai le papier de demande à Yumina.

« Bien ? T’en penses quoi ? »

« Pas de problème. Acceptons celle-là. » Notre carte de guilde était le vert de l’aventurier, alors que celle d’Yumina était celle du débutant. Il n’y avait aucun besoin réel de l’amener sur l’une de nos demandes de plus haut niveau, mais Yumina avait insisté, alors nous avions simplement cédé à ses demandes.

Je me rappelai que les rangs allaient dans l’ordre croissant de Noir, Pourpre, Vert, Bleu, Rouge, Argent et Or. Fondamentalement :

Noir — Débutant.

Pourpre — Aventurier en formation.

Vert — Aventurier.

Bleu — Aventurier vétéran.

Rouge — Aventurier de premier ordre.

Argent — Aventurier d’élite.

Or — Héros.

Et c’était à ça que ressemblaient les rangs. Naturellement, chaque fois que vous aviez monté d’un rang, le temps qu’il faudrait pour passer au suivant deviendra de plus en plus long. D’ailleurs, il n’y avait pas d’aventurier dû rang Or dans tout le pays, apparemment. Il semblait que les Héros n’étaient vraiment pas faciles à trouver.

Pour le moment, nous avions montré à la réceptionniste la demande d’extermination des singes et l’avions officiellement acceptée. L’emplacement était quelque part au sud, de l’autre côté de la rivière Alain.

Malheureusement, nous n’avions jamais été aussi loin au sud auparavant, donc nous ne pouvions pas utiliser mon sort [Porte] pour nous déposer là où nous devions être comme nous le faisions habituellement. Au lieu de cela, nous nous étions contentés de louer un chariot.

Elze et Linze s’assirent sur le siège du conducteur, tandis qu’Yae, Yumina et moi étions assis à l’arrière. Au fait, il s’était avéré qu’Yumina était également bonne avec les chevaux. Même si elle était une princesse. Non, peut-être parce qu’elle était une princesse ? Avait-elle l’habitude de voyager sur de longue distance ? C’était peut-être parce que ceux qui ne pouvaient pas s’y prendre avec les chevaux étaient une minorité dans ce monde...

« Hum... Nous louons beaucoup de chariots ces jours-ci. Peut-être qu’il est temps pour nous d’aller nous en acheter un ? »

« Il y a toutes sortes de chariots, mais même le moins cher nous coûterait assez cher. Sans parler de la nécessité de soigner les chevaux. Et nous ne pouvions certainement pas laisser un chariot garé à la Lune d’Argent tout le temps non plus. » Yae marquait un point. Il y avait des mérites et des démérites à posséder un wagon. Bon sang, je ne savais pas comment soigner un cheval. Quelqu’un comme moi ne devrait certainement pas être autorisé à garder son propre cheval.

Trois heures s’étaient écoulées alors que nous bavardions les bras croisés à l’arrière du chariot, avant de finalement franchir la rivière Alain et d’arriver aux bois du sud.

Maintenant, où étaient ces singes royaux ? Ça aurait été bien si ma magie [Recherche] les localisait, mais s’ils étaient à portée de ce sort, alors nous les aurions déjà remarqués même sans avoir à le lancer. J’avais aussi [Détection lointaine] à ma disposition, mais ce sort fonctionnait un peu comme si je créais mon clone, sous la forme d’une augmentation des sens. Cela signifierait aussi que je serais le seul à chercher dans la forêt. Il y avait, cependant, certainement moins de danger de cette façon.

En regardant la carte de mon smartphone, j’étais très surpris par la taille étonnamment grande de cette forêt. Il serait assez difficile de trouver un type de monstre en particulier dans un endroit aussi vaste. Pas comme si je ne pouvais pas utiliser la fonction de recherche sur la carte de mon téléphone pour localiser des animaux ou des monstres...

Nous n’avions pas d’autre choix que de fouiller la forêt à pied. Mais au moment où nous allions le faire, Yumina nous arrêta.

« Désolé, pensez-vous que je pourrais utiliser ma magie d’invocation avant de nous diriger vers la forêt ? »

« Magie d’invocation ? Tu vas appeler une bête contractée ? »

« Oui, c’est vrai. Je pense que j’ai justement la bête idéale pour nous aider à retrouver ces singes royaux. » Yumina avait fait de la place entre nous et avait commencé son incantation.

« Sortez, Ombre ! Je cherche les fières bêtes à pelages argentés : [Loup argenté] ! »

Quand elle eut terminé l’incantation, un certain nombre de loups argenté sortit de l’ombre au pied d’Yumina. Cinq au total. Chacun mesurait environ un mètre de la tête à la queue. Ils remuaient joyeusement leur queue alors qu’ils tournaient en rond autour de leur invocateur. Parmi eux, un des loups en particulier était légèrement plus grand que les autres, et il avait une marque en forme de croix sur son front.

« Je vais demander à ces loups de chercher les monstres. Nous sommes liés mentalement de sorte que même si nous sommes séparés, je serai capable de savoir immédiatement quand ils auront trouvé l’ennemi. »

Je vois... Les chiens... non, les loups avaient un bon sens de l’odorat. Ils seraient probablement capables de trouver les monstres que nous cherchions assez rapidement.

« Très bien, les gars, je compte sur vous ! » Ils aboyaient en réponse à l’ordre d’Yumina et se précipitèrent dans la forêt. Donc c’était de la magie d’invocation. Me souvenant de l’incident avec les hommes lézards, je m’étais déjà demandé si je pouvais aussi invoquer des créatures comme ça. J’avais décidé de le demander à Yumina pendant que nous traversions la forêt.

« Tout se résume à savoir si tu peux ou non conclure un contrat avec la créature que tu peux invoquer. Si tu peux former un contrat, tu peux invoquer et contrôler ce monstre à volonté. La condition pour entrer en contact avec ces loups était assez simple, donc je n’ai eu aucun problème avec eux. Certaines des conditions pour contracter un monstre incluent le combat pour montrer ta propre force ou même juste pour répondre correctement à une question. Ils peuvent varier assez sauvagement. Mais en règle générale, plus le monstre est fort, plus il est difficile de le garder sous ton contrôle ». Donc, plus la bête invoquée que tu veux était forte, plus les conditions pour passer un contrat avec elle étaient sévères. Même si je suppose que c’était juste l’évidence.

Je cherchais dans les alentours, avec toutes ces pensées traversant ma tête, quand Yumina s’arrêta brusquement.

« ... On dirait que l’un d’eux a trouvé l’ennemi. Hmm, il y en a plus que la demande stipulée... Sept au total. »

« Sept, hein...? Alors comment voulez-vous le faire ? Nous avons seulement besoin d’en battre cinq pour la demande. » Elze frappa ses gantelets ensemble avec un fort bruit métallique.

« Nous devrions probablement nous occuper d’eux tous, juste par précaution. Si même un seul s’en tire, il y a une chance qu’il puisse revenir avec des renforts. » J’étais d’accord avec l’opinion de Linze. Il y avait toujours la possibilité qu’il y en avait plus que sept dans la région. Nous devrions charger et en finir avec eux aussi rapidement que possible.

« Yumina, est-ce que tu serais capable d’attirer les singes royaux de cette façon ? »

« Je peux, mais... as-tu un plan ? »

« Mettons en place des pièges. Nous pouvons les faire en utilisant la magie de la Terre. » Après qu’Yumina et moi ayons utilisé notre magie de la Terre pour établir quelques pièges, je m’étais caché dans l’ombre d’un arbre. Peu de temps après, nous avions tous entendu un grand rugissement, et les loups d’Yumina étaient sortis en trombe avec plusieurs grands singes qui les poursuivaient.

Ils étaient légèrement plus gros que les gorilles et avaient des dents plus grandes, avec des oreilles pointues et des yeux rouges. Ils avaient poursuivi les loups d’une manière absolument féroce.

Les loups sautaient par-dessus les pièges cachés et les évitaient parfaitement. Ne remettant pas en question leur comportement, les singes royaux chargèrent en toute insouciance et tombèrent directement dans les pièges.

« Goh-gruagh ?! »

« Maintenant ! » Saisissant notre chance, Yae, Elze et moi avions sauté de derrière les arbres. Il y avait trois singes pris dans les pièges. Ils avaient été enterrés dedans jusqu’à leurs poitrines, luttant pour grimper et s’enfuir.

L’un de ces singes avait été immédiatement frappé avec une flèche à l’œil. Ça devait être Yumina. En s’approchant de son angle mort, Yae avait tranché une artère dans son cou.

« Sors, Feu ! Spirale tourbillonnante : [Tempête de feu] ! »

Les deux singes restants dans les pièges avaient été dévorés par la tempête de feu que Linze avait appelé. Brûlés, complètement carbonisés, mais toujours vivants, Elze et moi les achevions.

Les quatre autres singes royaux étaient venus nous charger avant même que nous ayons eu le temps de reprendre notre souffle. Ils étaient venus à nous tout en balançant sauvagement leurs bras énormes et volumineux, rugissant tout le temps et provoquant de petits tremblements dans la terre.

« [Glissade]. »

« Grruaaah ?! » Le Roi-singe que j’avais visé tomba sur le sol de tout son poids dès que mon sortilège l’atteignit. Avant qu’il puisse se relever, une tempête de flèches avait percé son large corps. Comme un coup final, Yae avait mis tout son poids en un seul et unique coup visant la poitrine de la bête, transperçant son cœur.

« [Puissance] ! »

Elze activa sa magie à proximité et chargea directement l’un des autres singes royaux, avant de lancer une série de coups terriblement lourds sur son abdomen. Incapable de résister à son assaut brutal, le singe s’était effondré au sol et les loups d’Yumina étaient revenus pour finir le travail. Plus que deux.

« Sortez, Éclair ! Pur Javelot Scintillant : [Javelot du tonnerre] ! »

« Venez, Feu ! Javelot cramoisi des flammes : [Lance de feu] ! »

Les magies d’Yumina et de Linze jaillirent alors. Deux lances magiques avaient glissé dans les airs — l’un type de vent, et l’autre type de feu — et avaient frappé leurs cibles en plein milieu de leurs poitrines. Les deux singes tombèrent au sol, se tordant et rendant leurs derniers souffles alors qu’ils s’écroulaient sur le sol.

Ouah, c’était incroyable. On dirait que la magie d’Yumina était au moins aussi puissante que celle de Linze. Ensemble, elles étaient bien meilleures que moi avec mes six principaux éléments magiques. Apparemment, mon problème était que je n’avais pas un très bon contrôle de ma production magique, et comme résultat direct, je devais encore acquérir un sort de haut niveau. La magie offensive était particulièrement difficile pour moi. Eh bien, au moins, j’étais assez compétent avec la magie de type Lumière.

Nous avions éliminé l’intégralité des sept singes royaux. Notre bataille était terminée pour le moment. Nous nous en étions occupés plus facilement que je ne l’aurais cru.

Les cinq loups convoqués regagnèrent l’ombre d’Yumina et disparurent.

« Hum, comment ai-je été ? » Ce qu’Yumina essayait de demander, c’était si elle nous avait retenus de quelque façon que ce soit durant cette bataille. Honnêtement, c’était le contraire. Elle s’était avérée être un grand atout pour le groupe. Je n’avais aucune idée que le tir de couverture pourrait être si efficace.

« C’est certain, il n’y a aucun problème en ce qui concerne ses capacités », aboya Elze avec enthousiasme.

« Ta magie était aussi, euh, assez impressionnante... »

« Comme je le soupçonnais, le soutien à longue portée est incroyablement utile. » Toutes avaient approuvé successivement ses capacités. Elles avaient toutes données des arguments valables, mais... je me sentais mal à l’idée d’exposer une fille de douze ans dans un environnement aussi dangereux... Hum.

La fille en question s’immisça dans mes pensées profondes en me fixant longuement avec une expression anxieuse. Franchement, voyez-vous, ces yeux de chien battu, ce n’est pas du jeu ! ... Elle ne pouvait pas le faire exprès, n’est-ce pas ?

« ... Je compte sur ton soutien à partir de maintenant, Yumina. »

« Bien sûr ! Laisse-moi faire, Touya ! » Yumina s’enroula autour de moi avec son plus grand sourire présent sur son visage. Ouah, hé, temps mort ! Pourrais-tu au moins ne pas le faire pendant que tout le monde regarde ?! Une fois que j’avais finalement réussi à extirper Yumina de moi, nous avions commencé à recueillir les oreilles des singes comme preuve que nous avions remplis la demande.

« Mais maintenant qu’Yumina a rejoint le groupe, ça fait quatre filles avec moi comme seul garçon ici... » Je laissai échapper un petit soupir.

« Hum, est-ce un problème ? » Linze pencha la tête. Le fait qu’elle n’avait pas compris ce que je voulais dire était un problème en soi.

« Il ne semble pas que vous l’ayez remarqué, mais nous nous distinguons vraiment à la guilde... et les regards durs des autres aventuriers me piquent vraiment. »

« Hm ? Pourquoi cela arriverait-il, Touya-dono ? »

« Eh bien, je veux dire, si un mec est entouré de jolies filles tout le temps, alors il y a un tas de types qui seraient jaloux. Vous savez, Elze, Linze et également Yae, vous êtes exceptionnellement belle, le saviez-vous ? »

« Quoi ?! » « E-Excusez-moi ? » « Qu’est ce que tu dis... ? » Tout le monde se figea. Quoi ? Ai-je dit quelque chose ? Mais c’est vrai, si j’étais l’un de ces gars à la guilde et que je voyais un mec aller et venir, toujours avec des filles mignonnes, même moi, je deviendrais plutôt jaloux.

« Qu’es-tu en train de dire, Touya ? Je n’ai toujours pas ton sens de l’humour. C’est méchant de me taquiner et de m’appeler mignonne comme ça... » marmonna Elze, clairement énervé par mes mots.

« Hein ? J’étais sérieux. »

« ... » « ... » « ... » Pourquoi tout le monde devient-il rouge vif ? Est-ce qu’elles sont venues avec de la fièvre ou quelques autres maladies ? « D-De toute façon, on devrait vraiment revenir maintenant, t-t tu ne le penses pas ?! »

« O-on devrait, sœurette ! »

« S-Soyons en route, ef-effectivement ! » Les trois partirent, fermant la marche dans la forêt. ... Qu’est-ce qui vient de se passer ?

Je sentais une légère secousse sur la manche de mon manteau.

« Touya, et moi ? Suis-je mignonne ? »

« Hein ? Eh bien, je veux dire, oui. Bien sûr que tu l’es. »

« Ehehe ... » Yumina rougit, sourit, et enroula ses bras autour de moi. S’il vous plaît, arrêtez de faire ça, c’est mauvais pour mon cœur ! Finalement, nous étions retournés au chariot. J’avais jeté le sort de [Porte], et nous étions de retour dans Reflet en un instant.

Alors, que diriez-vous de cette magie d’invocation, hein ? Mon premier contact avec celle-ci avait été cet homme qui invoquait des nuées d’Hommes-Lézard, ce qui me donnait une assez mauvaise impression des sorts de type Ombre. Pour cette raison, je n’avais pas essayé de m’occuper de ça. Mais depuis que j’avais appris qu’il y avait des animaux comme les loups d’Yumina parmi les créatures qui pourraient être contractées, j’avais décidé que ce n’était pas une mauvaise idée d’essayer de passer un contrat avec un seul monstre dans le but d’un peu tâter le terrain. Je devrais demander à Yumina de m’en apprendre plus à ce sujet plus tard.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

Un commentaire

  1. Merci pour cette partie de chasse 🙂

Laisser un commentaire