Dans un autre monde avec un Smartphone – Tome 1 – Chapitre 3 – Partie 3

Bannière de Dans un autre monde avec un Smartphone ***

Chapitre 3 : La créature en cristal

Partie 3

« Apparais, ​​Lumière ! Minuscule illumination : [Sphère de Lumière] ! » Linze avait créé une petite lumière qui flottait dans l’air. Nous avions descendu d’une allure prudente les escaliers en pierre se trouvant devant nous.

L’escalier était en spirale et il semblerait que cela allait durer éternellement. Alors que nous avancions, j’étais rempli d’anxiété. C’était presque comme si nous allions dans les entrailles de la terre elle-même.

Après un certain temps, les escaliers s’étaient arrêtés pour laisser place à un long passage en pierre. Le chemin était droit et si sombre que je ne pouvais rien voir là-dedans. C’était humide, moisi et cela avait une apparence douteuse... Il émanait de cet endroit une atmosphère qui m’avait donné la chair de poule.

« C-Cet endroit me fait peur. Y a-t-il des fantômes ici ? » demanda Elze.

« Q-Qu’est-ce que tu dis, Elze-dono ? L-Les fantômes ne viendraient pas ici, ils ne le feront pas ! » Yae avait répondu aux murmures d’Elze d’une manière hyperbolique. Cela mit à part... Est-ce que les filles peuvent arrêter de tirer sur mon manteau ? C’est difficile de marcher quand elles font ça tout le temps...

Linze, d’un autre côté, marchait résolument dans le couloir. Elle a de la volonté celle-là.

La lumière produite par Linze était la seule chose qui éclairait la zone, donc nous la suivions en nous tenant très près d’elle. Alors que nous avions continué le long de ce passage, le plafond était progressivement devenu plus haut jusqu’à ce que le chemin débouche sur une grande salle.

« Qu’est-ce que c’est ça... ? » J’avais vu ce qui semblait être une sorte d’écriture tracée sur le mur devant nous. Elle faisait quatre mètres de haut et dix mètres de large... les lignes tracées à travers elle avaient séparé l’écriture en colonnes. Chaque colonne avait une trentaine de centimètres de largeur et contenait chacun des éléments d’écriture.

En y regardant de plus près, tout cela ressemblait plus à des pictogrammes qu’à des lettres. Cela m’avait fait me souvenir des langues anciennes, comme celle des Mayas ou des Aztèques.

« Linze... peux-tu lire ces symboles ? » demandai-je.

« Je ne peux pas... Je ne comprends pas ce que sont ces lettres. Dans tous les cas, cela ne semble pas être une ancienne langue utilisée pour la magie..., » Linze ne m’avait pas regardé quand elle avait répondu à ma question, elle avait tout simplement gardé son attention dirigée vers le mur.

Cet endroit était clairement d’importance historique. Même un œil non entraîné comme le mien pourrait reconnaître un tel fait. Plutôt que de trouver en ces lieux un trésor ou du butin, c’était quelque chose de très différent. Mon sort de [Localisation] devait avoir reflété ce sentiment quand je l’avais utilisé précédemment.

Oh, c’est vrai. Je devrais capturer ce moment en faisant une photo, avec mon smartphone en main, j’avais appuyé sur le bouton de mon application photo, et un flash éblouissant avait illuminé la pièce pendant un moment.

« Ah ?! C’était quoi !? » Yae et les autres avaient été surprises par le soudain flash. J’avais levé mon smartphone pour montrer que tout allait bien, et elles avaient toutes poussées un soupir.

Je suppose qu’elles se sont enfin habituées à mes excentricités. Attends, je ne devrais pas dire des choses comme ça à propos de moi.

J’avais pris plusieurs photos des différentes sections du mur, en m’assurant d’avoir au moins une photo de chaque partie. C’était vraiment difficile... Pourquoi quelque chose d’aussi inhabituel se trouvait-il dans un endroit comme celui-ci ?

« Hé ! Venez ici une seconde ! » Elze, qui cherchait ailleurs, avait soudainement fait entendre sa voix. Elle pointait une partie du mur du côté droit de la pièce.

« Il y a quelque chose d’enterré ici, » là où je regardais, il y avait une pierre brun clair qui était toute boueuse et qui était encastrée dans le mur. Elle faisait environ deux centimètres de diamètre. Une gemme... ? C’était possible que cela en soit une de mauvaise qualité et tout sale...

« Il s’agit... d’une pierre de sort. C’est même une pierre avec un attribut de Terre ! Si nous y injectons de la magie, il devrait se passer quelque chose ! » déclara-t-elle.

« Quelque chose... ? Ne serait-ce pas un piège ? » demandai-je.

« Je ne peux pas le dire avec certitude que cela n’est pas un piège... mais quelque chose comme ça ne serait pas considéré comme classique en ce qui concerne la lutte contre les intrus, » l’explication de Linze avait clairement du sens... Mais je ne pouvais toujours pas enlever cette anxiété. Quand il y avait un tel bouton, naturellement vous voudriez le pousser, non ? Dans ce cas, ça aurait pu être un piège... Eh bien, peut-être que je suis juste en train de me faire des idées...

« Eh bien, Touya. Faites circuler un peu de fluide magique dedans ! » demanda Elze.

« Pourquoi moi !? » Je m’étais vite tourné vers Elze en réponse à sa remarque désinvolte. Ne penses-tu pas que ça pourrait être piégé, jeune fille ?

« C’est un sort de Magie de Terre, donc ce n’est pas pour n’importe qui, mais tu peux quand même le faire, n’est-ce pas ? » demanda Elze.

Hmm... Je pense qu’elle marque un point, Linze avait une affinité pour la Lumière, l’Eau et le Feu... Elze avait une affinité avec Néant, et Yae n’avait aucune capacité pour la magie. Et moi, j’avais évidemment une affinité pour tous les éléments. Donc je suppose que je n’ai vraiment pas le choix, hein.

« ... Pourquoi avez-vous toutes reculé maintenant ? » demandai-je.

« C’est juste au cas où... » « On sait jamais ! » « C’est mieux d’être sûre que d’être désolée ! » Tout le monde s’éloignait de moi tout en souriant légèrement alors qu’elles plissaient leurs yeux en raison de l’anticipation. Tout en poussant un soupir, j’avais canalisé de la magie à travers l’ancienne pierre magique.

Bzzzzzzzz... Le sol lui-même avait commencé à gronder et avait tremblé, puis soudain, le mur devant moi s’était transformé en sable tout en révélant un trou béant. Belle ouverture de porte que nous avons là...

« Qu’est-ce que c’est ? » Nous avions regardé à travers le trou laissé par le mur défait, et nous avions vu quelque chose au milieu d’une autre pièce. Il s’agissait de quelque chose qui était couvert de poussière et de sable.

La meilleure façon de le décrire était... Je suppose que la première chose qui m’était venue à l’esprit était le corps d’un insecte. Un criquet, peut-être ? Oui, cela ressemblait à un criquet. Il avait un corps central rond, un peu comme un ballon de rugby ou une amande, avec six jambes minces qui en sortaient. Cependant, certaines pattes étaient cassées.

Il était de la taille d’une petite voiture. Imaginez un criquet mort avec tous ses membres arrachés, c’était un peu quelque chose comme ça... ?

Mais il avait également eu une forme simplifiée et rationalisée... C’était plus comme si cela avait été conçu comme une machine que comme une créature vivante. Cela semblait franchement être un peu comme une œuvre d’art abstrait.

« Quelle est cette chose ? Une sorte de statue ? » Elze regardait la chose sous différents angles. En regardant de plus près, il y avait un orbe rouge proche de la taille d’une balle de baseball visible à l’intérieur de la tête de la chose ? Torse ? Eh bien, il était à l’intérieur de ce qui aurait pu être soit la tête ou le torse de la chose.

Je ne pouvais pas le dire à cause de la poussière et du sable recouvrant la surface, mais il semblait être fait d’un matériau semi-transparent... Est-ce fait en verre ? Je ne pouvais pas vraiment le voir très clairement à cause de l’obscurité.

« Linze... combien de temps es-tu en mesure de maintenir cette [Sphère de Lumière] ? » demandai-je.

« Euh !? Eh bien... La magie de lumière n’est pas mon fort... mais je devrais être capable de la tenir pendant environ deux heures, » Linze gonfla ses joues, levant les yeux vers la sphère de lumière suspendue dans les airs.

« Hein ? La lumière ne devient-elle pas un peu plus sombre ? » demandai-je.

« Il n’y a pas de variation à ce sujet. Il est devenu plus sombre... A-Attendez..., » déclara Linze.

« Touya-dono ! » Après le cri d’Yae, mon regard se tourna pour voir l’orbe rouge qui commençait à briller à l’intérieur de la tête du criquet. Le criquet avait commencé à remuer et à faire tomber la poussière et le sable présent sur lui.

« Touya ! Il absorbe la magie de la [Sphère de Lumière] ! » Voilà pourquoi la lumière devient plus faible ! L’éclat de l’orbe à l’intérieur de la chose avait commencé à s’intensifier et à s’éclairer, et assez rapidement, il avait commencé à remuer encore plus violemment.

En aucune façon... cette chose n’est-elle pas réellement vivante ?

Ses pattes cassées se régénéraient lentement. Était-il en sommeil, attendant que le pouvoir magique vienne et le soigne ?

Sssskkkkrrrrreeeeeeee ! Sssskkkkrrrrreeeeeeee ! Sssskkkkrrrrreeeeeeee !

« Gah...! Qu’est-ce que... !? » Un soudain bruit aigu s’était réverbéré à travers la pièce, assaillant directement mes oreilles en produisant une douleur. Le bruit avait déchiré la pièce, assez fort pour faire frémir mon corps comme si j’avais été électrocuté. Le son avait même commencé à endommager la pièce. Oh merde ! Nous allons être enterrés vivants !

« [Porte] ! » La porte de lumière était apparue à la suite de mon ordre. Tout le monde avait couru l’un après l’autre afin d’atteindre une zone sûre au-dessus du sol. J’avais été le dernier à entrer dans la [Porte], mais pas avant que je ne vois le criquet se lever et se diriger vers moi avec une vitesse monstrueuse. Comme une lance projetée sur sa cible, il avait foncé vers moi et avait réduit l’écart jusqu’à arriver à cinq mètres de moi en un instant.

J’avais foncé pour sauter dans ma [Porte] et j’avais atterri à plat ventre. J’avais alors désactivé mon sort de [Porte] dès que les ruines au-dessus du sol étaient arrivées dans mon champ de vision. Nous avions à peine évité d’être enterrés vivants.

« Qu’est-ce que c’était ? »

« Je n’ai jamais vu un tel monstre auparavant, je n’ai pas..., » Elze et Yae avaient regardé vers l’entrée des ruines souterraines, alors que toutes deux étaient emplies de tension et d’anxiété. Un grondement profond était venu du sous-sol. Quelque chose comme un tremblement de terre se déroulait en ce moment.

Un son rugissant résonna du fond des ruines, accompagné de plusieurs projections de débris et d’un nuage de poussière. La chambre souterraine avait probablement cédé. Dans tous les cas, ce monstre maudit avait été définitivement écrasé là dessous.

Il n’y avait que du silence autour de nous alors que tout le monde reprenait leur souffle.

...Rrrrreeeeee...

Ce bruit... Aucune chance... !

Kkkrrreeeeee...

Cela devient de plus en plus proche.

Sssskkkkrrrrreeeeeeeeeee !!!

Alors que la terre se fendait soudainement en produisant un important bruit, la créature avait traversé le sol et était apparue devant nous.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

3 commentaires

  1. J'indique une confusion depuis mon téléphone. L'insecte est un criquet, pas un cricket.

Laisser un commentaire