Dans un autre monde avec un Smartphone – Tome 1 – Chapitre 1 – Partie 4

Bannière de Dans un autre monde avec un Smartphone ***

Chapitre 1 : Un nouveau monde

Partie 4

« Euh... eh bien, commençons. » Linze semblait un peu nerveuse, s’efforçant presque d’annoncer le début de nos leçons. Elle m’a paru plus que timide, presque docile même. Peut-être qu’elle aurait pu apprendre de sa sœur... avec raison, de toute façon. Elle s’était un peu ouverte car nous avions appris à nous connaître, mais je ne pouvais pas m’empêcher de penser qu’elle était encore distante.

Aujourd’hui, nous faisions une pause dans les quêtes de la guilde pour nous consacrer à un cours intensif d’entraînement à la magie. Nous nous étions installés à une petite table usée à l’arrière de l’auberge, car il semblait qu’elle n’était plus utilisée par les clients. Oh, et comme Elze n’avait rien à faire, elle était allée à la guilde et avait prit un simple travail de cueillette de plantes, qu’elle pouvait gérer seule.

« Alors, Madame Silhoueska, je serai entre vos mains aujourd’hui. »

« M-Mme. Silhoueska est un peu trop... A-Ah...! » Mon adorable professeur baissa la tête et rougit jusqu’aux oreilles. Merde, elle est mignonne.

« D’accord, que va-t-il se passer en premier ? »

« Oh, c’est vrai. Eh bien, nous devrions partir des bases, alors... Tu sais qu’il y a différents éléments de magie, n’est-ce pas ? »

« Éléments ? » Je l’avais questionnée, pas entièrement au courant des distinctions.

« Tu sais, comme le feu et l’eau. Eh bien, euh... les sept éléments de base sont le Feu, l’Eau, la Terre, le Vent, la Lumière, l’Ombre et le Néant. Nous savons déjà que tu maîtrises la magie de l’eau, comme nous l’avons appris hier. » Elle se référait clairement à l’incident de la pierre magique de la veille. Je devais manifestement être compétent avec la magie de l’eau, vu que j’avais été en mesure de faire ressortir autant d’eau.

« Nous avons appris immédiatement que tu peux utiliser la magie de l’eau, ce qui est bien. Si tu ne pouvais pas utiliser la Magie de l’Eau, le plan était de vous tester en utilisant une pierre magique d’un élément différent. »

« Donc même si quelqu’un peut utiliser la magie, ils sont limités à certains éléments...? »

« C’est vrai. En passant, les éléments que je maîtrise sont le Feu, l’Eau et la Lumière. Quant aux quatre autres, je ne peux même pas lancer les sorts les plus basiques. Même parmi les trois que je peux utiliser, je suis douée avec les sorts de Feu, mais la magie de la Lumière est un peu complexe. »

Donc, même dans ce monde, il y avait les riches et les pauvres. Vous ne pouviez pas choisir de talents pour vous-même. Dieu a dû décider de ces choses à leur place. Je me sentais désolé pour ce pauvre Dieu âgé.

« Bon, alors j’ai obtenu des informations sur le Feu ou l’Eau, mais qu’en est-il de Lumière, l’Ombre ou le Néant ? Que font ces éléments ? »

« La lumière est également connue sous le nom de magie sacrée, qui utilise la lumière comme support. La magie de guérison tombe dans cette catégorie. L'Ombre est avant tout une magie d’invocation... Tu peux l’utiliser pour former des contrats avec des bêtes magiques ou des monstres et les faire se battre pour toi. Quant à Néant... c’est un peu différent des autres éléments. Il est principalement composé de sorts uniques au magicien. Ma sœur peut utiliser la magie de la fortification, ce qui est un bon exemple. »

Cela avait du sens. Quelque chose comme ça me semblait assez utile dans l’ensemble.

« En dehors de Néant, chaque élément dépend de ton énergie magique et de ton aptitude à l’utiliser, et ne sortira que lorsque le sort approprié sera lancé. Tu ne peux rien faire si tu ne connais pas les éléments avec lesquels tu es compatible, alors nous allons faire un test pour ça. » Alors qu’elle parlait, Linze sortit les pierres magiques de sa poche et les aligna sur la table. Sept au total, de couleur rouge, bleu, brun, vert, jaune, violet et translucide.

« Les éléments de ces pierres sont, dans l’ordre : Feu, Eau, Terre, Vent, Lumière, Ombre et Néant. Nous allons les tester tous dans cet ordre. »

Tout d’abord était la pierre magique rouge. Je l’ai saisi dans ma main et me suis concentré, récitant le sort que Linze m’avait appris.

« Sors, Feu ! »

La pierre cracha des flammes comme un four à mes mots. J’avais paniqué et laissé tomber la pierre, ce qui a fait disparaître le feu en un instant. C’était dangereux !

« C’est bon, le feu magique ne fera pas de mal à celui qui le lance. Eh bien, seulement si tes vêtements ne prennent pas feu, bien sûr. Assure-toi que cela n’arrive pas... »

« Huh, est-ce ainsi ? » Je pris la pierre magique dans la main et jetai le sort une fois de plus.

Une flamme avait éclaté à nouveau, mais elle avait raison. Ce n’était pas chaud au toucher. Donc, si une flamme magique se propageait sur une autre chose, alors même le lanceur de sorts serait blessé, hein ? Peut-être que ça voulait dire que quand quelque chose prenait feu à cause de la magie, ça ne comptait plus comme des flammes magiques... Mais la flamme n’était-elle pas un peu trop grande ?

« On dirait que tu as beaucoup trop d’énergie magique... Je suis sûre que tu pourras mieux contrôler ça avec la pratique, mais pour l’instant, il serait peut-être plus prudent de ne pas trop te concentrer et de laisser ton esprit se détendre un peu... »

Donc, fondamentalement, si j’y allais un peu plus détendu, l’effet de la magie serait beaucoup moins extrême ? Son conseil me paraissait étrange, mais ça valait le coup d’essayer. Quoi qu’il en soit, la pierre bleue avait été la suivante, mais nous avions déjà confirmé pour celle-ci, alors nous étions passés à la pierre brune. Cette fois, j’avais pris la pierre dans la main sans trop me concentrer, et jetai le sort d’une manière plus fade et sans inspiration.

« Sors, Terre. »

Le sable avait commencé à se répandre hors de la pierre magique. Eh bien, il y a du sable partout sur la table. Je savais que nous devions nettoyer tout ça plus tard...

Ensuite, il y avait la pierre verte.

« Sors, vent. »

Une petite rafale avait éclaté et avait soufflé tout le sable de la table dès que j’avais parlé. Sympa, vu que je n’aurais plus à nettoyer, mais ça avait aussi renversé les pierres magiques partout. Bon sang.

« Sors, Lumière. »

La pierre d’enchantement s'était transformée en une lumière stroboscopique. Aie, mes yeux !

« Sors, Ombre. »

Maintenant, je n'avais plus rien compris. Une sorte de brume noire s'était mise à jaillir de la pierre d’enchantement et s’accrocha à son environnement. C’était super effrayant.

Après avoir parcouru les six éléments, j’avais finalement remarqué un petit changement dans l’expression de Linze. Elle avait célébré avec moi après chaque élément pendant un moment, mais avait progressivement commencé à parler de moins en moins, et il y avait actuellement une expression grave sur son visage.

« ... Que se passe-t-il ? » Demandai-je, avec une inquiétude évidente dans ma voix.

« Eh ? Non, ce n’est rien. Je n’ai jamais rencontré quelqu’un qui maîtrise jusqu’à six éléments... Je veux dire, je peux en utiliser trois, et même cela est considéré comme rare... Mais toi... tu es tout à fait autre chose. »

Donc, c’était ça. Hum... Je veux dire, c’était un cadeau de Dieu après tout, mais j’avais l’impression de tricher un peu. Il y avait probablement des gens qui ne pouvaient pas utiliser la magie même s’ils le voulaient vraiment, alors j’avais l’impression de complètement piétiner leurs sentiments.

Pourtant, s’inquiéter comme ça ne changerait rien. Passant au test final, j’avais attrapé la pierre d’attraction claire.

« ... Huh? Attends, comment est-ce que j’utilise celui-ci ? »Je venais de chanter « Viens, quelque chose ! » jusqu’à maintenant, mais est-ce que ça aurait vraiment du sens ? « Venez, Néant ! » n’est-ce pas clairement une contradiction ? Cela semblerait néanmoins étrange, tout au moins.

« L’élément Néant est un peu spécial. Il n’a pas d’incantation particulière. Au lieu de cela, il s’active en fonction de ton énergie magique et du nom de ton sort. » Hm... c’était comme ça que ça fonctionnait.

Cela semblait assez puissant, cet élément Néant...

« Par exemple, la magie Fortifiante que sœurette utilise est activée en criant [Renforcement] et c’est tout. Il y en a d’autres comme [Augmentation de puissance] qui augmentent la force musculaire brute, et des sorts plus rares comme [Porte] qui permettent de se déplacer sur de grandes distances, mais frangine ne peut pas les utiliser. »

Donc, en gros, tous les petits sorts pratiques qui ne rentraient sous aucun élément étaient listés sous l’élément Néant.

« ... Eh bien, comment puis-je comprendre quels sorts de type Néant je peux lancer, alors ? »

« Selon ma sœur, pour une raison quelconque elle connaît le nom du sort. La magie de type Néant est aussi appelée magie personnalisée, donc très peu de gens peuvent utiliser les mêmes sorts que les autres. Il y a des gens avec plusieurs sorts de type Néant, mais ils sont extrêmement rares. »

Décidément, il semblait assez puissant, cet élément Néant...

« Donc, il n’y a pas de moyen rapide d’apprendre quels sorts de type Néant je peux lancer, alors...? »

« Non, nous devrions toujours pouvoir tester cela. Si tu saisis la pierre magique et essayes de lancer n’importe quel sort de type Néant, même s’il échoue, la pierre devrait briller légèrement ou vaciller un peu. Il devrait y avoir au moins une sorte de petite variation. »

« Et si rien ne se passe ? »

« ... Alors j’ai bien peur que tu n’aies aucune aptitude pour cet élément. » Eh bien, je suppose qu’il n’y a rien de mieux à faire que d’essayer. Un sort qui te permettrait de traverser de grandes distances semblait très pratique. Si j’avais cela, nous n’aurions pas à marcher jusqu’à la forêt comme nous l’avions fait la veille.

D’accord. Je pris la pierre magique translucide en main, puis nommai le nom d’un sortilège.

« [Porte] ! »

Soudainement, la pierre magique avait brillé et avait formé un mur de lumière translucide à côté de moi. Le mur avait à peu près la taille d’une porte. En réalité, je pensais que c’était un mur au début, mais en y regardant de plus près, j’avais remarqué qu’il n’avait même pas un centimètre d’épaisseur. C’était plus comme une feuille, pour être honnête.

« ... Ça a marché. »

« ... C’est ce que je vois, » répondit Linze, complètement abasourdie.

J’avais effleuré timidement la surface de la feuille de lumière. Les ondulations avaient coulé de la zone contre laquelle mes doigts avaient été au contact. C’était presque comme une mince membrane d’eau. J’avais passé mon bras à travers la membrane et l’avais retiré. Après avoir confirmé que c’était sûr, la prochaine chose que j’avais faite a été de passer ma tête à travers. Après l'avoir fait, mon champ de vision avait été rempli par une vaste forêt, et Elze assise sur ses fesses, les yeux en état de choc.

« ... Quoi de neuf Elze. »

« Qu-Qu-Qu’est-ce que... Touya ?! Qu’est-ce qui se passe ?! » Je reculai la tête pendant un moment, pris Linze par la main et nous entrâmes ensemble dans la forêt.

« Linze, toi aussi ?! Eh ? Eeehh ?! Qu’est-ce qui se passe, d’où es-tu sorti ?! »

Linze expliqua calmement la situation à Elze qui paniquait. Il semblait que nous étions dans la même forêt de l’Est que celle où nous étions la veille. Apparemment, Elze avait voyagé dans la région pour cueillir des plantes médicinales pour accomplir la requête de la guilde, mais un mur de lumière était soudainement apparu devant elle. Après cela, un bras en était sorti, puis il était ensuite parti, cette simple vision l'avait fait tomber à plat sur ses fesses. Honnêtement, j’aurais probablement réagi de la même façon.

« Le sortilège [Porte] est supposé être capable de transporter le lanceur de sorts dans n’importe quel endroit qu’il a déjà visité... Selon toute vraisemblance, Touya a probablement pensé à cette forêt quand il l’a lancé. »

Elle avait mis en plein dans le mille. À ce moment précis, je pensais au bien que cela serait si nous n’avions pas à marcher jusqu’ici.

« Haaah ... Donc, fondamentalement, tu peux utiliser l’intégralité des sept éléments ? C’est un peu bizarre... »Elze parla comme si elle venait de s’habituer à toutes mes excentricités à ce moment-là. J’avais en quelque sorte partagé le même sentiment là-bas.

« Je n’ai jamais entendu parler de quelqu’un qui maîtrisait tous les éléments auparavant. Touya, tu es vraiment génial ! » Linze, à l’opposé de sa sœur, réagit par pure admiration. Je pouvais seulement la voir avec un sourire désabusé.

Elze semblait en avoir fini avec sa cueillette, et comme si j’étais un passeur escortant des passagers, je les avais toutes ramenées par la porte jusqu'au jardin derrière l’auberge.

« Il m’a fallu deux heures entières pour arriver là, mais maintenant nous sommes tous de retour en un instant. C’est un sort pratique que tu as là. » Là-dessus, Elze est partie pour rapporter sa quête complétée à la guilde.

Nous avons décidé que mon cours intensif de magie se terminerait là pour aujourd’hui, puis qu’on retournerait à l’intérieur de l’auberge. De toute façon, c’était presque l’heure du déjeuner. Je me demandais ce qui serait sur le menu. J’avais vraiment faim...

◇ ◇ ◇

Quand nous étions retournés à l'auberge, Micah était là avec une femme inconnue qui semblait avoir à peu près le même âge qu’elle. Elle avait des cheveux noirs ondulés, et à en juger par le tablier blanc qu’elle portait, j’en ai déduit qu’elle travaillait très probablement avec de la nourriture.

Assises toutes les deux en face de divers plats. Elles les goûtaient à l’aide d’un couteau et d’une fourchette, ayant continuellement des airs désapprobateurs sur leurs visages. Micah leva la tête, puis nous remarqua et appela.

« Oh, hé, juste au bon moment. »

« Quoi de neuf ? » Demandai-je, tandis que Micah nous amenait l’autre dame.

« Le nom de cette fille est Aer, elle tient un petit café en ville, c’est une parente. »

« Ah, nous y étions hier. C’était un endroit vraiment sympa. » Je décidai de garder le silence sur le fait d’avoir presque inondé la salle. Je n’avais vu Aer nulle part à ce moment-là, donc je suppose qu’elle était probablement en cuisine. Les choses auraient été un peu gênantes si elle nous avait vus à ce moment.

« Nous essayons de trouver de nouveaux plats pour son menu, alors nous avons pensé que nous demanderions votre avis sur le sujet. J’espérais qu’une personne d’un autre pays pourrait connaître des plats que nous n’avons pas dans les environs, vous voyez ? »

« Je serais très reconnaissant si vous pouviez penser à quoi que ce soit. » Aer inclina la tête en parlant. J’avais regardé Linze, et nous avions tous les deux hoché la tête.

« Ça ne me dérange pas. »

« ... Je vais aider du mieux que je peux. » Pour être honnête, je n’étais pas sûr que nous étions en mesure de l’aider.

« Quel genre de plat penses-tu mettre au menu ? »

« Voyons voir... D’accord, je suppose quelque chose de simple, de préférence. En quelque sorte, un dessert, quelque chose qui serait un succès auprès des jeunes femmes... »

« Hmm... quelque chose que les jeunes femmes aimeraient, hein... Je ne peux pas vraiment penser à quelque chose de mieux que des crêpes ou des crèmes glacées, pour être honnête... » Wôw, c’était une suggestion simple, même selon mes critères. Mais ce n’était pas comme si j’en savais beaucoup sur la cuisine en premier lieu.

« Jr... crée ? » Répondit Aer, apparemment confuse.

« Non non. Crème glacée. Tu sais, le genre que tu manges ? »

« Crème glacée ? »

Huh? Pourquoi tout le monde fait-il des visages si étranges ? Est-il possible que la crème glacée n’existe pas dans ce monde ?

« Quel genre de dessert est-ce ? »

« Hum, c’est comme du sucré et du froid, blanc... tu sais, de la crème glacée à la vanille ? »

« Pas vraiment... Je n’ai jamais entendu parler de ça auparavant. » Il semblait que mes soupçons avaient été confirmés.

En fait, c’était tout simplement logique, car après tout, ce monde n’avait même pas de réfrigérateurs. En réalité, ils avaient de simples boîtes semblables à des réfrigérateurs qui stockaient de la glace faite avec de la magie et les utilisaient pour garder les choses au frais. Mais ce n’étaient pas vraiment des réfrigérateurs, cela ressemblait plus à des glacières.

« Seriez-vous capable de savoir comment le faire ? »

« Non, j’ai peur de ne pas en savoir autant... Si je me souviens bien, le lait était l’un des ingrédients... » J’hésitai un peu à la question d’Aer. Comment étais-je censé savoir de quels ingrédients la crème glacée était composée ?

... Non attends. Je n’ai peut-être pas su comment le faire, mais j’avais un moyen de le savoir !

« S’il vous plaît, attendez juste une minute. Je pense que je pourrais arriver à quelque chose. Uhm, Linze. Pourriez-vous m’aider pendant ce temps ? »

« Hein ? E-Eh bien, ça ne me dérange pas, mais... »

J’avais attrapé Linze et l’avais traînée dans ma chambre, puis j’avais sorti mon smartphone et j’avais fait une recherche rapide « comment faire de la crème glacée » sur internet. D’accord, bien. Je l’ai.

« ... Euh, quel est cet objet ? » Linze avait semblé assez perplexe quand elle m’avait vu pianoter sur mon smartphone.

« Euh... c’est un petit objet magique pratique ! Cependant, je suis le seul à pouvoir l’utiliser. Je serais vraiment reconnaissant si tu prenais la peine de ne pas y prêter beaucoup d’attention. »

Elle semblait un peu méfiante à mon égard, mais elle ne chercha pas plus loin. On dirait qu’elle avait été rapide à la détente.

« Ok, peux-tu écrire tout ce que je vais te dire ? »

« Aucun problème. »

« Trois œufs, deux cents millilitres de crème fraîche, soixante à quatre-vingts grammes de sucre... Est-ce que cela te semble peu familier ? » J’avais posé cette question à Linze en énumérant les ingrédients.

« Désolé... que sont les millilitres et les grammes ? »... J’étais sûr que cela arriverait.

« Les millilitres sont une unité de mesure que nous utilisons dans mon pays lorsque nous mesurons la quantité d’un liquide. Les grammes sont une unité de poids. Je suppose que je vais devoir aller avec mon instinct sur cela à partir de maintenant... Oh, c’est vrai. Linze, peux-tu utiliser la magie de la glace ? »

« Oui, je le peux. Les sorts de glace sont considérés comme de la magie de l’eau, tu vois. »

Alors, il n’y avait pas de problèmes. Après avoir énuméré les ingrédients, j’avais demandé à Linze de transcrire les instructions pour faire de la glace à la vanille.

En suivant les instructions, Aer avait commencé à fabriquer la crème glacée. C’était un pari beaucoup plus sûr que d’avoir un amateur complet comme moi essayant de le faire. Bien que j’avais quand même aidé à mixer, ce qui m’avait demandé beaucoup plus d’efforts que je ne le pensais au départ.

Pour la dernière étape, le mélange avait été placé dans un récipient et scellé avec un couvercle. Linze y jeta sa magie et congela le récipient dans un bloc de glace. Nous l’avons laissé pendant un moment jusqu’à ce que la glace prenne, puis nous avions ouvert le bloc de glace et récupéré le conteneur. La crème semblait avoir correctement prise.

J’avais pris une cuillère et l’avais goûtée. La saveur était légèrement moins prononcée, mais j’avais pensé que cela pourrait convenir pour de la crème glacée à la vanille.

J’en avais mis dans une assiette et l’avais offert à Aer. Après une seule cuillerée, ses yeux s’ouvrirent en grand. Soudainement, son visage s’était illuminé d’un grand sourire.

« C’est délicieux... ! » La dame semblait satisfaite de mon offre, ce qui me rendait heureux.

« Quelle est cette sensation ?! C’est frais, mais... c’est incroyable ?! »

« C’est vraiment bon... » Micah et Linze semblaient y avoir également pris goût. Honnêtement, je pensais que ça aurait pu être beaucoup mieux. Bien que je suppose qu’il aurait été impossible de recréer le type de crème glacée vendu dans les magasins célèbres avec notre premier essai.

Un seul problème était resté. Y avait-il quelqu’un dans le magasin d’Aer qui pouvait utiliser la magie de la glace ? Après l’avoir demandé, elle m’avait expliqué que sa plus jeune sœur le pouvait. Il n’y aura donc aucun problème de ce côté-là.

« Je suis sûre que ce dessert sera populaire auprès des jeunes femmes, et j’espère qu’il répondra aux exigences de la carte de notre restaurant. »

« Bien sûr ! Merci beaucoup ! Je vais tout de suite ajouter la crème glacée à la vanille au menu  ! »

Puisque nous n’avions pas utilisé d’extrait de vanille, l’appeler crème glacée à la vanille était techniquement incorrect... Mais, bien, pourquoi nous inquiéter pour des détails ?

Aer avait fait un rapide au revoir, puis se précipita à son magasin. Il semblerait qu’elle voulait essayer de le faire elle-même.

Quand Elze était revenue de la guilde et avait entendu toute l’histoire, elle avait failli exploser, se plaignant qu’elle était la seule à ne pas en avoir goûté. Micah intervint et dit que nous allions en faire plus, et avec ça, je devais tout de suite refaire la recette. Je m’étais retrouvé à regarder au loin, souhaitant sincèrement avoir ce petit ustensile de mon monde connu sous le nom de mixeur manuel... Mon pauvre bras...

D’après ce que j’avais vu jusque là, ce monde dégageait l’impression étrange d’être en décalage par endroits. Ils avaient beaucoup progressé dans certains domaines, mais étaient encore bloqués au Moyen Âge dans d’autres.

Prenez, par exemple, l’oreiller dans ma chambre. C’était un oreiller incroyablement doux et indéniablement de haute qualité. Et, d’après ce que j’avais entendu, c’était l’un des oreillers les moins chers. Les matières premières utilisées pour le fabriquer avaient été produites en traitant la peau de bêtes magiques que vous pourriez trouver n’importe où. Fabriqué à partir de matériaux communs, il était à peu près aussi ordinaire qu’un oreiller pourrait être. Mais si c’était ce qui passait pour de l’ordinaire, alors je ne pouvais même pas commencer à imaginer la sensation ou la texture qu’un oreiller de haute qualité aurait pu avoir.

Les mondes n’ont pas les mêmes perceptions des valeurs. Je dois essayer de m’habituer sur ce point. Ce monde est ma maison maintenant, donc je dois faire de mon mieux.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

3 commentaires

  1. merci pour le chapitre

Laisser un commentaire