Dans un autre monde avec un Smartphone – Tome 1 – Bonus Premium

Bannière de Dans un autre monde avec un Smartphone ***

Bonus Premium : Le complot des Frères

« Je dois dire, mon frère, que tu as pris une décision assez audacieuse. »

J’avais parlé à mon frère pendant que nous déplacions encore nos pièces sur le plateau de shogi.

Bien qu’il soit roi, il n’était pas occupé du matin au soir à gérer les affaires gouvernementales. Si certaines réunions avaient tendance à traîner en longueur, à d’autres moments, les pourparlers s’achevaient plus rapidement que prévu. Quand on lui laissait autant de temps libre, il se mettait à jouer au shogi avec moi, son petit frère. Cela devenait peu à peu une routine quotidienne pour lui.

« Que veux-tu dire ? »

« C’est au sujet du jeune Touya. Je suis surpris que tu approuves si facilement la proposition de Yumina d’épouser ce garçon. »

Mon frère croisa les bras, fixant attentivement la pièce que je venais de bouger.

« Pour te le dire franchement, la question du mariage de Yumina m’inquiétait depuis longtemps. C’est ses Yeux Mystiques, vois-tu. Je ne pouvais même pas prendre le risque d’une rencontre entre ma fille et quelqu’un qui viendrait lui demander sa main, par crainte des répercussions. En revanche, le garçon Touya a déjà gagné son approbation. Je crois que s’il se marie dans la famille royale, ce sera pour le bien du pays et du peuple. »

« J’avais pensé que ça pourrait être le cas. »

Ce jeune Touya, c’était un garçon mystérieux qui avait une maîtrise totale de la magie non élémentaire et il connaissait des choses étranges que je n’avais jamais vues ni entendu parler auparavant. En fait, ce jeu appelé shogi, et la nourriture en rouleaux qu’il avait apportés ce jour-là étaient ses propres inventions.

Il était aussi mystérieux que ces inventions. S’il n’y avait pas eu les Yeux Mystiques de Yumina, j’aurais peut-être eu beaucoup plus peur de lui. Le garçon en question semblait cependant totalement inconscient de tous les soupçons qui l’entouraient.

« Le problème qui subsiste est la différence de statut social entre l’aventurier roturier Touya et la princesse du pays, Yumina. Pour que la population approuve, il faudra faire quelque chose à ce sujet... Peut-être pourrions-nous trouver une famille de nobles sans enfants et le faire adopter par eux... Non, cela semble quelque peu irréalisable. »

Mon frère avait déplacé son pion en le claquant. Hrmm, donc tout se résumait à ceci...

« Pourquoi ne pas donner un titre de noblesse à ce jeune garçon ? Pour celui qui a sauvé la vie du roi, un rang de noblesse ne me semble pas être une récompense exagérée. »

« Peut-être, mais je suis sûr que le garçon refusera. Il n’est pas du genre à aspirer au pouvoir, à la richesse ou au statut. S’il était si matérialiste, ma Yumina ne l’aurait jamais approuvé. »

Ces paroles étaient vraies. Si Touya était du genre à rechercher le succès garanti dans la vie ou la gloire parmi le peuple, alors les Yeux Mystiques de l’Intuition de Yumina auraient connu une telle avidité depuis longtemps.

« Je suis sûr qu’il n’y a pas de quoi s’inquiéter. Ce garçon deviendra sans aucun doute un aventurier renommé d’ici peu. Une fois qu’il aura gravi les échelons, tu pourras lui assigner des demandes directes au nom du pays et lui demander de rendre des services distinctifs qu’aucun noble ne pourra ignorer. Avec un tel passé, j’ai du mal à croire qu’il y en ait beaucoup qui n’approuveraient pas son mariage avec la princesse. »

« Hélas, lui et son groupe sont basés à Reflet... C’est un peu éloigné de la capitale, donc je ne peux m’empêcher de m’inquiéter. »

« Tu as envoyé un garde pour les surveiller, n’est-ce pas ? »

« Oui, bien que je me sois assuré de ne rien dire à Yumina. C’est une chance que Touya puisse nous rendre visite assez fréquemment en utilisant sa magie de téléportation, mais... »

Le voyage en chariot entre Reflet et la capitale prenait 5 jours. Il serait bien plus commode que Touya reste dans la capitale, de peur qu’une autre situation d’urgence n’éclate. Sue serait sûrement plus heureuse d’un tel arrangement. Dans ce cas...

« Alors, en remerciement pour t’avoir sauvé la vie, mon frère, pourquoi ne pas lui accorder un lieu de résidence dans la capitale ? »

« Un lieu de résidence... ? Je vois. Cela pourrait certainement fonctionner. S’il vivait dans la capitale, Yumina serait pratiquement à mes côtés. Tu peux parfois être un peu intrigant, Al. »

« Peut-être, mais j’ai encore du chemin à faire pour te rattraper, mon frère. Aha, échec et mat ! »

« Hmm !? »

Mon frère aîné avait retourné les yeux vers la planche et avait poussé un gémissement tendu. Déclarer « échec et mat » contre un vrai roi était une blague amusante dont je ne me lasserai peut-être jamais.

Quelques jours plus tard, afin de se venger d’avoir perdu contre moi au shogi, mon frère m’avait demandé de m’occuper de tous les papiers et formalités pour trouver un lieu de résidence pour Touya. Mon frère pouvait être vraiment puéril dans ce genre de situation. Ce n’était pas que j’avais quelque chose à lui envier, Hohohohoho.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

2 commentaires

  1. Merci pour le chapitre.
    Un Bonus plaisant

  2. Merci pour le chapitre !

Laisser un commentaire